Francaisdefrance's Blog

22/05/2012

Femmes voilées aux Jeux Olympiques, de Annie Sugier : l’islamisation du sport

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 23:33

Posted on 21 mai 2012 by Chantal Crabère – Article du nº 252 de Riposte Laïque

« Toute forme de discrimination est incompatible avec l’appartenance au Mouvement olympique ».  C’est  par cette phrase clé, que Annie Sugier (2)  commence son livre. Elle nous explique le combat qu’elle  mène depuis plus de vingt ans. C’est pour le porter à la connaissance du plus grand nombre, qu’elle s’est attelée à l’ ouvrage qu’elle nous livre, quelques mois avant les Jeux Olympiques de Londres.

  •                                          

« Le 25 juillet 1992, les cris d’admiration  montent d’un cran au moment précis de l’entrée des athlètes d’Afrique du Sud dans le Stade Olympique de Barcelone…. La Patrie  de Nelson Mandela marque sa renaissance à travers ses athlètes noirs et blancs, défilant pour la première fois ensemble, derrière le même drapeau». L’auteur est, ce jour là, devant son Poste de télévision et vibre d’enthousiasme quand son regard tombe sur les délégations qui succèdent à l’Afrique du Sud : Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Iran, Koweit, Qatar… Que des hommes! Coup de fil à ses amies (3), l’avocate française Linda Weil-Curiel et à la Députée belge au parlement Européen, Anne- Marie Lizin..  elles aussi ont vu… C’est de ce choc et de l’indignation que ces femmes ressentent ce jour là que naissent les premières démarches  auprès du CIO. Devant la réticence et les fins de non- recevoir de cette instance, se créera alors le Comité Atlanta +.   Atlanta est en effet la ville des futurs JO de 1996.  Comité qui sera officiellement lancé le 10 janvier 95.

Toute la difficulté réside à faire admettre que l’interdiction des sports aux femmes, ou l’autorisation d’une pratique restreinte ou conditionnée,  est un Apartheid aussi grave que celui concernant la mise à l’écart des Noirs dans une société.  C’est avec détermination que le Comité Atlanta + va demander d’exclure des JO les pays qui interdisent aux femmes la pratique du sport et/ou leur participation aux JO.

Déterminées, ces femmes le sont ! Elles  écrivent, interviennent partout, frappent à toutes les portes des Comités nationaux, du  CIO…. Le CIO freinera des quatre-fers pour s’opposer à leur démarche, leur reprochant de mettre en cause une religion, alors que dans d’autres pays aussi les femmes ne pratiquent pas le sport. Elles font remarquer que c’est souvent par manque de moyens financiers, et non par idéologie que des femmes sont dans l’impossibilité  de parvenir à un haut niveau sportif. Elles demandent que le CIO augmente les moyens mis à la disposition de la formation des athlètes féminines. Mais persistent et signent : l’exclusion pour raison culturelle et religieuse est une réalité discriminatoire à combattre énergiquement. Ce combat doit être l’affaire du Comité international Olympique.

La démonstration de l’apartheid est pourtant évidente, quand on se réfère aux jeux de Téhéran de 1993,  jeux réservés uniquement aux femmes de l’islam au motif : « La République Islamique  n’autorise pas les femmes à participer aux épreuves sportives internationales pour des raisons vestimentaires. Pour les religieux iraniens, une femme ne peut apparaître en public légèrement vêtue et non voilée ». Pourtant le  CIO y  envoie des émissaires.

Mary  Alison Glen Heig pour le CIO et  Mary  Benaham représentante de la FIBA (International Basketball Association) honoreront de leur présence cette manifestation. Mary Benaham ira jusqu’à approuver l’initiative trouvant merveilleux que : «  quand dans le stade, tous les hommes furent exclus de façon permanente, chacune était libre de retirer son vêtement islamique ». Athlètes, public, uniquement féminins monde singulier, monde à part…. Apartheid. C’est la société qu’ont bâtie les mollahs depuis 1979 à l’arrivée de Khomeyni, ils ne peuvent, d’ailleurs,   trouver meilleur soutien pour poursuivre la pression sexiste et violente contre les Iraniennes que cette caution des instances sportives internationales.

Des championnes olympiques ne portent pas, heureusement, le même regard sur cette mascarade olympique. La Marocaine Nawal  El Moutawakel (première médaillée d’Or aux JO de Los Angeles en 1984), véritable icône nationale, déclare :« chaque athlète, homme ou femme, trouve sa récompense dans la réussite de son effort et dans le regard que le monde entier lui porte. Cacher la pratique du sport féminin est le meilleur moyen de la tuer ». L’Algérienne  Hassiba Boulmerka, dans un entretien pour le magazine « Sports » lors des JO d’Atlanta affirme: « Pour ceux qui connaissent un peu le monde sportif ces jeux ne représentent rien. Pour moi  le sport a une certaine image de noblesse. Si on commence par séparer les femmes des hommes, comme on l’a fait pour ces Jeux, c’est la meilleure façon de tuer l’expression féminine ».

Mais, après 93, le lobby islamiste iranien (l’Iran se sent moralement responsable des 500 millions de femmes musulmanes) tente à Brighton en 94, de prouver  que l’islam a été une religion de libération et que ce sont les  JO  qui excluent les femmes : « le vêtement vis-à-vis duquel des règles et règlements stricts peuvent exclure les femmes musulmanes ». Il n’aura de cesse, à partir de là, de faire plier toutes les instances sportives internationales afin d’imposer la visibilité de la sportive musulmane prosélyte, voilée bien sûr !  Obéissance absurde au diktat : pas un cheveu de nos femmes ne doit dépasser de leurs hidjabs, elles sont notre propriété et se doivent avant tout à leur devoir envers  Dieu….! 

Si le CIO répond négativement, au prétexte qu’on attaque une religion, la démarche du Comité Atlanta + aura plus de succès auprès des instances européennes et de la Commission des Droits de l’Homme. Le conseil de l’Europe prend position sur la question du relativisme culturel et affirme : même s’il existe des différences culturelles et des traditions, ceci ne doit jamais être un argument pour accepter une quelconque discrimination à l’égard des femmes dans le domaine du sport. Il demande  au CIO : «  de prendre une position claire et ferme contre la discrimination à l’égard des femmes dans le domaine du sport » et de refuser son appui à toute manifestation sportive basée sur la discrimination, telle que les Jeux de la solidarité pour les femmes des pays islamiques ». Le parlement européen prend à son tour une résolution(4/7/96) condamnant l’interdiction qui était faite aux femmes par certains gouvernements, de participer aux jeux Olympiques.

Succès aussi auprès de la FIDH (Fédération Internationale des Droits de l’Homme) dont la CDH (Commission des Droits de l’Homme) prie les Etats de prendre les mesures appropriées qui s’imposent pour que les femmes et les hommes participent pleinement, sur un pied d’égalité, sans la moindre discrimination, aux Jeux Olympiques et suivant les principes du mouvement olympique. Ces femmes obtiennent une victoire qui agace encore davantage le CIO….

Viendront ensuite des démarches, des entretiens, des prises de paroles, des manifestations, dans tous les points du globe et à tous les JO.  Annie et ses amies du Comité Atlanta + ne ménageront ni leur peine, ni leurs deniers.  D’autres évènements graves comme ceux de Kaboul renforceront leur détermination.

Le groupe portera avec toujours la même énergie et les mêmes convictions leurs revendications. Elles réussiront dans la mesure ou il y aura plus de femmes musulmanes aux JO, mais échoueront car on  obligera ces femmes  à  affirmer leur identité musulmane sur le stade où le hidjab islamique fera son apparition, et deviendra pour nombre d’entre elles une tenue sine qua non ! ( en contradiction totale avec le principe fondateur des JO : pas de signe politique ou religieux) pour le plus grand bonheur des créateurs de mode et de ce nouveau  business à la sauce islamique!

Des médias ou personnalités s’extasieront de la tenue  profilée de Rakia al- Gassra, une sprinteuse du Bahreïn qualifiée pour la ½ finale du 200m aux JO de Pékin,  parlant d’elle comme d’une héroïne. Outre que cette tenue lui coûte certainement la possibilité d’une accession en finale, Annie pense que : « cette femme sera une héroïne le jour où elle arrachera son costume de bagnarde ». Elle a raison, la véritable héroïne n’est-elle pas, en effet, Hassiba Boulmerka (4), qui, en plein combat contre les islamistes, remporte une médaille d’or aux  JO de Barcelone en 92 et refuse de porter le hidjab imposé aux algériennes ?  ( elle reçoit des jets de pierres parce qu’elle s’entraîne en short). Le courage d’une femme face à l’inefficacité  du Comité International Olympique qui ira de compromissions en abandons  des principes olympiques jusqu’à la capitulation complète! 

Le monde  de l’olympisme n’aidera pas les femmes et n’aura pas beaucoup de fermeté et de détermination contre cette offensive des mollahs, il se montrera d’une couardise affligeante. La FIFA  ne résistera pas non plus face aux pressions de l’Iran! Ce qui est très grave pense Annie c’est que : «  faire entrer le hidjab dans le stade olympique c’est claironner que les musulmanes qui ne le porteraient pas sont de mauvaises musulmanes, puisqu’elles ont désormais le choix de le faire. C’est introduire une distinction entre les athlètes selon qu’elles appartiennent à une religion ou à une autre ».

Il faut lire ce livre qui illustre l’engagement militant et tenace de son auteur qui n’a jamais dévié dans la trajectoire de son combat pour la cause des femmes. Il est aussi riche en enseignements sur le statut de certaines femmes des pays musulmans qui sont soit mises à l’écart ou au contraire exhibées et prosélytes pour la cause islamiste. A Londres encore les doléances seront de mises en juillet 2012…

 

http://cpca.asso.fr/IMG/pdf/BROCHURE_LONDRES_LONDON_2D.pdf

Au-delà du sort des femmes et de leur droit à la pratique sportive, ce livre nous amène à réfléchir au problème plus large des sociétés face à la détermination des intégristes, Talibans (5) ou  islamistes, et à la manière dont les politiques, les institutions et les sociétés y résistent ou pas…

Chantal Crabère

(1) Femmes voilées aux Jeux Olympiques de Annie Sugier aux Editions Jourdan

(2) Annie, militante féministe de la première heure, au côté de Simone de Beauvoir et d’Anne Zélensky, au départ du MLF,  est actuellement Présidente de la Ligue du Droit International des Femmes (LDIF).

(3) Linda Weil- Curiel est avocate

Anne-Marie Lizin : femme politique Belge de premier plan. Députée belge au parlement européen 1979 à 1988 puis Secrétaire d’Etat aux affaires européennes du gouvernement belge.

(4) Pendant 10 ans Hassiba portera haut les couleurs de son pays et l’honneur des femmes libres d’Algérie en participant à de nombreuses compétitions internationales. Première sur 1500m aux JO de Barcelone en 3min 55 30

(5) C’est sous la pression du Comité Atlanta-Sydney, que sera annulée la décision du  CIO d’accueillir, à Sydney,2 observateurs du nouveau régime taliban. Par contre le comité Atlanta+ s’investira toujours pour faire participer les athlètes Afghan(e)s (équipe mixte) aux différents JO.

 

lundi de pencôte : les chtios gars d’chnord communiquent

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 22:39

Le message de Bertrand Cos (du Nord)- 08/05/05

Monsieur Ch’ Premier Minisse,

Sauf vot’ respect, mais j’cros que l’ lundi d’ Pint’côte travaillé mais pas payé, ch’est inne connerie! Mais comme vous avez pas l’air d’vouloir arvénir là-d’ssus , j’ ai quind-mimme quetcosse à vous d’minder :

Vous v’nez d’ augminter l’ Allocation pou’ personne âgée eud 1,6 % et là , j’vous armercie du fond de ch’ coeur pou’ m’ belle-mère qu’alle est dins inne mason d’artraite. Avec ches 4,56 euros qu’alle aura par mos in plus, alle va pouvoir acater un brumisateur parce que ch’ti qu’ z’avottes fait distribuer après l’hécatompe d’ i a deux ans , i est périmé ( ch’est marqué d’sus !).

Par conte là dusse que j’vous dis pas merci , ch’est d’avoir augminté les prix d’journée à payer dins les masons d’artraite ! Là M’sieur ch’ premier Minisse , j’ ai l’impression que vous essayez d’ nous l’atiquer par l’ gros bout , si vous véyez chu que j’ veux dire. Parce que cha fait quind mimme 102 euros d’ plus à payer à la fin du mos pou’ m’ belle mère .

Enfin, quind j’dis pou’ m’belle-mère , je m’comprinds. Parce que , comme min bieau-père i a travaillé 42 ans au jour , aux z’ Ateliers Centraux , in mourant , i a laiché inne pinsion de 880 euros, et à ch’compte là, ch’est mi et mes deux bieaux-frères qu’in paie tous les mos les 1250 euros qui manque’tte pour l’mason d’ artraite à grind-mère… euh à m’belle-mère !

Mi…. j’sus solidaire avec ches viux ( j’ai mimme voté pour Chirac au deuxinme tour in 2002…ch’est vous dire !). La question alle est pas là M’sieur ch’ Premier Minisse , j’ai toudis trouvé qui fallot donner un cop d’mains à ches viux … t’nez , j’ai mimme essayé d’ comprinte chu qu’ Giscard i avot voulu dire dins l’ Constitution Européenne..vous véyez que j’fais des efforts quind mimme !

Mais j’viens d’pinser à quetcosse :

J’sus déjà solidaire de m’ belle-mère pour l’lundi d’Pentecôte qui arrife .. vu que d’toutes manières, ch’est mi qui paie l’pinsion d ‘ grand-mère ..euh de m ‘ belle-mère , à partir du 10 d’chaque mos !

Alors là M’sieur ch’ Premier Minisse , deux solutions :ou bin j’sus pas obligé d’aller à oueffe ch’ lundi d’ Pentecôte, ou bin ch’ jour là .. ch’est vous qui payez l’ mason d’ artraite.

Personnellemint , j’préféreros ch’ première solution parce que ch’jour là, ch’est l’ducasse par min bout et que mes tiots infants i viennent minger de l’tarte à gros bords que m’femme alle fait .

Bon M’sieur ch’ Premier Minisse , j ‘mets inne inveloppe timbrée pour ch’ réponse, si qu’ vos pourrotes faire vite parce que ch’est pour savoir si m’ femme alle fait de l’tarte ou pas.

Merci d’avinche.

Bertrand COCQ

NB : M’ femme alle pourrot faire inne tarte in plus si qu’vos savez pas quoi faire ch’jour là. Cha s’rot avec plaisir !
NB Bis : j’inviteros mes deux bieaux-frères à l’ducasse aussi…

vu sur http://milisoft.pagesperso-orange.fr/stuff/html/vos_messages.html

Valérie Laupies (enseignante, candidate FN) : la réalité du terrain a eu raison de mes concepts gauchisants

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 22:13

Posted on 21 mai 2012 by Pierre Cassen – Article du nº 252 de Riposte Laïque

Riposte Laïque : Une directrice d’école, en Zep dans la région de Marseille, qui s’affiche ouvertement Front national, n’a-t-elle aucun problème, ni avec sa hiérarchie, ni avec quelques parents d’élèves, ni avec ses collègues, ni avec quelques élèves ?

Valérie Laupies : Je demeure à Tarascon, une commune de 14 000 habitants. Tarascon n’est pas une grande ville, il  est  plus aisé de s’y impliquer en étant reconnue que dans une métropole comme Marseille. J’avais toutefois peur de me révéler « Front national » en 2010 lorsque Jean-Marie Le Pen m’a demandé de figurer sur la liste des candidats aux élections régionales. J’ai vraiment hésité car même JMLP m’avait écrit : « je pourrai comprendre que vous refusiez vu vos fonctions». Et bien je me suis lancée et je ne regrette pas du tout.

Ce qui me donne la force et la sérénité, c’est que je suis  fière de défendrela Franceet les Français. Je continue donc ma vie comme avant et je suis heureuse de pouvoir exprimer l’amour de mon pays à travers ma mission politique et à travers mon métier.

Dans mon travail de directrice d’école et d’enseignante, je me sens finalement plus assurée maintenant qu’avant mon engagement politique. J’ai dû pourtant me défendre ardemment de ma hiérarchie l’année dernière car mon adversaire politique local avait tenté de me discréditer auprès d’elle. Cet épisode a été très éprouvant ; j’en suis sortie victorieuse grâce à des parents d’élèves courageux, reconnaissant la qualité de mon travail, qui m’ont soutenue. En effet, je suis passionnée par mon métier. C’est par conséquent l’intérêt de mon établissement et des enfants que je défends lorsque je suis à l’école ; je n’y fais jamais de politique, cela ne me vient pas à l’esprit. Mes collègues, bien que timorées au départ par le fait qu’elles pourraient être amalgamées à mon étiquette politique, se sont détendues au fur et à mesure du temps appréciant que je ne leur parle jamais de mon engagement. Bien sûr,  quelques parents d’élèves maghrébins ont  « causé dans mon dos » ou ont refusé pendant quelques temps de me saluer, mais c’est la vie sereine de l’école qui a pris le dessus. Leurs enfants sont heureux et travaillent parce que j’ai la foi dans l’institution scolaire ;  je les élève dans l’amour du travail, du mérite, de l’effort et ils me le rendent bien, même si c’est épuisant de marcher  à contre-courant de la pédagogie moderne.

Riposte Laïque : Tu es issue d’une famille de gauche militante, tu es passée par Attac. Quel a été l’événement déclencheur pour que tu adhères au Front national ? Ce choix a-t-il eu des conséquences dans ton environnement amical ou familial ?

Valérie Laupies : J’ai été conditionnée par la gauche jusqu’à l’âge de 40 ans et puis le discours de Jean-Pierre Chevènement sur l’Education, le sens de la responsabilité et la souveraineté nationale, m’a séduite. En effet, mes conditions de vie à Tarascon m’empêchaient de continuer consciemment d’adhérer aux idées de gauche angéliques, moralisatrices. Mon mari a été mis au chômage par des patrons communistes totalement irrespectueux de la valeur humaine, j’ai dû scolariser ma fille en ZEP n’ayant pas le choix et je sais qu’elle a souffert de se retrouver dans la minorité ethnique. De plus, je travaillais dans une école très difficile où je m’épuisais et je désespérais, tellement les insultes et les bagarres envahissaient le quotidien ; n’étant pas directrice à l’époque, je subissais davantage qu’aujourd’hui cette situation. J’ai même été ostracisée dans cet établissement, par de jeunes collègues, car mon mari avait dénoncé le spectacle de fin d’année chanté en arabe.

Par conséquent, c’est bien la réalité qui a eu gain de cause sur mes concepts gauchisants et au final,  c’est Alain Soral qui m’a mise sur la voie en 2007 en me suggérant de voter Front national. En effet,  à cette époque je lui avais confié que j’étais déçue du MRC de Jean-Pierre Chevènement.

Comme je ne me satisfais pas d’être électrice mais que j’ai besoin de m’engager, les conséquences sur mes relations familiales et amicales ont été assez violentes. En effet, les gauchistes ne sont ni tolérants ni démocrates (je le sais, je l’ai été !), aussi  j’ai dû prendre beaucoup de distance avec ma famille. Des amis se sont écartés de moi, pensant sans doute qu’on les considèrerait comme des « fachos » s’ils continuaient à me fréquenter. J’avoue que ces expériences-là m’ont affectée mais elles m’ont aussi permise de reconnaître que « tout ce qui ne tue pas, renforce ». J’ai appris à agir et « être » en mon âme et conscience et non pas à me laisser enfermer par le regard des autres ; qu’est-ce que c’est libérateur !

Riposte Laïque : Tu es actuellement conseillère régionale dans la région Paca, fortement marquée par quelques scandales financiers, notamment en terme de subventions accordées à des associations des quartiers Nord, où est impliquée la socialiste Sylvie Andrieux, mise en examen. Lors de ton mandat, as-tu remarqué des choses étranges, et que penses-tu du fait que cette dernière soit malgré tout présentée par le PS aux prochaines législatives ?

Valérie Laupies : Ce qui est étrange pour nous au Front national mais qui est normal pour l’UMPS, c’est que la politique menée au sein du Conseil régional soit en fait du clientélisme. La corruption et l’immoralité publique qui en découlent ne choquent que ceux qui ont une autre conception de la politique. La nôtre est la défense des intérêts des Français et le développement de la solidarité pour ceux qui contribuent à la construction de la  région  par leur travail, le respect des lois …  etc.

L’exposé des dossiers lors des Assemblées se fait dans une  langue de bois soporifique, si bien que l’on ne peut discerner à brûle pourpoint ce qui est de la corruption de ce qui ne l’est pas.  Sylvie Andrieux se présente aux législatives puisque le système cautionne les manœuvres clientélistes. Elle se blanchit en mettant  en avant la présomption d’innocence et en montrant bien qu’elle n’a aucun sentiment de culpabilité. Vraiment ces élus sont déconnectés de la moralité publique ; l’impunité les renforce dans leurs ambitions personnelles.

Riposte Laïque : Tu te présentes donc aux prochaines législatives, dans la 16ème circonscription des Bouches-du-Rhône, en face Michel Vauzelle. Es-tu prête à un accord de désistement réciproque avec le candidat UMP, pour barrer la route au PS ?

Valérie Laupies : Une vague bleu Marine impressionnante a déferlé au 1er tour de l’élection présidentielle sur la 16e circonscription, où le député sortant Michel Vauzelle espère entamer un nouveau mandat. Marine Le Pen a obtenu quatre points d’avance sur François Hollande et Nicolas Sarkozy.

La vague a si bien inondé le territoire qu’au second tour le report des voix sur l’UMP a été insignifiant. Henri Guaino a-t-il été impressionné à ce point qu’il ne vienne pas finalement se présenter sur la circonscription où il est né ?

Je suis candidate pour le Rassemblement Bleu Marine et je serai au second tour des élections législatives très probablement devant l’UMP représenté par M. Chassain. Alors celui-ci doit d’ores et déjà prendre ses responsabilités. En effet, j’invite tous ceux qui en ont marre de la politique des socialo-communistes à me rejoindre dès le premier tour. La véritable opposition, le vote utile pour barrer la route à la caste gauchiste est bien le Front National.

Riposte Laïque : Comment arrivais-tu à concilier ton mandat de conseillère régionale, ton statut de directrice, et le fait de demeurer enseignante en Zep ? Si tu étais élue députée, envisages-tu sereinement d’arrêter d’enseigner, et cesserais-tu d’être conseillère régionale ?

Valérie Laupies : Comme je suis directrice, je suis déchargée de classe une journée par semaine pour pouvoir assurer le travail administratif de l’école. J’ai choisi la journée du vendredi pour cela car c’est le jour des Assemblées au Conseil régional. Ainsi mes élèves ne subissent pas mes absences puisqu’ils ont leur enseignant remplaçant attitré. Je rattrape l’administratif le samedi ou le mercredi. Je travaille les dossiers et les campagnes électorales les week-ends et durant les vacances scolaires. J’ai une capacité de travail assez grande et je suis plutôt perfectionniste, c’est pourquoi je fais en sorte que personne ne soit lésé par mes choix.

Pour moi, il a été important jusque-là de concilier mes trois fonctions : directrice d’école, enseignante en ZEP, Conseiller régional, car une fonction nourrit ma réflexion pour l’autre. Il est important d’avoir un pied dans la vie civile pour représenter au mieux nos compatriotes. Le fait d’exercer sur un terrain difficile (ma classe cette année est redoutée par tous les remplaçants) me place au cœur des préoccupations de mes concitoyens ; j’ai besoin de les vivre pour les dénoncer et suggérer des solutions.

Si je suis élue députée, je devrai cesser l’enseignement car il est impossible de concilier les deux missions. Je le prendrais comme un appel au devoir et forte de 20 ans d’expérience professionnelle, je pense que je pourrai quitter mon école sereinement. Pourtant, j’aurais un pincement au cœur car, comme je vous l’ai dit, j’aime mon métier, mon école, mes collègues. Toutefois, cela ne signifierait pas que je n’y revienne pas ultérieurement vu que la fonction de député n’est pas un métier et qu’il faut être ré-élue pour y rester.

D’autre part, si la loi avec le nouveau gouvernement est de ne pas cumuler deux mandats, je quitterai le Conseil régional, sinon, je continuerai d’assurer mes deux missions d’élue.

Riposte Laïque : Quel est ton regard d’enseignante du secteur public sur l’école privée ? Reprends-tu à ton compte le slogan « Fonds publics à l’école publique », considérant que l’école privée ne doit pas recevoir d’argent de l’Etat ?

Valérie Laupies : De plus en plus de familles modestes françaises ont recours au collège privé, devant fuir les établissements publics défaillants. Avec ce nouveau gouvernement, l’école publique ne va pas s’améliorer.  « Offrir le privé » à ses enfants quand l’Etat n’assure plus la qualité du public est une solution pour les parents. Encore faut-il que l’école privée ne soit pas trop coûteuse, et pour cela, l’Etat doit la subventionner.

D’autre part, nous devons respecter  le choix des familles qui souhaitent élever leurs enfants dans un cadre d’éducation catholique par exemple ou dans une école ayant une pédagogie très spécifique, à partir du moment où cette éducation ne met pas en péril  la laïcité.

Riposte Laïque : Constates-tu, dans ton école, des phénomènes d’islamisation qui posent problème dans ton quotidien professionnel ?

Valérie Laupies : Les phénomènes d’islamisation sont réels. Les mamans des élèves sont quasiment toutes voilées ; les Maghrébins représentant quasiment 50% de l’effectif de mon école, les entrées et sorties de classe offrent un paysage oriental … A proprement parlé, cette situation n’a pas d’impact négatif sur l’école. Toutefois,  il est de plus en plus difficile de faire dominer nos valeurs et nos codes d’éducation. En tant que directrice, je dois souvent expliquer les règles qui ne sont pas évidentes pour les parents.

D’autre part, les pressions sur le service scolaire municipal pour obtenir de la nourriture hallal à la cantine, existent bel et bien. Les repas sans porc pour les musulmans sont systématiquement proposés  depuis longtemps mais les revendications islamistes se poursuivent donc.

A la période de L’aïd, il est devenu normal que les élèves musulmans soient absents sans autre forme de justification que « fête religieuse », ce qui veut dire que c’est aux enseignants d’adapter leur emploi du temps en fonction de ces journées d’absence.

Propos recueillis par Pierre Cassen

Le métissage forcé – par NB

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 21:18

Le métissage forcé – par NB

Qu’il s’agisse de plantes, d’animaux ou d’êtres humains, le but est toujours le même : prendre une race très ordinaire et la croiser avec une autre, brillante, en espérant que cette dernière améliore la première. Chez les animaux« isolés », c’est-à-dire extrait de leur groupe, comme par exemple les animaux domestiques, chiens, chats, etc… le métissage spontané est fréquent.
Par contre il est pratiquement inexistant dès qu’il y a un groupe constitué. La Nature n’accepte pas le métissage. C’est une de ses grandes lois.
Le métissage n’existe pas dans la nature, ou s’il existe c’est de façon tout à fait exceptionnelle et la punition est terrible : l’un et l’autre des individus se voit automatiquement rejeté par son groupe et l’enfant qui né de leur union par les DEUX groupes.
La dernière trouvaille, très « mode », très « classe », très« in », très snob, est le métissage forcé des hommes. Pour cela on va« égaliser » les deux races. On va rabaisser la meilleure au maximum en lui interdisant tout amour-propre qui sera appelé « racisme » et on va relever au maximum la moins bonne dont la moindre expression physique ou intellectuelle sera qualifiée de « géniale ».
Il va de soi que dans le même temps les meilleurs auront obligation d’admirer les moins bons et que les moins bons auront tout loisir de laisser aller leur haine, désormais légitime, envers ces gens qui se « croient »meilleurs. Alors que les deux ethnies se respectaient et s’estimaient, chacune de son côté, les voici aujourd’hui, dressées l’une contre l’autre et prêtes à en découdre par le simple fait qu’elle sont obligées de vivre sur le même territoire.
On sait très bien qu’il en est des peuples comme des individus : il y en a de grands et il y en a de petits. L’égalité n’existe pas. Chacun le sait… c’est la vie, c’est comme ça… mais chacun a son amour-propre… et heureusement car sans amour-propre il n’y a pas de vie possible. Les meilleurs savent très bien qu’ils sont meilleurs et les moins bons savent très bien qu’ils sont moins bons… mais ils n’ont pas envie de vivre ensemble, pas du tout… ET C’EST NORMAL !
Personnellement je suis d’accord avec l’abolition de l’esclavage, je suis d’accord avec l’émancipation de la femme, je suis d’accord avec les droits de l’enfant, je suis d’accord pour respecter tous les peuples quels qu’ils soient… chaque peuple a droit à l’amour-propre, à la fierté, à la dignité et au respect…
Je serais donc d’accord pour constituer des sortes de « Réserves »inviolables et protégées dans lesquelles pourraient vivre les autres peuples qui se moquent totalement de notre civilisation et qui n’ont pas du tout envie de la partager. Par contre je ne suis absolument pas d’accord avec le métissage forcé.
Métissage forcé responsable de l’écroulement de TOUTES les grandes civilisations :
Le métissage forcé qui dresse les ethnies les unes contre les autres, brise les amours-propres, coupe les racines des enfants et détruit les civilisations devrait être considéré comme un crime contre l’humanité.

La censure politique omniprésente dans le monde de l’édition

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 14:22

Ecrire et lire Face à l’islam radical : Un acte de résistance

21 mai 2012 | Classé dans: France,Géopolitique,Idées,Islam | Posté par:

 Ecrire et lire Face à l’islam radical : Un acte de résistance
Ce samedi 19 mai, l’éditeur du livre que je viens de publier avec Daniel Pipes, Face à l’islam radical Ecrire et lire Face à l’islam radical : Un acte de résistance*, David Reinharc, a cherché, aux fins de voir comment le livre était exposé, à acheter un exemplaire de celui-ci au Virgin Megastore des Champs Elysées. Le choix de cette librairie n’a pas été un hasard : c’est là que le plus grand nombre d’exemplaires de Comment le peuple palestinien fut inventé a été détérioré par des commandos « pro-palestiniens ».

David s’est vu répondre que le livre n’était pas disponible. Puis que la librairie refusait de le commander, car il ne correspondait pas à la ligne de la librairie.

Après que David ait dit que refuser de vendre un livre était illégal, la libraire lui a dit qu’ils allaient s’en procurer quelques exemplaires, mais qu’ils n’étaient pas tenus de les exposer. Le Virgin Megastore Champs Elysées dispose, en réalité, déjà, d’exemplaires du livre.

Ce qui a été dit par cette libraire correspond à une réalité plus vaste. Mes livres sont difficiles à trouver dans les librairies. Plusieurs lecteurs, dans le passé, m’ont dit qu’ils s’étaient vus répondre que le livre était épuisé, ou autres réponses du même genre.

En général, un libraire ne dit pas qu’il suit une ligne politique, mais c’est le cas de la grande majorité des librairies.

Le plus souvent, quand les livres sont en librairie, ils sont cachés sous un comptoir.

Sur amazon.fr, ce même samedi, Face à l’islam radical était en cent sixième position des ventes, toutes catégories confondues, et premier dans les livres des catégories Politique et Géopolitique.

Le livre était indiqué comme susceptible d’être livré en une à trois semaines, alors qu’il est immédiatement disponible.

Il y a là clairement des opérations de censure et de boycott. Celles-ci sont d’autant plus nettes que si l’on prend la liste des vingt-cinq livres qui suivent dans les meilleures ventes de livres de la catégorie Politique, leurs auteurs sont tous invités à parler à la radio et à la télévision.

Je suis, pour ce qui me concerne sur une liste noire des personnes à n’inviter sous aucun prétexte.

Au Virgin Megastore Champs Elysées, un livre que je signe avec l’un plus grands islamologues contemporains est caché, occulté. Des livres de Tariq Ramadan sont exposés et en pile, bien visibles. Des livres d’autres islamistes aussi. Des livres anti-israéliens frôlant l’antisémitisme sont eux-mêmes disponibles. Des livres de gauchistes adeptes de régimes totalitaires sont en vente sans le moindre problème.

Les livres que j’écris sont désormais, chacun, des actes de résistance au silence de plomb ambiant.

Les acheter et les faire circuler est aussi un acte de résistance.

Les lire donne à penser, je l’espère, en tout cas je les écris à cette fin.

On veut m’interdire d’écrire, de publier, de faire mon métier. On veut interdire à des éditeurs comme David Reinharc de faire leur métier.

Ceux qui font cela se prétendent pluralistes et ouverts. Ils se justifient en utilisant des mots vidés de leur sens.

Face à l’islam radical est un livre résolument anti-totalitaire où se trouve expliqué que l’islam radical est une menace totalitaire et, surtout, ce qu’est l’islam radical. C’est un livre qui parle aussi de la nécessité que réémerge un islam modéré. C’est un livre qui explique en quoi les tenants du politiquement correct se font les complices de l’islam radical et contribuent à l’asphyxie des sociétés ouvertes. Ce qui s’est passé au Virgin Megastore Champs Elysées est l’une des traces de l’asphyxie.

Face à l’islam radical est un livre antifasciste et antinazi où se trouvent exposés les liens entre islam radical, fascisme et nazisme.

C’est un livre qui rappelle les faits concernant Israël et la « cause palestinienne », concernant l’hiver islamique qui touche le monde arabe et concernant l’évolution géopolitique du monde.

C’est, dois-je le rappeler, un livre co-écrit avec l’un des plus grands islamologues de ce temps.

Quand dans une société, on laisse circuler des livres imprégnés d’idées fascistes, nazies et antisémites parce qu’ils sont habillés de couleurs islamiques ou gauchistes, et qu’on cherche à interdire des livres antifascistes, antinazis, et écrits ou co-écrits par de grands penseurs, c’est que cette société a cessé d’être démocratique.

Quand dans une société on ne peut plus rappeler les faits tandis que la falsification des faits devient hégémonique, c’est que cette société glisse vers l’obscurantisme le plus abominable.

Ce qui touche Face à l’islam radical a déjà touché Comment le peuple palestinien fut inventé, mais aussi La résistible ascension de Barack Obama.

On veut que je me taise, et que ceux qui veulent me lire ne le puissent plus. On veut le monolithisme intellectuel.

Comme sous le Troisième Reich ou sous Staline en Union Soviétique, on me diffame et on me traîne dans la boue, ou on m’étouffe sous de multiples baillons.

On parle de pluralisme ! Sur de multiples sujets, je suis l’incarnation de la parole autre. Tant qu’on traitera mes livres ainsi, il n’y aura pas de pluralisme. D’autres auteurs, sur les sujets que j’aborde, sont concernés aussi, bien sûr.

J’ai choisi de faire le métier que je fais parce que c’était à mes yeux un métier honnête et que je voulais le faire honnêtement. Je n’ai pas changé.

Ce qui a changé est la société où je vis.

Ecrire Face à l’islam radical a été un acte de résistance à un degré que, naïvement, je n’imaginais pas (et on dit de moi que je suis pessimiste !). Se le procurer et le lire est aussi, semble-t-il, un acte de résistance. Je n’imaginais pas que ce serait le cas. Ca l’est.

J’incite à résister. Tant qu’il est encore temps. La liberté ne survit que si on refuse l’oppression.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Guy Millière pour www.Dreuz.info

* En achetant le livre avec ce lien, vous bénéficiez d’une remise de 5%, et vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%.

« Hollande l’Américain »

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 14:09

Merci à DG

Publié le 22 mai 2012

Washington sur Seine ?
Ces ministres de François Hollande
qui ont été formés
par les Américains

La French American Fondation est connue pour sa formation, les « Young Leaders », réservée à une dizaine de jeunes surdiplômés chaque année. Sur les huit socialistes sélectionnés comme Young Leaders depuis François Hollande en 1996, six rentrent dans son gouvernement cette semaine. Le plus « atlantiste » n’est pas toujours celui qu’on croit…

Sur les huit socialistes sélectionnés comme Young Leaders depuis François Hollande en 1996, six rentrent dans son gouvernement cette semaine. Crédit Reuters

Exit Alain Juppé, Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet, Laurent Wauquiez, Jeannette Bougrab… Place à François Hollande, Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg, Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem, Aquilino Morelle (plume du Président), etc.

« Enfin des têtes nouvelles ! » entend-t-on ici ou là. Nouvelles ? Tout est relatif, quand on sait décrypter la liste ci-dessus : en fait, tous ces « Young Leaders » de l’UMP ont laissé la place à des « Young Leaders » du Parti socialiste. Car François Hollande et Pierre Moscovici depuis 1996, Marisol Touraine et Aquilino Morelle depuis 1998, Arnaud Montebourg depuis 2000 et Najat Vallaud-Belkacem depuis 2006, sont tous des « Young Leaders ». Tous ont été minutieusement sélectionnés et « formés » par ce très élitiste réseau Franco-Américain, inconnu du grand public, sponsorisé entre autres par la banque Lazard. En d’autres termes, ils ont tous postulé et se sont fait parrainer pour être admis à suivre ce programme phare mis en place par la FAF, la French American Fondation. La FAF est elle-même un organisme à cheval sur Paris et New-York, créée en 1976 conjointement par les présidents Ford et Giscard d’Estaing. A noter qu’entre 1997 et 2001, John Negroponte présida la FAF, avant de devenir entre 2005 et 2007, sous Georges Bush, le premier directeur coordonnant tous les services secrets américains (DNI), dirigeant l’US States Intelligence Community (qui regroupe une quinzaine de membres, dont le FBI et la CIA).

Crée en 1981, ce programme Young Leaders permet de développer « des liens durables entre des jeunes professionnels français et américains talentueux et pressentis pour occuper des postes clefs dans l’un ou l’autre pays ». Pressentis par qui ? Par un très strict comité de sélection, composé majoritairement d’anciens Young Leaders, qui ne retient qu’une dizaine d’admis par an. Seuls 13 hommes ou femmes politiques ont été admis depuis 1995, soit moins d’un politique par an en moyenne. Ces heureux « élus » sont choisis comme d’habitude parmi l’élite française : seuls 4% des Young Leaders français ne sont pas diplômés de l’ENA ou pas titulaires d’au moins un diplôme Bac+5, les trois quarts sont des hommes, à 80 % Parisiens… Autant dire qu’on reste en famille avec ce gratin issu de nos grandes écoles. Une spécificité française, qui, comme le souligne un rapport de la FAF, assure « une fonction de « reproduction sociale » de la « classe dominante  » […] dans un pays où la simple notion de leadership renvoie aux « diplômes » et non aux qualités intrinsèques de la personne comme c’est souvent le cas outre-Atlantique ». Bref, notre nouveau président et ses nouveaux ministres cités ici sont de purs produits de nos grandes écoles, « ces acteurs influents (qui) personnifient la « pensée dominante » depuis de nombreuses décennies » selon la FAF.

Dès que l’on parle de réseaux d’influence, certains de leurs membres crient aux « obsédés du complot » et s’empressent généralement de préciser que le rôle de telles organisations est marginal et informel. Pour ce qui est de l’efficacité des « Young Leaders », les chiffres parlent plus que tous les longs discours : sur les 8 socialistes sélectionnés comme Young Leaders depuis François Hollande en 1996, 6 rentrent dans son gouvernement cette semaine. (Ne restent sur la touche, pour le moment, que Bruno Le Roux, qualifié par beaucoup de « ministrable », et Olivier Ferrand, l’ambitieux président du think-tank Terra Nova ayant permis l’élection de François Hollande aux élections primaires ; deux candidats impatients de rejoindre leurs camarades Young Leaders au gouvernement). Beau tir groupé, comme s’en enorgueillit à juste titre le site américain («The French-American Foundation is proud to have five Young Leader in the cabinet of President François Hollande, himself a Young Leader in 1996”), tandis que le site français n’en dit pas un mot. Il est vrai que, depuis l’affaire DSK, chacun aura compris que les deux pays n’ont pas la même culture de la transparence…

En septembre 2006, lors de sa visite aux États-Unis, Nicolas Sarkozy avait prononcé un discours à la French American Foundation (FAF), rappelant la nécessité de « rebâtir la relation transatlantique », paraphrasant ainsi les statuts de la fondation dont l’objectif est de « renforcer la relation franco-américaine considérée comme un élément essentiel du partenariat transatlantique ». A ceux nombreux qui me demandent, à l’occasion de la visite de François Hollande à Barack Obama, « pourquoi est-ce que les journalistes ne nous parlent pas de ça, à propos de François Hollande, au lieu de nous parler de son séjour d’étudiant et de son goût des cheeseburgers dont on a rien à faire? ». Qu’ils demandent donc la réponse aux journalistes qui ont l’art de nous servir ces hamburgers, préparés par les communicants, en prenant leurs lecteurs pour des cornichons ! Qu’ils la demandent en particulier aux Young Leaders des médias, aujourd’hui actionnaires ou directeurs des principales rédactions, ces copains de promo de certains de nos nouveaux ministres pour certains d’entre eux : de Laurent Joffrin (Nouvel Observateur) à Denis Olivennes (Europe 1, Paris Match et du JDD), en passant par Matthieu Pigasse, Louis Dreyfus et Erik Izraelewicz (Le Monde)… Et la liste hommes de médias Young Leaders est longue, comme on peut la lire plus intégralement dans l’enquête « Ils ont acheté la presse ».

A New-York, la venue de François Hollande et de sa nouvelle équipe était attendue sereinement. Vu de la FAF, « Welcome à la Hollande team » ; on reste en terrain connu, tout est sous contrôle, on est même fier d’avoir autant de ses poulains dans la place, nous l’avons vu. Que les angoissés se rassurent : « le changement, ce n’est pas pour maintenant », n’en déplaise à Jean-Luc Mélenchon, l’allié peu atlantiste du Président !

vu sur http://www.atlantico.fr/decryptage/gouvernement-hollande-formation-plus-atlantiste-qu-on-pourrait-croire-benjamin-dormann-366638.html

Coût de l’investiture Hollande vs Sarkozy

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 14:05

Merci à DG

Posted on 20 mai 2012 by republicdemocratic

COÛT DE L’INVESTITURE DE M. SARKOZY ……. 1 123 298 €
COÛT DE L’INVESTITURE DE HOLLANDE ………. 3 559 115 €

Voici les Chiffres : Le 15 Mai 2012 M Hollande était investi VII ème Président de la V République.
Réception Élysée + Réception Hôtel de Ville de Paris : 17 000 bouteilles de Champagne ont été bues soit un total de 612 000 €
Petits Fours, Amuses Gueules : 423 657 €
Jus de fruits, Soda : 147 231 €
Repas des Anciens Ministres Socialistes : … 97 215 €
Grands Crus : 82 012 €
Bière, Whisky et alcool divers : 347 523 €
Services, Extras : 94 212 €
Décors et Aménagements : 510 031 €
Défraiement des personnalités, Transports : 1 245 234 €
Total (hors primes sécurité estimé à 943 000 €) : 3 559 115 € sous réserves et omissions.
A Savoir que l’investiture de Nicolas Sarkozy avait coûté 1 123 298 €
Le contribuable français payera donc après facturation définitive entre 5 et 6 000 000 € de frais d’investiture de François II
Ces chiffres ont été vérifiés et sont vérifiables, ils seront disponible en Février 2013 après vérification de la cour des comptes.

N.P

vu sur http://sauvonslaliberte.wordpress.com/2012/05/20/cout-de-linvestiture-hollande-vs-sarkozy/

L’islam on peut en sortir…La preuve

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 08:31

NDLR Le témoignage de notre concitoyen Karim Bada. Puissent les nombreux « musulmans par héritage » qui pensent comme lui avoir son courage.

Le quotidien d’un apostat de l’islam à Saint-Denis (93)

Posted on 21 mai 2012 by Karim Bada – Article du nº 252

A Pierre Cassen et Christine Tasin,

Etant un lecteur assidu de votre site que je trouve vraiment de très bonne qualité avec des informations pertinentes, je me pésente comme ce que la norme appelle un français d’origine algérienne et de confession musulmane, né en France dans la période de la fin des années 70 et ayant bénéficié du droit de sol. Je vis à Saint-Denis dans le 93. Là ou est enterré un certain Charles Martel… Saint-Denis et sa Basilique royale… Saint-Denis et sa « mosquée cathédrale » de 2400 m2 , son minaret de 24m, son parking privé de 160 places, ses 4 classes de 30 places prévus à l’instruction coranique dédiés aux enfants, sa galerie commerciale hallal et sa librairie islamique prévus pour le financement de cette mosquée, son imam payé par l’état… en construction rue Henri Barbusse, inauguration prévu pour 2015.

Toute ma vie (j’ai 35 ans) j’ai été un fervent et virulent défenseur de la cause islamique dans tout ses paramètres, des groupes et ou des personalités tel que : le Fis, le Gia, Yasser Arafat, Cheik Yacine, le Hamas, le Hezbollah , Saddam Hussein, Oussama Ben Laden, Tarik Ramadan, Ali Belhadj, Houria Bouteldja et bien évidemment notre « cher » Mahomet, était dans mon plus profond intérieur relégué au rang de dieu/déesse Grec… même s’ils sont arabes…

Puis ces dernières années, il y a à peu près 5 ou 6 ans quand j’approchais la trentaine, je m’étais dit qu’avec mon âge, il était peut-être temps de rentrer dans les « ordres » islamiques bien sur, celà va sans dire.

Ayant toujours eu depuis mon enfance une certaine passion pour la lecture mélangée à une grande curiosité, j’entreprenais alors de renforcer mes connaissances islamique, alors j’ai lu le coran, les hadiths (pas tous il y en a plus de 600 000…), la sira qui est l’autobiographie islamique de Mahomet, la charia ainsi que l’histoire de la civilisation mahomètane.

Puis là, ce fut le choc émotionel, civilisationel, irrationel, j’apprenais au fur et à mesure l’autorisation coranique (donc la parole de Dieu/Allah) et « hadithique » de tuer les non-croyants, de pratiquer la pédophilie, l’esclavage sexuelle, le viol, le pillage, le mensonge, de mépriser les non-musulmans, de la misogynie jusqu’a l’injonction « divine » de battre sa femme.

Je ne savais plus où me mettre, un sentiment de honte m’envahissait, islam religion d’amour de paix et de tolérance… Toute ma vie, mon enfance, mon adolescence, ma première partie de vie d’homme, on m’avait menti, déboussolé, endoctriné, abruti, je repensais à tout ces barbus qui venaient nous trouver dans le quartier et nous abrutissaient de leur mensonge, nous infligeant la haine dans le coeur, du juif, du chrétien, du « gaouri » (Français). En nous bassinant qu »Allah était avec nous et que nous étions de pauvres petites victimes de l’Occident raciste et de sa mécréance.

Comment pouvais-je alors sortir de cette secte ? Tout simplement en la reniant, en devenant un apostat de l’islam, un ex-musulman , ce que je suis devenu maintenant car préférant (mille fois) les principes de la Laicité à ceux d’Allah et de son comparse Mahomet.

Ces dernières années j’ai remarqué une certaine islamophobie grandissante qui il faut le dire allait de paire avec une islamisation grandissante de la France et de l’Occident également.

Vivant à Saint-Denis dans le 93, cette islamisation grandissante que je vis au quotidien, de plus en plus visible, palpable , jusqu’à endevenir étouffante. Cette sensation étant décuplée lors de la période du « sacro-saint » ramadan.

Aux alentours de la Basilique Royal ou je le rappelle Charles Martel est enterré, (il se retournerait dans sa tombe s’il verrait ce qu’est devenue Saint-Denis…) avec une liste interminable des Rois et Reine de France dont Catherine de Médicis qui y reposent à ses cotés, ce n’est tout de même pas anodin.

J’en reviens donc aux alentours de cette Basilique Royale et Chrétienne, de son centre ville et de son marché couvert (le plus grand de France …)

Vous croiserez 4 femmes sur 10 qui sont voilées… 1 sur ces 4 est voilée intégralement, parfois même leurs enfants qui n’ont pas 9 ans révolus… Vous croiserez également en moindre proportion des hommes barbus jusqu’à la poitrine voir le nombril pour certain, portant la kamis (robe blanche traditionelle que Mahomet portait…) à quasi chaque coin de rue… le Mardi, Vendredi et Dimanche, jour de marché, vous remarquerez également à chaque fois plusieurs individus pratiquant l’appel aux dons pour construction de mosquée dans le 91, 92, 93, 94, 95, 77 et 78, alors qu’on est dans le 93… Alors que j’ai pu lire dans l’un de vos articles que la France compte déjà plus de 2300 mosquées !!!

Je passe sur les restaurants entièrement hallal avec vendeuses voilées, gérant et cuisinier barbus (si, si) les regards insistant lors de la période du ramadan si vous etes amené à fumer/manger/boire en place public… Jusqu’à la remarque verbale dans certains cas !!!

Les enfants non musulmans sont raillés à la cantine quand ils consomment du cochon ou n’observent pas le ramadan (collège/lycée) la fête de Noël et son Sapin sont supprimés dans les maternelles suite à la demande de parents musulmans qui n’acceptent pas qu’on ne fete pas l’Aid (fête du mouton égorgé à vif) mais Noël. Alors que Noël est une fête paienne et en aucn cas une fête religieuse de l’acabit de l’Ad el kébir avec tout ce que cela sous-entend…

Hormis la chaine Paul Prédault, toutes les boulangeries traditionelles ne vendent plus de jambon ou alors il est hallal et c’est de la dinde pas du cochon quand aux boucheries, c’est idem… Pour une ville de plus de 150 000 habitants je ne connais qu’une seule boucherie dite française, toutes les autres (une dizaine) sont entièrement hallal.

Les terrases de café et bars sont déserté par les femmes… On se croirait au bled… La culture et mode de vie islamique est déjà là préparant le terrain à l’instauration d’une charia deplus en plus pressante .

A savoir que le voile et le hallal font parits intégrante de la chari’a.

Récemment dans le marché couvert, un Français qui tenait un stand de boissons de marques à bas prix, bières comprises, a revendu son stand à des maghrébin qui n’ont seulement après avoir augmenté les prix, ont enlevés la bière !!!

Ayant mes habitudes à ce stand et amateurs de bière (surtout quand elle est bien fraiche et que je suis confortablement installé devant un match de foot (-__-) , je m’empresse alors de lui demander le pourquoi de cette « abstraction » , est-ce du au fait que ce n’est pas hallal ?

La réponse fut un cinglant « Oui !!! »

Je lui rétorque alors » la France est un pays laique » vous exploitez un débit de boisson, qui à pignon sur rue, si vous n’aimez pas le coca-cola, ce n’est pas pour autant que vous devez le bannir idem pour la bière, vous n’avez pas à imposer vos moeurs religieuse aux citoyens lambda »

Justification : « Ja soui mizilman, on fé kesse kon en voulé et on vous ‘merde !!! » m’enfin bref, des anecdotes « croustillantes » du meme acabit ce n’est pas celà qui manque.

Sans parler de l’odieux terrorisme intellectuel déjà en place, ici personne ne s’aventure à critiquer l’islam sous menace de se faire insulter de raciste, de fasciste ou de Harki et de traitre quand votre apparence charnel laisse à croire que vous etes un adepte de la secte mahomètane.

Les rayons biscuiteries/confiseries/produit laitier de Carrefour sont devenus de véritables bibliothèque, et que j’te lise la composition des ingrédients des bonbons Haribo ou des Liègeois de Nestlé pour voir si elle ne contient pas de gélatine de porc (Je ne me prive pas pour leur faire remarquer que la gélatine de porc est présente sur le rouge à lèvre qu’elles portent, la crème hydratante, le gel douche, que les brosses à dents sont en poils de cochon/sanglier… Puis je leur demande en quoi le fait de consommer du porc ou pas fait de vous une personne respectable ou pas… Des gars qui ne bouffent pas de porc mais qui sont de véritables pourritures, j’en connais un paquet ici…) J’me défoule, ça fait du bien… Et ce satané « Salam alicoum » (que la paix soit sur toi, que les musulmans adressent uniquement aux musulmans, dans le sens ou ils ne souhaitent pas la paix au non-muzz) on l’écoute une centaine de fois par jour, les commerçants compris, le boulanger, le boucher, le marchand de légumes, j’allais presque dire le citoyen lambda…

Je ne me gêne pas pour leur répondre d’un autoritaire je dirais presque gendarmesque (Bonjour/bonsoir messieurs/dames) ce qui devient presque un acte héroique.

Sans parler des : Hamdoulilah, Bismillah et autres jurons du genre « sur le coran de La Mecque » c’est tout un champ lexical de l’islam qui s’installe.

J’aimerais écrire un livre sur ce péril vert, sur ce que l’on vit au quotidien dans une ville islamisée comme Saint-Denis. J’ai besoin de votre aide, vers qui pourrais-je me tourner ?

Vive la France et sa Laicité.

Karim Bada

Hollande et Valls laisseront-ils Hani Ramadan et Ghannouchi prêcher la haine à Mérignac et Marseille ?

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 08:10

Posted on 21 mai 2012 by Caroline Alamachère – Article du nº 252

Les 26, 27 et 28 mai prochains, la mosquée de Mérignac sise rue Marcel Dassault – un comble – va accueillir en grandes pompes des prédicateurs islamistes dont le sinistre Hani ramadan, frère de Tariq et petit-fils du fondateur des Frères Musulmans, réputé pour ses propos sexistes et homophobes.

L’UOIF qui invite régulièrement les islamistes les plus radicaux est évidemment l’organisatrice de ce nouveau rassemblement. Déjà montrée du doigt il y a quelques semaines en raison de la présence programmée au congrès du Bourget du sunnite Yussuf Al-Qaradawi désireux de parachever l’extermination des Juifs commencée par Hitler, l’UOIF avait dû se priver de la présence de sa vedette finalement interdite de séjour sur notre sol par Guéant et Sarkozy en raison de l’affaire Merah et des élections toutes proches, même si le congrès avait tout de même été maintenu.

Littéralement obsédé par Israël, djihadiste à ses heures et ouvertement favorable à la lapidation, Hani Ramadan, docteur ès lettres et philosophie de l’Université de Genève avait déclaré en 2002 dans une tribune du Monde intitulée la Charia Incomprise que ladite lapidation constituait une mesure punitive nécessaire en ce qu’elle découlait d’un commandement divin forcément imprescriptible et qu’elle avait également pour effet annexe la purification du châtié, quitte à ce que mort s’ensuive. Il n’avait pas non plus hésité à se réjouir de la punition divine que serait le sida heureusement apporté sur la terre par l’entremise d’Allah pour châtier les homosexuels déviants. Ils apprécieront.

Hani Ramadan

Dans son ouvrage la Femme en Islam, Hani Ramadan appelle à la relégation de cette dernière à la maison où elle devrait se contenter d’enfanter et d’élever sa descendance « L’homme a plusieurs avantages sur la femme : sa force physique, sa puissance de travail, la faculté de prendre en outre des décisions mesurées. La femme au contraire est douée d’une sensibilité et d’une intuition fines qui correspond bien à sa fonction primordiale d’élever des enfants et de répondre aux premières urgences de la vie ». La femme n’aurait donc aucune puissance de travail ni la faculté de prendre des décisions mesurées… Des baffes oui ! Lire de tels propos sexistes et rétrogrades est inconcevable dans un pays où la femme a conquis ses droits de haute lutte.

Ajouter à cela son approbation à la mise en accusation de toute femme en état de grossesse illégitime finit de dresser le portrait du bonhomme à qui la ville de Mérignac s’apprête à ouvrir grandes ses portes.

Il est à noter par ailleurs qu’à une semaine de cette manifestation le programme n’est toujours pas connu mais peut-être n’est-il pas avouable…

Nassima Prudor

Parmi les autres invités Nassima Prudor, également proche des Frères Musulmans, qui conçoit comme illicite toute relation amoureuse hors mariage et rejette la laïcité jugée injuste car elle priverait les musulmanes de leur liberté alors que les non musulmanes seraient libres… cherchez l’erreur. Cette charmante personne qui a longtemps enseigné à la mosquée Ad’dawa du 19e à Paris déplore le dévoiement de certains de ses coreligionnaires devenus trop assimilés et francisés à son goût « Beaucoup [de musulmans] ont été seulement préoccupés de devenir français et, à cette fin là, ont effacé toute trace de religiosité islamique, jusqu’à fêter Noël. Tant que l’on n’a pas nettoyé le coeur pour y installer l’amour d’Allah, on ne peut pas croire que l’on puisse être bien avec soi ou avec les autres ».

Nous le voyons, cette manifestation sent le soufre et la charia à plein nez et nombreuses sont les voix citoyennes à exprimer leur désapprobation auprès du maire PS Michel Sainte-Marie qui persiste pourtant à faire la sourde oreille. Il serait intéressant de savoir ce que pense des différents propos des susnommés notre nouvelle Ministre aux Droits des Femmes, Mme Najat Vallaud Belkacem.

Outre son intervention à Mérignac, Hani Ramadan se rendra également au Parc Chanot de Marseille le 27 mai, toujours sur l’invitation de l’UOIF décidément très active, et en partenariat avec divers centres islamiques du Sud de la France. Il ne sera pas la seule vedette de la journée puisque Rached Ghannouchi en personne honorera les islamistes de sa présence. Pour mémoire, Rached Ghannouchi c’est ce brave wahhabite qui dirige Ennhada et entretient des liens très étroits avec le Qatar. Surnommé « le Khomeiny tunisien » en raison de ses positions extrémistes il entend ramener la Tunisie à l’âge de pierre en réclamant notamment le voile pour toutes les femmes, des hôtels halal sans bars, sans maillots de bain et avec des étages réservées aux femmes !

Voilà les individus que la France accueille sur son sol, voilà le genre de prêches que la France autorise, cette France qui se revendique pourfendeuse de discriminations en tout genres mais qui s’agenouille platement devant ces misogynes appelant à la lapidation des femmes et à leur confinement textile dans le plus assourdissant des silences. Les associations féministes se taisent, les associations droits-de-l’hommistes se taisent, les médias se taisent, les politiques se taisent. Heureusement qu’il reste des citoyens pour protester.

A propos des politiques, messieurs Hollande et Valls vont-ils se coucher devant ces islamistes dangereux pour nos valeurs démocratiques ou vont-ils, comme l’avait fait Sarkozy qui avait au moins eu ce courage d’interdire la venue du nocif Al-Qaradawi, prendre la décision qui s’impose en refusant l’entrée sur notre territoire de ces deux indésirables ? Allez, messieurs, c’est le moment de nous montrer de quel bois vous êtes faits.

« La tolérance et l’apathie sont les dernières vertus d’une société mourante » (Aristote)

Caroline Alamachère

ACTION

Allons tous protester énergiquement auprès du maire de Mérignac

Pour protester auprès du maire de Mérignac :

Tél. 05 56 55 66 00 begin_of_the_skype_highlighting 05 56 55 66 00 end_of_the_skype_highlighting – Courriel : contact@merignac.com ou cabinet@merignac.com

Pour protester auprès du maire de Marseille :

Tél: 04 91 55 11 11 begin_of_the_skype_highlighting 04 91 55 11 11 end_of_the_skype_highlighting – Courriel : http://www.marseille.fr/sitevdm/jsp/site/Portal.jsp?page=contact&id_contact_list=2&page_id=1

Ou mieux encore imprimer l’article et l’envoyer par courrier à ces 2 maires dont l’adresse figure sur cette page: http://www.merignac.com/votre-mairie/les-coordonn%C3%A9es-et-horaires-des-mairies

Esclavage génocidaire des arabo-musulmans? Circulez il n’y a rien à voir

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 07:51

mardi 22 mai 2012

Lettre ouverte au nouveau ministre de la justice – par Manuel GOMEZ

Publié par legaulois.info
Christiane Taubira est très certainement une femme intelligente cependant son manque de lucidité concernant l’apport bénéfique de la colonisation et sa mémoire très sélective (car si son territoire n’avait pas été colonisé par la France, et si elle n’avait pas reçu les bienfaits de la civilisation française, elle n’occuperait certainement pas le poste ministériel qui est le sien aujourd’hui).
D’une part parce qu’elle confond colonisation et esclavagisme et d’autre part parce qu’elle occulte totalement de par sa loi dite « loi Taubira » du 21 mai 2001, une très grande partie de l’esclavage qui s’est poursuivi  dans les territoires du Maghreb et sub-sahariens bien au-delà de l’abolition de l’esclavage organisé uniquement  par les «blancs».
L’ARTICLE PREMIER DE LA « LOI TAUBIRA » STIPULE :
« La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l’océan Indien d’une part, et l’esclavage d’autre part, perpétrés à partir du XVe siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l’océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l’humanité. »
Cet article premier de la « loi Taubira » est profondément sélectif, puisqu’il occulte totalement la traite négrière entre Africains eux-mêmes, la traite des Noirs par les Arabes qui fut plus importante que celle par les Blancs d’Europe ou d’Amérique mais également la traite des « blancs » par les Arabes jusqu’au 19e siècle, et même au-delà.
Il ne nous est donc pas permis de critiquer cette loi qui se veut « antiraciste » mais qui procède à une discrimination raciale entre les esclavagistes, car cela nous est interdit de le faire par l’article 5 qui modifie la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, en donnant à « toute association régulièrement déclarée depuis au moins cinq ans à la date des faits, se proposant, par ses statuts, de défendre la mémoire des esclaves et l’honneur de leurs descendants, de combattre le racisme ou d’assister les victimes de discrimination fondée sur leur origine nationale, ethnique, raciale ou religieuse » des droits reconnus à la partie civile sur les infractions racistes, établies par la loi de 1881.
Toute contestation ou critique de cette « loi Taubira » est donc interdite (comme le Coran par exemple). On accuse systématiquement comme infractions « racistes » toute contestation ou critique de la « loi Taubira » ! C’est donc une loi parfaitement dictatoriale puisqu’elle interdit qu’on la critique.
Cette « loi Taubira » est donc particulièrement dangereuse par la ségrégation qu’elle opère entre les auteurs d’esclavagisme et par la limitation qu’elle apporte à la liberté d’expression et à la recherche historique.
Il ne s’agit pas de faire l’apologie de l’esclavage mais uniquement une analyse confirmée par son évolution dans notre société moderne. L’esclavagisme c’est la transplantation forcée d’un être humain contre sa volonté.
Il est nécessaire de rappeler à Christiane Taubira que s’il n’y avait pas eu d’esclaves noirs en Amérique du Nord Barak Obama n’aurait jamais été élu Président des États-Unis grâce à leur vote. C’est une constatation.
Jusqu’à la moitié du 19è siècle des négriers (noirs et blancs) ont razzié les villes et villages de l’intérieur puis acheminé et transporté vers l’Amérique des dizaines de milliers d’esclaves en provenance d’Afrique noire et cela dans des conditions quelquefois abominables. Nombreux furent ceux qui ont été maltraités, fouettés, tués même, mais bien plus nombreux ont été ceux qui ont connu une existence plus confortable (nourriture-logement-sanitaire, etc.) dans les exploitations cotonnières du Sud que celle qui aurait été la leur s’ils étaient restés dans l’Afrique précoloniale.
J’en veux pour preuve que la population noire actuelle aux États-Unis est toute issue de l’esclavage. La raison est évidente : l’esclave coûtait cher et il était de l’intérêt non pas humanitaire mais financier de le conserver en bonne santé physique afin qu’il soit plus productif et donc plus rentable.
Je cite l’historien Olivier Pétré-Grenouilleau, spécialiste des traites négrières, qui écrivait en 2005 : Les traites négrières ne sont pas des génocides. La traite n’avait pas pour but d’exterminer un peuple. L’esclave était un bien qui avait une valeur marchande qu’on voulait faire travailler le plus possible.
Il est donc incontestable qu’on ne peut pas accuser de génocide la traite des « noirs » vers les Amériques, contrairement à la traite des « blancs » dans les pays du Maghreb vers les « pays islamiques », car là il s’agit bien d’un génocide puisqu’il ne reste pas un seul descendant de ces esclaves, plus d’un million, susceptible de réclamer une repentance quelconque.
Tout comme il a existé une colonisation constructive et une colonisation destructrice il a existé un esclavagisme destructeur et un esclavagisme constructeur dont on perçoit le résultat démographique depuis la fin du 19è siècle.
Esclavagisme destructeur celui subit par des dizaines de milliers d’européens dans le Maghreb entre le 16ème et le début du 19ème siècle, enlevés, enchaînés, torturés, vendus ou échangés comme du bétail dans tout l’empire islamique et voués à une destruction certaine dont bien entendu il n’existe plus aucune trace de nos jours.
D’ailleurs cet esclavagisme s’est poursuivi en 1962, sous le regard indifférent des autorités françaises par l’enlèvement de quelques milliers d’européens en Oranie dont on n’a plus la moindre nouvelle. L’on ne peut qu’espérer qu’ils aient tous disparu aujourd’hui afin d’échapper aux effroyables tortures qui leurs étaient promises et qu’ils ont dû subir.
En revanche, l’article 2 de la « loi Taubira » impose que les faits concernant l’esclavagisme soient inscrits dans les futurs programmes scolaires et cela bien entendu est inacceptable. Comment peut-on envisager d’enseigner comme étant des faits historiques incontestés des éléments d’une histoire qui dissimule des vérités incontestables ?
ALORS JE POSE LA QUESTION À CHRISTIANE TAUBIRA :
Qui devrait réclamer la repentance au nom de l’esclavagisme et la reconnaissance des esclavages comme « crime contre l’humanité?
Les Africains qui aujourd’hui sont la composante d’une très importante partie de la population des États-Unis et ont permis l’élection d’un président noir ?
Ou les blancs dont il ne reste aucun rescapé susceptible de réclamer justice et repentance?
Il s’agit là de l’article 3 de la « loi Taubira »  qui réclame « une requête en reconnaissance de la traite négrière transatlantique ainsi que de la traite dans l’océan Indien et de l’esclavage comme crime contre l’humanité » auprès de différentes instances internationales. Et qui, là encore, passe sous silence l’esclavagisme organisé par les Noirs et les Arabes, qui sont donc totalement absous de leurs péchés d’esclavagistes.
Poussant encore plus loin sa méconnaissance des lois internationales, Christiane Taubira tente d’expliquer que si « sa » loi ne concerne que l’esclavagisme français c’est par volonté de notre gouvernement qui refuse d’impliquer d’autres nations comme partenaires de ce « crime contre l’humanité ». Cela est totalement inexact. Prenons comme exemple les lois concernant les négations de la « Shoah » ou la loi mémorielle reconnaissant le génocide arménien, elles ne concernent pas uniquement des responsables français, fort heureusement car elles seraient bien trop restrictives, convenons-en.
Il est bien évident que l’on ne peut comparer les « génocides » des arméniens et des juifs, dont le but unique était leur extermination, à celui de l’esclavagisme des « noirs » vers les Amériques, dont l’objectif était tout le contraire, non pas l’extermination mais la multiplication. Il est facile d’en constater le résultat de nos jours dans tous les territoires qui ont « bénéficié »  de cet apport.
Je ne vous ferai pas l’injure, Madame la ministre, de mettre en doute votre objectivité sur l’esclavagisme.

Alors votre rôle est, soit de compléter « votre » loi afin qu’elle cerne de plus près la réalité, soit de permettre que l’on puisse la critiquer en toute liberté, sans encourir les foudres de « votre » justice.

ACTION SITA

Apostropher la négationniste Christiane Taubira avec une lettre ouverte c’est bien.

VOUS, vous personnellement, pouvez faire plus très facilement : imprimer la lettre et l’envoyer par la poste à la ministre Christiane Taubira pour qu’elle mesure le nombre de personnes qui soutiennent l’auteur de la lettre.
C’est nécessaire pour éviter les représailles contre l’auteur.

Suivez le guide : http://sitamnesty.wordpress.com/2012/05/21/esclavage-lettre-ouverte-a-mme-le-ministre-de-la-justice-christiane-taubira/

2ième tour des élections législatives: pour tout résistant la consigne est évidente

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 00:10

NDLR: nous ne parlons pas du 1er tour où bien sûr le vote pour le candidat du Rassemblement Bleu marine s’impose.

Sabine Bachelet a publié dans Celle qui dit non de marie- neige Sardin

Sabine Bachelet

21 mai 16:15

INFO  TRES  TRES IMPORTANTE A TRANSMETTRE  PARTAGER  PROPAGER
Appel Bleu Blanc Rouge !

Pour une victoire de la France aux législatives.

Les combats des chefs de la droite et l’emprisonnement moral inventé par la gauche ne permet pas dans notre pays d’alliance entre toutes les droites, cela profite à chaque fois aux collabos islamisant, la victoire de Hollande le 6 mai en est le dernier exemple.

Ce n’est la faute de personne, ni de la droite « classique » ni de l’extrême droite, ce sont les discours faussement moralisant des instigateurs de la pensée unique qui sont à l’origine de cet état de fait.

Nous savons déjà, qu’aucune alliance ne sera possible entre l’UMP et le FN, pourtant cette alliance est non seulement désirée par l’électorat UMP et FN, mais nécessaire pour éviter la fin de notre démocratie et l’instauration d’une république islamique d’ici quelques années.

Il reste pour cela, avant d’en arriver à une révolution sanglante, une seule échéance électorale, ce sont les législatives des 10 et 17 juin prochains.

 J’en appel donc aux électeurs de droite, de faire barrage à l’hégémonie de gauche, qui en cas de victoire trusterait l’ensemble des pouvoirs dans notre pays, Présidence, Assemblée Nationale, Sénat, Régions, Départements, et la plupart des communes importantes, du jamais vu dans l’histoire de notre pays. Nous avons pu voir ce dont sont capables les socialistes lorsqu’ils ont une partie de ce pouvoir, imaginez, ce que cela donnerait demain s’ils arrivaient à conquérir le dernier bastion de contre pouvoir possible.

Sachant que les dirigeants de la droite ne feront pas alliance, pour le bien de la France, c’est à nous électeurs de faire cette alliance à leur place.

 Le 10 juin prochain, allez chacun, voter pour votre candidat, donnez lui le maximum de voix pour se qualifier au second tour.

 Nous savons qu’il y aura pour le 17 juin des triangulaires, qui seront synonyme de défaites pour les candidats UMP et FN, et un chèque en blanc au candidat PS.

Je demande donc à chaque électeur qui aime la France, le 17 juin, de ne pas écouter les consignes de vote des chefs de parti, tant de l’UMP, que du FN, ou du Nouveau Centre, et même du Modem, et d’aller voter pour le candidat de droite arrivé en tête le soir du 10 juin, même si son propre candidat se maintient.

Le résultat serait édifiant pour les patriotes et terrifiant pour la gauche islamisante.

Aucun parti ne pourrai obtenir de majorité absolue à l’Assemblée Nationale, qui porterai enfin sont nom, sans avoir besoin d’une proportionnelle, la gauche obtenant environ 260 députés, l’UMP et alliés traditionnels, 220 députés, le FN 97 députés.

Il faut 289 députés pour avoir une majorité et pouvoir gouverner, vous aurez compris, même si le Président, comme le prévoit l’usage, nomme un Premier Ministre issu du parti Majoritaire, le vote de confiance lui ne sera jamais majoritaire.

C’est là que les chefs de parti n’auront d’autre choix à droite que de trouver un accord gouvernemental, un accord, c’est fait de compromis, et non de compromission.

S’ils se refusent toujours a trouver un accord, la France sera ingouvernable pendant un an, délai pendant lequel le Président ne pourra pas dissoudre cette assemblée.

 Si nous n’arrivons pas à voter de la sorte le 17 juin, les triangulaires seront quasi toutes favorables à la gauche, qui totalisera 355 députés, la droite toujours 220 députés et le FN au mieux 2 députés. La gauche mettra en place son programme, fera interdire le FN et tout parti national, et avec l’apport de près de 10 millions de votants supplémentaires favorables à la gauche avec le droit de vote aux étrangers, les français, les vrais, seront réduits au silence.

Il ne nous restera alors plus que les yeux pour pleurer et voir notre beau pays disparaître dans le monde islamique, ou bien prendre les armes, sans connaître l’issue de cette révolution qui se caractérisera par une violence et une barbarie jamais vues.

Le 17 juin, redonnons à la France, la majorité qui est la sienne à l’Assemblée, votons pour le candidat de la droite arrivé en tête dans notre circonscription, quel que soit son appartenance à un parti, votons français, votons Bleu, Blanc, Rouge.

Invitez tous vos contacts pour réunir tous les Patriotes pour un seul but, LA FRANCE
UN SEUL BUT  LA  FRANCE   UN SEUL OBJECTIF  ..LA FRANCE  ….LA FRANCE
TOUS POUR UN  UN POUR TOUS    BLEU BLANC ROUGE  ..Sabine