Francaisdefrance's Blog

25/01/2016

Ce matin sur Boulevard Voltaire

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:45

Philippe Bilger

Cologne, Internet et la politique de l’autruche

Combien de leçons la réalité nationale ou internationale devra-t-elle donner aux étouffeurs pour qu’ils comprennent ?

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like Cologne, Internet et la politique de l’autruche on Facebook

Nicolas Kirkitadze

Être contre Juppé, mais pour de bonnes raisons

Ne le conspuons pas pour ce dont il n’est pas ou plus responsable, mais plutôt pour ce qu’il est hélas encore.

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like Être contre Juppé, mais pour de bonnes raisons on Facebook

François Daurelle

On a perdu Astérix

La restriction des libertés due à ce gouvernement est de plus en plus évidente.

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like On a perdu Astérix on Facebook

Elise Elisseievna

Black-out sur les manifs féministes contre les viols

Élisabeth Badinter s’est invitée dans le PAF pour leur faire la leçon.

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like Black-out sur les manifs féministes contre les viols on Facebook

Jean-Jacques Fifre

Halte à l’autodénigrement suicidaire

Depuis trois quarts de siècle, nous répétons avec passion un acte de contrition qui nous paralyse et annihile toutes propensions de fierté à l’égard de nos succès

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like Halte à l’autodénigrement suicidaire on Facebook

Pascal Célérier

Quand Bruxelles n’aime pas la Pologne

Le 13 janvier, la Commission européenne a décidé de lancer à l’encontre de la Pologne une procédure – inédite – de « sauvegarde de l’État de droit ». Rien que cela…

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like Quand Bruxelles n’aime pas la Pologne on Facebook

Isabelle Pierrefils

Daech : mieux vaut guérir que prévenir

Le gouvernement s’est-il remis en question après la lettre ouverte de l’État islamique, revendiquant les attaques ?

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like Daech : mieux vaut guérir que prévenir on Facebook

Christophe Servan

À Davos, on broie du noir

Intercalé entre l’Épiphanie et la Saint-Valentin, le forum de Davos, c’est l’anti-fête de l’Huma par excellence.

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like À Davos, on broie du noir on Facebook

Gabriel Robin

Calais : placer « No Borders » sur la liste des organisations terroristes ?

Supplétifs de l’invasion, les No Borders crachent sur nos lois, nos institutions, notre histoire, notre peuple. Ils appellent à notre destruction.

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like Calais : placer « No Borders » sur la liste des organisations terroristes ? on Facebook

Olivier Damien

La légitime défense à la sauce Taubira

Les mesures gouvernementales dévoilées par la presse ne révèlent, compte tenu des enjeux et du contexte, rien de particulièrement efficace.

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like La légitime défense à la sauce Taubira on Facebook

Pierre Van Ommeslaeghe

Classes bilangues : un pas en arrière ?

La publication des nouveaux programmes de langues vivantes a donné l’occasion à l’occupante de la rue de Grenelle d’une annonce mensongère comme elle en a l’occasion.

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like Classes bilangues : un pas en arrière ? on Facebook

Jean-Michel Léost

Au Qatar, Blanche-Neige est une petite cochonne

Un père de famille a porté plainte contre une école internationale de Doha, estimant qu’un livre sur Blanche-Neige, imprudemment laissé à disposition des enfants, contenait des illustrations « indécentes ».

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like Au Qatar, Blanche-Neige est une petite cochonne on Facebook

Eric Raoul-Duval

Chômage : avons-nous tout tenté ?

N’y a-t-il pas un moyen terme entre une politique commerciale totalement ouverte et un protectionnisme à tout crin ?

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like Chômage : avons-nous tout tenté ? on Facebook

Caroline Artus

Saint-Thurin, son église, ses 188 habitants et bientôt 100 migrants

D’accord, pas d’accord, les villageois ? « De toute façon, nous n’aurons pas le choix », conclut, fataliste, le maire de Saint-Thurin.

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like Saint-Thurin, son église, ses 188 habitants et bientôt 100 migrants on Facebook

Jacques Martinez

Urgence à discuter de l’état de siège ?

Nos dirigeants blablatent, entre minoritaires, pour savoir s’ils doivent prolonger l’état d’urgence alors qu’ils devraient sérieusement discuter d’un passage à l’état de siège !

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like Urgence à discuter de l’état de siège ? on Facebook

Thomas Bertin

Le rapporteur « sur les questions éthiques liées à la GPA » est une gynécologue transsexuelle pratiquant des GPA

Quelques députés ont « osé » soulever la question du conflit d’intérêts du rapporteur ; elle sera tranchée cette semaine.

Lire sur Boulevard Voltaire
share on Twitter Like Le rapporteur « sur les questions éthiques liées à la GPA » est une gynécologue transsexuelle pratiquant des GPA on Facebook

Un commentaire »

  1. Le récent débat de l’émission « des paroles et des actes » a montré la division idéologique qui, douloureusement et dangereusement, divise, à notre époque, les Français. (voir le débat dans la rubrique vidéo du présent site).

    D’un côté, un patriote érudit, aussi amoureux de littérature française qu’attaché à sa culture millénaire, qui, lucidement, – et contrairement à la gouvernance et dominante actuelles-, défend la spécificité du pays.

    Il dénonce, ainsi, l’islam, qui cherche, par tous les moyens, à la dénigrer, dans le but de la dénaturer, pour s’imposer, – ce qui est inacceptable, (pour tout peuple).

    A une époque où les Islamistes ont repris le chemin de la conquête pour tenter de soumettre les infidèles, à leur totalitarisme monstrueux rétrograde, sa crainte est d’autant plus justifiée que des jeunes musulmans s’adonnent à cette idéologie barbare, au point de massacrer des compatriotes, – ce qui est l’amorce d’une guerre civile, qui s’inscrit dans l’objectif de domination de la religion, prescrite par Mahomet … , – qu’il convient de stopper.

    De l’autre, un multi-culturaliste internationaliste, ténor de la bien pensante dominante soi-disant avant-gardiste et humaniste, européiste au point de rêver devenir le Président de la CEE.

    Il est peu sensible à l’histoire de France, -ce qui est normal, pour un allemand, devenu binational tout récemment, même après avoir été interdit de séjour en France, pour la « chienlit » à laquelle il a contribué, en 1968, en France, et malgré, par la suite, son intervention intempestive dans la politique de la France, chez les Verts.

    Il dit le passé de la France insignifiant pour n’en retenir que celui commencé à l’époque de sa naissance, – alors que c’est l’évolution millénaire de la France qui lui a permis d’être considérée comme un phare de l’Humanité.

    Du livre de l’Histoire, il ne retient donc que la dernière page. C’est pourquoi

    il pense que les Musulmans vont finir par s’intégrer ; bien qu’il reconnaisse les difficultés (ou refus) d’intégration de nombre d’entre eux, il estime qu’ils finiront par s’intégrer, comme les Italiens, polonais, au siècle dernier, et que les chrétiens français, de moins en moins pratiquants, accepteront de voir, dans leur paysage, s’élever des Mosquées et s’estomper les églises et, de s’accommoderont, dans leurs rues, de voir un nombre grandissant de femmes voilées,

    – feignant ainsi d’ignorer l’importance de la différence des coutumes et des règles entre ces deux religions,

    – comme si enfouir les racines d’un vieux pays pouvait lui permettre de mieux s’épanouir …,

    comme si la perspective d’une France dominée par la religion musulmane, tel un pays arabe, ne pouvait finalement que la grandir et la réjouir…

    Et, ô combien révélatrice, a été l’intervention d’une jeune enseignante d’anglais, qui contredit la vision rassurante de M.Cohn-Bendit et conforte celle de Alain FINKIELKRAUT. !

    Elle se présente comme étant française musulmane, brimée de par son origine, – alors que rien, dans son apparence et de par son métier, ne révèle discrimination-, et s’applique à faire part de son désir de faire taire Alain FINKIELKRAUT, alors qu’il exprime la pensée de nombre de Français.

    Elle montre, ainsi, combien sa conception du vivre ensemble consiste à dénigrer la culture millénaire des Français de souche, au point de vouloir les faire taire, (autrement dit, de les faire disparaître ou de les soumettre),

    pour leur imposer sa différence, basée sur la croyance religieuse qu’elle revendique impérieusement, comme le résume sa conclusion « pour le bien de la France, taisez-vous »,

    à cause de du prétendu comportement ringard et discriminatoire des patriotes autochtones, dont souffriraient les jeunes enfants d’immigrés, alors la France n’a pourtant cessé de se préoccuper d’eux, – ce qui a permis à certains d’élever leur situation, et à d’autres de se livrer aux incivilités, à constituer des zones de non droit, à développer un communautarisme religieux dont les règles s’opposent à ceux de la République, à se radicaliser pour nous terroriser et nous dominer.

    Elle démontre, avec une insolence – d’autant plus méprisante qu’elle s’efforce d’être calme et souriante, malgré l’ampleur de sa rancœur-, combien, des jeunes musulmans, enfants d’immigrés, dénigrent les Français attachés à leur culture pour imposer la leur, basée essentiellement sur leur religion, qui sert, apparemment, comme moyen de s’imposer..

    Comment est-il possible d’afficher une telle haine, au cours d’un débat public, sans qu’aucun ne réagisse suffisamment pour s’en indigner ?

    Les Musulmans qu’elle représente, (sans porter voile, pour faire croire à un non radicalisme), ne seraient-ils pas attirés par cette religion parce que son désir de dominer permet d’assouvir leurs ressentiments à l’égard de leurs compatriotes, – prétendus racistes, enfants d’anciens colonialistes, et d’esclavagistes condamnés à la repentance, – alors que la France a pratiqué l’esclavage d’une façon infiniment moindre que les Arabo-musulmans ?

    La décolonisation opérée par la France n’ouvrirait-elle pas l’accès à la revanche ? N’annoncerait-elle pas le point de départ d’être colonisée à son tour, comme le prévoyait déjà Boumedienne, il y a une quarantaine d’années ?

    Ce désir de dominer le pays d’accueil, n’est-il pas conforté, par la faiblesse et le manque de lucidité de gouvernants de France et d’Europe, intéressés d’accueillir des immigrés musulmans, par intérêt économique, – sans se soucier des bouleversements culturels induits et des affrontements qui s’inscrivent dans la menace bien réelle du grand remplacement, de par l’ambition hégémonique de l’Islam, – dont les musulmans radicaux ne sont que le bras armé ?

    Pas d’amalgames !? Certains vont rétorquer que si cette jeune personne a demandé à un grand nombre de patriotes de se taire, c’est pour lutter contre les discriminations et le racisme dont les Musulmans de France seraient victimes.

    Si elle a osé le faire, avec une telle impudence, n’est-ce pas parce qu’elle se sentait forte du soutien de la pensée dominante actuelle qui, piteusement, voit dans l’Islam, une chance pour la France ?

    Elle a ainsi utilisé cette tribune, non pour participer au débat, mais pour afficher son combat, celui de réduire au silence le Français de souche pour mieux s’imposer sur son territoire.

    Elle s’est comportée, tel un compatriote djihadiste désireux d’assassiner, non par les armes, mais par des mots sanglants, les français qui osent faire valoir leur spécificité, fruit d’un riche passé auquel ils tiennent, naturellement et avantageusement.

    La France, comme toute Nation, est une terre d’accueil généreuse pour ceux qui veulent s’y insérer, pas pour la dominer.

    La France, comme tout peuple, a le droit, et le devoir, que l’on respecte sa culture et que l’on ne cherche pas à la rétrograder.

    Les Français n’ont pas besoin d’un Islam pour s’épanouir, tout comme les musulmans n’ont pas besoin des Chrétiens dans leurs pays, pour vivre leur foi moyenâgeuse.

    C’est si vrai que depuis la résurgence de l’islamisme conquérant, ils les chassent, les éliminent, autant que faire se peut, avec les pires atrocités …, alors que les Français s’interrogent pour savoir s’ils doivent destituer de la nationalité les compatriotes musulmans qui les massacrent traitreusement …

    Pas d’amalgame, vont s’écrier les bisounours ou les perfides coupeurs de racines, alors que cette jeune femme, plus musulmane que française, -comme nombre de Musulmans, ils attendent de devenir majoritaires pour imposer leur religion rétrograde à la France-, se permet, publiquement, de revendiquer la nationalité française, tout en méprisant la culture française qu’incarne Alain Finkielkraut.

    Comme il est Inutile de la convaincre qu’un citoyen français respecte la liberté d’expression, – ce qui n’est pas son cas en déclarant qu’elle ne voulait même pas débattre avec un pseudo intellectuel, membre prochainement promu à l’Académie française … ,

    comme il n’est pas question d’espérer qu’elle, se taise, puisqu’elle s’applique à inviter ceux qui ne pensent pas comme elle, à se taire,

    Comme il semble impossible, tel un français attaché au débat respectueux et argumenté, d’envisager qu’elle puisse échanger avec celui, qu’odieusement, elle incrimine, telle un raciste bon genre convaincu de sa supériorité,

    peut-être, peut-on oser lui demander, de s’exprimer avec moins de morgue, de suffisance et d’affirmations péremptoires, avec plus de mesure et de respect, si elle est encore invitée sur un plateau, – ce qui ne serait pas étonnant tant l’outrance et la repentance … ravissent les médias et les bisounours qui s’appliquent, dans la douce tiédeur de leur confort matériel et de l’entre soi spirituel fondé sur un prétendu humanisme, à dénigrer ces franchouillards minables patriotes qui se laissent depuis des années, aller à une repentance infondée et malveillante, au point de subir l’irrespect et le sentiment de dhimmitude, – d’autant que s’opposer à cette prétendue bien pensante aussi étriquée que suffisante, peut les conduire à être pénalisés.

    Si cela ne lui est pas possible, par la haine qui la ronge et l’ambition qui l’anime, pourrait lui être conseillé, – puisqu’elle serait, selon elle, de par sa religion musulmane, son nom, son origine parentale, …, si mal acceptée en France-, d’aller dans un pays musulman, qui, de par sa foi, ses racines et sa qualité d’enseignante, ne pourra que l’accueillir à bras ouvert, – d’autant mieux si elle se libère de sa nationalité française, ce pays où elle est née, mais qui l’a fait tant souffrir, à cause des racistes qui y demeurent, et qui ne parviennent pas à se taire.

    Enfin, Monsieur FINKiELKRAUT, je suis sûr que vous n’allez pas vous taire, et je vous en remercie grandement. Vous êtes de ceux qui comptent, car si l’on prenait conscience plus largement de la véracité de votre propos, l’on pourrait bien s’exempter de l’amplification d’une guerre civile qui a indubitablement déjà commencée, par le sang versé , et de par les têtes de ceux qui veulent s’imposer.

    Quant à M. Cohn-Bendit, je me permets de lui dire que le monde idéal serait celui composé de peuples qui s’épanouissent à partir de leurs racines et qui sont respectés par les autres.

    Ce réel respect mutuel serait indispensable,

    et pour satisfaire le besoin de tout Homme d’être considéré et non dominé,

    et pour développer les relations les plus fructueuses entre les différentes cultures.

    L’Homme fait partie de la Nature, dont la beauté et le salut exigent le respect de ses diversités, sans chercher à les déplacer ou à les mélanger abusivement, au point d’en supprimer.

    Tout comportement dominateur ou conquérant ne saurait être agréé par un Humaniste.

    L’Humanité ne peut être fraternelle sans respect mutuel, ce qui implique qu’un immigré se doit de respecter la culture de son pays d’accueil, sans chercher à imposer celle inconvenante de son pays d’origine.

    De même, l’Europe ne saurait se construire sans respect des différences des peuples qui la composent. La diversité culturelle est sa richesse, l’uniformité administrative technocratique, comme celle qui sévit actuellement, conduirait à son tombeau si elle se poursuit, sans tenir compte des désirs et besoins légitimes de ses différents peuples.

    Pierre Gouverneur

    Commentaire par Pierre Gouverneur — 26/01/2016 @ 08:08 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :