Francaisdefrance's Blog

02/09/2016

Interview intéressante de Philippe Karsenty par Pierre Cassen

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 22:35

burqa et le burkini, la muselière bientôt en France ?

Publié le 31 août 2016 – par Philippe Karsenty –

Partager


Poursuivant ses entretiens, notre fondateur, Pierre Cassen, a rencontré ce jour Philippe Karsenty, qui lui a parlé, entre autres, de son dernier séjour aux Etats-Unis, mais surtout de son dernier passage à Abou Dhabi, photos à l’appui. Un véritable document-choc !  

Riposte Laïque : Nos anciens lecteurs vous connaissent bien, vous avez déjà été interviewé sur notre site.

http://ripostelaique.com/Philippe-Karsenty-Affaire-Al-Doura.html

Pouvez-vous, pour les nouveaux lecteurs (nombreux), rappeler l’affaire Al-Dura, qui vous a rendu célèbre, dans laquelle vous vous êtes frontalement opposé à France 2 ?

Philippe Karsenty : France 2 a diffusé le 30 septembre 2000 un reportage commenté par Charles Enderlin semblant montrer la mort d’un enfant, Mohamed al Dura, dans les bras de son père. Ce reportage a fait le tour du monde. Ben Laden l’a utilisé dans ses clips vidéo. Daniel Pearl a été décapité pour venger la mort du « petit Mohamed ». Tous les pays du monde arabe ou musulman ont des rues, des monuments, des timbres, des écoles à son effigie. C’est devenu l’icône planétaire des djihadistes. En septembre 2015, Mahmoud Abbas a même rappelé Mohamed al Dura à la tribune de l’Assemblée Générale de l’ONU.
Or ce reportage n’était qu’une pure et simple mise en scène qui a été démontrée et reconnue par tous les experts consultés.
Pour autant, Charles Enderlin et France 2 ne le reconnaissent toujours pas.
En 2009, la chaîne publique allemande ARD a fait un documentaire qui démonte le « travail » de France 2 et décortique la mise en scène. Les journalistes allemands de ce documentaire (visible ici avec des sous-titres français « L’enfant, la mort et la vérité ») ont même écrit un livre qui a été traduit en français (disponible ici « L’enfant, la mort et la vérité », La Maison d’Edition).

 

Affaire Al-Dura : j’ai compris que le montage de Charles Enderlin ne sera jamais condamné par la justice française

Riposte Laïque : Où en êtes-vous, aujourd’hui, avec l’affaire al Dura ?

Philippe Karsenty : Cela fait maintenant près de 16 ans que ce faux reportage a été diffusé par France 2. Nous avons eu de nombreux procès, perdu, gagné puis perdu. Lorsque je perds, c’est sur des points techniques de droit. Lorsque je gagne, c’est lorsque les faits et les images sont analysés en détails. Ainsi, la Cour de cassation avait cassé mon arrêt victorieux de 2008 en affirmant qu’on n’avait pas le droit de montrer les images à la Cour.
En 2013, j’ai compris que – bien que tous les experts scientifiques qui se sont penchés sur le sujet m’aient donné raison – le système judiciaire français ne me permettrait pas de faire reconnaitre la mise en scène puisque ce n’était pas le reportage qui faisait l’objet des jugements mais l’article que j’avais écrit à ce sujet.
J’ai donc décidé de porter l’affaire sur la place publique en faisant publier des livres qui révèlent la vérité de cette manipulation médiatique. Vous noterez que France 2 se garde bien d’attaquer en justice les documentaires et les livres publiés par les auteurs allemands qui démontent, point par point, ce faux reportage.

Le Crif est mort, vive les Juifs !

Riposte Laïque : Vous avez récemment fermement critiqué nombre d’institutions juives, en France, et notamment le CRIF. Pour quelles raisons ?

Philippe Karsenty : Je pense que le CRIF ne représente plus les Juifs de France. Je dis « plus » mais les a-t-il vraiment un jour représentés ? Le CRIF est devenu la courroie de transmission du pouvoir pour faire avaler les pilules amères aux Juifs de France qui sont de plus en plus désemparés. Les Juifs sont des Français comme les autres et ils n’ont pas besoin de représentants qui s’inclinent à la moindre sommation.
Leur situation se dégrade année après année mais leurs représentants sont toujours aussi polis et dociles vis-à-vis des pouvoirs publics. Le chantage à la sécurité qu’exercent les politiques, quels qu’ils soient, ne leur facilite pas la tâche.
N’est-il pas temps pour ces pseudo-représentants de se faire entendre ?
Est-il acceptable que les médias publics français – l’AFP, France TV et Radio-France en tête – poursuivent leur diabolisation d’Israël et des Juifs sans que le CRIF ne réagisse ?
Je ne le pense pas. Le dîner du CRIF est comique. La plupart des politiques y vont, de peur qu’on ne leur reproche leur absence mais, quand ils en parlent en privé, ils ne sont pas tendres. J’y suis invité chaque année et je n’y vais plus depuis bien longtemps.
Le CRIF est mort, vive les Juifs !
Face aux défis que la société française doit affronter, les Juifs auront peut-être besoin de voir émerger un leadership – politique, intellectuel et cultuel – à la hauteur des enjeux actuels.
Ranimer le CRIF pour en faire un acteur écouté ? Monter une autre structure réellement représentative ? Je ne sais pas mais en tout cas, le système actuel ne fonctionne pas.
Et si les Juifs sont des Français comme les autres, la violence des attentats terroristes qui ont frappé la France depuis plusieurs années a montré aux Français qu’ils sont eux aussi… des Juifs comme les autres… je veux dire des cibles parmi tant d’autres.

Encore combien d’attentats avant que Cazeneuve ne s’en aille ?

Riposte Laïque : Avez-vous été surpris par les attentats musulmans qui ensanglantent la France depuis dix-huit mois ? Que pensez-vous de la réaction de la classe politique, dans son intégralité, et de l’action du gouvernement ?

Philippe Karsenty : Pourquoi ne remonter qu’à 18 mois ? Mohamed Merah et ses prédécesseurs auraient dû ouvrir les yeux de tous les Français responsables. Je n’ai pas vraiment été surpris car je connais l’impact que la propagande peut avoir sur des esprits fragiles. Lorsque, depuis des décennies, on enseigne la haine de notre pays, de notre histoire, de nos institutions et de nos autorités dans nos médias, nos écoles et nos livres d’histoire, il n’est pas étonnant qu’une frange de notre population se retourne contre nous.
La classe politique dans son ensemble ne semble pas avoir compris. Face à l’échec des dirigeants actuels, on aurait pu imaginer, par exemple, que le ministre en charge de la sécurité des Français ait démissionné ou ait été démissionné. Mais non ! M. Cazeneuve est toujours là alors qu’il a un bilan désastreux : près de 250 morts en 18 mois ! Jusqu’à quand tiendra-t-il ? Devra-t-on attendre un autre méga attentat pour le voir tirer sa révérence ?

Contre les attentats, l’indispensable mobilisation citoyenne

Riposte Laïque : Face au terrorisme qui nous menace, pensez-vous que la France doive se rapprocher des méthodes mises en place par l’état d’Israël ? Cela vous paraît-il transposable dans notre pays ?

Philippe Karsenty : Oui, je pense que c’est une des solutions mais pas la seule. On doit naturellement s’inspirer du profilage et de la vigilance citoyenne mise en place de longue date en Israël. La mobilisation citoyenne de la population anglaise pendant les décennies d’attentats de l’IRA est aussi un exemple à suivre. Mais la France a d’autres caractéristiques qui impliquent qu’il faille trouver d’autres méthodes qui seront adaptées à notre pays.

Trump n’était pas mon candidat, mais face aux Clinton, je le soutiens sans réserve

Riposte Laïque : Vous paraissez également très intéressé par la prochaine élection américaine, et paraissez souhaiter la victoire de Trump. Pourquoi ?

Philippe Karsenty : Les Etats-Unis sont un peu mon deuxième pays. J’y ai de la famille et j’y passe beaucoup de temps. J’ai toujours été très intéressé par la politique américaine. Je me souviens que lorsque j’avais 18 ans (en 1984), j’avais dans ma chambre une affiche de Ronald Reagan. Il a été le plus grand président américain du 20ème siècle. Il a fait plier l’empire soviétique et relancé l’économie américaine. De façon générale, j’ai toujours soutenu les candidats républicains alors que les classes politiques et médiatiques françaises se sont souvent reconnus dans les démocrates.
Même si Donald Trump n’était pas mon premier choix dans les primaires américaines – j’étais beaucoup plus proches des équipes de Marco Rubio et de Ted Cruz – il me semble naturel de le soutenir.
Imaginer qu’Hillary Clinton puisse devenir présidente des Etats-Unis a quelque chose d’assez inquiétant. Elle et son mari sont quand même les politiciens les plus corrompus de leur génération. Souvenez-vous aussi des morts mystérieuses des gens liés aux Clinton lorsque Bill était à la Maison Blanche. Regardez les gens qui entourent Hillary Clinton ! Celle qui deviendra probablement la première dame de la Maison Blanche, si Hillary est élue, s’appelle Huma Abedin. Elle est liée aux Frères Musulmans, l’organisation internationale à laquelle est notamment affilié Tariq Ramadan. Alors oui, j’entends et je peux comprendre certaines préventions concernant Donald Trump mais selon moi, entre ces deux candidats, il n’y a pas photo !

Aux Etats-Unis, une conférence inoubliable sur l’islam et la civilisation occidentale

Riposte Laïque : Vous revenez des Etats-Unis. Pourriez-vous expliquer à nos lecteurs ce que vous êtes allé y faire ?

Philippe Karsenty : J’étais invité par l’American Freedom Alliance pour répondre à la question : « Est-ce que l’Islam et la civilisation occidentale sont compatibles ? »
Cette conférence a rassemblé les 15 plus grands spécialistes internationaux… et moi. C’était passionnant et les échanges que nous y avons eus ont été très instructifs.
Il y avait des gens comme Andrew Bostom, John Bolton, Nonie Darwish, Frank Gaffney, Daniel Greenfield, Morton Klein, Guy Milliere, Robert Spencer et Wafa Sultan.
Philippe Karsenty à Los Angeles – 21 août 2016

Va-t-on un jour voir des muselières dans les rues de nos villes et de nos banlieues ?

Riposte Laïque : Alors, c’est compatible ou non ?

Philippe Karsenty : La réponse ne peut se résumer à un oui ou à un non.  La France doit affronter une période difficile. Notre société est attaquée de toutes parts et elle ne semble pas savoir comment répondre.
Nous sommes face à deux types de djihad. Le djihad violent et terroriste qui marque les esprits et meurtrit le pays. Ce djihad a aussi pour objectif de mettre à genoux nos économies, ce qu’il parvient à faire dans certains secteurs comme le tourisme.
Le second djihad, qui m’inquiète peut-être encore plus, est le djihad civilisationnel. Les Frères Musulmans et d’autres organisations extrémistes testent nos sociétés pour voir jusqu’où ils peuvent aller. Souvenez-vous de la France et des pays arabes jusque dans les années 80.
Le voile y était quasiment inexistant. Par la suite, les islamistes nous ont testés et sont parvenus à imposer la notion de « pudeur » et, par conséquent, de voile dans nos banlieues… et ailleurs. Il a fallu que le voile soit interdit dans les écoles. Nous avons vu ensuite arriver la burqa. Je me souviens que seule la droite et quelques élus de gauche ont voté en 2010 la loi qui l’interdisait.
Cet été, nous avons observé la comédie du burkini à laquelle les médias ont donné une trop grande place car, comme toujours, nos médias font le jeu des islamistes qui excellent à occuper le terrain, tant physique que médiatique.
Il me semble que la France se prépare à capituler une nouvelle fois face aux assauts des intégristes musulmans alors que nous devrions nous poser une question simple : est-ce que ces voiles, niqabs, hijabs et autres burqas doivent être traités comme des vêtements ou comme les uniformes de troupes tentées d’imposer leur modèle de société à la France ?
Je sais qu’en disant cela je m’expose à une fatwa médiatique assez sévère mais cela doit être dit.
Juste avant d’aller aux Etats-Unis, je suis allé à Abou Dhabi et j’y ai discrètement pris une photo que je vous soumets.
La voici :

Abou Dhabi – août 2016

Oui, c’est bien une sorte de muselière !

Trouvez-vous cela acceptable ?
Va-t-on bientôt nous expliquer que c’est une coutume ancestrale que nous devrions accepter et à laquelle nous devrions nous habituer ?
Va-t-on un jour voir des muselières dans les rues de nos villes et de nos banlieues ?
Je ne l’espère pas et c’est pour cela que je pense que l’occupation du terrain par les islamistes doit être régulée, si ce n’est stoppée.

Je ne vois pas pourquoi ce serait à l’Europe de régler le problème des réfugiés

Riposte Laïque : Comment appréhendez-vous le problème des réfugiés venus d’Orient ?

Philippe Karsenty : Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de les accueillir en France. Je comprends le problème humanitaire créé mais je ne vois pas pourquoi ce serait à l’Europe de le régler.
Même si seulement une infime partie des migrants se transformera en « réfujihadistes », nous ne pouvons pas nous permettre de prendre le risque d’une nouvelle attaque importée.
De plus, l’immense majorité de ceux qui arrivent de Syrie, d’Afghanistan et d’autres pays de la région viennent avec, dans leur bagage intellectuel, une haine de l’Occident, des croisés et des Juifs qui est inculquée dans leur éducation, dès le plus jeune âge. Ne parlons pas de leur traitement des femmes…
Regardez ce qui se passe en Allemagne et en Suède où les viols et les violences liés à ces arrivées se multiplient… avec le silence complice des médias dominants, véritables idiots utiles de l’islamisation rampante de nos sociétés.
Et comment ne pas être estomaqué quand on entend le Pape affirmer « Si je parle de violence islamique, je dois aussi parler de violence catholique » ? Le fait-il exprès ou bien est-il le marxiste que certains le soupçonnent d’être ?
Je note que Jean-Luc Mélenchon a affirmé, ce dimanche 28 août 2016, en parlant du Pape « Celui-là, il est avec nous ». Pas très rassurant…

A présent, je suis éditeur, et probable futur candidat aux législatives

Riposte Laïque : Quelle est votre activité militante, en ce moment, en dehors de votre rôle d’adjoint à la mairie de Neuilly ?

Philippe Karsenty : J’ai créé une maison d’édition qui publie des livres que d’autres éditeurs ne publieraient pas.
J’ai ainsi publié « L’enfant, la mort et la vérité », « Après Obama, Trump ? » (de Guy Millière) et d’autres livres qui seront en librairies au mois d’octobre mais qui sont déjà disponibles en les commandant sur le site de La Maison d’Edition.

Pour ce qui concerne la politique française, je serai très certainement candidat aux élections législatives de 2017.

Propos recueillis par Pierre Cassen

7

Cliquez ici pour Répondre ou pour Transférer le message.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :