Francaisdefrance's Blog

28/02/2015

AUDIO à ÉCOUTER ABSOLUMENT

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 22:22

JCJC

mille bravos  à cette dame –  refusons les entorchonnées en Occident

http://www.985fm.ca/lecteur/audio/une-femme-refuse-de-se-faire-traiter-par-une-femme-261005.mp3

Diane Blain – Peut-on refuser de recevoir les services d’une femme voilée?

Par le 25 février, 2015

 Diane Blain   Peut on refuser de recevoir les services dune femme voilée?

Une femme, Diane Blain, a publié sur sa page Facebook un statut expliquant son refus de se voir servi par une étudiante voilée à la clinique dentaire de l’Université de Montréal. Cela a beaucoup fait réagir, négativement comme positivement.

En gros, elle a dit à l’étudiante voilée qu’elle ne voulait pas se faire servir par elle parce que cela allait à l’encontre ses croyances et que ça la blessait dans ses valeurs profondes, en spécifiant que ce n’était rien contre elle personnellement. À la suite de ça, un docteur et un directeur lui ont parlé et elle a spécifié l’importance pour elle de l’égalité homme femme et qu’elle croyait qu’il était dans son droit de refuser de se faire servir par une femme voilée pour cette raison. On lui a refusé ses soins.

Aussi, elle demandait à ses amis de partager son statut en spécifiant qu’elle voudrait « que tout le Québec sache que les droits des québécois de souche sont fragiles à cause de la meute de l’islam…. » Visiblement, cette histoire soulève beaucoup de questions et demande un peu de dépoussiérage.

Peut-on être en désaccord avec le voile?

Premièrement, la question centrale : peut-on être en désaccord avec le voile? La réponse est oui. Même si pour certains ce n’est qu’un bout de tissu sans conséquence et pour d’autres un élément religieux qui ne devrait être perçu par tout le monde que respectueusement, d’autant plus qu’il serait protégé par la Charte des droits et libertés canadienne. Malheureusement pour eux, d’autres ne peuvent pas passer à côté du fait que le voile est factuellement porté seulement par des femmes, avec tout ce qu’il comporte comme connotation à l’encontre de l’égalité homme femme, au-delà de ce qu’en pensent les femmes voilées.

Ce sont des opinions et non, ça n’a rien à voir avec le racisme ou toute autre accusation du genre puisque la couleur de la peau ou tout autre élément génétique ne pourrait être comparable à une expression religieuse matérielle. Et pour ce qui est de l’accusation d’intolérance, il faut avoir en tête que pour certaines personnes le non-respect qu’illustre le voile en regard de l’égalité homme femme est plus important que le respect de la femme en dessous du voile, et vice versa. Donc, ceux qui insultent Diane Blain le font en ayant seulement en tête qu’il faut absolument respecter le choix de porter le voile, en faisant abstraction de ce qu’il peut envoyer comme message pour d’autres. Mais cela ne suffit pas à répondre à la question que je soulève avec mon titre : peut-on refuser de recevoir les services d’une femme voilée?

Le droit de refuser

Pour ce qui est du droit de refuser de se faire servir par une femme voilée, il n’existe pas, malheureusement pour Diane Blain. D’ailleurs, il faut se souvenir que le débat sur la charte du PQ avait apporté comme argument contre les signes religieux pour les employés de l’État le fait que ces signes pouvaient heurter certains citoyens, donc qu’il valait mieux les interdire, de la même manière qu’il est interdit par exemple d’afficher ses allégeances politiques. Mais, comme on le sait, le projet est tombé à l’eau et de toute façon, même si une règle de la sorte avait été officialisée, il n’est même pas certain que cette étudiante aurait eu l’obligation de s’abstenir de porter le voile, justement parce qu’elle est une étudiante et que même dans le projet de charte il n’y avait pas l’idée d’interdiction des signes religieux pour les étudiants.

Donc, ce droit de neutralité n’est qu’un fantasme. Alors, en décidant d’agir comme si c’était un droit acquis, Diane Blain s’est placée dans une situation délicate, puisque rien, dans notre société, n’indique qu’il fallait l’accommoder. Ce qu’elle aurait dû faire, c’est de faire sa demande directement à une personne ressource de la clinique, et dans le cas d’un refus, si le fait de devoir faire affaire avec une étudiante voilée lui était plus difficile que d’endurer son problème de dent, de refuser de faire affaire avec cette clinique dentaire et de s’en aller. Elle a le droit à son opinion et d’agir en conséquence, quoi qu’on en pense. Mais je ne crois pas qu’il était bien utile de mêler l’étudiante voilée à ça, à moins de tenir absolument à créer des tensions dans une société qui n’en manque pas…

« que tout le Québec sache que les droits des québécois de souche sont fragiles à cause de la meute de l’islam…. »

Là où, à mon avis, Diane Blain mélange tout et fait bien mal paraître son opinion, c’est quand elle oppose « les droits des québécois de souche » à la « meute de l’islam ». Désolé, mais il n’est pas question des droits des Québécois de souche versus ceux des musulmans. Il ne s’agit pas d’une guerre ouverte, mais de savoir où en sont les droits de tout le monde et la position de l’État, en regard de la religion.

Il y a beaucoup de musulmans qui sont contre le port du voile, dont Fatima Houda-Pepin, dont Amir Khadir à une certaine époque. Et des Québécois de souche qui ne voient aucun problème avec le voile. Ce n’est pas un débat qui met en scène deux blocs monolithiques, même si on a tendance à le présenter ainsi, autant d’un côté comme de l’autre, pour toutes sortes de raisons.

Conclusion

En conclusion, ce que cette histoire soulève, c’est l’incapacité de parler et de réagir à propos d’un sujet controversé avec les outils de la raison. Et d’avoir en tête le contexte.

Quand bien même Diane Blain s’est sentie bousculée dans ses valeurs, je ne vois pas pourquoi il lui fallait agir de la sorte, en oubliant que le contexte politique ne lui a pas donné raison et qu’il faut tout de même vivre ensemble. Et qu’on a assez de place dans l’espace public pour parler de ces sujets en dehors de nos rapports de proximité, encore plus avec des inconnus.

Et pour ce qui est des réactions assassines à son statut Facebook, je suis loin de les excuser. Est-ce qu’on a besoin d’autant d’hystérie pour remettre à sa place quelqu’un de maladroit? Je ne crois pas. Est-ce qu’on a besoin de grossir l’affaire au point de faire passer cette femme pour un Hitler en puissance? Non.

Je suis sidéré par le manque de mesure de mes contemporains…

(Photo : Graham Hughes / Presse canadienne)

http://actualites.sympatico.ca/nouvelles/blogue/diane-blain-refuser-services-femme-voilee

http://actualites.sympatico.ca/nouvelles/blogue/diane-blain-refuser-services-femme-voilee

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :