Francaisdefrance's Blog

05/06/2012

Communiqué de Marine Le Pen : La gauche traite 6,5 millions d’électeurs comme des sous-citoyens

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:52

NOUS NE SOMMES PAS DES DHIMMIS !!! JBJ

Législatives 2012 – La gauche traite 6,5 millions d’électeurs comme des sous-citoyens
Posté par Willy Legrand le 5 juin 2012 Communiqué de Marine Le Pen

Le mépris du nouveau président de la République à l’encontre des 6,5 millions de Français qui ont choisi ma candidature à l’élection présidentielle est intolérable.

En évinçant de ses consultations pour le G20 la présidente d’un mouvement qui a rassemblé les suffrages de près d’un électeur sur 5 et qui constitue aujourd’hui la troisième force politique du pays, François Hollande montre qu’il ne sera pas plus républicain que ses prédécesseurs, et tout aussi peu respectueux de la démocratie. Ainsi l’on reçoit les chefs de tous les groupuscules représentés au Parlement, comme Jean-Pierre Chevènement, qui ne pèse plus rien politiquement, et l’on rejette la présidente du troisième parti de France ! Il n’y a qu’en France que l’on voit cela !

La morgue des hiérarques socialistes en réponse à ma protestation légitime est tout aussi inqualifiable. Ainsi Jean-Pierre Bel se permet-il d’ironiser sur le fait que François Hollande ne pourrait « satisfaire tout le monde »…  ou encore de me placer au même niveau de représentativité politique que les autres candidats à la présidentielle. Et il est piquant de constater qu’on justifie cette éviction par notre absence du Parlement, quand le mode de scrutin est justement choisi pour nous empêcher d’y avoir des élus !

Les millions d’électeurs du Front National ne sont pas des sous-citoyens. Ils ont le même droit que tous les autres à faire valoir leur point de vue, surtout lorsqu’il s’agit d’enjeux aussi essentiels que ceux débattus au G20. Il faudrait maintenant commencer à les respecter, n’en déplaise aux belles âmes de la gauche, si souvent donneuses de leçons.

Tous les moyens sont bons aux yeux du système pour faire taire ces millions d’invisibles et d’oubliés de la politique, à chaque élection plus nombreux, qui se rebellent contre lui. L’on craint trop parmi les élites ce soulèvement populaire pour ne pas chercher à l’étouffer.

J’appelle l’ensemble de mes électeurs à la présidentielle, et tous ceux que cet incroyable censure scandalise, à peser de toutes leurs forces aux élections législatives de dimanche prochain. Soutenir dans les urnes le Rassemblement Bleu Marine et faire reculer les partis du système : c’est le seul moyen à leur disposition pour se faire entendre, et faire cesser ces viols faits à la démocratie.

 vu sur http://www.nationspresse.info/?p=171984

la Valls du communautarisme

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:45

Ce nouveau gouvernement est en dessous de tout ! Il faudrait maintenant des budgets pour la sécurité de certains et pas pour la totalité du Peuple ? Avec des ennemis comme notre ministre de l’intérieur, le communautarisme, l’antisémitisme et le racisme n’ont pas besoin d’amis !

JBJ

Valls: « assurer la sécurité » des Juifs
AFP Mis à jour le 05/06/2012 à 17:44 | publié le 05/06/2012 à 17:24 Réactions (61)  
Manuel Valls, a décidé de « débloquer des budgets supplémentaires » afin d’assurer la sécurité dans les écoles juives et les lieux du culte, à l’issue d’une réunion entre les responsables de la communauté et le ministre de l’Intérieur, qui fait suite à une agression ce week-end dans la banlieue lyonnaise.

« Une conférence interministérielle pour traiter de ces questions » sera en outre organisée, a précisé Meyer Habib, vice-président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

 l’intégralité de la dépêche est sur http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/06/05/97001-20120605FILWWW00579-valls-assurer-la-securite-des-juifs.php

Le nouveau livre de Robert Ménard (ça va buzzer)

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:14

Sur une interview réalisée et trouvée sur http://www.enquete-debat.fr/archives/robert-menard-on-raconte-l%e2%80%99histoire-avec-des-lunettes-ideologiques-et-de-cela-nous-en-avons-assez-50368

 

Robert Ménard : “On raconte l’Histoire avec des lunettes idéologiques, et de cela, nous en avons assez”
5 juin 2012, 12:02 Auteur : Jean 3 commentaires
inShare.01/ Vous publiez ces jours-ci un nouveau petit livre d’une trentaine de pages, “Vive l’Algérie Française”. Après “Vive le Pen”, pourquoi avoir choisi ce thème ?

D’abord, bien sûr, parce que je suis moi-même pied-noir. Je suis né à Oran et j’ai quitté l’Algérie en juin 1962, quelques semaines avant l’indépendance. Ce livre, né d’une rencontre avec Thierry Rolando, le président du Cercle Algérianiste — la plus importante association culturelle et mémorielle des Français d’Algérie — m’a permis de me pencher sur ces années de guerre qui m’ont tellement marqué. Mais ce n’est pas uniquement pour cette raison que nous avons signé ce livre ensemble. Il s’agit aussi, avant tout, de dénoncer, une fois de plus, le manichéisme des médias, des intellectuels, des historiens. Aujourd’hui, la guerre d’Algérie est toujours racontée de la même manière, avec les bons (les militants FLN) et les mauvais (les pieds-noirs). On parle des membres du FLN torturés mais jamais ou presque de ceux qui ont été torturés par le FLN. Bref, on raconte l’Histoire avec des lunettes idéologiques. Et de cela, nous en avons assez. D’où ce petit pamphlet à l’occasion du cinquantième anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie et de la proclamation de l’indépendance.

2/ Votre “Vive le Pen” vous avait amené pas mal de souci, notamment d’être viré de RTL, ne craignez-vous pas d’attirer sur vous à nouveau les foudres de la bien-pensance ?
Je vous avoue que je m’en moque. Et puis je fais confiance à mes employeurs actuels – i>TELE et Sud radio – pour ne pas céder à une éventuelle campagne de nos éternels donneurs de leçons. Il y a plus de 25 ans que je me bats – hier à la tête de Reporters sans frontières, aujourd’hui comme journaliste-éditorialiste – contre la mainmise d’une certaine façon de penser – ou plutôt de ne pas penser – dans les médias : je ne vais pas jeter l’éponge…

3/ Nous avons constaté un traitement médiatique à sens unique sur la guerre d’Algérie, l’historien Benjamin Stora étant bien plus invité que d’autres historiens ayant une analyse moins favorable au FLN que la sienne. Vous le constatez aussi dans votre livre, d’où cela vient-il et comment inverser la tendance ?

D’abord d’une inculture historique qui fait que les journalistes, dans leur immense majorité, ne se posent jamais de question sur la manière dont on nous raconte tel ou tel événement. Ensuite, de ce qu’il faut bien appeler une certaine facilité, pour ne pas dire fainéantise : on connaît Benjamin Stora, pourquoi se donner la peine d’aller chercher ailleurs ? Enfin, un suivisme généralisé qui fait qu’on se copie d’un média à l’autre, qu’on répète à satiété les mêmes choses, qu’on ne veut pas faire de vagues… Comment changer tout cela ? Je n’en sais rien si ce n’est qu’il est hors de question de baisser les bras. Aujourd’hui, le politiquement correct n’est pas imposé aux médias. Il est le fait des journalistes eux-mêmes qui pensent trop souvent la même chose, fréquentent les mêmes lieux, lisent les mêmes livres…

4/ François Mitterrand avait justifié la torture en Algérie en tant que Ministre de la justice sous la IVe République, pourtant la gauche parvient encore à faire la leçon à Jean-Marie le Pen qui aurait torturé en Algérie mais qui était sous les ordres du gouvernement, donc de Mitterrand. Pourquoi la droite est-elle si complexée en général et sur la guerre d’Algérie en particulier ?

Tout simplement parce que la droite a honte d’elle-même. Elle a toujours peur que la gauche vienne lui faire la morale. Elle court sans arrêt après la bénédiction d’intellectuels qui sont des affidés de la gauche. Souvenez-vous avec quel empressement la droite a reculé sur la question des « aspects positifs » de la colonisation. Comme s’il n’y en avait aucun ! Qui peut sérieusement le penser ? Il ne s’agit pas de faire l’apologie du colonialisme, mais simplement de tenter de regarder les choses telles qu’elles sont. En France, la droite se croit « moderne » quand elle adhère à certaines loufoqueries de ses adversaires politiques. Bien incapable de gagner la bataille des idées, elle perd aussi sur le front électoral. C’est d’abord de sa faute. Il faut ajouter à cela, concernant la guerre d’Algérie, le culte de De Gaulle, partagé aujourd’hui par la droite comme par la gauche, et qui rend quasi impossible tout regard distancié sur ce qui s’est passé de 1954 à 1962 en Algérie…

5/ Votre ex-confrère de RTL, Eric Zemmour, est sous la menace d’une sanction de cette station pour avoir trop critiqué la nouvelle ministre de la Justice : lui apportez-vous votre soutien alors que lui-même ne vous a pas soutenu publiquement quand vous vous êtes fait limoger de RTL ?

Si l’on ne devait soutenir que ceux qui se comportent bien… il n’y aurait pas beaucoup de boulot. Mais le plus important n’est pas là. Bien sûr que je soutiens Eric Zemmour. Le procès en place publique qui lui est fait témoigne du climat d’intolérance qui pourrait gagner les médias si nous n’y prenons pas garde. En France, on n’aime pas la liberté. On ne pratique le débat qu’entouré de garde-fous. On ne défend la liberté d’expression que pour ses amis, que pour ceux qui pensent comme vous ! Ce goût, cet attrait pour la censure est partagée par la droite et la gauche. La seule différence est que la gauche est convaincue, non seulement de détenir la Vérité, mais d’incarner le Bien. Le fond de l’air est rouge, comme disait feu le Président Mao Tsé-toung. Attention à ce que certains ne se retrouvent pas dans quelque mine de sel…

6/ L’affaire Pierre Salviac, lui aussi limogé de RTL pour avoir fait une blague jugée insupportable par la direction de RTL sur la femme du nouveau chef de l’Etat, annonce-t-elle une reprise en main des médias par la gauche ?

Je ne sais pas si cette blague de mauvais goût est annonciatrice d’une reprise en mains. Elle témoigne de la crainte qui s’empare des directions des médias dès qu’elles voient se profiler la menace d’une campagne lancée par des associations de lutte contre le racisme, l’homophobie ou le machisme. Des associations qui sont devenues, au fil des années, les premiers censeurs. Il suffit que l’une d’entre elles élève la voix pour que tout le monde se couche. Elles n’ont plus besoin de faire des procès, la seule menace d’une procédure suffit à faire rentrer tout le monde dans le rang.

7/ Les néo-réac comme on les a appelés, c’est-à-dire vous-même, Ivan Rioufol, Eric Zemmour, Elisabeth Lévy, Eric Brunet, Natacha Polony et quelques autres, ont connu de belles années sous Sarkozy, et sont aujourd’hui menacés, y a-t-il un rapport selon vous ?

Si l’arrivée de la gauche au pouvoir va encore davantage cadenasser le débat, je suis convaincu que les médias n’ont besoin d’aucune pression pour faire d’eux-mêmes le sale boulot. Ce qui a protégé jusqu’ici – encore que, comme vous le rappeliez au début de cet entretien, on m’a vidé de RTL sans grand ménagement… – ceux qu’on a appelé les « néo-réacs », c’est notre « popularité » auprès du public. Détestés par la quasi-totalité de la profession, nous sommes applaudis par tous ceux – et ils sont nombreux – qui ont le sentiment qu’on leur vend toujours la même soupe. Est-ce que cette protection suffira à l’avenir ? Je n’en suis pas sûr…

Merci d’avoir répondu à nos questions Robert Ménard.

 

la Valls des kalach

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 16:08

05 juin 2012
Des armes illégales par milliers en France
Environ 4000 armes illégales sont saisies chaque année en France. Le minsitère de l’Intérieur considère qu’il doit en circuler environ 30 000 dont 4000 armes de guerre : kalachnikov, armes de siège ou de poing. La majorité provient d’Europe de l’Est mais aussi du continent africain. Au marché noir, une kalachnikov se négocie aux alentours de 3000 euros, mais les prix peuvent descendre jusqu’à 250 euros.

Dans certaines cités d’Ile-de-France, les forces de l’ordre saisissent régulièrement des armes qui sont cachées dans les parties communes des immeubles, où elles sont mises en quelque sorte en «libre-service».

 vu sur http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2012/06/des-armes-ill%C3%A9gales-par-milliers-en-france.html

Au coeur des législatives : l’identité nationale et l’unité laïque de notre société !

Posted on 4 juin 2012 by Empédoclatès – Article du nº 254 de Riposte Laïque

Dans le numéro 253 de « Riposte Laïque », notre ami Roger Heurtebise a parfaitement décortiqué la signification, et dans la forme, et dans le fond, du tract « anonyme » diffusé, à Henin-Beaumont, par les amis de Marine Le Pen et rappelant, à JL Mélenchon, sa propension à la négation de la Nation, son positionnement immigrationniste, son penchant à l’islamophilie irraisonnée…

Il reste que Marine Le Pen est passée, sur ce point, à côté d’un tract authentique (il faut bannir l’anonymat dans une campagne électorale, signe d’amoralité politique et de pusillanimité citoyenne, et ce n’est pas parce que le PS et le PC en sont friands qu’il faut les imiter…) où, sous un titre accrocheur du type » Peut-on voter pour Monsieur Mélenchon? », elle aurait présenté un montage de la citation « marseillaise » du matamore « Front de Gauche » ( « Il n’y a pas d’avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb ») et des photos de la soirée du 6 mai dernier où les drapeaux algériens et étrangers fleurirent pour fêter l’élection de Hollande, pour conclure, en pied de texte et en gros: « Peut-on voter pour des négateurs de la Nation Française? », puis » Oui à la France avec Marine Le Pen »…ça aurait eu de la « gueule » et celle de Mélenchon en eût été toute tordue… !

Car la question de la France, de son identité, de ses valeurs républicaines et laïques, de sa souveraineté politique, est au coeur de la campagne des législatives, tout autant que celle du chômage, de l’euro, de la « dette » que les oligarchies financières veulent faire payer aux peuples et à leur travail…

D’ailleurs, les alliés du président se chargent, assidûment, de solliciter les nouveaux élus pour qu’ils entreprennent leur oeuvre de destruction massive de l’espace public, social, sociétal (et laïque) de notre République…

C’est ainsi que la CGT, la FSU, l’UNEF et les officines « sous-marinières » du PS mâtinées « gaucho-bobo-bien pensantes » (du type SOS racisme, MRAP ou Cimade) demandent instamment au premier ministre (1) d’entreprendre la régularisation de tous les immigrés illégaux qui hantent notre société, y cultivant toutes les formes de l’économie parallèle allant du travail illégal aux trafics en tous genres (drogue, prostitution, recel, mendicité…), spoliant les organismes sociaux, pesant gravement sur les budgets de l’assistance publique, aggravant le manque de logements! Bref, contribuant à rendre la vie des Français légalistes, qui travaillent et s’acquittent de leurs impôts, encore plus difficile…

Et ce sous la justification inepte qu’ils participeraient au fonctionnement de « pans entiers de l’économie » sans « prendre le travail » de quiconque… alors qu’il y a 5 000 000 de chômeurs et de précaires dans notre pays ! S’ils « travaillent », syndicalistes hypocrites et » bien-pensants droits de l’hommisme » odieux, c’est qu’ils sont taillables et corvéables à merci, souples et obligés, exploités honteusement…et remplaçables selon le bon désir du « patron » qui les emploie.

Et, en prime, ces syndicats et associations grassement nourris par l’argent public qui favorise leur nocivité, demandent qu’on leur accorde les moyens de s’incruster légalement dans notre société pour y poursuivre leur action érosive, véritable déni de justice politique et démocratique, véritable renversement des valeurs républicaines puisque ceux qui ont violé la loi se verraient récompensés! Sans oublier l’appel d’air que cela ferait sur tous les migrants de toutes les contrées de la Terre, appâtés par la manne étatique d’un pays à la dette abyssale, au chômage flamboyant, à l’insécurité publique chronique et sommé, par ces irresponsables dangereux, d’accueillir encore plus ces flux qui le déstabilisent!

On croit rêver…mais c’est un cauchemar! Car on n’oublie pas les envolées lyriques d’un Hollande cajolant ces masses « des banlieues » ( où se retrouvent mêlés immigrés légaux et illégaux) dans le sens du poil pour recevoir leur vote communautariste…les affirmations tout autant péremptoires qu’ineptes d’un Mélenchon accommodant l’Histoire à sa pitance électorale: « Il n’y a pas d’avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb » ( pur appel à une « ethnisation » galopante de notre société), les demandes pressantes d’un Attali prêt à recevoir 300 000 immigrés par an ( les vagues d’illégaux suivront), les orientations immigrationnistes de l’Europe d’Amsterdam et de Lisbonne chère au coeur des nouveaux dirigeants et de leurs alliés.

D’ailleurs, foin d’hypocrisie…Leur volonté d’ouvrir les vannes de l’immigration est patente , marquée aussi bien par l’application sans restriction du droit du sol que par l’ouverture du vote aux étrangers…

Cette dernière intention est révélatrice du peu de cas que font de la Nation et de ses caractéristiques les « nouveaux dirigeants »…Donner (même partiellement…mais c’est un point de départ) le droit de vote aux étrangers, c’est permettre à qui n’appartient pas au pays, à son identité, à ses valeurs, à ses principes, d’agir sur le devenir de ce pays, ses choix, son mode d’organisation et de fonctionnement…C’est nier le principe de nationalité qui s’est historiquement construit pour lui substituer celui de l’appartenance à un groupe quelconque et hors du champ de la citoyenneté ( groupe du type « ethnie », « religion », « clan » …)…C’est instiller au sein du corps électoral de notre pays le vote communautariste où seule compte l’appartenance à la communauté au détriment d’une vision globale de la société, d’un travail sur ses formes d’organisation, d’une réflexion sur ses perspectives d’avenir… C’est, aussi, -et cela va dans le sens de l’Europe de Lisbonne et de ses pratiques mondialistes- déliter l’unité d’un peuple qui se reconnaît dans une nation pour le noyer dans un magmas informe où les forces mêmes de ce peuple s’estomperont …

Il est vrai que les « féodalités financières » qui ont imposé à la Grèce et à l’Italie des dirigeants issus de leurs rangs en faisant fi de tout vote, agissent en permanence pour effacer les effets de la démocratie là où elle existe et la remplacer par des structures de cooptation qu’elles domineraient, l’exemple de la « commission de Bruxelles » est là pour nous le rappeler… comme celui du bipartisme imposé partout pour interdire tout changement « de fond »!

Alors, oui, immigration tous azimuts, légale ou illégale…Droit du sol employé comme un cadeau de « bienvenu »… vote des étrangers…

La vision qu’ont les responsables qui viennent d’accéder au pouvoir de notre avenir est celle d’une Nation laïque et démocratique en voie d’extinction lente…feutrée…conduite par la musique doucereuse de leurs discours patelins et de leurs sourires de façade.

Pourtant, même le pire n’est jamais sûr…et le scrutin législatif à venir donne à chaque citoyen l’arme « absolue » de son bulletin de vote…

Face à tous ceux qui, dans les différentes circonscriptions, seront les faire valoir de la politique qui se met en place et est lourde de dangers, chaque citoyenne, chaque citoyen est à même de faire surgir l’antidote…et d’empêcher ces « oiseaux de mauvaises augures » d’avoir la majorité à l’Assemblée Nationale

Ce serait une grande chance pour notre République laïque et démocratique…Ce serait un grand bien pour la France…
Oui, la France!

le 01 / 06 / 12

Empédoclatès

1- -http://www.humanite.fr/m/article/0/497476