Francaisdefrance's Blog

30/11/2019

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:23

🖋 « En 2020, le budget de l’immigration augmentera encore de presque 10% ! »

Communiqué de Nicolas Bay, Député français au Parlement européen et vice-président du groupe Identité et Démocratie :

L’image contient peut-être : texte
Nicolas BayJ’aime la Page

🖋 « En 2020, le budget de l’immigration augmentera encore de presque 10% ! »

Retrouvez mon communiqué ⤵️

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:21

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:18
Aucune description de photo disponible.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:17

Et paf! Merkel ridiculise Macron publiquement
Par Pascal Tenno -30/11/2019

Elle n’a pas supporté la petite phrase du Président français sur l’Otan “en état de mort cérébrale”. Peu de temps après, lors du dîner de gala de chefs d’État pour le trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin, Angela Merkel a attaqué frontalement Emmanuel Macron.

C’est le New York Times qui révèle cette tirade aussi sévère que drôle: “Je comprends ton désir d’une politique provocatrice, Emmanuel, mais je suis fatiguée de ramasser les morceaux. Chaque fois qu’on prend le thé ensemble, je suis obligée de recoller les tasses que tu as cassées.”

Voilà qui en dit long sur l’image de Macron à l’étranger: un enfant capricieux, insolent, hystérique, qui brise tout ce qu’il touche. Et tout ça pour le misérable plaisir de choquer l’opinion internationale, sans aucun gain. Juste de la porcelaine en miettes.

Les Français peuvent confirmer ce propos de Merkel: depuis deux ans et demi, ils passent leur temps à recoller les morceaux du pays.

Source: New York Times

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:15

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:11

LA GRANDE ARNAQUE DU PRIX DE l’ELECTRICITE !!! en vidéo une analyse économique excellente. https://www.facebook.com/watch/?v=451149358980210

Le Média TV

HAUSSE DU PRIX DE L’ÉLECTRICITÉ : LES DESSOUS D’UNE INCROYABLE ARNAQUE

La Commission Européenne impose la mise en concurrence d’EDF… qui doit donc augmenter ses tarifs, pour que ses concurrents puissent être compétitifs !
Dans la chronique éco, Henri Sterdyniak dévoile les dessous d’une hausse injustifiable qui va coûter 600 millions d’euros aux français.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:07

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:59

Procès : j’ai vu la haine de ceux qui me reprochent d’incarner la haine…

Publié le 29 novembre 2019 – par  – 43 commentaires – 1 978 vues

Plieux, jeudi 28 novembre 2019, minuit. Il n’a été question que de ma haine, et de mes incitations à la haine, cette après-midi, au tribunal d’Auch — moyennant quoi toute la magistrature débordait de la sienne, en avait les visages affreusement déformés, rivalisait de véhémence pour l’exprimer.

Je m’efforçais de répondre aussi précisément que possible à toutes les questions de la présidente, mais chaque fois elle disait d’un air impatient :

« Ce n’est pas ma question ! Répondez à ma question ! Ou ne répondez pas du tout, vous avez le droit de ne pas répondre…

— Mais, Madame la Présidente…

— Vous pouvez m’appeler Madame, ça suffira… »

Exemple des questions auxquelles je ne répondais pas avec suffisamment de clarté au gré de la magistrate, comme si je fuyais mes responsabilités, celle-ci :

« Mais qu’est-ce que c’est,  les Européens d’origine ? Vous pouvez nous dire exactement ce que vous entendez par là ? Moi les Européens d’origine, j’avoue, je connais pas. Il va falloir m’expliquer ».

On sentait bien qu’aucune réponse n’eût convenu, ni d’ailleurs ne convint, bien entendu. Mais comme la cour n’avait pas grand chose à se mettre sous la dent pour établir ma haine et mes incitations à la haine, elle a fini par se concentrer sur ce tweet-ci, ou ce passage d’un mes discours :

« S’il n’y a d’alternative que la soumission ou la guerre, la guerre, cent fois ».

Incitation à la violence, désir de guerre. Non, disais-je, il s’agit d’une formule conditionnelle : S’il n’y a pas… Ce n’est en rien ce que je souhaite — au contraire.

« Ce n’est pas du tout conditionnel, disait la présidente. Je verbe est à l’indicatif. Si vous vouliez marquer le conditionnel il aurait fallu dire : s’il n’y avait d’alternative…

— Mais le verbe ne serait pas davantage au conditionnel, Madame la Présidente. Il serait à l’imparfait de l’indicatif. Ce ne serait qu’un changement de temps, qui ne changerait absolument rien au sens. Il ne peut pas y avoir en français de conditionnel après si… »

Au demeurant, par chance pour moi, et pour la bonne mesure, la même phrase apparaît deux fois, parmi les passages incriminés ; et la seconde fois c’est :

« Cela dit, si par malheur il se trouvait que le seule alternative soit la soumission ou la guerre, la guerre, alors, cent fois. Elle s’inscrirait dans la grande tradition [des conflits ( ?) — la transcription gendarmique de mes discours est un peu approximative] pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, pour la libération du territoire et pour la décolonisation… »

Toujours pas de conditionnel dans la subordonnée commençant par si, néanmoins.  J’aurais dû dire à cette dame que ce qu’elle voulait obtenir de moi, en somme, c’était que je m’exprimasse sur le mode si j’aurais su j’aurais pas venu. Cela aurait achevé de la rendre hargneuse ; mais elle ne pouvait guère l’être plus qu’elle ne l’était. Elle a dit que j’avais mes règles de grammaire et qu’elle avait les siennes. Je me suis permis de faire remarquer qu’il en allait de la syntaxe comme de la loi, que chacun ne pouvait pas l’adapter à ses désirs ou à ses besoins, et que non seulement il ne fallait pas de conditionnel après si mais que ce serait une faute d’en mettre. Cet échange n’a pas semblé me rendre plus populaire auprès du siège.

Sur le fond j’ai pris la liberté de faire observer que « entre la soumission et la guerre, la guerre », c’était exactement ce qu’avaient dit tous les hommes et les femmes qui ont donné leur nom à nos rues et dont les statues ornent nos carrefours. Mais cette remarque-là non plus ne parut pas accroître ma faveur. Je soupçonne d’ailleurs le patrimoine statuaire de n’être pas très bien en cour, lui non plus.

Le vaillant Me Rimokh n’était pas beaucoup mieux traité que moi. Sa première intervention, très technique, sembla ne faire qu’impatienter. Mme le procureur, en particulier, consultait incessamment sa montre. Des avocats auscitains, venus là assister au procès, nous l’avaient dépeinte comme volontiers hystérique. De fait elle était fort véhémente, durant sa propre intervention, qui semblait un collage enthousiaste et assez exhaustif de toutes les platitudes les plus répandues de la bonne doctrine rempla, éloge du vivre ensemble compris et grand usage de nauséabond, quoique cet adjectif ne fasse plus que rire, à présent, comme emblème du sabir suranné de la collaboration remplaciste et néo-négationniste. La grande envolée lyrique du Parquet se conclut sur l’assertion que pour moi les peines pécuniaires n’étaient pas assez dissuasives (comme si j’étais riche à millions), et qu’il ne me fallait rien de moins que trois mois de prison, avec sursis.

Lorsqu’il me fut donné la parole une dernière fois, in fine, j’exprimai mon admiration pour l’éloquence déferlante de Mme le Procureur, notai que ses propos étaient un clair concentré de tout ce contre quoi je me battais et qui m’inspirait le plus d’horreur, que d’évidence il en allait de même de mes propos à moi aux yeux et aux oreilles de l’oratrice, et qu’il était bien normal, dans ces conditions, qu’elle réclamât pour moi la prison — tout juste eussé-je souhaité qu’elle n’assortît pas sa requête d’une demande de sursis, la prison ferme me semblant dans ce contexte plus élégante, plus noble, plus significative, plus nette, plus littéraire, plus artistique, plus belle.

Entre-temps avait plaidé Me Rimokh, brillamment. Lui est assez optimiste, contre toute attente. Il pense qu’il n’y a rien dans le dossier des parties adverses et que juridiquement notre affaire est beaucoup plus solide que la leur. Il a peut-être raison, mais il raisonne en juriste, il me semble, et nous sommes dans un procès purement politique, et même par excellence. De toute façon la décision reviendra bien à la présidente, et l’on imagine mal cette femme dont pas une expression ne reflétait autre chose que l’hostilité haineuse rendre un arrêt qui me soit favorable, ou pas trop défavorable.

L’évidence est que le bloc remplaciste, dont les juges sont le bras armé, est tout à fait résolu à ne plus tolérer la moindre opposition au génocide par substitution, ou même à l’immigration de masse, ou à l’immigration tout court, et bien sûr à l’islam. Le destruction des Européens d’Europe doit être menée à terme en silence. La davocratie macro-remplaciste, ses journalistes et ses juges entendent faire taire les dissidents par tous les moyens. Ils veulent en finir une bonne fois avec la liberté d’expression. Or il n’est à peu près rien de ce que j’écris qui ne tombe sous le coup des lois qui imposent le Grand Remplacement, surtout dans l’interprétation qu’en donne la collaboration. Combien de temps pourrai-je continuer, si chaque phrase doit me coûter quinze ou vingt mille euros ? Combien de lutteurs déjà se sont tus, épuisés, ruinés, écœurés, minés ou tout cela à la fois ? Nous voyons l’abîme qui s’ouvre devant nous, et nous le laissons nous engouffrer, sans voix, incapables de conjurer son appel.

Renaud Camus

http://www.renaud-camus.net/journal/2019/11/28

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:48
L’image contient peut-être : 1 personne

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:46

Michel Charles Maillet Jegou

UN VRAI SCANDALE A FAIRE CONNAÎTRE CAR NOS CHAÎNES F’INFORMATIONS SONT MUETTES

‎Alain de Peretti‎ à Union des Patriotes Contre l’Islam · 13 000 membres contre l’ismalisation ! Qui est Vigilance Halal ?

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:41

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:30
L’image contient peut-être : 1 personne, texte
Un monde meilleurJ’aime la Page

Marlène Schiappa, ministre des Gentilles Filles contre les Méchants Garçons, a encore dit une énorme bêtise. Sauf que, cette fois, la Sorcière officielle de la République insulte tout le pays, et innocente l’islam au passage. Et sur CNN, excusez du peu.

“Je pense que la société française est profondément sexiste et qu’il est difficile de la faire évoluer.”

Après la France raciste, la France fasciste, la France islamophobe, la France xénophobe, voici donc la France macho. Le gouvernement continue à torturer l’image de notre nation, et à lui faire une réputation de pays abject. Pourquoi? Pour nous culpabiliser, nous humilier et nous paralyser. Par jouissance sadique du pouvoir. Et par folie idéologique.

“Avec le gouvernement, j’essaie de gagner une bataille culturelle contre le sexisme et la misogynie, mais c’est vrai que c’est très difficile.”

Et là, quelques questions. Quid de l’islam, dont la misogynie est légendaire? Quid des familles arabes françaises, dont chacun sait que la violence domestique y est plus présente qu’ailleurs? Quid des grands frères qui tapent leurs petites sœurs quand elles ne se voilent pas? Quid du rapport entre la sharia et les féminicides? On voudrait bien voir les statistiques, si elles existent. Et si elles n’existent pas, on voudrait bien qu’elles soient créées.

Bien sûr, il y a des Français qui blessent leurs épouses, ou les tuent, dans tous les milieux. Mais, au-delà des écarts statistiques, la différence entre un catholique qui frappe sa femme et un musulman qui fait de même, c’est que le catholicisme interdit ce comportement, tandis que l’islam le recommande.

En faisant ces déclarations à CNN, leader américain de l’information, Marlène nous dénonce à l’étranger. Elle nous fait passer pour des salauds. Un peuple pour qui assassiner les femmes est une coutume, et qui refuse de s’améliorer parce qu’il est radicalisé dans son machisme. Venant d’une ministre, c’est une faute très grave: à l’extérieur, son rôle est de vanter notre pays, et surtout pas de le dénoncer.

Pire encore: elle décrit le Gouvernement comme un village de civilisés romantiques et héroïques, luttant contre les Gaulois, cette horde de barbares violeurs. Ce faisant, elle avoue que Macron et ses macrolâtres nous considèrent comme des sous-hommes et comme des ennemis. Alain Besançon, philosophe, dit: “Le socialisme, c’est la guerre civile en temps de paix.” Marlène déclare la guerre aux Français.

Elle va trop loin. D’habitude, nous la trouvions risible. Désormais, nous la trouverons dangereuse. Il faut créer une nouvelle catégorie: la haine francophobe d’État.

Sources: 20 Minutes, Youtube

<< Sur CNN, Marlène Schiappa insulte la France et dédouane l’islam >> FL24.net I Par Pascal Tenno – Publié le 22/11/201

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:26

📺 « Au nom des millions d’électeurs du Rassemblement National, je condamne les propos diffamatoires et abjects de Madame Delga et j’exige des excuses publiques. En Occitanie, la haine est devenue le fond de commerce d’une gauche en déroute, qui finira bientôt aux oubliettes ! »

17 481 vues

Julien Leonardelli

📺 « Au nom des millions d’électeurs du Rassemblement National, je condamne les propos diffamatoires et abjects de Madame Delga et j’exige des excuses publiques. En Occitanie, la haine est devenue le fond de commerce d’une gauche en déroute, qui finira bientôt aux oubliettes ! »

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:18

Il faut dire les mots : « Monsieur Delevoye, vous trahissez la France et son peuple ! »

En osant dire que l’Europe aura besoin de 50 millions d’immigrés (comprendre musulmans) supplémentaires pour garantir les retraites, Delevoye JUSTIFIE pleinement la thèse de Renaud Camus sur le remplacement de peuple.

A aucun moment, ce chiraquien ne propose une politique nataliste dynamique pour remédier au problème. Non, c’est prioritairement à l’invasion de la France qu’il songe.

Afficher la suite

Agression d’un prêtre lundi dernier, aucune info des médias

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:15
Guillaume Thevenin à Patriote

L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan
L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout
Jean Saira

Agression d’un prêtre lundi dernier, aucune info des médias.

Si les médias n’en parlent pas, on va s’en charger…
Qu’en dites-vous Monsieur le « ministre de l’intérieur et des cultes », nous n’entendons que votre silence !
Lundi soir vers 20 heures à Avignon, le père Grégoire (à gauche sur la photo) de la communauté de Saint-Jean a été agressé en pleine rue, par quatre voyous d’origine nord-africaine
Tabassage en règle, fracture du nez, perte de connaissance, nuit à l’hôpital a expliqué Michel Janva
Le religieux, qui était en habit, a été trouvé inconscient sur le sol.
Mardi matin vers 11 heures, monseigneur Cattenoz, archevêque d’Avignon a tenu une conférence de presse en tapant du poing sur la table, dénonçant l’insécurité dans le quartier Saint-Ruf et la multiplication des vols et menaces envers les membres de la communauté chrétienne.
En avez-vous entendu parler à la télé ou à la radio, vous ?