Francaisdefrance's Blog

08/03/2013

Le vrai visage de Latifa « foulard » Ibn Ziaten

Latifa Ibn Ziaten (ci-contre à droite), c’est la mère d’Imad Ibn Ziaten, la première des victimes de Mohamed Merah, assassiné d’une balle dans la tête sur un parking de Toulouse, attiré là par Merah au prétexte de lui acheter sa moto mise en vente sur internet.Un soldat tellement Français Komvouzémoa qu’il a été enterré… à M’diq au Maroc, avec uniquement le drapeau Marocain sur le cercueil, sans la moindre petite miette de trace d’ombre du plus discret fanion ou même écusson bleu-blanc-rouge en vue :

Enterrement Imad Ibn Ziaten au Maroc à M'diq (nord), avec le drapeau MAROCAIN sur le cercueil, et pas la moindre trace du moindre fanion bleu-blanc-rouge en vue

Latifa Ibn Ziaten, mère d'Imad Ibn Ziaten, la première des victimes de Mohamed Merah

Apprenant cela, j’ai eu comme un doute, mais fugace car Tolérance + Accomodements + Vivrensemble + Etc. = Un ange passe…

A l’approche du premier anniversaire des tueries de Merah, la mère de cette première victime et son foulard sont omniprésents dans les médias, y compris bien entendu sur la couverture du livre qu’elle publie à cette occasion :

Livre -Mort pour la France- de Latifa Ibn Ziaten, à propos d'Imad Ibn Ziaten tué par Mohamed Merah

Ce qui me gène BEAUCOUP à chacune de ses apparitions de mère légitimement éplorée pour un fils tué par un assassin qui était, selon elle, officiellement tout sauf musulman, c’est son foulard. Or je ne suis pas le seul à me sentir ainsi fort mal à l’aise devant ce chancre capillaire dont s’attife Latifa Ibn Ziaten et qu’elle impose à la France entière.
Caroline Sauvagère exprime parfaitement sur Riposte Laïque en quoi ce foulard me gène, la gène elle, et gène nombre de Français.

Intoxiqué par la propagande, j’ai voulu trouver des excuses à ce foulard et je suis donc allé voir si je pouvais les dénicher sur le site internet de l’association fondée par Latifa Ibn Ziaten (et son foulard), Association Imad pour la Jeunesse et la Paix :

Association Imad pour la Jeunesse et la Paix
association-imad.fr

Mauvaise idée, car sitôt la page d’accueil du site chargée, une image a instantanément réduit à néant toute ma bonne volonté, une image sur la gauche du site, avec du bleu, du blanc et du rouge :
le bleu de ce pµt@in de foulard (encore lui) emprisonnant la tête de Latifa Ibn Ziaten, un bleu jouxtant…
le blanc du tee-shirt et…
le rouge de la veste de survêtement du parrain de l’association, un certain… Jamel Debbouze !

latifa ibn ziaten et jamel debbouze.jpg

Jamel Debbouze… le franco-marocain pour qui l’islam est présent en France depuis 3000 ans (alors que cette religion est née il y a 1400 ans seulement…) et qui a fait planter le drapeau du Maroc sur la scène de la cérémonie des Césars par un Antoine De Caunes qui, à une époque, était drôle.

Antoine De Caunes plantant le drapeau marocain sur la scène des Césars à la demande du Président Debbouze !
Le Maroc annexe les Césars

Il faut dire que l’époque comique d’Antoine De Caunes c’était avant.
Avant que ne devienne visible comme le nez au milieu de la figure l’invasion des Morlocks mahométans.

Voyant les tronches des Morlocks Latifa et Jamel dans cette trilogie de bleu-blanc-rouge, un dessin de Steph Bergol s’est imposé à moi, un dessin supposé être une caricature sauf que la réalité, soudain, a tutoyé d’un peu trop près la caricature :

Drapeau de la république islamique Française (Francistan)

Alors je ne sais pas ce qu’il en sera pour vous, mais pour ma part voici comment je vois désormais Latifa « foulard » Ibn Ziaten :

ce que je vois désormais quand apparaît sur mon écran TV Latifa _foulard_ Ibn Ziaten : Latifa _foulard_ Ibn Ziaten brandissant le Drapeau de la république islamique Française (Francistan) aux côtés d'un Jamel Debbouze hilare

Le plus épouvantable dans une telle attitude de la part de Latifa « foulard » Ibn Ziaten c’est que ce n’est sans doute pas une attitude volontaire, mais plutôt bien une attitude totalement inconsciente, par ce processus terriblement pervers intrinsèque à cette cochonnerie d’Islam, qu’Olaf de Paris nomme fort justement Le degré zéro dans La valse à trois temps du Jihad.

Article plus récent 21/11/2015 : Mohamed Sifaoui s’en prend à Latifa Ibn Zyaten, mère du soldat tué par Mohamed Merah

http://www.yabiladi.com/articles/details/40306/mohamed-sifaoui-s-en-prend-latifa.html

 

13/02/2013

UE : Il y a au moins le président d’un état violemment anti-islam

Le nouveau président tchèque, Miloš Zeman, parle clairement du péril islamiste

Publié le 11 février 2013 par Martin Janecek – Article du nº 290

Le 25 et 26 janvier se déroula en République Tchèque le deuxième tour des élections présidentielles. Le candidat élu fut Miloš Zeman.

Il naquit le 28 août 1944 à Kolín- sur- Elbe. Economiste de formation, il devint député en 1992 et président de l’Assemblée nationale en 1996. En 1998, il devint Premier ministre.

La station de télévision arabe El-Jazira a publié une information sur sa victoire. En même temps, elle a parlé de la répulsion profonde de Zeman à l’égard de l’islam et de terrorisme palestinien et elle a cité ses propos, d’après lesquels l’univers de l’islam est un univers de la haine.

Article complet à cette page : http://ripostelaique.com/le-nouveau-president-tcheque-milos-zeman-parle-clairement-du-peril-islamiste.html

01/02/2013

Le coran impose de chasser les non musulmans de leurs terres, par Philippe Jallade

« MAINTENANT NOUS SOMMES CHEZ VOUS ET ON VOUS CHASSERA DE CHEZ VOUS AUSSI ON EST LA ON RESTE »

A ce sujet, voir ces déclarations de Fouad Belkacem –Sharia4belgium :
« La France c’est à nous, …On est ici pour rester, on est ici pour prendre, pour dominer »
« Nous, les musulmans, nous sommes là ; alors maintenant vous devez partir ; partez, partez ».
«Si vous n’acceptez pas les musulmans et la Charia, déménagez! Vous pouvez partir avec tous les mécréants au pôle Nord ou ailleurs. Ou vous acceptez, ou bien vous vous tirez, c’est très simple.»
« On s’arrêtera pas ; on s’arrêtera pas jusqu’à ce qu’il y ait le drapeau blanc sur l’Elysée, sur la Maison Blanche ».
http://www.youtube.com/watch?v=YGI5h-a7oaI
etc…
Dans cette optique, le coran peut s’avérer fort utile pour ses adeptes (sourate 24, verset 29): « Pas de péché pour vous à entrer dans des maisons inhabitées où se trouve un bien pour vous » ; invitation à l’occupation, à la jouissance, au vol et au pillage, des maisons d’autrui – des infidèles -, pour ce faire rendues ou déclarées « inhabitées ».
Voir aussi sourate 21 verset 44. « La vérité, c’est que Nous avons permis à ces gens-là et à leurs ancêtres de jouir par trop longtemps des biens de ce monde. Or, n’ont-ils pas remarqué que Nous portons Notre action sur la Terre et que Nous en réduisons les limites de toutes parts? Sont-ils donc, eux, les plus forts? »
Verset dont une explication « savante » est : « Nous réduisons progressivement le pays (des incroyants, en le donnant aux croyants) de la configuration de ses frontières, par des victoires de guerre », explication appliquée aussi par les « savants » à cet autre verset, 33.27. « Et Il vous a fait hériter leur terre, leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n’aviez point foulée. »

Voir aussi sourate 33 verset 60. « … Nous te lancerons (Mohammed) contre eux, et leur présence dans ton voisinage sera de courte durée. »

Et ce hadith (Boukhari) :
« Alors que nous étions à la mosquée, le Prophète vint et dit :
– Allons voir les juifs.
Nous sommes sortis et nous sommes allés à Bait ul Midras. Il leur dit :
– Si vous vous convertissez à l’islam, vous serez saufs. Vous devez savoir que la Terre appartient à Allah et à son apôtre et je veux vous expulser de cette terre. Donc, si quelqu’un parmi vous possède des biens, il a le droit de les vendre, sinon, vous devez savoir que la Terre appartient à Allah et à son apôtre. »

On croit comprendre ici celui qui s’est converti à l’islam a le droit de vendre ses biens, d’en tirer quelque chose, dans le cas contraire il dégage les mains vides.

Philippe Jallade

Opération séduction ratée à la mosquée de Brest

Ce n’est pas nous qui le déplorerons

Éducationvendredi 01 février 2013
  • La mosquée Sunna de la route de Gouesnou.

    La mosquée Sunna de la route de Gouesnou.

L’imam de la mosquée Sunna du quartier de Pontanézen, à Brest, a adressé un courrier à une trentaine de chefs d’établissement pour proposer une visite guisée du lieu de prière et la découverte de l’islam aux élèves.

« Nous avons fait cela dans un esprit d’ouverture », explique Rachid El Jay qui note que l’étude des religions monothéistes fait partie du programme scolaire. Mais l’initiative n’a eu aucune écho. Aucun chef d’établissement n’a donné suite. « Si c’était à refaire, on ne le referait pas », conclut l’imam.

Plus d’infos dans Ouest-France ce vendredi 1er février.

25/06/2012

La stratégie du Hamas à Gaza……abjecte, ignoble

L’islam dans toute son horreur

 

 

Avez-vous vu un seul journaleux dans notre pays parler de ces faits scandaleux?

12/06/2012

Manifestation le 17 juin à Bruxelles pour l’expulsion des salafistes

manifestation-500x642.jpg« Après les incidents violents de Molenbeek, attisés par sharia4belgium, et les tentatives d’homicide de deux policiers par un musulman venu de Paris, Le Parti Populaire invite les démocrates à se joindre à une manifestation contre l’islamisation – une première en Belgique.

Suite aux derniers évènements tragiques de Molenbeek, les responsables ne peuvent plus se voiler la face quant à l’ampleur du problème.

Nous réclamons la fermeté totale face aux islamistes et autres prêcheurs de haine, leur déchéance de nationalité et leur expulsion de Belgique.

Nous soutenons totalement les courageux policiers qui sont en première ligne pour assurer notre sécurité et défendre nos libertés.

Le Parti Populaire appelle tous les démocrates à se joindre à cette manifestation. »

Le 17 juin à 11h00. Départ Place Royale, Bruxelles. Le cortège se dirigera de la Place Royale à la Place Poelaert.

09/06/2012

Syrie : les islamistes lancent un ultimatum aux chrétiens

 

Il est de plus évident que se qui se cache vraiment derrière l’insurrection en Syrie, ce n’est pas la revendication des libertés élémentaires et des droits fondamentaux de la personne humaine, bafoués depuis trop d’année par le régime, mais tout autre chose. Pour faire court, le “printemps arabe” qui a secoué et secoue les pays du Maghreb et du Machrek est un faux-nez de l’offensive islamiste de conquête de la région. Les dictatures arabes ne vont pas laisser la place à de “gentils démocrates” mais à l’imposition de la charia partout et pour tous. Autrement dit, il ne faut pas croire, pour prendre une comparaison française, que la Terreur robespierriste va laisser la place au despotisme bonapartiste – que certains ont pu considérer comme un mieux relatif –, mais à tout le contraire : au despotisme des régimes en perdition va succéder la terreur islamiste… Ce qui n’est pas vraiment gagner au change pour les populations locales, à commencer par les chrétiens ! Voyez-en une nouvelle preuve dans cette dépêche sans équivoque de l’Agence Fides d’hier. D.H.

Exode des chrétiens dans l’ouest de la Syrie : la population chrétienne encore présente dans la petite ville de Qusayr, dans les environs d’Homs, a fait l’objet d’un ultimatum lancé par le chef de l’opposition armée, Abdel Salam Harba. C’est ce qu’indiquent des sources locales de Fides, signalant qu’auparavant, suite à l’éclatement du conflit, 9 000 des 10 000 chrétiens présents avaient déjà quitté la ville.
Certaines mosquées de la ville ont accepté de relayer le message annonçant du haut des minarets : « Les chrétiens doivent quitter Qusayr dans un délai de six jours qui se termine vendredi ». L’ultimatum, qui a donc expiré [avant-]hier, 8 juin, a apeuré le reste de la population chrétienne qui avait espéré que la présence du Père Paolo Dall’Oglio à Qusayr pour une semaine dans le but d’y prier et d’y jeûner pour la paix au milieu du conflit aurait pu améliorer la situation.
Les raisons de cet ultimatum demeurent obscures. D’aucuns disent que c’est pour épargner aux chrétiens de nouvelles souffrances. D’autres y relèvent une continuité dans la discrimination et la répression qu’ils expérimentent depuis des mois. D’autres encore se lamentent que certains chrétiens ont manifesté trop clairement leur loyauté à l’État, ce qui a provoqué ces mesures. Les familles chrétiennes demeurant à Qusayr ont commencé leur exode en direction des vallées et des campagnes environnantes. Certaines sont allées se réfugier chez des parents ou des amis à Damas. Il y a cependant beaucoup de familles qui sont restées sur place malgré l’ultimatum ne se résignant pas à abandonner leur ville natale, leurs terrains et leurs biens mais on ne sait quel destin pourra les attendre. Des sources de Fides réaffirment que des groupes extrémistes islamistes salafistes se trouvant dans les rangs de l’opposition armée considèrent les chrétiens comme des renégats, confisquant leurs biens, pratiquant des exécutions sommaires et étant prêts à déclencher une guerre confessionnelle.

Le temps n’est-il pas venu pour les chrétiens de la région, et notamment les chrétiens syriens, sans pour autant cesser leurs pieux exercices de jeûne et de prière, de constituer leurs milices d’auto-défense s’ils veulent protéger leurs vies, celles de leurs familles, leurs biens, leurs droits de demeurer sur leur terre et d’y pratiquer librement leur culte ?

Source : Agence Fides

Chrétien tunisien rituellement égorgé : notre démarche auprès de M. Laurent Fabius

En qualité de rédacteur en chef de L’Observatoire de la Christianophobie, j’ai adressé hier après-midi un courriel auquel s’est associé Guillaume de Thieulloy, directeur de Riposte Catholique, à M. Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, relatif à l’abominable égorgement rituel du jeune chrétien tunisien par des islamistes. Nous avons, en effet, l’“intuition” que le Quai d’Orsay possède des informations sur cet événement. Voici le texte de ce courriel.

Paris, le 9 juin 2012

Monsieur le Ministre,

L’Observatoire de la Christianophobie, dont nous sommes les animateurs et qui est associé au portail Riposte Catholique, a révélé le lundi 4 juin dernier au public francophone un fait abominable et d’une insigne barbarie: l’égorgement d’un jeune musulman converti au christianisme, dont la vidéo du supplice avait été précédemment diffusée sur une chaîne de télévision égyptienne par le journaliste Tawfiq Okasha dans le cadre de son émission « Egypt Today ».

Depuis des siècles, la France a une mission particulière de protection des chrétiens d’Orient qu’elle a assumée constamment, sous tous les régimes, et que différents traités et accords internationaux ont confirmé depuis la fin du Second Empire.

Or, de toute évidence, cet assassinat révulsant – qui est, hélas, loin d’être exceptionnel, même s’il a “bénéficié” d’un retentissement mondial inédit, puisqu’il a été filmé par les tortionnaires – manifeste que, trop souvent, dans les pays de l’ancien Empire ottoman, les chrétiens ne sont plus protégés par leurs autorités nationales.

Nous vous serions donc reconnaissants, Monsieur le Ministre, de bien vouloir nous indiquer :

1. les informations dont les services du Ministère des Affaires étrangères disposent sur cet atrocité, et

2. ce que vous comptez faire pour la défense des chrétiens d’Orient que cette horrible affaire rend plus urgente que jamais.

Nous nous permettons de vous préciser que nous communiquerons vos réponses à nos lecteurs. Par ailleurs, par souci de clarté, nous vous précisons également que nous rendrons publique notre lettre dans les 24 heures.
Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre haute considération.

Daniel Hamiche, rédacteur en chef de L’Observatoire de la Christianophobie

Guillaume de Thieulloy, directeur de Riposte Catholique