Francaisdefrance's Blog

24/05/2015

NOUVEAU SCANDALE de la SOCIALIE, et de la RIPOUBLIQUE IRRÉPROCHABLE

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 09:49

JCJC

  

Agnès Saal avait été contrainte à la démission après un scandale sur ses notes de taxi  : 41000€   mais  « ON » a créé un poste pour elle,  au sein du ministère de la culture.

Voilà le RIPOUBLIQUE IRRÉPROCHABLE DE GROTOUMOU SAUTEUR DE STARLETTES ET DE MANOLO L’HYSTÉRIQUE – Cette pouffiasse a escroqué la France et les francais de 41000€

(minimum – on ne sait pas, personne n’aura cherché, s’il y a plus d’escroqueries)

et on ne fait juste que la RECASER dans un ministère et le CON-TRIBUABLE paye

Agnès Saal à nouveau au ministère de la Culture

Agnès Saal a été contrainte de démissionner après un scandale sur ses notes de taxi. La ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, avait réclamé sa tête. Avertis par une lettre anonyme reçue à leur domicile, les membres du conseil d’administration avaient découvert un peu plus tôt qu’Agnès Saal avait dépensé près de 41 000 euros en dix mois pour ses déplacements en taxi, alors qu’elle bénéficiait dans le même temps d’une voiture avec chauffeur.

Agnès Saal, administratrice civile, a retrouvé son ministère d’origine, la culture, rapporte Le Monde (article payant). « Rattachée au secrétariat général de ce ministère, elle y a, selon nos informations, un titre de chargée de mission sur les questions de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences – qui semble avoir été créé pour l’occasion »,explique le quotidien.

Laurent Vallet est nommé directeur général de l’INA en remplacement d’Agnès Saal

Mis à jour le 20/05/2015 | 13:39 , publié le 20/05/2015 | 13:18

Laurent Vallet prend la succession d‘Agnès Saal. Il a été nommé à la tête de l’INA, mercredi 20 mai, en Conseil des ministres. Cet administrateur civil âgé de 45 ans et diplômé de Sciences Po, HEC et l’ENA était depuis 2002 le directeur général de l’Ifcic, établissement de crédit créé en 1983 qui vise à faciliter l’accès au crédit des entreprises culturelles.

Agnès Saal à nouveau au ministère de la Culture

Agnès Saal a été contrainte de démissionner après un scandale sur ses notes de taxi. La ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, avait réclamé sa tête. Avertis par une lettre anonyme reçue à leur domicile, les membres du conseil d’administration avaient découvert un peu plus tôt qu’Agnès Saal avait dépensé près de 41 000 euros en dix mois pour ses déplacements en taxi, alors qu’elle bénéficiait dans le même temps d’une voiture avec chauffeur.

Agnès Saal, administratrice civile, a retrouvé son ministère d’origine, la culture, rapporte Le Monde (article payant). « Rattachée au secrétariat général de ce ministère, elle y a, selon nos informations, un titre de chargée de mission sur les questions de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences – qui semble avoir été créé pour l’occasion »,explique le quotidien.

Agnès Saal à nouveau au ministère de la Culture

Agnès Saal a été contrainte de démissionner après un scandale sur ses notes de taxi. La ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, avait réclamé sa tête. Avertis par une lettre anonyme reçue à leur domicile, les membres du conseil d’administration avaient découvert un peu plus tôt qu’Agnès Saal avait dépensé près de 41 000 euros en dix mois pour ses déplacements en taxi, alors qu’elle bénéficiait dans le même temps d’une voiture avec chauffeur.

Agnès Saal, administratrice civile, a retrouvé son ministère d’origine, la culture, rapporte Le Monde (article payant). « Rattachée au secrétariat général de ce ministère, elle y a, selon nos informations, un titre de chargée de mission sur les questions de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences – qui semble avoir été créé pour l’occasion »,explique le quotidien.