Francaisdefrance's Blog

30/09/2012

2 articles du MOSCI (Mouvement Suisse Contre l’Islamisation)

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:27

26.09.2012 L’OCI appelle à la répressionn du dénigrement de l’islam

26.09.2012 Tunisie : une femme violée est poursuivie pour « atteinte à la pudeur »

A lire sur cette page:

http://www.mosci.info/

l’UE veut islamiser l’Europe !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 16:02

Le président du parlement européen sur l’islam: « Nous devons fusionner nos valeurs et nos opinions »

septembre 29, 2012 prêchi No comments

Face aux dignitaires musulmans Martin Schulz condamne le film anti-islam qu’il présente comme une humiliation blasphématoire. Et il affirme que la civilisation européenne et la civilisation islamique doivent fusionner.

voir les vidéos sur http://www.prechi-precha.fr/2012/09/29/le-president-du-parlement-europeen-sur-lislam-nous-devons-fusionner-nos-valeurs-et-nos-opinions/

29/09/2012

et en France, ça se passe comment ?

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 12:44

29/09/2012

La Hongrie tenue d’ouvrir la fonction de notaire à des non-Hongrois.

Hongrie. La Commission européenne a envoyé un rappel à la Hongrie l’appelant à respecter les règles de l’Union européenne et à supprimer l’obligation d’être Hongrois pour pouvoir accéder à la fonction de notaire.

vu sur http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2012/09/29/la-hongrie-tenue-d-ouvrir-la-fonction-de-notaire-a-des-non-h.html

Le racisme anti-blancs et anti français c’est maintenant et tout le temps !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 09:12

Carcassonne, le chef Michel del Burgo agressé : « Casse-toi sale Français, t’es pas chez toi ici »

 
sept
28
Rédacteur : Damien le 28 septembre 2012 à 16:16 Racisme
_
J’ai quitté Carcassonne il y a 14 ans, et j’ai travaillé dans plusieurs pays où je n’ai jamais subi le moindre acte raciste. Et là, je reviens ici, dans une ville que j’ai quittée belle et tranquille, pour vivre ça ?
Michel del Burgo
 

Michel del Burgo

(…) Mardi soir, vers 18 h 30, le grand chef cuisinier qui s’apprête à ouvrir un restaurant de grand prestige à Carcassonne a été victime d’une agression qu’il ne s’explique pas. Et qui le rend malade. Il raconte.

«Je sortais de mon établissement et me rendais en centre-ville en voiture en passant par le quartier la Conte. Je me suis arrêté à hauteur du bureau de tabac, de l’autre côté de la chaussée, pour répondre à un appel téléphonique… Tandis que je discutais, j’ai entendu des cris : «casse-toi de là, sale Français. T’es pas chez toi ici, casse toi !», raconte-t-il. «Sur le moment, ajoute-t-il, je n’ai pas pris ces invectives pour moi». Et de poursuivre sa conversation… «Tout d’un coup, une pierre est venue briser la vitre latérale du véhicule utilitaire, un petit camion frigo. Et puis une seconde a fait exploser le pare-brise», raconte Michel Del Burgo qui n’a eu d’autre choix que de démarrer et partir.

Hier, bien sûr, il a déposé plainte au commissariat de police pour cette agression qu’il ne s’explique pas. «Pourquoi est-ce que je n’aurais rien à faire à la Conte ? J’ai peut-être une tête à claques ?», s’interroge Michel del Burgo. «J’ai quitté Carcassonne il y a 14 ans, et j’ai travaillé dans plusieurs pays où je n’ai jamais subi le moindre acte raciste. Et là, je reviens ici, dans une ville que j’ai quittée belle et tranquille, pour vivre ça ?», s’indigne le Chef.

Source : La Dépêche

vu sur http://www.defrancisation.com/carcassonne-le-chef-michel-del-burgo-agresse-casse-toi-sale-francais-tes-pas-chez-toi-ici/#more-54665

voir aussi http://www.defrancisation.com/le-figaro-un-racisme-anti-blanc-se-developpe-bien-dans-les-quartiers-des-grandes-villes/

rions un peu

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 08:24

avec cette petite vidéo là http://www.postedeveille.ca/2012/09/les-chinois-rasent-la-mecque-video-humour.html

28/09/2012

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 09:41

Témoignage d’un ancien de l’UMP présent aux universités d’été du FN à la Baule.

Posted on 25 septembre 2012 by Gérard Brazon – Article du nº 270

J’ai passé un week-end assez étonnant à la Baule. Ne connaissant du Front National que ce que ce qu’en disaient et disent encore aujourd’hui, les médias. Ainsi que les » dérapages » de son fondateur Jean-Marie Le Pen. J’avoue être entré avec une certaine curiosité mêlé d’une certaine méfiance. Le samedi matin, à l’approche du Palais des Congrès de la Baule, il y avait déjà beaucoup de monde mais aussi beaucoup de journalistes. J’entre et je me retrouve devant les portiques qui font la joie de tous les citoyens depuis que l’idée d’une bombe ou d’un attentat obsède les esprits: Merci à qui ? Sûrement pas aux Bretons ni aux Auvergnats mais il faut bien l’admettre, du fait des adeptes de cette grande et belle religion de tolérance, d’amour et de paix qui nous gratifie de leur sollicitude attentive dès que l’on dit un mot de travers qui les contrarie sur leur prophète. Ils considèrent ipso facto, comme une insulte, tous propos qui n’est pas un mot de soumission et d’allégeance au « grand homme » tueur, pilleur, esclavagiste, gigolo dans sa jeunesse et pédophile à la fin!

Je franchis les portiques plus facilement que ceux de la Préfecture de Nanterre et j’arrive dans le hall ou je reçois une carte de presse pour suivre les Universités d’été du Front National.

Muni de mon précieux sésame, je peux circuler comme je l’entends sans constater de près ou de loin, de jeunes blonds aux yeux bleus et aux chemises noires. Diantre, pas un de ses dangereux réactionnaires et autres « ras du front » comme ils disent. En fait, de braves gens venus de tous les horizons et toutes les origines qui circulent, se rencontrent, s’abordent, rient ensemble et se retrouvent avec plaisir.

Ne connaissant personne, je me sens un peu orphelin dans cette joie partagée par ceux qui m’entourent. « La solitude dans la foule » comme dit le poète. Ils n’ont pas de soupçon dans le regard face à l’intrus manifeste. En fait, si je suis là, c’est que c’est normal et ma foi, vis ta vie semblent-ils me dire. J’en conclus que je suis libre de circuler. Aucun « fort en gueule » ne m’interpelle, aucun « gros bras patibulaire » ne me renifle et pour cause, il y en a pas de ces caricatures. On devine sous l’air débonnaire du service d’ordre, que ce sont des bénévoles, des militants qui font un boulot de surveillance et de canalisation. M’aurait-on menti ? Tous s’expriment dans une langue qui, sans être châtiée et tout à fait correcte et dénote plutôt une bonne culture générale. Pas d’arriérés mentaux politiques dans cette université, pas de beuglard avinés dès le matin, pas de gros beaufs demeurés ? Un peu plus rassuré, je m’avance dans la salle où règne un certain brouhaha comme dans toutes les salles ou la foule attend et bavarde. Le second étonnement c’est la jeunesse des militants. A l’UMP, la moyenne d’âge est plus élevée et en général c’est plutôt mauvais signe. J’en faisais souvent la remarque à cette époque où j’étais un militant de ce parti ou j’y ai même siégé en tant que Conseiller National. Un parti politique qui prétend détenir l’avenir ! Il ne peut pas avoir cette prétention en ayant, en tant que militants, une majorité de personnes âgées ou pour le moins, des femmes et des hommes ayant déjà réalisé la plus grande partie leur vie. Je ne veux pas dire qu’il n’y a pas de jeunes à l’UMPmais rien à voir avec la composition de cette foule qui attend que les débats s’ouvrent.

De plus en plus rassuré (hé oui), je m’installe à côté de personnes qui se révèlent sympathiques et ouvertes et avec lesquelles j’engage la conversation. J’attends, moi aussi tranquillement le premier débat.

Et là, c’est mon troisième étonnement, les débats sont qualité, je dirai même de haute qualité car je n’avais jamais assisté à des réunions politiques ou les intervenants étaient de cette qualité tant sur le plan de l’expertise des intervenants que de la qualité des questions posées. Très honnêtement, je me suis de nouveau demandé pourquoi ce genre de débats en interne aux FN, ne transpirait pas dans les médias. Comment des journalistes présents à ces types de débats étaient dans l’incapacité de les retranscrire si ce n’est, en bons journalistes.

Je commençais à comprendre cette méfiance des militants et des responsables envers les médias en général. Il est vrai que lorsque les dirigeants de l’UMP ou du PS disent, y compris une banalité, les médias font le tri mais s’en font tout de même l’écho. Là, j’écoutais des débatteurs en économie, en finance, en fiscalité qui nous expliquaient du lourd et prouvaient que ces sujet pouvaient être abordables et compris par tous. Cela me rappelait François de Closets qui autrefois à la télévision expliquait, quand celle-ci était un outil pédagogique et non un machine à décerveler, ce qu’était l’économie d’un pays, d’une entreprise et que je comprenais tout.

En l’espace de deux heures, plusieurs tabous s’étaient effondrés.

– Je n’étais pas entré dans des locaux occupés par des militants agressifs, bien au contraire. Il n’y avait pas de gros bras le couteau entre les dents, le regard méfiant prés à bouffer de l’autre, de l’étranger, des « différents » comme disent les biens pensants.

– La moyenne d’âge des militants et le fait que rien n’est pris en charge par le FN. Tous viennent par leurs propres moyens et de toutes les provinces de France.

– Les intervenants n’avaient pas d’invectives à la bouche, pas de haine de l’autre. Ils ne bavaient pas d’inepties, ils étaient disciplinés et serviables. Tous écoutaient studieusement et applaudissaient la qualité des interventions.

Je finissais par me demander pourquoi je n’avais pas eu cette curiosité de venir plus tôt finalement. Au fond, je savais pourquoi, car je faisais partie de cette masse de Français qui avaient été intoxiqués par la diabolisation. Il est vrai, à ma décharge, que Jean-Marie Le Pen n’avait rien fait pour me rassurer du fait de ses propos que je ne vais pas rappeler ici mais qui, montés en épingle, ne pouvaient que produire cette diabolisation. Il semblait même s’en repaître parfois. Du moins c’était mon sentiment.

Je continuais mon bonhomme de chemin avec ma carte de presse autour du cou, une carte que je planquais au début car je me méfiais d’éventuelles réactions de militants ayant une dent envers cette presse si mesquine et foncièrement injuste. Même avec cette carte de presse, que l’on m’avait remise à l’entrée, les bonjours et les sourires n’avaient pas fondu comme neige au soleil.

Le hasard me permit d’assister à une petite interview de Monsieur Le Pen ou un journaliste lui demandait ce qu’il pensait de la réflexion de Véronique Genest sur son islamophobie déclarée. Sûrement par hasard j’imagine. Monsieur Le Pen se contenta de dire que chacun était libre de penser ce qu’il voulait et chacun pouvait avoir ses peurs, ses phobies. Puis il s’éloigna laissant le journaliste bien marri. Cette interview ne sera jamais mise en ligne. Comme celle que LCI me proposa de faire, je ne sais pas pourquoi, sur ma bonne ou ma mauvaise bouille. Le thème était, là aussi par hasard, sur le voile islamique et la kippa que souhaite interdire dans la sphère public Marine Le Pen. Elle aussi ne sera pas retransmise puisqu’elle ne répondait pas au désir de fond qui était de trouver le caillou noir pouvant faire le buzz.

Je cherchais des amis de Résistance-Républicaine car je savais qu’il y en avait. Je ne les connais pas tous bien sûr. Je n’en ai vu qu’un seul seulement, Fabien, un ex militant de la CGT qui fût viré de son syndicat pour avoir été sur une liste du FN. La CGT doctrinaire, sectaire, communiste de type stalinien, donnant des leçons de démocratie à tour de bras, avait montré son vrai visage comme tous ces partis de gauche et de la droite molle désormais ! La CGT voit une partie de ses effectifs voter pour le FN voire, militer pour ce parti politique, ce qui prouve qu’ils ont fini par comprendre qu’ils avaient été baladés pendant des décennies. Il est toujours temps de se réveiller finalement. L’essentiel étant justement de se réveiller et de constater les dégâts commis par cette engeance. A ce stade de ma réflexion, je réalise que je fais partie de ces floués et que moi aussi, je me trouve sur le même chemin.

Après les débats de grandes qualités vint le discours-entretien de Jean Marie Le Pen. Ce fût une véritable ovation dans la salle. A cet instant, je me suis demandé comment je m’étais retrouvé là, dans cette foule qui acclamait ce vieux chef que j’avais appris à détester ou à mépriser pendant des années.

Le lien entre les militants et le créateur du FN est puissant, c’est certain. Je suis surpris car rien dans les médias ne m’avait laissé réaliser ce lien affectif. Là où hier, je voyais un tribun, un chef de type mussolinien haranguant les foules forcément incultes, il y avait là, un vieil homme encore vif, ayant un lien sentimental avec cette foule debout qui applaudissait avec enthousiasme son entrée.

Son discours était chargé en chiffres, mais les débats didactiques précédents nous y avaient habitués et donc, l’économie, la finance, la justice, la sécurité, l’immigration, l’Europe furent tout à tour évoqués. Et quelle ne fut pas ma surprise de constater le soir devant l’écran de télévision que les médias ne retinrent qu’un extrait d’une citation du général de Gaulle sur que sont les français à savoir : C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns ! Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et religions chrétienne.

Uniquement cette référence d’un général qui par ailleurs, ne fait pas l’unanimité au Front National parmi les Français qui subirent les conséquences de la perte de l’Algérie. Comment des journalistes peuvent-t-ils faire du général de Gaulle à titre posthume, un lepéniste ou un Jean Marie Le Pen un gaulliste, sans se sentir ridicule. Pour ma part, je partage totalement cette citation et qu’importe celui qui la reprend à son compte.

Puis ce fût encore une nouvelle ovation qui se termina par une Marseillaise extraordinaire que je n’avais pas connu dans d’autres réunions politiques et particulièrement à l’UMP qui relevait plus de la politesse que de la ferveur que je constate ce samedi 23 septembre à la Baule dans ce parti politique. Mes voisins avaient les yeux qui brillaient, un sourire immense, des regards enthousiastes. J’ai chanté avec eux cette Marseillaise avec toute la force que je pouvais alors même que je n’osais pas le faire ailleurs, de peur de passer pour un fasciste voire, comble de l’horreur, un lepèniste.

Fin de la première journée. J’étais épuisé mais satisfait de cette rencontre forte. Quelle découverte tout de même…

La deuxième journée fût du même niveau. Une rencontre passionnante avec Marie Christine Arnautu, avec des profs d’économie et de gestion comme Monsieur Lemaire d’HEC, Monsieur Sulzer. Des responsables politiques comme Paul Marie Couteaux, Bertrand Dutheil, des personnalités comme Alain Jamet, Wallerand de Saint Just, tous participants à un débat sur la politique et la philosophie. Du lourd, du très lourd qui bouscule les idées et remet la Nation à sa vraie place par rapport au consumérisme proposé par les européistes et destructeurs de la Nation justement ! Exemple de débats sur la philosophie et la politique, comme des petites affirmations souriantes sur des réalités en querelles de clochers bien françaises de type : « Mon village est plus beau que le tien, ma province est plus belle que la tienne mais nous avons le plus beau des pays comme disait le poète en rappel sur la charité bien ordonné commence par soi-même qui répond comme en écho, à cette phrase d’Aristote qui affirmaitqu’il vaut mieux passer la journée avec des amis et des personnes excellentes qu’avec des étrangers et des premiers venus.En effet, la politique est liée à la philosophie.

Toutes ces rencontres avec ces personnes par la suite furent faites dans une grande simplicité et sans prétention aucune.

Vint le discours magnifique et de bonne humeur de Gilbert Collard ou le rire s’entremêlait avec le sérieux des propos. Un discours applaudi par l’ensemble des militants démentant de facto, l’idée de méfiance comme semble le dire les journalistes. Un discours de Marion Maréchal-Le Pen que l’on pouvait attendre, vu sa jeunesse, comme difficile mais ce ne fût pas le cas loin de là. Ce fût l’occasion d’un éclairage sur la stupidité de leurs collègues parlementaires de gauche et une découverte d’un état d’esprit fâcheux de Monsieur Copé incapable, apparemment, d’accepter la présence des élus du FN et refusant de saluer cette jeune député. Bel esprit démocratique.

Je passerai sur le discours de Marine Le Pen que vous trouverez sur ce site. Un seul mot, il fut fantastique! Je m’y suis retrouvé. Je savais que la droite molle avait glissé à gauche, j’en ai acquis la certitude dans ces universités.
YouTube http://www.youtube.com/watch?v=Eh47LO2zqMY

Je ne suis pas un extrémiste, je ne suis pas fasciste, je suis simplement un bonapartiste revendiqué depuis de nombreuses années et qui souvent était moqué à ce sujet par mes amis politiques de l’époque où j’étais Conseiller Municipal. Je suis un bonapartiste qui avait retrouvé à travers De Gaulle, les valeurs françaises qui sont celles de l’amour de la France, de sa grandeur, de sa puissance, de sa souveraineté, de son indépendance et qui constate que Marine Le Pen revendique ces valeurs d’amour de la Nation avec la volonté du référendum pour rendre la parole au peuple de France.

Je ne regrette pas d’avoir participé à ces Universités d’été et j’encourage tous les lecteurs qui ne sont pas au Front National d’assister un jour à ces débats. C’est une bonne thérapie pour se débarrasser des derniers stigmates anti Marine Le Pen.

Gérard Brazon

(Puteaux-Libre)

vu sur http://ripostelaique.com/temoignage-dun-ancien-de-lump-present-aux-universites-dete-du-fn-a-la-baule.html

Un dossier intéressant sur l’adhésion des jeunes au FN

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 09:11

Avoir 20 ans et voter FN

Jeudi 27 Septembre 2012 à 18:50 | Lu 16303 fois I 18 commentaire(s)

 

Georges Dupuy

 

Bien sûr, le sondage de l’Anacej montre que les gros bataillons se recrutent parmi les jeunes les moins qualifiés, à mi-chemin entre le monde urbain et le monde rural, et dont le père a un emploi lui aussi peu qualifié, quand il n’est pas au chômage (17 % des sondés) ou à la retraite. Bien sûr, aussi, les plus forts scores en faveur du Front national sont ceux des 20-22 ans qui ont terminé leurs études avec ou sans le bac et qui vivent dans des régions ravagées par la crise avec un fort sentiment de déclassement. Rien de nouveau sous le soleil de la résistible ascension de Marine Le Pen.

Mais, en 2012, la présidente du FN a pris dans ses filets des garçons et des filles issus des classes populaires ou moyennes, qui poursuivent sans problème un cursus scolaire de bac à bac + 4, qui n’ont pas de revanche sociale manifeste à prendre et qui ne se reconnaissent pas dans les crânes rasés et les saluts nazis.

 

Alors ? Aujourd’hui, avoir un diplôme ne garantit plus un emploi correct en fin d’études assorti d’un salaire permettant d’envisager de fonder une famille, d’acheter un logement et de grimper à son niveau de mérite dans l’échelle sociale. Les jeunes diplômés primovotants FN ont en commun le très fort sentiment que leur futur est incertain et que le déclin est en marche. Ce qui les sépare vraiment de leurs camarades de la gauche ou de la droite classique, eux aussi victimes de la crise ? La noirceur de leur regard sur demain, un pessimisme cuit dans la masse, une déprime plus ou moins lourde alimentée par la croyance que «tout fout le camp». Un sympathisant confie, lucide : «Nous sommes peut-être plus pessimistes que les autres parce que nous osons regarder les choses comme elles sont réellement. La gauche et la droite classique veulent nous faire croire que nous sommes au pays des Bisounours. A d’autres !»

Anne Muxel, directrice de recherche au Cevipof et grande spécialiste du vote des jeunes, explique : «L’idéologie n’est plus le ressort d’un choix politique. Le ressort, c’est la peur et l’anxiété, la confrontation avec un monde dont on ne maîtrise ni les tenants ni les aboutissants.» Toutes ces craintes sur lesquelles le FN surfe avec un art consommé.

Au revoir, la Méditerranée et la région cannoise ! Aujourd’hui, Julien, 21 ans, économise pour s’expatrier au Québec avec son amie qui travaille dans l’hôtellerie. Il a voté Marine Le Pen sans aucun complexe, mais au terme de «sympathisant» il préfère celui d’«adhérent» aux idées. Officiellement, ce responsable des ventes d’une société de création de sites Web, titulaire d’un bac STI génie électrotechnique et d’un BTS technico-commercial, part se former professionnellement. Mais il ne se fait pas trop prier pour avouer qu’il part aussi parce que, ici, «l’avenir est bouché». Il travaille depuis ses 15 ans et, comme tous ceux de sa génération, il a vu les études s’allonger de deux ou trois ans en moyenne pour déboucher sur le chômage ou un boulot précaire.

Les derniers chiffres ne lui redonneront pas le moral : selon l’Association pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés (BTS et plus), 57 % de ceux qui avaient obtenu leur parchemin en 2011 étaient sur le carreau début 2012 alors que 42 % de ceux qui déclaraient travailler étaient en CDD pour moins de six mois. Encore plus sombre, un jeune diplômé sur trois n’avait jamais travaillé depuis sa sortie de l’enseignement supérieur. De quoi se lever triste et se coucher furieux.

Réguler l’immigration

«Nous sommes en présence d’une génération qui ne croit plus dans la France du progrès social alors qu’elle a profité de l’ascenseur social», analyse Sylvain Crépon, sociologue chercheur à l’université de Nanterre et auteur d’Enquête au coeur du nouveau Front national (éditions Nouveau Monde). Les parents de Julien appartiennent certes à la classe populaire. Son père est cuisinier et sa mère, aujourd’hui au chômage, travaillait à domicile pour un grand groupe d’équipements électriques. Mais le futur immigré de la Belle Province est sûr et certain de ne pas bénéficier des mêmes avantages qu’eux. Eux ont connu la croissance économique. Eux ont pu acheter leur appartement.

«Ce n’est pas avec mes 1 200 euros net par mois que je pourrai acquérir quoi que ce soit», dit Julien. Il se veut lucide : «Nous sommes en déclin depuis vingt ans et le système économique va exploser.» Pour lui, «l’ascenseur social est réservé à une certaine catégorie de la population». Celle qui vient des écoles renommées, habite dans des quartiers chic, connaît les codes et détient les clés.

 

27/09/2012

L’imposture des donneurs de leçons de l’anti-racisme à sens unique selon Yvan Rioufol

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:11

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2012/09/le-mecanisme-devoile-du-politi.html?xtor=RSS-19

Résistance à l’islamisation : Camdem, petite ville d’irréductibles Australiens (vidéo)

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 10:06

http://youtu.be/_cg2wEpxN0I

26/09/2012

Amis résistants réagissez! A Annemasse c’est un bras de fer entre l’UOIF, une municipalité islamo-collabo qui sacrifie 15 emplois pour offrir un terrain aux musulmans à prix d’ami

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 22:05

Le projet pharaonique du CCMA d’Annemasse de pur style Haut-Savoyard

(Photo empruntée au site du CCMA; photo qui a bizarrement disparu du site depuis nos actions SITA)

L’énergique conseillère d’opposition Anne Michel, en fait la seule personne qui s’oppose réellement aux visées du maire, a parfaitement démasqué les raisons qui poussent ce maire à user de tous les stratagèmes mêmes les plus bas et les plus sordides pour offrir à prix d’ami (Estimé par les domaines= prix marchand divisé par 2 ou 3) un terrain pour y construire un complexe islamique au départ pharaonique avec 2 minarets visibles de la Suisse, vous devinez pourquoi. Bien sûr le terrain est occupé par le dernier maraîcher de la ville qui emploie une quinzaine d’ouvriers. Qu’à cela ne tienne le maire va tout tenter pour faire déguerpir le gêneur,  l’agriculteur.

Tout est expliqué à cette page: http://sitasecure.wordpress.com/2012/07/16/mosquee-dannemasse-bas-les-masques-a-la-mairie-2/

Les municipales approchent. Le maire a vraisemblablement promis aux musulmans un terrain pour y édifier une mosquée pendant sa mandature alors il s’affole en voyant la résistance du maraîcher qui défend bec et ongles son entreprise et l’édile sent bien ne serait-ce qu’à cause des nombreux courriers d’opposants qu’il a reçu (http://sitamnesty.wordpress.com/2012/09/23/avalanche-de-lettres-anti-mosquee-a-annemasse/), pas tous corrects malheureusement selon ses dires, qu’il faut faire vite s’il ne veut pas perdre la dizaine de milliers de voix des musulmans aux prochaines élections municipales et du même coup perdre la municipalité. Alors au diable si une quinzaine de personnes perdent leur emploi.

Et puis grâce à Anne Michel et aussi à la galaxie SITA ces magouilles municipales peu ragoûtantes ont été dévoilées sur le net, autant dire sur la place publique, comme l’attestent les nombreux courriers que le maire reconnait avoir reçus. De plus sacrifier un agriculteur et ses 15 employés pour que les musulmans puissent construire une mosquée ce n’est pas très vendeur auprès des Annemassien(e)s en vue des prochaines élections aussi, aux abois,  il s’affole et tente une dernière  manoeuvre pour enfumer son monde en annonçant une réunion publique pour le 26 octobre (Anne Michel ayant prévu la sienne le 29 septembre). Ca c’est de la démocratie! On va discuter de quoi à cette réunion vu que des décisions très graves ont été prises à la quasi-unanimité au conseil municipal sans la moindre concertation avec les gens concernés du quartier du Brouaz. mais si, finalement, les élus pourront expliquer qu’il vaut mieux sacrifier 15 emplois qu’imposer aux musulmans de prier chez eux. Seront-ils compris?

Les dernières informations sont sur le blog d’Anne Michel : http://www.annemasse-avenir.org

Annemassien(e)s irez-vous voter pour un tel maire prêt à toutes les indélicatesses pour se maintenir?

Et puisque la méthode SITA donne de bons résultats remettons-en une couche. courriers, courriels, téléphones en restant correct.

ACTION

Quoi mettre dans l’enveloppe?

1) Cette réponse du maraîcher Pierre Grandchamp aux mensonges indignes proférés par le maire: http://www.annemasse-avenir.org/article-annemasse-la-riposte-du-moujik-oups-maraicher-face-a-la-propagande-du-tsar-christian-110381262.html A imprimer à partir du lien imprimer qui figure dans tous les navigateurs Internet Explorer, Firefox, Chrome…

Ou mieux et plus simple voici le tract tiré en 5 000 exmplaires distribué aux Annemassien(e)s par les amis de Pierre  Grandchamp au format PDF à imprimer sur 2 pages: https://francaisdefrance.files.wordpress.com/2012/09/tract-1.pdf

2)En finition : des textes  imprimés sur l’islam en appliquant les consignes suivantes :

Un timbre au tarif de base “20 grammes” permet d’envoyer 2/3 feuilles soit 4/6 pages en tout selon le grammage du papier. Vous pouvez donc compléter votre courrier en imprimant sur les pages encore disponibles des informations  afin de permettre a vos interlocuteurs une meilleure compréhension de l’islam. Au choix à cette page des argumentaires et tracts au format PDF: http://tinyurl.com/ksudr9Nous vous conseillons ce texte de Paul Weston ( 3 pages ) intitulée:  Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam : « Nous vous demanderons des comptes »:http://sitasecure.files.wordpress.com/2010/10/paulwestonstatement.pdf

– A qui envoyer les courriers?

Aux élus municipaux, maire en tête qui n’ont pas encore compris qu’à l’ère d’internet aucune  de leur magouilles ne peut rester bien  longtemps cachée.

Noms des élus municipaux et adresse de la mairie à cette page: http://www.ville-annemasse.fr/La-mairie/Vos-elus

Aux élus nationaux de Haute Savoie dont on trouvera facilement les noms et adresses à partir de cette page:http://sitamnesty.wordpress.com/annuaires-adresses/

Aux habitants de la ville d’Annemasse choisis au hasard pour les informer. Pour les trouver on procède ainsi:

a) On choisit un nom de rue en allant sur http://fr.mappy.com puis par un clic gauche maintenu sur la carte on peut déplacer cette carte de manière à ce qu’elle reste centrée sur Annemasse ensuite on clique sur le bouton + (pour zoomer) autant de fois qu’il est nécessaire tout en gardant Annemasse au centre de la carte pour arriver à lire le nom des rues.

b) Un nom de rue ayant été choisi on va sur l’annuaire pagesblanches.fr :http://tinyurl.com/q4dgos. Cliquer sur recherche détaillée .On laisse vides les 2 rubriques Nom et Prénom puis à la rubrique Adresse on indique le nom de la rue (sans numéro), à la rubrique Localité on indique Annemasse et à la rubrique Localité Région on met le numéro 74 du département. Il reste à cliquer sur Trouver et vous allez obtenir les adresses postales de tous les gens de la rue choisie ainsi que leurs adresses email pour certains d’entre eux(environ 1%). Vous n’aurez que l’embarras du choix pour vos courriers SITA ou vos courriels.

Courriel type que vous pouvez envoyer: ” Non au licenciement des 15 employés de Pierre Grandchamp donc NON à la mosquée au Brouaz”

Aux musulmans du CCMA ou autres en leur envoyant ce courriel “Le maire se moque bien de vous, la vente de ce terrain c’est du pipeau car les tribunaux décideront, conformément à la loi, de maintenir l’activité de Pierre Grandchamp”.

Pensez aussi à encourager Pierre Grandchamp et à le féliciter pour son courage et sa ténacité. Un exemple de résistant aux islamo-collabo rouges, roses ou verdâtres .

Voici ses coordonnées:

L’adresse de Pierre Grandchamp c’est : 26 A Rue du Brouaz
74100 ANNEMASSE

Son adresse mail : lebrouaz@wanadoo.fr

Vous avez une enveloppe, un timbre alors vous avez le……………… P O U V O I R………de dire son fait à toute personne publique. C’est la nouvelle façon de voter;c’est efficace:tinyurl.com/C44RVR

Dans ma librairie du Bourget, en plein jour, un drogué cherche à m’égorger

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:20

Les autorités attendent quoi pour sévir que Marie Neige Sardin soit égorgée comme un mouton  de l’Aïd? Quel soulagement alors pour nos autorités : Préfet, maire, police, juges. Ah les ordures! 

Posted on 26 septembre 2012 by Marie-Neige Sardin – Article du nº 270

Bien chers toutes et tous,

« Je vous ai peu donné de mes nouvelles ces derniers jours, la faute en est  aux événements tragiques que j’ai vécus. J’ai vu bien des misères humaines. » Ainsi s’exprimait Jean Moulin dans une lettre adressée à sa mère et à sa soeur le 15 juin1940.

Depuis cet après-midi du 25 août 2012, j’ai à maintes reprises parcouru cette missive, elle me colle au cerveau telle une obsession; elle est tout ce que j’aurai voulu dire aux deux femmes de ma vie: ma mère et ma fille avant de mourir.

Ce jour là, tout était clément: le temps, l’humeur de mes clients, la mienne, le sourire des enfants, le soleil jouant dans la vitrine, le parfum délicat d’une rose fraîchement cueillie et en moi ce sentiment simple et tendre d’une fille envers sa mère.

Nous échangions comme chaque samedi après-midi, via le téléphone, sur la vie, avec ses points de détails et ses essentiels. J’étais sereine, j’ étais au présent et j’étais bien.

Le »dring » de la porte de l’échoppe retentit, machinalement je jetai un oeil mais rien ne m’interpella sur l’instant. Pourtant, une fois cette dernière refermée, cette silhouette, avec une casquette vissée sur le crane et des lunettes de soleil, me disait plus que quelque chose; elle ressemblait à s’y méprendre, à celui qui, le samedi d’avant m’avait ……

Mon corps lui, avait déjà tout saisi, mettant au carmin tous ses signaux internes.

Le combiné collé à l’oreille, je jaillis de derrière mon comptoir pour m’échapper, tout en prévenant en patois charentais, maman de ma situation.

A deux pas de la porte, il me saisit par les cheveux, le téléphone vola, son corps se plaqua contre le mien, son bras enlaça mes épaules et sur ma gorge je sentis le froid de l’acier.

Une lutte sans merci s’engagea, il hurlait: « Je vais te tuer, t’égorger sale bâtarde, il faut que tu crèves! ».

A cet instant précis, j’étais une brebis voyant venir la mort mais la refusant au nom de tous les miens. Survivre coûte que coûte, une obligation envers celle qui partageait à l’autre bout du fil, avec moi, cet enfer, en toute impuissance.

Je réussis à glisser mes doigts entre la lame et mon cou, le tirant en même temps vers la caisse afin de déclencher mon bouton SOS. Parvenue à mes fins, je me laissais glisser, tentant de me rouler en boule; un premier coup de couteau vint se planter dans la caisse qu’il tira violemment. Elle ne comptait que dix euros et des pièces.

Fou de rage, il me hissa, tentant de viser mes yeux, avec ce qui m’horrifia dix fois plus: un long couteau à dents de scie; désespérée, j’empoignais le tout à pleine main, désirant briser cette lame mortelle.

Une violente bagarre s’engagea, tout valsait, je me débattais, mon corps ne sentait pas les coups, mon sang se répandait sur lui, sur moi; j’étais dans un corps à corps à la vie à la mort, je songeais en même temps à ces femmes que l’on égorge au nom de la charia, à ces chrétiens morts en terre d’islam; tout se mêlait dans mon esprit, la naissance de ma fille, les yeux de son père, le rire du mien, mes parents dansant enlacés au bal des pompiers …..

Soudain, jaillit de dessous la caisse, mon sac à main; il se figea, puis se précipita dessus.

Profitant de ce dégagement, je parvins à lui sortir de suite mon portefeuille, le lui ouvrant là où se trouvent les billets.

Il s’empara des cinq cents euros, me cria qu’il était drogué et qu’il allait me finir. Je roulais sur moi même, évitant la lame de nouveau; mes forces diminuaient, mais les siennes également.

Il m’ordonna de rester couchée au sol tout en s’éloignant, il enfila la porte en la claquant puis disparut.

Aussitôt je me mis à hurler à plein poumon, cherchant ce bon dieu de téléphone: « Maman je suis en vie, maman, maman je suis en vie, maman tu m’entends je suis en vie ».

Je le débusquais sous un présentoir, je m’accrochais à lui comme à une bouée, la voix de maman me parvint enfin: « Marie-Neige, j’ai vécu ton meurtre, oh ma chérie, dis moi où tu as mal, où tu saignes, dis moi! »

Me ressaisissant, je compris que je devais la rassurer, là était mon premier devoir de fille, si je ne voulais pas qu’elle devienne une victime indirecte de cette trente et unième agression. A quatre vingt six ans, elle venait de basculer dans le monde des victimes et à cela nul n’est préparé.

Les policiers municipaux arrivèrent, trente secondes après, coururent en tous sens, mais « le boucher »s’était volatilisé.

Ensuite la routine, dépôt de plainte, constats médicaux, des caméras dont les bandes ne permettent pas l’identification, un maire absent, refusant d’être mis en cause, alors que je lui avais signalé par mail, avec une photo jointe, l’agression par le même individu au cutter la semaine d’avant.

Trouvant sans doute que tout cela ne suffisait pas, un Vladimir n’hésita pas le lundi suivant, à m’arracher en pleine rue ma médaille de baptême et enfin un groupe prit tout son temps lui, pour détruire un panneau publicitaire ,emportant ainsi un bout de la devanture.

Ce mépris de mon vécu par les élus et les institutions me révoltent chaque jour un peu plus, aussi je me pose de simples questions: qui couvrent-ils? Quels intérêts ont-ils à laisser faire? Combien de preuves leur faudra t’il encore?

Mon devoir est tout tracé, résister encore et encore, même si:

« Je sais qu’aujourd’hui je suis allé jusqu’à la limite de la résistance. »

Marie-Neige Sardin

Lire également deux articles, de Caroline Alamachère et Stéphane Bornat, suite à cette 31e agression de la libraire du Bourget. 

http://ripostelaique.com/pendant-que-valls-perore-a-la-rochelle-un-vladimir-tente-degorger-marie-neige-sardin-au-bourget.html

http://ripostelaique.com/soutien-a-marie-neige-sardin-devant-la-mairie-du-bourget-une-solidarite-patriotique.html

Expression Libre: http://m.neige.free.fr  et http://le-bourget.over-blog.com/

Alain Wagner à son meilleur dans cette conférence.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:24

Publiée le 24 sept. 2012 par 

Conférence impromptue d’Alain Wagner pour Résistance Républicaine à Paris le 22.09.2012.
Actualité, émeutes musulmanes, International Civil Liberties Alliance et OCI, charia et Laïcité, Frères Musulmans et élus, islam politique et loi de 1905, différentes problématiques sociétales sont évoquées ainsi que des pistes de sortie de crise.

Pour en savoir plus:
http://www.libertiesalliance.org ou
http://www.icla-france.com

Lisez cette lettre elle vaut son pesant de cacahouètes!

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:37

Lettre ouverte à Nicolas Dupont Aignan, par Français d’Algérie

Je relaie ici bien volontiers cette lettre, car la situation actuelle est si grave qu’il est impensable que des patriotes comme Nicolas Dupont Aignan, Marine le Pen,  André Gérinou Jacques Myard ne travaillent pas main dans la main.Pour la France, qui le vaut bien.

LETTRE OUVERTE, mais amicale, à Nicolas DUPONT-AIGNAN.

Avec sincérité vous avez reconnu avoir de très nombreux points communs avec le projet politique de Marine Le Pen. Chacun de nous s’en était aperçu croyez-le bien.
Ce qui vous sépare, dites-vous, c’est sa « xénophobie » (Xénophobie : être hostile à tout ce qui vient de l’étranger). Je ne crois pas, et je suis persuadé que vous ne le croyez pas non plus, que Marine Le Pen est hostile à tout ce qui vient de l’étranger. Elle est hostile à l’immigration maghrébine. Non pas parce qu’elle est maghrébine mais parce qu’elle est devenue trop importante et qu’elle ne cesse d’augmenter. Non pas parce qu’elle est musulmane mais parce qu’elle tient à imposer sa religion dans une république laïque.(….)

(…)Alors je vous pose la question : Qui est plus xénophobe ? Marine Le Pen ou De Gaulle ?
Permettez-moi de vous faire souvenir de quelques citations « gaullienne » :
« Les Harkis ! Ce magma qui n’a servi à rien et dont il faut se débarrasser sans délai »
Au député UNR Raymond Dronne : « Voulez-vous être bougnoulisé ? Voyons Dronne ! Donneriez-vous votre fille à marier à un bougnoule ?
A André Le Troquer : « Je n’aime pas les youpins »
A Michel Debré : « Les Arabes, ce n’est rien. Ce sont d’habiles politiques. Ils sont habiles comme des mendiants » (…)

La suite à cette page : http://christinetasin.over-blog.fr/article-lettre-ouverte-a-nicolas-dupont-aignan-par-fran-ais-d-algerie-110569919.html

Scoop: au marché de Nimes, des commerçants agressés et interdits de vendre de la charcuterie, du vin, et des « vêtements légers »

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:26

marché du Chemin Bas de Nimes

Hier, au marché du Chemin Bas d’Avignon à Nîmes, des musulmans ont menacé les commerçants qui vendent du vin, un boucher qui vend du porc, et un charcutier, ainsi que des commerçants qui vendent des « vêtements légers », et leur ont interdit de revenir sous peine de mort.

Il y a quelques mois déjà, un charcutier qui pourtant avait une bonne clientèle, avait disparu du jour au lendemain sans que personne ne comprenne, témoigne une habitante du quartier.

Au mois de juin, la galerie commerciale du marché avait été totalement incendiée, et les habitants du quartier avaient créé un collectif pour se plaindre de la montée de la violence de jeunes musulmans, sans que rien d’efficace ne soit fait par la municipalité.

Sur le fil ouvert de Radio France Bleue, ce matin, une habitante musulmane du quartier déclare « je suis à moitié surprise quand même car cela monte dans la communauté. On constate que ce sentiment de communautarisme progresse, les musulmans se renferment sur eux-mêmes. »

La suite à cette page : http://www.luniondescitoyenspatriotesleblog.com/article-scoop-au-marche-de-nimes-des-commercants-agresses-et-interdits-de-vendre-de-la-charcuterie-du-vin-et-110574166.html

Quelques uns des derniers titres de Novopress

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 16:32
Dominique Venner : “L’offensive « laïque » de Marine Le Pen”.
Colloque à Paris “Maurras : 60 ans après”
a faille de sécurité que la presse s’est empressée de signaler soit un …
Madame Duflot ou le miracle de la multiplication des terrains
Harcèlement « antiraciste » : John Terry quitte l’équipe anglaise de football
Italie : la Cour de Cassation confirme le droit d’asile homosexuel pour les Africains …
Crise syrienne : nouveaux progrès militaires à l’est d’Alep
Tensions croissantes en mer de Chine : revoir “La politique étrangère de la Chine”
[Lu sur le net] SOS Racisme plaide pour un régime Orwellien

BIO: le scandale! Des steacks hâchés halal …..certifiés bio!

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 08:00

Ce sont les bacilles E.coli qui doivent être contents….ils sont bio désormais grâce à Ecocert

Un organisme de certification du label bio ECOCERT : l’ange gardien des produits bio comme il est  indiqué sur leur site :http://www.bioaddict.fr/article/ecocert-l-ange-gardien-des-produits-bio-a1569p1.html , qui par ailleurs prétend défendre le bien-être animal n’hésite pas à accorder la certification bio à  à la société Bionoor basée à Aulnay-sous- bois en Seine Saint Denis qui commercialise de la viande halal. Viande halal à hauts risques comme tout le monde le sait.

http://www.bioaddict.fr/article/alimentation-bionoor-lance-la-viande-labellisee-bio-et-certifiee-halal-a3431p1.html

ACTION SITA

Le sigle AB apposé sur la viande atteste qu’elle est issue d’un mode de production biologique respectueux de l’environnement et du bien-être des animaux (ndlr:un boeuf égorgé façon halal peut agonir pendant 14 minutes alors qu’il est déjà accroché encore vivant sur la chaîne d’abattage. Ca c’est du bien être animal garanti par Ecocert). L’agriculture biologique se distingue par son mode de production fondé sur la non-utilisation de produits chimiques de synthèse, le recyclage des matières organiques, la rotation des cultures et la lutte biologique.  N’est pas bio qui veut !  (ndlr: mais si le halal est bio grâce à EcocertSeule la réglementation stricte qui contrôle les éleveurs et les transformateurs est capable de vous offrir une garantie irréprochable( ndlr: alors que l’on connait les risques sanitaires, parfois mortels, dus au bacille E.coli encourus lors de  l’abattage halal mais semble-t-il ignoré par Ecocert). En consommant des produits biologiques, vous participez au respect de la nature.Vous contribuez à transmettre à nos enfants une terre propre et harmonieuse afin de préserver notre environnement naturel : les points d’eau, la faune sauvage et la flore variée des campagnes.(ndlr: alors ECOCERT : l’ange gardien des produits bio ou plutôt ECOCERT l’ange démoniaque des produits bio?On se perd en conjectures sur l’explication d’un tel scandale! A quand le premier mort bio? Bionoor ou Biomort?)

Gros Chèque en provenance du Moyen Orient?

Gros chèque en provenance du lobby du halal en France ou ailleurs?

Gros chèque, façon dessous de table, au directeur d’Ecocert?

Pour écrire à Ecocert

on trouvera les coordonnées à cette page http://www.ecocert.fr/contact

et une liste de cadres à cette page : http://www.ecocert.com/organigramme

Quoi mettre dans l’enveloppe?

Pourquoi ne pas imprimer cet article à partir de l’option imprimer du navigateur ou alors mettre un texte personnel.

25/09/2012

Information en provenance du MOSCI

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 16:40

Une fondation antiraciste perd contre un UDCUne fondation antiraciste perd contre un UDC

La Fondation contre le racisme et l’antisémitisme perd un procès contre un jeune UDC qu’elle avait traité de raciste parce qu’il s’était prononcé contre une extension de l’islam. Le TF juge qu’il a subi une atteinte à sa personnalité.

La suite à cette page : http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Une-fondation-antiraciste-perd-contre-un-UDC-26939768

Les idiots utiles du Front National

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 12:47

Jacques Tarnero Essayiste

On savait que le mensonge faisait partie du code génétique du discours stalinien mais on osait espérer ne plus le voir en France plus de 20 ans après la chute du mur de Berlin. Il n’en est rien. Au cours de la dernière fête de l’Humanité, dans son discours de clôture, le directeur du journal communiste, Patrick Le Hyaric, devant un public de plusieurs milliers de personnes, dénonçait en ces termes le film anti islam:

« Permettez-moi de dire que nous réfutons et nous condamnons avec la dernière énergie toute provocation comme celle de cet insupportable film politique d’un intégriste israélien diffusé depuis les Etats-Unis sur Internet qui constitue une insulte abominable contre une religion, l’islam et les musulmans ».

La suite à cette page :http://www.huffingtonpost.fr/jacques-tarnero/les-idiots-utiles-du-front-national_b_1903962.html

Moi, Française vivant dans un pays musulman

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 11:41

Marianne Roux

L’actualité de ces derniers jours me pousse à apporter un témoignage sur
ce que peut être la vie d’une femme occidentale dans un pays musulman afin
d’éclairer mes concitoyens restés en métropole.

C’est bizarre parce qu’avant de vivre au Maroc (cela fait un peu plus d’un an et demi que je réside à Casablanca), l’Occident était un concept qui ne me parlait pas réellement. Je me serais volontiers présentée comme une Marseillaise, une Française, une Européenne mais pas du tout comme une occidentale.

Le fait est que lorsqu’on vous perçoit comme une identité figée vous avez tendance à vous renfermer sur cette identité supposée. Le monde arabo-musulman, je connais. Enfin en théorie car j’ai un master en
relations internationales, en sociologie comparée des religions et je suis
mariée avec un Marocain.

Mais y vivre au quotidien sur une longue période change votre point de vue et bien que j’étais une fervente opposante au fameux « clash des civilisations » force est de constater que je deviens allergique à toute religiosité exacerbée.

La suite à cette page: http://www.rue89.com/2012/09/22/moi-francaise-vivant-dans-un-pays-musulman-235539

florilège de chants de guerre

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 05:03

avec sous titres en anglais http://www.youtube.com/watch?v=ZKCGaBNkO6w&feature=related

« Page précédentePage suivante »