Francaisdefrance's Blog

27/06/2017

Le risque bancaire resurgit en Europe : Où est votre argent ?

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 14:51

La Chronique Agora

Cher Lecteur,

Nous l’avions dit : le risque bancaire va resurgir dans la Zone euro.

Nous avions raison.

L’ABE (l’Autorité bancaire européenne) l’a annoncé il y a quelques jours : les banques italiennes ont un taux de créances douteuses de 16,5% de leur encours. Cela s’appelle un désastre.

Les banques portugaises supportent un taux de défaut égal ou supérieur à 20%… même après le renflouement du groupe Banco Espirito Santo (août 2014) et de Caixa General de Depositos.

En Espagne, la banque Santander a racheté Banco Popular (BPOP) pour un euro symbolique et a tiré un trait sur la dette junior et les créances douteuses. Le titre ne valait plus que 0,30 €. Les actionnaires ont tout perdu.

Victoire des élites ; les petits actionnaires perdent tout !

Est-ce une victoire, ce rachat de BPOP par Santander pour 1 € ?

Certains économistes se réjouissent du premier bail in orchestré en Espagne… qui devrait « servir d’exemple pour résoudre la crise des banques italiennes » !

Alors l’Italie, parlons-en :

  • Banca Intesa est parvenue à céder un portefeuille de créances douteuses pour une valeur de 2,2 Mds€.
  • La BMPS (Banca Monte Paschi di Siena) bénéficie d’un feu vert de Bruxelles pour une nouvelle recapitalisation massive de 6,6 Mds€… avant la prochaine (il manque encore 2,2 Mds€).
  • Le week-end dernier, la décision a été prise de liquider deux banques italiennes zombies : Banca Veneto et la Banca Popolare di Vicenza après l’échec des tentatives d’adossement ou de reprise.

Ce ne sont que deux petites banques régionales qui représentent un actif combiné de 60 Mds€.

Mais au total, l’Italie doit mettre 17 milliards d’euros pour sauver ses banques !

Puisque la BCE a dit qu’elle ne mettrait pas un euro dans le sauvetage de ces banques… QUI VA PAYER ?

C’est l’actionnaire, c’est le créancier, c’est le déposant à qui l’on a refilé des SICAV pourries dans son livret. Et puis, pas grave, le contribuable paiera, une nouvelle fois : il va lui en coûter 11 Mds€, ce n’est qu’un hors d’oeuvre !

Il ne manquerait plus que le voile soit levé sur la Deutsche Bank, et c’est tout le système qui plonge.

Qui se fera rincer ? C’est VOUS !

Oui, c’est VOUS, le client de la banque en quasi-faillite à qui on a vendu des SICAV bourrées de dettes du même établissement : ruinez l’épargnant via un bail in et il n’y a plus aucun actif à sauver… clap de fin, et rideau !

Cela en dit long sur la vision des élites de Bruxelles qui postulent qu’une banque ayant pris des risques inconsidérés doit être sauvée, quitte à enterrer sa propre clientèle, le contribuable et les trois prochaines générations d’épargnants.

Cela fait un an que ma collègue Simone Wapler alerte ses lecteurs sur le risque bancaire grâce à son livre sur le sujet : Banques – Vos vrais risques.

  • Vous croyez votre argent à l’abri dans votre banque ? C’est FAUX ! Vous pouvez vous le faire confisquer, il peut servir à renflouer votre banque. C’est la nouvelle loi du bail-in.
  • Vous pensez bénéficier de la garantie bancaire en cas de problème sur votre banque ? Encore une fois, TOUT FAUX : la garantie bancaire ne pourra pas rembourser tous les clients en cas de faillite d’une banque.
  • Dès que vous avez un livret ou compte rémunéré, vous devenez créancier de votre banque. A ce titre, votre argent peut être emporté dans son naufrage.

Simone Wapler a rédigé ce livre pour vous permettre de vérifier la solidité de votre banque. Vous allez aussi découvrir pourquoi la soi-disant garantie bancaire ne fonctionnera pas, et ce que vous DEVEZ faire pour mettre votre argent à l’abri.

Simone Wapler vous explique tout dans cette interview, et vous explique comment recevoir son livre gratuitement. Je vous laisse la découvrir pour en savoir plus :

SSW

Ne tardez pas : quand le premier domino tombe, les autres s’effondrent très vite.

J’espère juste que vous n’êtes pas dans la mauvaise banque. Vérifiez-le vite ici, et voyez si vos garanties bancaires peuvent être touchées.

Au pire, voyez comment protéger votre argent et vous assurer qu’il ne servira pas à renflouer votre banque.

Vous pouvez vous préparer : il suffit d’avoir les bonnes informations… et d’agir.

Cliquez ici…

… Et bon courage !

Nathalie Boneil
Directrice de la rédaction
Publications Agora

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :