Francaisdefrance's Blog

01/08/2013

Marie Neige Sardin : une bien triste nouvelle pour la liberté d’expression, mon éditeur » les éditions de l’oeuvre » vient d’être mis en liquidation judiciaire…;adieu mes droits d’auteur donc….pas un centime de versé à ce jour….y a pas à dire la lutte est rude pour survivre!

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 23:08
« Envoyé le : Mercredi 31 juillet 2013 19h47
Objet : Fin des Éditions de l’Oeuvre

Bonjour à tous,

Comme M. Loupan vous l’a peut-être appris, les Éditions de l’Œuvre ont fermé leurs portes depuis leur liquidation judiciaire prononcée le jeudi 25 juillet par le Tribunal de commerce de Paris.
Le moment est venu pour moi de vous remercier tous pour la formidable expérience que vous m’aurez permis de vivre, tous autant que vous êtes, chacun à votre manière.
Je suis entré aux Éditions de l’Oeuvre le jour de leur création, fin novembre 2007, et les quitte le jour de leur liquidation. Je suis triste de quitter cette maison à laquelle j’étais très attaché et qui m’a procuré beaucoup de joies malgré deux dernières années difficiles où nous avons vu les mises en place chuter considérablement et où notre travail, dont la charge s’est accentuée à cause d’une production quasiment doublée, n’a pas été récompensé comme je l’espérais.
Merci à vous, chers auteurs de l’Oeuvre. Je ne peux pas tous vous nommer mais j’ai travaillé sur chacun de vos livres: j’ai été, quelquefois, votre premier lecteur ! Je ne vous oublierai pas. Du père François Jourdan, notre premier auteur dont le succès de « Dieu des chrétiens Dieu des musulmans » a permis de lancer l’Oeuvre, à Denis Moreau. Merci pour vos livres qui m’ont ému, qui m’ont fait rire, ou qui m’ont instruit: Marc-Henri Picard, Éric Pauwels, Alain Vircondelet, Fabrice Hadjadj, Enguerrand Guépy, Michel-Marie Zanotti-Sorkine, Joseph Fadelle, Christophe Albert, Claude-Henri Rocquet, Philip Boyer, Marie-Neige Sardin, François Martellière, Père Jean-Philippe, et tant d’autres…

J’ai une pensée pour vous, chers auteurs dont le livre n’a pas pu sortir à l’Oeuvre – surtout à cause de cette liquidation. J’espère que vous trouverez rapidement l’éditeur qu’il vous faut.
Merci à vous tous imprimeurs d’IME, de Corlet, de CPI. Merci pour tout, Thierry Goddertz, pour ces deux beaux Retables et ton formidable accueil dans le Doubs; merci Francis Kuc, Éric Mériel, David Ranger pour avoir tant fait pour que nos livres paraissent à temps.
Merci à Wan Chinda, Laurent Lefebvre, Sylvie Voinchet, Laurence Dorveaux, et tous ceux de la Sofedis et de la Sodis avec qui j’ai eu plaisir à travailler.
Même si nous ne travaillions plus que rarement avec vous, merci à Nord Compo pour votre excellent travail dans la première partie de l’existence de l’Oeuvre. Merci à vous Paul Leleux, Grégory Meurillon. Merci à toi, Didier Bedez, les beaux livres m’ont manqué ces dernières années ! Et vous Élise, pour la patience dont vous avez fait preuve pour Le Prêtre, image du Christ…
Merci cher Ludovic, de Point 4, pour ces 9 années de travail ensemble (en comptant notre collaboration lorsque j’étais aux Presses de la Renaissance): agréables de bout en bout grâce à ton dévouement et ta sympathie.
Merci à vous, Amélie Leblanc, pour votre aide précieuse en fabrication lorsque nous étions encore liés à Bayard.
Merci cher Grégory Solari, pour m’avoir tant appris lors de notre collaboration qui me manque, tant techniquement qu’humainement.
Merci à mes collaboratrices du service de presse: Claire, Marjolaine, Cécile… C’était vide les derniers mois sans vous.
Je me souviens de chacun d’entre vous, chers stagiaires. Merci à tous ceux qui m’ont épaulé dans mon travail éditorial durant toutes ces années: merci Anja, Roxane, Faustine, Clémence, Delphine, Isabelle, Leila, Antoine, Charles, Joël, Vincent…
Merci à nos maquettistes: François Sargologo surtout à qui l’Oeuvre doit son design et qui a réalisé la plupart de nos couvertures. Merci à Emmanuel du Bourg, Claire de Torcy, Laetitia de Caumont-Voiriot, et à toi Coralie…

J’espère que mes prochaines années (dans l’édition je l’espère) seront aussi riches que celles que j’ai passées en votre compagnie.

François-Xavier Durye »

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :