Francaisdefrance's Blog

28/05/2017

Scandale Ferrand : Bayrou rase les murs, les juges préféraient Fillon… Publié le 26 mai 2017 – par Jacques Guillemain

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 10:42

Richard Ferrand ne démissionnera pas pour la simple raison qu’il n’est coupable de rien. Ni au plan légal, ni au plan moral. Fermez le ban !

Il est vrai que le “système” le soutient à bouts de bras, contrairement à Fillon…

La grande majorité de la presse nous rabâche qu’il n’y a rien d’illégal dans cette opération immobilière datant de 2011, révélée par le Canard.

Sollicité par les Républicains, le PNF se dit incompétent. On comprend donc que la justice n’est compétente que pour les costards de Fillon. Les soupçons de conflit d’intérêt, de favoritisme ou de préférence familiale ne la concernent pas.

Bayrou, le monsieur Propre de LREM, rase les murs. Lui qui avait fait de la moralisation de la vie publique un préalable non négociable avant d’accorder son soutien à Macron, refuse de s’exprimer sur le sujet.

On le comprend. Il jurait n’avoir “aucun ticket”, aucun arrangement avec le candidat d’En Marche. On a vu… ce sont 3 ministères majeurs pour le MoDem et un bon paquet de circonscriptions après avoir tapé sur la table pour rappeler à Macron que c’est grâce à Bayrou qu’il a été élu. Bayrou, l’éternel faiseur de rois…

Il a donc obtenu ce qu’il voulait, inutile de remuer la vase avec l’affaire Ferrand.

Quant à l’entourage Ferrand, il se contente de brailler que c’est une affaire privée qui n’a rien à voir avec une mauvaise utilisation de l’argent public.

Oui, mais au moment des faits, Richard Ferrand était un élu de la République et pas seulement le DG des Mutuelles de Bretagne. Où est l’exemplarité ?

Le camp Ferrand a beau dénoncer une cabale, une malveillance, une pseudo-affaire, une dénonciation calomnieuse, tout cela ne saurait effacer un montage immobilier très lucratif qui pose beaucoup de questions.

Comment gagner gros sans apport et sans risque, ainsi se résume l’affaire Ferrand.

Reprenons les faits.

En 2011, les Mutuelles de Bretagne, organisme à but non lucratif, recherchent un nouveau local pour installer un centre de soins à Brest.

Trois candidats sont en lice. C’est la SCI nommée Saca qui est choisie à l’unanimité par le Conseil d’administration pour un loyer annuel de 42000 euros.

Cette SCI appartient à la compagne de Richard Ferrand. Rien d’illégal à ce stade.

Mais le problème, c’est qu’au moment de la signature du bail, cette SCI n’a aucune existence légale et ne dispose d’aucun titre de propriété sur les locaux loués aux Mutuelles de Bretagne !

Autrement dit, la gérante d’une SCI qui n’existe pas encore signe un bail pour un local qui ne lui appartient pas, pour la modique somme de 42000 euros !!!

Est-ce légal ? Est-ce moral ? Puisque la justice ne veut pas répondre, à chacun de se faire sa propre opinion !

Négocier un bail pour un bien dont on n’est pas propriétaire, et ne l’acheter que lorsqu’on a la certitude de le louer à des conditions avantageuses, c’est ce que j’appelle un juteux montage immobilier, sans apport et avec un risque zéro absolu. Du grand art.

En fait, la SCI ne sera enregistrée au greffe du tribunal de commerce qu’un mois après la signature du bail !

Cette juteuse opération immobilière a donc été menée avec ceinture et bretelles, après une excellente analyse de l’intérêt du projet. Est-ce légal ? Est-ce moral ?

Et comme il s’agit d’un locataire dont les revenus sont garantis, la compagne de Ferrand obtient un prêt de 402000 euros (100% du prix d’achat) pour acquérir a posteriori le bien qu’elle vient de louer.

Les locaux vétustes sont entièrement rénovés aux frais des Mutuelles, pour un montant de 184000 euros sans contrepartie. Elle est pas belle la vie ?

La SCI a été dotée d’un capital de 100 euros en 2011. En 6 ans, selon le Canard Enchaîné, la valeur de la part a été multipliée par 3000.

Voilà un bien de 402000 euros revalorisé avec 184000 euros de travaux payés par le locataire. L’emprunt sera remboursé sur 15 ans par les Mutuelles.

A l’issue du crédit, et en euros constants, la valeur de la SCI qui était de 100 euros en 2011, sera donc de 600000 euros en 2026. Le tout avec un risque nul.

Qu’en pensent les affiliés des Mutuelles de Bretagne ? Mystère.

Les intérêts de cet organisme non lucratif, ont-ils été lésés ? Qui s’en soucie ?

Pour Marine, les choses sont claires. Il s’agit d’un “enrichissement personnel parfaitement immoral” qui exige la démission du ministre.

Une majorité de Français sont de cet avis.

Rappelons que pour les législatives, le premier critère de choix des électeurs est l’honnêteté de leur candidat !

Pour terminer, Ferrand a employé son fils comme assistant parlementaire en 2014. Rien d’illégal, certes.

Mais croyant blanchir son patron, le cabinet de Ferrand estime que les jeunes Bretons sont des fainéants illettrés. Ces derniers apprécieront !

« Je vous invite à aller faire un tour en Centre-Bretagne. Ce n’est pas simple de trouver un jeune, volontaire, pour travailler cinq mois, qui sait lire et écrire correctement, aller sur internet. »

En conclusion cette affaire d’immobilier nous montre une nouvelle fois la cupidité du monde politique, toujours prêt à user de toutes les ficelles du système à des fins d’enrichissement personnel.

Et le plus exaspérant, c’est que le nouveau président et le gouvernement, qui ont bâti leur programme sur la moralisation de la vie publique, se comportent comme les autres dès qu’il s’agit de protéger un des leurs.

Fillon et Le Roux n’ont pas bénéficié d’un tel soutien.

Où est la moralité de ce nouveau pouvoir ? Où est son éthique ? Où est sa déontologie ? Où est l’exemplarité qu’attendent les électeurs de leurs élus ?

Où est la moralité qu’exigeait Bayrou avant de devenir garde des Sceaux ?

Dans une consultation ouverte sur internet, 65% des Français estiment que Ferrand doit démissionner.

“Pour Eric Alt, le vice-président de l’association anti-corruption Anticor, l’affaire qui touche le ministre de la Cohésion Territoriale ne relève pas du pénal. Mais elle est moralement condamnable et devrait pousser le ministre à quitter ce gouvernement”.

S’il se refuse à écarter son ministre, au mépris de la volonté du peuple, Macron aura fait la preuve de son hypocrisie en matière de morale publique.

Rien n’aura changé.

Rappelons un sondage d’avril 2017 :

65 % des Français estiment que l’honnêteté et la probité sont les qualités les plus importantes pour un Président de la République, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France.

Jacques Guillemain

Un commentaire »

  1. il on été rouler ,dans la farine , que dire de cette banque ,qui offre 100% ,autre scandale ,

    Commentaire par michel43 — 31/05/2017 @ 08:00 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :