Francaisdefrance's Blog

20/10/2013

La maire UMP case son fils à 5200€/mois pour un emploi fictiL

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 15:56

Son fils à l’Assemblée : « J’aurais pu le caser ailleurs » dit madame le maire UMP d’Avignon  – « Qu’est-ce qu’il fallait que je fasse, que je lui trouve un emploi fictif ailleurs ? »  Aujourd’hui au chômage à 2 760 €…  
Rappelons qu’en 2002, Christophe Roig avait obtenu un CDD de quelques mois… à la Société nîmoise d’aménagements communaux, une structure municipale de Nîmes.  Et ce n’est pas tout… Outre son salaire, le Christophe Roig a perçu une prime de 2 000 € tous les six mois, une prime de licenciement de 20 000 €, 7 600 € pour n’avoir pris aucun congé payé en cinq ans, et il pointe aujourd’hui au chômage à 2 760 €…

Midilibre.fr
19/10/2013, 17 h 41 | Mis à jour le 20/10/2013, 11 h 53
Contactée par La Provence, Marie-Josée Roig répond : « Mon fils était sans travail, je l’ai aidé comme je l’aurais fait pour d’autres ! Avec tous les mandats que j’ai eus, j’aurais pu le caser ailleurs. (…) Je n’ai pas enfreint la loi. » (ARCHIVE – MiKAEL ANISSET)

Selon l’hebdomadaire avignonnais AvinewsMarie-José Roig, actuel maire d’Avignon et ex-députée, a salarié de 2007 à 2012 son fils Christophe Roig à l’Assemblée nationale, pour un salaire brut de 5 208 € par mois, financé grâce au budget de 9 504 € donc chaque élu dispose pour ses collaborateurs.

Avinews note que cette pratique, choquante moralement, n’est pas illégale. À condition que cet emploi d’attaché parlementaire de sa propre mère ne soit pas fictif : or, selon Avinews, personne ne se souvient avoir vu Christophe Roig au Parlement…

Selon Avinews, l’ancien directeur de cabinet de Marie-Josée Roig, Fabien Strack, assure que « Jean-Christophe Roig n’a jamais travaillé à l’Assemblée Nationale »… A la question : « que fait votre fils dans la vie ? », Marie-Josée Roig avait coutume de répondre « il est dans l’événementiel »,  selon un ancien élu de la majorité cité par l’hebdomadaire.

« Qu’est-ce qu’il fallait que je fasse, que je lui trouve un emploi fictif ailleurs ? » 

« Mon fils était sans travail, je l’ai aidé comme je l’aurais fait pour d’autres ! Avec tous les mandats que j’ai eus, j’aurais pu le caser ailleurs. (…) Qu’est-ce qu’il fallait que je fasse, que je lui trouve un emploi fictif ailleurs ? » se défend, maladroitement, Marie-José Roig. Elle a affirmé à La Provence qu’elle n’avait pas enfreint la loi et qu’elle ne se sentait « pas pourrie ».

Aujourd’hui au chômage à 2 760 €…

Et ce n’est pas tout… Outre son salaire, le Christophe Roig a perçu une prime de 2 000 € tous les six mois, une prime de licenciement de 20 000 €, 7 600 € pour n’avoir pris aucun congé payé en cinq ans, et il pointe aujourd’hui au chômage à 2 760 €…

Rappelons qu’en 2002, Christophe Roig avait obtenu un CDD de quelques mois… à la Société nîmoise d’aménagements communaux, une structure municipale de Nîmes.

http://www.midilibre.fr/2013/10/19/quand-le-fils-de-la-maire-d-avignon-travaillait-a-l-assemblee-nationale-pour-5-208-eur-par-mois,771934.php

Un commentaire »

  1. et des pourris de plus …

    Commentaire par henri — 20/10/2013 @ 16:06 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :