Francaisdefrance's Blog

27/07/2013

Témoignage d’un CRS écoeuré par ces ordres qui salissent l’Honneur

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 14:44

source : Zebuzzeo

Témoignage d’un CRS a vu passer des ordres « fous furieux » pour tabasser des manifestants pacifiques ! | Mariage homo – Mariage gay

Faisant partie des forces de l’ordre, je ne peux malheureusement pas trop m’épancher publiquement sur vos sites. Chez nous il y a régulièrement des chasses aux sorcières, notamment en ce moment avec le mouvement du Printemps Français, auquel de nombreux collègues adhèrent, ou du moins partagent l’essentiel des idées.

Je vous confirme la plupart des témoignages qui sont mis en exergue sur vos blogs concernant la répression des manifestants, ou simple sympathisants. Avec mon unité nous avons régulièrement participé aux services d’ordre mis en place sur Paris pour les manifestations.

Outre la minimisation systématique du nombre de participants, j’ai assisté à de nombreuses aberrations, la liste serait trop longue à écrire. Mais lors de la semaine précédent la manif du 26 mai, plusieurs fois ils nous a été demandé de « provoquer » les manifestants afin de procéder à leurs interpellations… Première fois en quelques années de CRS que j’entends un tel ordre, inique, sur nos fréquences radio.

Mais le plus inquiétant est la panique totale qui touche nos « chefs », commissaires et autres directeurs, qui sont dépassés et débordés par un mouvement d’une telle ampleur. Les unités spécialisées dans le maintien de l’ordre sont tenues à l’écart des situations chaudes, les unités locales (jeunes et inexpérimentées) sont quant à elles systématiquement utilisées pour « casser » du manifestant.

Une anecdote particulièrement parlante : un soir de semaine [il y a peu], nous avions reçu l’ordre en fin de soirée, d’évacuer des membres du Printemps Français qui manifestaient devant l’Assemblée Nationale. Alors que nous procédions à la dite évacuation de façon calme et pacifique, un très haut gradé fou furieux nous a tancés, estimant que nous étions trop mous, et conciliants avec les « fauteurs de troubles », finalement nous avons été relevés sur la mission par une compagnie d’intervention parisienne qui n’a pas hésité à gazer et tabasser les manifestants dans le métro… pendant que nous étions cantonnés (punis) à garder une rue perpendiculaire à l’assemblée en pleine nuit…

Partager ce témoignage sur twitter Nous nous posons de nombreuses questions entre nous, la plupart de mes collègues (ce qui m’a d’ailleurs fortement étonné je vous l’accorde) sont conscients que cela ne pourra pas durer bien longtemps, nous serons amenés à faire des choix dans les années, voir les mois à venir. J’ose espérer que nous ferons les bons, j’en suis de plus en plus persuadé.

Un délégué du Procureur d’Angoulême démissionne à cause de la gestion « particulière » des dossiers de La Manif pour Tous

La Manif Pour Tous – Un délégué du Procureur d’Angoulême démissionne à cause de la gestion « particulière

Cognac, le 13 juillet 2013

Délégué du Procureur d’Angoulême, il présente sa démission le 9 juillet dernier face à une actualité qui a mis à mal les valeurs de justice et d’impartialité qu’il servait depuis 14 ans. Mû par un engagement au service de l’intérêt général, François Méhaud, dénonce des instructions au Parquet à visées politiques ou idéologiques dans les affaires dites de La Manif pour Tous.

Depuis plusieurs mois, les sympathisants de La Manif pour Tous font l’objet d’un nombre spectaculaire d’arrestation et de garde à vue alors qu’aucune atteinte aux biens ou aux personnes n’ont été recensé. Environ 1000 arrestations pour plus de 500 gardes à vue et 1 seule condamnation – qui vient d’être annulée -, c’est le décompte actuel et qui continue encore avec les Veilleurs.
L’emprisonnement immédiat de Nicolas Bernard-Buss 23 jours à Fleury-Merogis avait suscité une vive émotion par l’utilisation du mandat de dépôt à caractère pourtant exceptionnel. Son procès, qui s’est déroulé hier, a confirmé l’absurdité de la peine car aucune des charges qui l’ont mené en prison n’ont été retenues.

« La Cour d’Appel de Paris a examiné les faits reprochés à Nicolas avec une sérénité qui avait sans doute fait défaut à l’occasion de son passage en comparution immédiate. », a déclaré La Manif pour Tous dans un communiqué à l’issue du procès.

Dans ce contexte, François Méhaud, expose dans une lettre au Procureur pourquoi, en conscience, il ne peut continuer à assumer les missions qui lui sont confiées par un système qui semble cautionner le « délit d’opinion ».

« Allant jusqu’à interdire aux citoyens d’exercer librement leur devoir de conscience face à ce qu’ils considèrent comme étant une loi injuste et mensongère, la situation actuelle est particulièrement délétère et mène à considérer que l’on sanctionne un délit d’opinion. Cela n’est pas concevable dans une démocratie. », affirme-t-il.

Concernant le jeune Nicolas Bernard-Buss, François Mehaud déclare : « Je suis intimement persuadé que dans cette affaire, le parquet n’a pas fait preuve d’indépendance d’esprit, mais a suivi des instructions à visées politiques et idéologiques, données par la chancellerie. »

Une décision mûrement réfléchie qui prend en compte les imperfections d’un système, qui peut cependant faire vivre certaines valeurs comme l’objectivité, l’impartialité et la mesure.
« Je reconnais la nécessité de consignes générales pour une application efficace de la politique pénale. Ces consignes ne doivent toutefois pas interférer, et encore moins de manière partisane, sur les facultés d’appréciation des magistrats fussent-ils du Parquet. » assure-t-il.

4 commentaires »

  1. il faut que ça cesse!!!

    Commentaire par marée arlette (@pinkette234) — 28/07/2013 @ 17:31 | Réponse

  2. la révolte gronde!!!

    Commentaire par marée arlette (@pinkette234) — 28/07/2013 @ 17:33 | Réponse

  3. C’est bien la preuve de l’intervention directe du ministre de l’interieur contre des manifestants non agressifs, bastonnés et gazés, donc un comportement non rattachable à un maintien de l’ordre, mais essentiellement à caractère politique, qui devrait se regler au niveau parlementaire.c’est un matraquage de population qui marque le divorce entre le peuple et un pouvoir devenu illegitime.
    Le President de la République n’est pas lui même representatif du corps electoral, et les sondages successifs sont là pour le prouver. li doit prendre acte de ce desaveu et demissionner !

    Commentaire par Fleche — 28/07/2013 @ 19:44 | Réponse

  4. A reblogué ceci sur Pitch-black and commented:
    « Tout homme abrite en lui une bête sauvage. »
    Frédéric le Grand

    Commentaire par cyrius300 — 30/07/2013 @ 10:40 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :