Francaisdefrance's Blog

25/03/2015

Pour nos amis suisses

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 12:12
Mouvement suisse contre l’islamisation (MOSCI)
Case Postale 145  / 1350 Orbe
info@mosci.info www.mosci.info
CCP :10-189623-1 (n° clearing 9000)

 

Assemblée générale
24.03.2015 Assemblée générale 2015 et interventions de François Brélaz au Grand Conseil vaudois
Chers amis et membres du MOSCI,Nous vous rappelons que notre prochaine assemblée générale aura lieu
Le samedi 28 mars 2015
(samedi prochain)

à 14h30

au Buffet de la Gare de Lausanne, Grand salon
La partie officielle sera suivie d’une conférence qui débutera à 16h00 :

Vers la reconnaissance de la communauté musulmane à un statut d’intérêt public ?

par : François Brélaz, député au Grand conseil vaudois
Le conférencier que nous aurons le plaisir d’écouter est l’auteur de deux remarquables interventions au Grand Conseil vaudois que nous reproduisons ci-dessous, la seconde comportant la réponse donnée par le Conseil d’Etat:

Interpellation reconnaissance communauté musulmane février 2015  (    13_INT_14   )

 

Monsieur le Président…..

 

Dans la cadre de la réponse à mon interpellation, en préambule, quelques remarques essentiellement tirées du livre Swislam, un livre écrit par un ancien imam devenu chrétien et que je vous recommande.

 

Les musulmans répètent constamment que l’islam est une religion de paix ; si tel est le cas, pourquoi chiites et sunnites sont-ils, dès les origines de l’islam, en guerre les uns contre les autres, donc depuis plus de 14 siècles ?

 

L’islam n’est pas seulement une religion, mais en même temps un système politico-idéologique ayant pour but  de soumettre la planète entière à la loi islamique et, en Europe, nous assistons à un choc des civilisations.

 

Pour les musulmans, la loi de Dieu doit s’appliquer partout et en tout temps, non seulement dans les pays musulmans, mais aussi en Occident.

 

La Confédération suisse protège la liberté et les droits du peuple et elle assure l’indépendance et la sécurité du pays. La doctrine islamique dit exactement le contraire, le but suprême n’est pas la liberté de l’homme mais sa soumission à Allah. Du reste Islam, en arabe, signifie soumission.

 

Les musulmans aiment bien évoquer les droits de l’homme européens, ils oublient volontairement les droits de l’homme version musulmane, la Convention du Caire de 1990. Il s’agit d’une convention de 23 articles relativement progressistes suivis d’une douche froide, les articles 24 et 25 affirmant que tous les droits et libertés énoncés dans la présente déclaration sont soumis aux dispositions de la charia.

 

Il n’existe aucun verset dans le Coran qui interdit aux musulmans d’être inhumés avec des non-musulmans.

 

Concernant l’interpellation, je remercie le Conseil d’Etat pour sa réponse très diplomatique dont l’esprit peut se résumer en une phrase : L’Exécutif ne veut pas se mêler des divisions internes à l’islam et il pourrait y avoir cas échéant, la reconnaissance de plusieurs communautés.

 

Je le dis d’emblée, en fonction  de certains textes, notamment les Constitutions suisse et vaudoise, la reconnaissance de la communauté musulmane est impossible.

 

L’article 15 de la Constitution fédérale et l’article 16 de la Constitution vaudoise évoquent la liberté de croyance, de conscience, le droit de toute personne à se joindre à la communauté de son choix ou de la quitter. Or, le droit actuel des pays musulmans continue à affirmer l’interdiction de quitter l’islam. Et cette dernière phrase, l’interdiction de quitter l’islam, est tirée de la brochure  Mariages entre partenaires suisses et musulmans de l’Institut suisse de droit comparé.

Nombre d’hommes européens qui épousent une musulmane sont contraints de se convertir à l’islam. Si l’islam était une religion de tolérance, pourquoi les femmes, notamment maghrébines, qui épousent un chrétien ne se convertiraient-elles pas au christianisme pour vivre dans notre canton ?

 

Concernant la supériorité de l’homme sur la femme, elle est évoquée dans l’interpellation ; je serai donc bref.  Je vous rappelle qu’ Hani Ramadan était professeur à Genève et qu’il a dû quitter sa fonction suite à ses propos sur la lapidation. Il est vrai qu’il n’habite pas le canton mais y vient occasionnellement.

 

Et puisque je parle d’ Hani Ramadan, j’aimerais rappeler une de ses citation, qui figure du reste dans l’interpellation,  publiée dans son livre « L’Islam et la dérive de l’Occident »

 

Dédicace

 

« L’Islam comprend une notion qui est étrangère à la démocratie moderne : l’obéissance de tous les citoyens musulmans va d’abord à la loi divine. C’est elle, la charia, qui constitue la référence normative de l’ensemble de la communauté. »

 

Permettez d’évoquer deux cas précis d’arrogance des musulmans. Tout d’abord la mosquée de Vevey.

Voici quelques années la Fondation islamique de la Riviera achète un garage pour le transformer en mosquée avec un lieu de prières, ainsi que des surfaces commerciales, des salles de réunions et, pour cela, contracte une hypothèque.

Pour les travaux de rénovation, en 2011, sous prétexte que l’islam interdit l’usure, donc le paiement d’intérêts, la Fondation Islamique demande aux autorités veveysannes de lui accorder un prêt sans intérêts de 2 millions ce que le conseil communal refuse.

Pugnace, en 2014 la Fondation islamique remet le sujet à l’ordre du jour et la Municipalité propose au Conseil communal de prendre en charge les intérêts d’un emprunt de 1,7 millions, ce qui se chiffre à fr. 306’000.- sur 17 ans selon le rapport de commission. Cette demande est acceptée. Les élus veveysans ont accepté la demande souverainement mais celle-ci laisse un goût amer : cela montre que les musulmans ne sont pas prêts à accepter nos habitudes et notre mode de vie mais qu’il veulent nous faire accepter certaines pratiques du  droit musulman et c’est inacceptable.

Les musulmans pratiquants ne sont pas là pour s’intégrer mais pour s’imposer, nous dominer.

 

Autre fait divers significatif. Voici quelques mois, j’étais chez le coiffeur. Entre une femme musulmane les cheveux emballés dans un foulard. Elle demande moult renseignements pour une teinture sans enlever son foulard. Finalement, elle se rend dans l’arrière boutique avec une coiffeuse et revient en disant : si je viens, je souhaite être coiffée par le patron, car je sais qu’il coupe bien, mais je souhaite qu’il n’y ait pas d’autres hommes dans le salon…

 

Pour terminer, j’aimerais évoquer un échange de courriels que j’ai eu avec M. Pascal Gemperli en août 2011.  J’évoquais le fait que la Constitution tunisienne de l’époque  instaure l’islam comme religion d’Etat, rappelais les persécutions des chrétiens en Egypte et déplorais l’indifférence de la communauté musulmane dans le canton. Je reçus alors cette réponse : Je vous informe que ni la Tunisie ni l’Egypte ne nous regardent, car nous sommes Vaudois. (Photo)

Je déplore cette politique de l’autruche et il a fallu attendre que des américains et britanniques se fassent décapiter en Syrie pour que la communauté musulmane vaudoise commence à prendre ses distances avec ses frères fanatiques d’Orient.

 

D’autre part, en cas de reconnaissance, l’UVAM se présentera comme l’interlocuteur des musulmans auprès des autorités cantonales alors qu’elle ne représente ni la Mosquée de Lausanne, forte de plus de 1’200 membres, ni les membres du Forum pour un islam progressiste

En conclusion, dans la mesure où l’UVAM n’a pas encore demandé sa reconnaissance, et compte tenu de la période de probation de 5 ans, le vrai débat aura lieu dans 6 ans, la moitié de ce Grand Conseil aura été renouvelée mais le débat préliminaire de ce jour gardera toute sa valeur.

 
DÉCEMBRE 2014 13_INT_144
RÉPONSE DU CONSEIL D’ETAT
à l’interpellation François Brélaz à propos d’une éventuelle reconnaissance de la communauté musulmane


Rappel


A plusieurs reprises, les médias ont évoqué le souhait de l’Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM) d’obtenir
un statut d’intérêt public et d’être l’interlocutrice des musulmans auprès des autorités vaudoises.
Je rappelle que, même si les vaudois ont refusé l’initiative contre la construction de minarets par 53,1% des votants, il n’en
demeure pas moins une méfiance à l’égard de l’islam, notamment à cause de certains écrits du Coran ou d’autres textes
religieux, ainsi que d’un genre de vie différent.
Il est vrai aussi que, pour la majorité des musulmans non pratiquants, la reconnaissance ne changera rien. Toutefois,
demander une reconnaissance, c’est accepter les us et coutumes vaudois et pour les très pieux, c’est laisser certaines
pratiques dans le pays d’origine…
Parmi les interdictions, obligations ou autres prescriptions qui conditionnent la vie des musulmans, il y a l’interdiction de
quitter l’islam.
Il y a la supériorité de l’homme sur la femme expliquée dans le Coran, sourate 4, verset 24 : « Les hommes ont autorité sur
les femmes, en raison de faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, à cause des dépenses qu’ils font de leurs biens.
Les femmes vertueuses sont obéissantes à leurs maris et protègent ce qui doit être protégé pendant l’absence de leurs
époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles
et de leurs lits et frappez-les. »
D’autre part, d’innombrables fatwas contemporaines (avis juridique donné par un spécialiste de la loi islamique)
convergent vers cette vision de supériorité de l’homme sur la femme.
Même avis donné par M. Hani Ramadan, citoyen genevois, à la page 114 de son livre, L’Islam et la dérive de l’Occident.
« Pourquoi les musulmans devraient-ils

[Message tronqué]  Afficher l’intégralité du message

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :