Francaisdefrance's Blog

01/12/2019

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:49

 

Le préfet de Paris Didier Lallement : mépris des gens, mépris des lois

L’image contient peut-être : 1 personne, chapeau et gros plan

Un point de vue juridique intéressant à propos du préfet (franc-maçon) de Paris Didier Lallement et la répression des Gilets jaunes.

de maître Régis de Castelnau sur son blog Vu du droit :

« Un garde chiourme sans état d’âme

L’aveu du préfet de police de Paris Didier Lallement filmé le 16 novembre a un énorme mérite, révéler la vérité d’un moment politique dans tous ses aspects.
Répondant à une dame pacifique lui disant être gilet jaune, il ne va pas hésiter, lui le haut fonctionnaire qui devrait observer une neutralité républicaine, à proférer cette phrase de guerre civile : « nous ne sommes pas dans le même camp Madame ». Le tout en déployant une démarche chaloupée dont il doit penser qu’elle pose son homme, alors qu’elle est encore plus ridicule que celle d’Aldo Maccione qui lui avait le mérite de vouloir nous faire rire.

Didier Lallement n’est pas là pour nous faire rire, il est là pour réprimer, pour intimider, et empêcher l’usage de la liberté constitutionnelle de manifestation. À ceux qu’Emmanuel Macron lui a désignés comme ennemis : « la foule haineuse ». Une petite visite sur YouTube permet de trouver un florilège de ses différentes interventions où alternent, déclarations martiales, coups de menton et rodomontades. Le préfet de police de Paris dont le prédécesseur débarqué avait été jugé trop respectueux des libertés publiques, y fait preuve d’une certaine franchise : il est là pour cogner. Rejoignant ainsi la cohorte d’aventuriers politiques ou d’aventuriers tout court qui entourent Macron et qui proviennent quasi-systématiquement du PS. Castaner, Ferrand, Belloubet, Le Drian, Griveaux, Benalla, Taché, Kholer, Emelien, Strzoda, Ndiaye, Guillaume, etc… etc… sont maintenant flanqués d’un garde-chiourme sans état d’âme.
(more…)

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:40

Marine Le Pen détruit une journaliste d’Europe 1 qui l’accuse d’islamophobie et de « haine des musulmans ».

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:31

Rennes, préfecture de l’Ille-et-Vilaine. Autrefois charmante et paisible ville de province, qui faisait un peu penser à Varsovie quand on la parcourait l’été, de sa place de la République à la place St Anne, le Colombier, son parc du Thabor. C’était propre et bien fréquenté. C’était surtout une autre époque, avant la « parisianisation » de la ville, la flambée des prix de l’immobilier, l’arrivée massive de populations « diversifiées » déplacées de la région parisienne ou en provenance directe d’Afrique afin d’apporter une touche de « vivre-ensemble » à la (fausse) capitale bretonne. Aujourd’hui, ce mini-Paris, considéré comme une ville où il fait bon vivre par la propagande municipale, concentre les trafics de drogue en plein centre-ville, les exactions des « bandes de jeunes« , la présence de migrants agressifs entretenus et soutenus et devient invivable. 

Du coup, une bonne partie de sa population indigène se droitise. Marre des incivilités, de la délinquance, de la saleté des trottoirs etc. Le rassemblement national fait désormais des scores honorables à Rennes, et la droite classique vise la conquête de la mairie. Mais comme en Allemagne de l’est avant la chute du mur de Berlin, la police politique veille sur les lieux pour écraser dans l’oeuf toute contestation.

Ainsi, les militants de droite du journal l’étudiant libre s’était réunis dans un pub dénommé le Webb Ellis, en plein centre-ville, pour échanger et philosopher sur des sujets abordés par la convention de la droite. Pour bien faire comprendre que les opinions hostiles au libéralisme-libertaire n’ont rien à faire à Rennes, une section d’assaut des brigades Antifas a attaqué les participants à coups d’outillage, chaises volantes et surtout de gaz acides, ce qui a manqué de blesser grièvement aux yeux un jeune étudiant. Une scène d’une rare violence, courante à Rennes, où les miliciens rouges sévissent depuis des années.

Si certains condamnent ces exactions, elles sont peu développées au niveau national, malgré leur intensité. Pire que les gilets jaunes, on ne compte plus les dégradations et tabassages organisés par l’ultra-gauche, qui sert désormais de garde municipale à la mairie écolo-socialiste afin d’intimider l’opposition droitiste. Imaginez l’inverse, l’attaque de réunions de militants pro-migrants ou simplement de gauche par des nervis d’ultra-droite, et l’ouragan médiatique que cela provoquerait. En France, un type de gauche peut cogner sur un mec de droite sans trop s’inquiéter des conséquences : il a la morale politico-médiatique pour lui. L’inverse n’est pas vrai, comme l’a fort justement fait remarquer une commerçante de la place Saint-Anne jouxtant le bar démoli par les antifas.

Donc, tant qu’il n’y aura pas de morts les brutes gauchistes continueront leurs forfaits. C’est ainsi depuis au moins cinq ans, en témoigne l’attaque à la mitraillette(!) et à la peinture de l’ex-permanence du FN lors de la précédente élection municipale :

Résultat de recherche d'images pour "rennes permanence fn attaquée"

Votre narrateur avait eu l’occasion de dialoguer avec les militants FN de l’endroit et peut témoigner que contrairement à leurs assaillants, ils étaient loin d’être des nazis et des extrémistes. Contrairement aux antifas, ils venaient de milieux populaires et ouvriers.

Alors qui sont ces terroristes de gauche ? Pourquoi sont-ils timidement traqués par la police ? Qui les protège réellement ? La réponse est avant tout sociologique. Un nervis d’ultra-gauche, c’est souvent un gosse de riche : fils de notable franc-maçon, de prof de fac, de magistrat ou d’officier de police… On comprend la gêne occasionnée pour réprimer ces idéalistes de pacotille, qui se croient cultivés mais qui ne lisent pas et qui sont surtout incapables d’aller vers les autres, de débattre et de chercher à comprendre. Les antifas sont juste des fascistes rouges boutonneux.

Tout cela ne nous empêchera pas d’aller lire Valeurs Actuelles à la terrasse des cafés rennais, ou de tracter pour des candidats anti-système aux élections de mars prochain histoire d’énerver nos lascars tout de noir vêtu. Qu’on se le dise, le fascisme rouge ne passera pas à Rennes !

par France Républicaine et Souverainiste

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/a-rennes-interdiction-d-etre-de-219589

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:16

CGT DES VENDUS…!

L’image contient peut-être : 4 personnes, costume et texte
Michel Daniel Batail

LA VÉRITÉ SUR LA CGT…!
A leurs yeux, Marine Le Pen est plus que jamais en position de gagner. La CGT appelle ses membres à manifester le 5 Décembre. Mais au 

Afficher la suite

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:09
Gerard Brazon

L’image contient peut-être : 9 personnes, barbe
Karim OuchikhS’abonner

‪Le terrorisme islamique, c’est une idéologie, des morts, des souffrances abominables.‬
‪C’est aussi des visages, ceux de la haine, une haine physique, intense et indicible.‬
‪Une haine obscurantiste qui cible la démocratie, la culture, les femmes, bref notre civilisation. ‬
#Londres