Francaisdefrance's Blog

07/07/2019

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 13:16
I-Média – Carola Rackete, capitaine pro-migrant, héroïne médiatique

Posted: 05 Jul 2019 08:45 AM PDT

05/07/2019 – EUROPE (NOVOpress)
Après avoir récupéré des migrants en mer, Carola Rackete a violé la frontière italienne les déposer à Lampedusa.Elle avait donc tout pour plaire aux médias français qui ne se sont pas fait prier pour en faire une héroïne.


The post I-Média – Carola Rackete, capitaine pro-migrant, héroïne médiatique appeared first on :: Novopress.info – arme de réinformation massive.

Ils venaient « casser du Blanc » à la sortie du collège. Et ils le revendiquent !

Posted: 05 Jul 2019 06:20 AM PDT

Une tête chercheuse nommée Marie Gaussel, une dame « chargée d’étude et de recherche au service veille et analyse de l’Institut français de l’Éducation » (si si, ça existe), nous gratifiait, dans Le Monde de l’Éducation du 2 juillet, du fruit de ses cogitations sur un sujet nouveau : les adolescents et leur physique.

Son papier tourne autour de ce problème épineux : « Quelle place pour le corps adolescent au collège ? »

D’emblée, je dirais pas assez (de place). C’est vrai, il faut avoir eu devant soi une assemblée de grands échalas vautrés sur des chaises trop petites, les jambes étirées dans l’allée parce qu’elles ne tiennent plus sous la table, pour comprendre la douleur de l’adolescent moyen. Surtout quand il vit la tête penchée pour mieux cacher, derrière ses mèches rebelles, un visage guetté par l’acné. Alors Mme Gaussel l’affirme : « En 2019, le corps de l’élève peine encore à être reconnu comme un élément central dans les processus d’apprentissage. Il est en fait encore perçu comme un élément séparé de l’esprit à éduquer » – la tête et les jambes, en somme –, « selon la conception héritée de Descartes qui distingue deux substances dans la constitution des êtres humains. » Elle aurait même pu mettre les pieds à part, mais bon, je ne voudrais pas faire de la pub aux Nike™, Adidas™ et consort.

La réflexion de Mme Gaussel va très loin ; c’est là où l’on comprend pourquoi elle est une tête chercheuse officielle des sciences de l’éducation. Ainsi, ayant bien réfléchi, elle n’hésite pas à affirmer que « les gestes, les mouvements qui nous paraissent ordinaires ou allant de soi, comme la marche, la nage, sont en réalité le reflet d’une éducation qui institue les façons dont les êtres humains apprennent à se servir de leur corps ». D’où l’on pourrait sans doute déduire que le petit humain, élevé comme Tarzan chez les singes, devient singe ; ou bien que, nageant, il se fait poisson. La preuve par le sexe, cette fadaise, poursuit la dame : « C’est d’ailleurs comme cela que se développent les stéréotypes de genre qui impactent les adolescents. »

Ben oui, sans construction sociale discriminatoire et genrée, nous serions tous des escargots. Je parle, bien sûr, ici, de parthénogenèse. En conséquence de quoi « le biologique et le psychique semblent donc bien interagir de façon bidirectionnelle et indissociable », dit-elle.

Cette analyse pointue me laisse perplexe, vous l’aurez deviné, d’autant qu’un fait divers vient mettre un peu de pagaille dans cette savante démonstration.

Il s’agit de quatre adolescents âgés de 11, 12 et 13 ans, parfaitement monodirectionnels ceux-là, qui ont été interpellés mardi aux abords d’un collège privé de Valence, dans la Drôme. « Blacks et Beurs », nous dit la presse locale, et là encore parfaitement sûrs de leur couleur et de leur testostérone naissante, ils venaient « casser du Blanc » à la sortie de l’institution Notre-Dame. Leurs propos exacts : « Casser du gwer », mot « dérivé du terme arabe gaouri qui désigne le blanc », précise France Bleu.

Très à l’aise dans leur corps, là encore, et n’en déplaise à Mme Gaussel, ces gentils adolescents se faisaient la main depuis le printemps, au point que les patrouilles de police avaient été « renforcées » (sic). Je ne crois pas me souvenir que la police patrouillait à nos sorties d’école, mais une fois encore, ces temps ne sont plus… Leurs passe-temps sportifs étaient bien rodés : « Avec un groupe d’une dizaine de copains qui les regardaient faire, ils repéraient au hasard un élève rentrant chez lui à pied après les cours. Et ils s’en prenaient à lui. Crachats, gifles, parfois coups de pied et coups de poing… »

Pourtant, Mme Gaussel, rousseauiste dans l’âme, en est sûre : l’enfant est une page vierge que la société corrompt. Aussi, dit-elle, « un travail sur les représentations du corps devrait être mené au collège par les enseignants ».

Quand ils auront fini de corriger les copies du bac, peut-être ?

Marie Delarue

Tribune reprise de Boulevard Voltaire

The post Ils venaient « casser du Blanc » à la sortie du collège. Et ils le revendiquent ! appeared first on :: Novopress.info – arme de réinformation massive.

Propagande de l’État Islamique : « après la conviction du djihad, celle des attentats »

Posted: 05 Jul 2019 03:35 AM PDT

05/07/2019 – INTERNATIONAL (NOVOpress)
Si le proto-État Islamique a perdu la guerre militaire en Irak et en Syrie, il aurait bel et bien gagné celle des mots et de la communication. En effet, comment l’État Islamique a-t-il remporté la guerre de la communication ? C’est le sous-titre de l’ouvrage d’Aya Mcheimeche, intitulé Armes 2.0 : le pouvoir des mots.Ce petit livre, paru en février dernier chez V.A. Éditions, est une étude approfondie de la production média de l’État Islamique. Analyste en Relations Internationales, Aya Mcheimeche a scruté chaque détail de la propagande de Daesh.


The post Propagande de l’État Islamique : « après la conviction du djihad, celle des attentats » appeared first on :: Novopress.info – arme de réinformation massive.

L’Union européenne reste une Cité interdite, par Ivan Rioufol

Posted: 05 Jul 2019 01:35 AM PDT

La photo va faire le bonheur des magazines. L’Allemande Ursula von der Leyen et la Française Christine Lagarde sont dans l’air du temps, parité et féminisme obligent. La première, ministre de la Défense, a été choisie mardi par les dirigeants des pays européens pour présider la Commission européenne. La seconde, directrice du FMI, a été proposée pour présider la Banque centrale européenne. Toutes deux succèderont à deux hommes : Jean-Claude Juncker et Mario Draghi. Il n’en faut pas plus pour satisfaire un monde médiatique plus soucieux d’apparence que de contenu. Il est vrai que la personnalité de Mme Lagarde, aux ambitions présidentielles enfouies, peut se prêter aux éloges. Il n’en est pas de même pour Mme der Leyen.

Outre qu’elle s’est montrée, disent les spécialistes de la Défense, un médiocre ministre, sa conception postnationale de futurs “Etats-Unis d’Europe” va être comprise comme une provocation par ceux qui attendent de l’UE qu’elle s’ouvre aux inquiétudes des gens. C’est la vision d’Emmanuel Macron d’une Europe souveraine, telle que le président l’avait défendue dans son discours de la Sorbonne en 2018, qu’incarnera la future présidente de la Commission, également favorable à une Europe de la défense. “Je suis convaincue que l’armée des Européens verra bientôt le jour”, a-t-elle déclaré récemment.

Toutefois, derrière la photo reste le spectacle affligeant auquel l’Europe s’est prêtée ces derniers jours. Elle a laissé voir un monde clos, réglant ses comptes et distribuant les postes en petits comités, loin des regards extérieurs.

Macron a reconnu lui-même, lundi, “la très mauvaise image” donnée par ces bisbilles incompréhensibles au non-initié. Néanmoins, le chef de l’Etat a lui-même participé à la pétaudière, en tentant d’imposer ses choix initiaux et de faire éclater en vain le PPE, vainqueur des élections. En fait, l’Union a tout fait pour se caricaturer en Cité interdite, avec ses mandarins sourds aux aspirations des citoyens laissés hors les murs.

L’avantageux duo féminin est factice. L’image moderne dissimule une UE archaïque, toujours en froid avec la démocratie, le peuple, les souverainetés nationales. Ce sont les processus de décisions de l’UE, confisqués par une élite hors-sol et trop souvent arrogante, qui sont à réformer en urgence. Au risque de voir la vague populiste, qui conteste la construction à marche forcée d’une Europe oublieuse des nations, s’amplifier encore davantage.

Ivan Rioufol

Texte daté du 3 juillet 2019 et repris du blog d’Ivan Rioufol

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :