Francaisdefrance's Blog

09/04/2012

Fathi Derder, parlementaire suisse, a lancé une lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon

Merci à DG

Fathi Derder, parlementaire suisse, a lancé une lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon
Le : 09 Avril 2012

Cher Jean-Luc Mélenchon, et si on parlait des travailleurs?

maturité politique, chômage,  Suisses, semaines de vacances,  Mélenchon

Nos voisins et amis helvétiques sont, dit-on, les meilleurs observateurs de la politique française. Leur proximité géographique, la similitude de la langue pour beaucoup et leur imprégnation de notre culture les rendent curieux et surtout perspicaces pour tout ce qui se passe dans l’hexagone.
Fathi Derder, parlementaire suisse, membre du parti libéral, journaliste, qui connaît bien nos institutions et nos mécanismes politiques a lancé une lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidence de la République. Polémia en fait profiter ses lecteurs.

Polémia

__________________________________________________________________________________________

Cher Jean-Luc,

Or donc, vous plaignez les Suisses. Je vous ai entendu lundi sur Europe 1: vous nous plaignez d’avoir refusé deux semaines de vacances supplémentaires. Ainsi, nous aurions été intimidés par nos méchants patrons. Vous précisez même: « Je comprends parfaitement que le patronat suisse utilise tous les arguments, dont la peur et l’insulte, contre les travailleurs ». Je ne doute pas que vous le compreniez: la peur et l’insulte, c’est votre truc. Mais bon. Restons concentré sur le fond de votre propos. Vous dites comprendre les patrons. En fait, vous ne comprenez rien du tout, une fois de plus.

Il est vrai que nous avons refusé ce week-end l’initiative « six semaines de vacances pour tous ». Pour le reste, une ou deux précisions s’imposent. La première: une partie de la gauche était opposée à l’initiative. Quant aux patrons, loin de la peur et de l’insulte, ils ont agi avec responsabilité. Une responsabilité citoyenne. Un concept qui vous échappe peut-être.

Ce que les Suisses ont compris, eux, c’est que plus de vacances, c’est plus d’heures sup. Ce que les Suisses ont compris aussi, mon cher Jean-Luc, c’est que le patron est le partenaire de l’employé. Nous appelons cela la paix du travail. A la grève systématique, nous privilégions le dialogue, le partenariat social. De vraies négociations branche par branche, entre gens bien élevés, sans peurs, ni insultes. Sans méthodes de voyous. Conséquence: notre marché du travail est souple, flexible et redoutablement efficace. Sans chômage, ou presque.

Le choix du peuple suisse correspond à sa maturité politique. La démocratie directe implique un grand sens des responsabilités. Il ne suffit pas de balancer des slogans en chantant Ferrat. Il faut penser aux conséquences, aussi. D’ailleurs, le résultat de ce week-end n’est pas serré: l’initiative pour plus de vacances s’est naufragée dans les urnes, faisant l’unanimité des cantons contre elle. En Suisse centrale, l’objet a été littéralement balayé, rejeté par plus de 80% des votants. Avouez que ça fait beaucoup de Suisses tétanisés par le patronat! Et la Suisse romande ne fait pas exception, bien que proche de vous. Certains disent même que la proximité de la France a joué contre l’initiative: pour le patron des patrons suisses, « le modèle français a fait figure de repoussoir ».

Amusant. Comme toute la campagne en cours chez vous. J’entendais l’autre jour Philippe Poutou à la radio. Il est marrant, lui. Il parlait de vous (entre autres). L’homme du Nouveau parti anticapitaliste y dénonçait notamment les professionnels de la politique qui « ne connaissent rien au monde du travail » (comme vous). S’en est suivi une apologie du candidat salarié (comme lui). L’homme du combat contre le capitalisme n’en finissait plus de valoriser le salarié. Sans se rendre compte, visiblement, que le salarié n’existe pas sans « salariant ». En français, son patron. Le capitaliste qu’il aime tant détester.

D’abord je riais, amusé. Puis je me suis rendu compte que j’étais d’accord avec Poutou sur un point: celui qui vous concerne. Il y a quelque chose de bizarre à entendre ces pros de la politique qui ne connaissent pas la réalité du monde du travail… mais qui en parlent quand même! D’abord ça fait bizarre. Et puis, quand ils se mettent à critiquer des citoyens travailleurs responsables, ça devient carrément surréaliste.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mon cher Jean-Luc, vous n’en avez pas parlé à Europe 1. Vous avez préféré poursuivre sur la voie de l’insulte et de la peur, en qualifiant la Suisse de « coffre-fort de tous les voyous de la terre ». Ah! Nouvelle erreur, mon cher Jean-Luc: la Suisse n’est pas un coffre-fort, la Suisse est un pays de travailleurs dont vous devriez vous inspirer. En commençant par vous mettre au travail vous-même, au lieu de gloser sur les vacances des autres, du haut de votre perchoir de rentier de la politique.

Non, donc, la Suisse n’est pas un coffre-fort. D’une part – peut-être cela vous a-t-il échappé – notre pays renonce actuellement au secret bancaire. Mais surtout, l’argent qui va bientôt inonder nos coffres ne sera pas celui de voyous, mais d’honnêtes travailleurs français dont l’Etat souhaite confisquer l’intégralité des revenus, ou presque. Pour financer, notamment, une partie de la campagne qui vous permet de nous assommer publiquement de contre-vérités. C’est à se demander qui est le voyou: le travailleur, ou le politique qui vit de l’argent du travailleur?

Dans l’attente impatiente de vous réentendre parler de la Suisse, je vous adresse, cher Jean-Luc, mes plus laborieux messages.

Fathi Derder
Parlementaire suisse, membre du parti libéral radical, journaliste
Le Huffington Post
13/03/2012

Correspondance Polémia – 9/04/2012

Image : Jean-Luc Mélenchon prend le Capitole à Toulouse, le 5/04/2012

Fathi Derder

vu sur http://www.polemia.com/article.php?id=4750

Deux prélats catholiques dévoyés: Mgr Dubost et le père Roucou à l’UOIF

La suite a été empruntée au site Riposte Catho

Est-ce pour aller annoncer la Résurrection de Notre-Seigneur que Mgr Dubost l’évêque d’Evry, ,en charge des relations interreligieuses au sein de l’épiscopat, et le père Roucou le « responsable du service des relations avec l’islam » (pas avec les musulmans…) se rendront au congrès de l’UOIF lundi de Pâques ?

Pas certain : ils assisteront à une table ronde, intitulée « le dialogue intellectuel et culturel : un préalable pour un changement durable« , face à deux imams de l’UOIF, Azzedine Gaci et Tareq Oubrou. Mgr Dubost explique sa présence :

« depuis les événements de Toulouse et Montauban, je sens une grande nervosité et une peur chez les musulmans. Dans ces moments, il est important de montrer que des liens existent et redire les conditions de ces liens. Pour les créer, il faut le respect des lois de la République et la liberté de professer en public et en privé l’enseignement de son culte ».

NDLR nos réponses en rouge: « Pour les créer( les conditions de ces liens), il faut le respect des lois de la République et la liberté de professer en public et en privé l’enseignement de son culte «  . Mais Monseigneur vous ne nous ferez  pas croire que vous ignorez que l’islam, loin de n’être qu’une religion, est une juridiction avec sa loi la charia dont la CEDH Commission Européenne des Droits de l’Homme a dit clairement qu’elle était  incompatible avec une démocratie dans son arrêt du 13 février 2003 .Dès lors il est clair que si vous réclamez la liberté de professer en public et en privé l’enseignement de son culte, les musulmans enseigneront la charia incompatible avec une démocratie donc avec notre république. Désolé d’avoir à vous le dire Monseigneur mais les conditions de ces liens ne sont donc pas remplies et  ces parlotes islamo-catholiques où les seuls à faire un pas vers l’autre sont les catholiques sont inutiles voire contre-productives pour la religion catholique.

La suite à cette page: http://sitasecure.wordpress.com/2012/04/09/deux-prelats-devoyes-mgr-dubost-et-le-pere-roucou-a-luoif/

L’islam à la conquête de l’Europe [vidéo régulièrement censurée]

Filed under: Haine de l'Occident,immigration,invasion,islam,islamisation — francaisdefrance @ 08:38

A voir revoir et diffuser largement auprès de vos amis , connaissances, voisins, collègues de travail etc.

L’URL de cette vidéo est https://www.youtube.com/v/MKZebgKZgu8

Le maire socialiste d’Angoulême cautionne une exposition-photo à la gloire du Hamas

Programmée dans le cadre de la Quinzaine culturelle de l’association Charente Palestine Solidarité, l’exposition Hamas de Frédéric Sautereau photojournaliste militant doit être présentée à partir de mardi prochain 10/4/12 à l’Hôtel Saint-Simon, mise à disposition par la mairie d’Angoulême.

Accueillir une expo photo consacrée au Hamas est bien vu dans certains milieux ou les terroristes de cette organisation sont présentés comme des victimes, alors que ce sont des assassins et des criminels de guerre.

Dans la nuit du 8 au 9 octobre 1942, 422 juifs sont arrêtés et rassemblés à la Salle Philharmonique d’Angoulême (actuellement le Conservatoire Gabriel Faure). Ils seront tous déportés vers Auschwitz.  Huit survivants en reviendront.

Aujourd’hui, la ville d’Angoulême honore des tueurs de Juifs : Le Hamas au nom de la sacro-sainte liberté d’expression.

Elle se défend sous couvert d’associations pseudo Juives comme l’Union juive française pour la paix et l’association juive La Paix Maintenant dont l’activisme gauchisant est anti Israélien, le tout orchestré par Charente Palestine Solidarité.

La mairie d’Angoulême pleure les juifs exterminés par les Nazis mais fait l’apologie du Hamas qui vise la destruction d’Israël.

Les élus de la ville d’Angoulême et Frédéric Sautereau ont-ils lu la charte du Hamas qui veut détruire Israel? J’en doute
http://www.amitiesquebec-israel.org/textes/charteham.htm

Le romantisme du Hamas a touché l’œil subjectif de Frédéric Sautereau.
Le photographe réussit une illusion d’optique jouant sur l’émotionnel pour tromper le système visuel humain (depuis l’œil jusqu’au cerveau) et aboutit à une perception déformée de la réalité.
Le « grand reporter » va donc pouvoir exposer ses petites photos à la gloire de cette organisation terroriste.

En les montrant sous un jour favorable, il fait l’apologie du terrorisme.
Que fait-il des centaines d’attentats du Hamas, des milliers de roquettes envoyées sur la population civile d’Israël ?
le Hamas est un parti nazi, reconnu comme mouvement terroriste par la France, l’Europe, les Etats-Unis, le Canada.

Ce groupe effectivement démocratiquement élu comme le fut Adolph Hitler ne dérange personne et encore moins le Maire socialiste d’Angoulême.
Cette exposition de la honte n’honore pas la ville et ses élus et ne peut qu’encourager les antisionistes pardon les antijuifs comme Mohamed Mera à passer à l’acte.
Qui ne pourrait se scandaliser à la vue de ces photos déchirantes, complaisamment mise en scène le plus souvent, de camps de réfugiés, de scènes de guerre et de misère, qui ne pourrait se scandaliser devant ce reportage propagandiste, qui ne pourrait se scandaliser devant ces témoignages de personnalités jouant de leur aura (le plus souvent supposée) pour diffuser des messages de haine (Hessel & co ).

La « cause palestinienne » est donc le mouvement à la mode, de quelques horizons que l’on soit, on trouve toujours un moyen de s’y raccorder et une raison d’y adhérer.

Servis par un plan de communication remarquable de la ville d’Angoulême, « les palestiniens » peuvent mobiliser un capital de sympathie sur leur cause et Frédéric Sautereau ne peut l’ignorer.

La « cause palestinienne » est devenue au fil des ans et des opérations médiatiques larmoyantes comme celle-ci, l’opium des bonnes consciences.
C’est d’ailleurs la seule cause à travers le temps et l’espace où l’on épouse plus la haine de l’adversaire que l’empathie pour l’allié.

Je rappelle au maire d’Angoulême, ses élus et au photojournaliste militant Frédéric Sautereau  que la propagande désigne un ensemble d’actions psychologiques influençant la perception publique des événements, des personnes ou des enjeux, de façon à endoctriner ou embrigader une population et la faire agir et penser d’une manière voulue.
De manière schématique, les photos de l’auteur se concentrent sur la manipulation des émotions, au détriment des facultés de raisonnement et de jugement.
Après avoir vu ces photos , il s’agit de pure propagande.
Cherchant à aiguiller les espérances de l’opinion publique, à modifier les actions des personnes ciblées car elle façonne la connaissance des personnes par n’importe quel moyen dont la diversion ou la confusion.

Lors d’une guerre, la propagande est utilisée pour déshumaniser l’ennemi et susciter la haine, le Hamas ne peut que s’en féliciter.
Les nazis ont largement employé des techniques de propagande pour la prise de pouvoir de Hitler.
Le futur dictateur fut appuyé en ce sens par Joseph Goebbels Docteur en philosophie et journaliste, devenu synonyme des mensonges et des haines que sont capables de diffuser les propagandes des États totalitaires.

Les photos de l’auteur ressortent davantage de la manipulation émotionnelle.
Un public qui a peur est en situation de réceptivité passive, et admet plus facilement l’idée qu’on veut lui inculquer.

Je ne peux pas imaginer une exposition Photo à la gloire :
Des terroristes du Hezbollah qui en 1982 ont fait 248 morts américains et 55 morts français dans l’attentat du Drakkar au Liban.
Des auteurs de l’attentat Anti Français de Karachi en 2002 qui a fait 14 morts, dont 11 employés français de la DCNS (Direction des constructions navales).
Ou pourquoi pas d’Al-Qaïda  mouvement terroriste islamiste prônant le Djihad (la Guerre sainte) contre les mécréants : Juifs et Chrétiens.

Mais Peut être ces reportages seront les prochains prévus dans l’agenda du grand reporter militant Frédéric Sautereau toujours en quête d’une nouvelle médaille.

Dans une allocution au palais de l’Elysée le 22/3/12,  le président Nicolas Sarkozy avait précisé que des mesures seront prises pour réprimer « l’apologie du terrorisme » ou « l’appel à la haine et à la violence ».

Nous verrons…

Jean Vercors

ACTION

Copier/coller ce texte de Jean Vercors dans votre traitement de textes préféré, imprimez-le et envoyez-le à ce maire indigne Philippe Lavaud pour lui manifester votre réprobation.

Vous pouvez aussi envoyer un courriel aux Angoumois(es) que vous connaissez avec le texte de Jean Vercors comme message pour qu’ils sachent que leurs élus soutiennent le Hamas, une organisation terroriste qui appelle à la destruction d’Israel  pour qu’ils ne puissent pas dire qu’ils ne savaient pas.

Avec Google il est aisé d’obtenir l’adresse de la mairie d’Angoulême http://www.angouleme.fr/spip.php?article345. Vous pouvez aussi envoyer ce message aux élus d’Angoulême qui ont cautionné cette infâmie ainsi qu’à Frédérique Sautereau en allant sur son site http://www.fredericsautereau.com/ où figure un formulaire de contact accessible grâce à un lien « contact » en première ligne de la page d’accueil. Pour les courriels, si vous ne désirez pas laisser de trace (votre IP) utiliser la messagerie anonyme  http://anonymouse.org/anonemail.html