Francaisdefrance's Blog

18/12/2014

Nos enfants forcés de renoncer à l’apprentissage de Clovis mais contraint d’apprendre Saladin

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:42
clovis
De Marie-christine Barriere Dupuy, blogueuse
. Société
18 décembre 2014
3790 Vues
Marie-christine Barriere Dupuy blogueuse
Marie-christine Barriere Dupuy
blogueuse

En effet, nous pouvons trouver de nombreux exemples d’inculcations idéologiques dans le programme d’éducation civique. Un exemple, parmi de nombreux que je pourrais citer, peut être consulté sur legifrance.fr. C’est l’arrêté du 15 juillet 2008, fixant le programme d’enseignement d’histoire-géographie-éducation civique pour les classes de sixième, de cinquième, de quatrième et de troisième, entré en vigueur depuis septembre 2010.

Nous pouvons y lire, entre autres, que ce programme d’histoire : « s’ouvre par la découverte de la naissance de l’islam (fait religieux) et de l’Islam médiéval (civilisation). Environ 10% du temps consacré à l’année scolaire. Les musulmans sont abordés dans le contexte dans lequel la tradition islamique est écrite du (VIIe au IXe siècle). Quelques-uns des récits de la tradition (Coran…) sont étudiés comme fondements de l’islam. Les textes (Coran, Hadiths et Sunna, Sîra) sont datés en relation avec ce contexte. Ils permettent d’aborder le personnage de Mahomet. L’étude (en outre) comprend la présentation d’une mosquée (plan et comportement imparti aux fideles) et les (principaux) épisodes de la tradition musulmane significatifs des croyances. »

Ce programme impose à nos enfants de connaitre l’islam selon la tradition islamique durant plus de 6 semaines de leur année scolaire. Aucune critique n’est enseignée aux élèves sur les sanguinaires conquêtes musulmanes, sur les textes coraniques intolérants ou sur la vie plus que sulfureuse de Mahomet. Cette religion est présentée au travers des manuels scolaires d’une façon neutre mais comme étant tolérante et digne de respect. Ces leçons sont échafaudées afin qu’un enfant, normalement de 12 ou 13 ans d’âge, en classe de 5e, accepte l’islam comme une partie intégrante de la diversité française.

L’arrêté du 2 octobre 2013 – art. 1 précise à ce sujet :

« En s’appuyant sur les acquis de l’école primaire, la classe de cinquième a pour finalité d’amener l’élève à se confronter à la diversité humaine et à reconnaître l’altérité. » (En philosophie, l’altérité est le caractère et la qualité de ce qui est autre. C’est aussi la reconnaissance de l’autre dans sa différence, qu’elle soit ethnique, sociale, culturelle ou religieuse).

Cette notion sera étudiée par les élèves durant environ 30% du temps consacré à l’éducation civique de l’année. Durant la même année, l’élève apprendra, entre autres : La volonté de l’Église (chrétienne) de guider les consciences (dogmes et pratiques, la lutte contre l’hérésie et les inquisitions…). (La Reconquista et les croisades). La crise religieuse qui remet en cause l’unité du christianisme occidental (Réformes) au sein duquel les confessions s’affirment et s’affrontent (guerre des religions entre catholiques et protestants).

Comme nous pouvons le constater, cet exemple significatif parmi tant d’autres que j’aurais pu prendre, démontre clairement que; si la chrétienté est justement blâmée pour son obscurantisme, il s’avère par contre que la religion musulmane bénéficie anormalement dans les cours et manuels scolaires de la classe de 5e, d’une complète impunité. Ceci, démontre qu’au travers de l’éducation nationale les socialistes manipulent la conscience de nos enfants dans l’objectif de faire accepter le multiculturalisme et de gommer toute idée de nationalisme qui sera combattu au travers de toute la scolarité des élèves.

Il est d’ailleurs précisé, qu’à la fin de la scolarité obligatoire, l’élève est jugé sur sa connaissance de seulement 44 repères historiques. Dont l’hégire est considérée comme une notion essentielle.

En conclusion, il est donc crucial que tous comprennent que le programme d’éducation civique n’est en réalité qu’une entreprise d’endoctrinement politique oeuvrant pour le multiculturalisme et la désagrégation culturelle de l’identité Française.

Un constat alarmant : Pour l’année 2012-2013, selon les chiffres officiels du ministère de l’éducation, il y avait 12672900 élèves pour 1043200 personnes assignées à leur instruction et bien-être. En l’occurrence, 841700 enseignants, dont 705400 fonctionnaires et 136300 du secteur privé. C’est-à-dire, qu’en France il y a 1 enseignant pour 15 élèves ou 1 salarié de l’éducation nationale pour 12 enfants scolarisés si l’on inclut tous les corps de métiers nécessaires au fonctionnement des établissements scolaires.

Ces chiffres représentent un record mondial absolu. Proportionnellement, aucun autre pays au monde ne dépense autant pour l’éducation de leurs enfants, soit 137,4 milliards d’euros par an. Malgré cela, la France n’obtient en 2012, que la 25e place en mathématique, la 21e place en compréhension de l’écrit et la 26e place en science dans le classement mondial PISA, concernant les 65 pays les plus développés. Un échec retentissant.

Lien :

https://www.facebook.com/pages/Plainte-contre-l%C3%A9ducation-nationale/1022232734460404?fref=nf

Un commentaire »

  1. Bravo Madame !!!
    ISLAM GO HOME !

    Commentaire par lagadafe — 18/12/2014 @ 18:01 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :