Francaisdefrance's Blog

09/06/2012

Syrie : les islamistes lancent un ultimatum aux chrétiens

 

Il est de plus évident que se qui se cache vraiment derrière l’insurrection en Syrie, ce n’est pas la revendication des libertés élémentaires et des droits fondamentaux de la personne humaine, bafoués depuis trop d’année par le régime, mais tout autre chose. Pour faire court, le “printemps arabe” qui a secoué et secoue les pays du Maghreb et du Machrek est un faux-nez de l’offensive islamiste de conquête de la région. Les dictatures arabes ne vont pas laisser la place à de “gentils démocrates” mais à l’imposition de la charia partout et pour tous. Autrement dit, il ne faut pas croire, pour prendre une comparaison française, que la Terreur robespierriste va laisser la place au despotisme bonapartiste – que certains ont pu considérer comme un mieux relatif –, mais à tout le contraire : au despotisme des régimes en perdition va succéder la terreur islamiste… Ce qui n’est pas vraiment gagner au change pour les populations locales, à commencer par les chrétiens ! Voyez-en une nouvelle preuve dans cette dépêche sans équivoque de l’Agence Fides d’hier. D.H.

Exode des chrétiens dans l’ouest de la Syrie : la population chrétienne encore présente dans la petite ville de Qusayr, dans les environs d’Homs, a fait l’objet d’un ultimatum lancé par le chef de l’opposition armée, Abdel Salam Harba. C’est ce qu’indiquent des sources locales de Fides, signalant qu’auparavant, suite à l’éclatement du conflit, 9 000 des 10 000 chrétiens présents avaient déjà quitté la ville.
Certaines mosquées de la ville ont accepté de relayer le message annonçant du haut des minarets : « Les chrétiens doivent quitter Qusayr dans un délai de six jours qui se termine vendredi ». L’ultimatum, qui a donc expiré [avant-]hier, 8 juin, a apeuré le reste de la population chrétienne qui avait espéré que la présence du Père Paolo Dall’Oglio à Qusayr pour une semaine dans le but d’y prier et d’y jeûner pour la paix au milieu du conflit aurait pu améliorer la situation.
Les raisons de cet ultimatum demeurent obscures. D’aucuns disent que c’est pour épargner aux chrétiens de nouvelles souffrances. D’autres y relèvent une continuité dans la discrimination et la répression qu’ils expérimentent depuis des mois. D’autres encore se lamentent que certains chrétiens ont manifesté trop clairement leur loyauté à l’État, ce qui a provoqué ces mesures. Les familles chrétiennes demeurant à Qusayr ont commencé leur exode en direction des vallées et des campagnes environnantes. Certaines sont allées se réfugier chez des parents ou des amis à Damas. Il y a cependant beaucoup de familles qui sont restées sur place malgré l’ultimatum ne se résignant pas à abandonner leur ville natale, leurs terrains et leurs biens mais on ne sait quel destin pourra les attendre. Des sources de Fides réaffirment que des groupes extrémistes islamistes salafistes se trouvant dans les rangs de l’opposition armée considèrent les chrétiens comme des renégats, confisquant leurs biens, pratiquant des exécutions sommaires et étant prêts à déclencher une guerre confessionnelle.

Le temps n’est-il pas venu pour les chrétiens de la région, et notamment les chrétiens syriens, sans pour autant cesser leurs pieux exercices de jeûne et de prière, de constituer leurs milices d’auto-défense s’ils veulent protéger leurs vies, celles de leurs familles, leurs biens, leurs droits de demeurer sur leur terre et d’y pratiquer librement leur culte ?

Source : Agence Fides

3 commentaires »

  1. Les Chrétiens doivent raser tout le proche-orient afin d’y faire pousser des bananes

    Commentaire par ambiorix1966 — 09/06/2012 @ 22:11 | Réponse

  2. Reblogged this on swissdefenceleague and commented:
    ….It is becoming clear that to really lies behind the insurgency in Syria, it is not to claim basic freedoms and fundamental rights of human beings, denied for too many years by the regime, but any other thing. In short, the « Arab spring » that shook and shook the Maghreb and Mashreq is a sock puppet of the offensive of Islamic conquest of the region. Arab dictatorships will not give way to a « friendly Democrats » but the imposition of sharia law everywhere and for all. In other words, do not believe, to take a French comparison, the Terror that Robespierre will give way to the Bonapartist despotism – which some have considered as a better relative – but just the opposite: the despotism of systems in distress Islamist terror will succeed … This is not really win in exchange for local people, starting with the Christians! See one new evidence in this dispatch unequivocal Fides yesterday. D.H.

    Exodus of Christians in western Syria: the Christian population still present in the small town of Qusayr in the vicinity of Homs, was the subject of an ultimatum issued by the chief of the armed opposition, Abdel Salam Harba. This is indicated by local sources of Fides, pointing out before, after the conflict began, 9,000 of the 10,000 Christians present had already left town.
    Some mosques have agreed to relay the message announcing the minarets: « Christians must leave Qusayr within six days which ends on Friday. » The ultimatum, which has expired [preliminary] yesterday, June 8, has scared the rest of the Christian population who had hoped that the presence of the Father Paolo Dall’Oglio to Qusayr for a week in order to pray and to be fast for peace in the middle of the conflict could have improved the situation.
    The reasons for this remain unclear ultimatum. Some say it is for Christians to save further suffering. Others there are continuity of discrimination and repression they experience for months. Others lament that some Christians have expressed too clearly their loyalty to the state, causing these measures. Christian families residing at Qusayr began their exodus to the valley and surrounding countryside. Some have gone to take refuge with relatives or friends in Damascus. There are however many families who stayed behind despite the ultimatum did not resign themselves to leave their hometown, their land and property but who knows what fate may await them. Fides sources reaffirm that Islamist extremist Salafist groups located in the ranks of the armed opposition consider Christians as renegades, confiscating their property, engaged in summary executions and being ready to start a sectarian war.

    Time is not he come for Christians in the region, including the Syrian Christians, without ceasing their pious exercises of fasting and prayer, to form their militia self-defense if they want to protect their lives of their families, their property, their rights to remain on their land and to worship freely?

    Commentaire par swissdefenceleague — 09/06/2012 @ 22:11 | Réponse

  3. Face à la montée du fondamentalisme qui progresse à la faveur de tous les bouleversements actuels du monde arabe, les alaouites et leurs alliés (druzes, chiites, Ismaliens, Coptes et chrétiens notamment) vont se retrouver comme les Juifs en Israël, le dos à la mer avec le seul choix de vaincre ou mourir. Les Alaouites ont été rejoints dans leur résistance. Et, contrairement à la litanie que colportent les médias et hommes politiques bien-pensants qui affirment que « si l’on n’intervient pas en Syrie, le pays sombrera dans la guerre civile »…. eh bien non, le pays ne sombrera pas dans la guerre civile. La guerre civile, le pays est dedans depuis 1980 quand un commando de Frères musulmans s’est introduit dans l’école des cadets de l’armée de terre d’Alep, en faisant soigneusement fait le tri des élèves officiers sunnites et des alaouites et a massacré 80 cadets alaouites au couteau et au fusil d’assaut en application de la fatwa d’Ibn Taymiyya.Les Frères musulmans l’ont payé cher en 1982 à Hama – fief de la confrérie – que l’oncle de l’actuel président a méthodiquement rasée en y faisant entre 10 et 20.000 morts. Mais les violences intercommunautaires n’ont jamais cessé depuis, même si le régime a tout fait pour les dissimuler. Alors, proposer aux Alaouites et aux autres minorités non arabes ou non sunnites de Syrie d’accepter des réformes qui amèneraient les islamistes salafistes au pouvoir revient très exactement à proposer aux Afro-américains de revenir au statu quo antérieur à la guerre de sécession. Les alaouites se battront, et avec sauvagerie, contre une telle perspective. Quant aux autres…

    Commentaire par cognacq — 28/07/2012 @ 14:24 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :