Francaisdefrance's Blog

22/06/2015

Nostalgie d’un journaliste algérien sur le bon temps de la colonisation

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:10

Trouvé sur FB

Emily Fox « Toujours dans Le Matin, Slimane Bentoucha remet les pendules à l’heure sur la repentance réclamée à corps et à cris par certains algériens et quelques pieds-rouges et métropolitains qui haïssent la France au point de la mépriser :

« Il est certain que celui qui a vu deux choses peut choisir plus facilement que celui qui n’a pas de choix.

C’est pourquoi une bonne partie des algériens qui ont connu les années fastes de l’Algérie est unanime à dire qu’avant les jours étaient meilleurs que ceux qu’ils vivent actuellement et ceux à venir.

En partant, la colonisation nous a laissé un patrimoine inestimable que nous n’avons malheureusement pas su conserver, soit par ignorance, soit par bêtise.

Il n’y a qu’à jeter un coup d’œil sur les villas et les immeubles encore visibles pour constater les dégats. Ces belles constructions, entourées de grillages et de roses, bien peintes, avec des entrées magnifiques. Les rues paisibles et ombragées, bordées de grands arbres, avec de l’eau fraîche, les salles de cinéma, les stades de foot, de volley, les courts de tennis, les piscines, etc.

Après le départ des colons nous n’avons pas su garder ce patrimoine dans l’état où ils nous l’ont laissé.

Finalement c’est nous les perdants en voyant nos villes et villages en 2015, avec la saleté partout.

Tout le monde se dit musulman, tout le monde s’accorde à dire que la propreté fait partie de la foi et nos mosquées sont pleines, mais une fois dehors on devient des êtres inqualifiables.

Est-ce que nos villes et nos villages ressemblent à ceux des années 1960 ? Est-ce que les gens sont heureux d’y vivre ?

La plupart de nos enfants n’ont pour seule distraction que les rues.

Les « maisons de jeunes » ne reçoivent que les garçons. Comme si le mot « jeune » leur était uniquement réservé et qu’il est préférable de ne pas parler des femmes, elles n’ont pas le droit aux loisirs.

Avant on ne s’ennuyait jamais dans nos villes et nos villages. Aujourd’hui il ne reste rien de tout cela, sauf des souvenirs qui nous font tant souffrir et cette nostalgie qui nous détruit…Dommage ! » «  »

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :