Francaisdefrance's Blog

08/04/2012

M. le maire, pouvez-vous me garantir que mes enfants ne mangent pas halal à la cantine ?

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:43

Posted on 2 avril 2012 by Jean-Claude Miribel – Article du nº 245

Monsieur le Maire,

Par la présente, je vous demande de bien vouloir m’apporter, par retour, toutes garanties que mes enfants ne mangent pas, à la cantine, de viande provenant d’un abattage rituel.

Par respect du principe de précaution d’abord. Dans la plupart des abattages rituels, l’animal est largement égorgé, il respire son propre sang, le contenu de son estomac, se débat dans son urine et ses excréments… le risque sanitaire est ainsi très élevé, ce qui est attesté par de nombreux vétérinaires. Je refuse de faire courir de tels risques à mes enfants.

Pour des raisons éthiques, voire philosophiques, ensuite : 15 à 25 centimes au kilo sont reversés à certaines organisations religieuses, pour l’abattage rituel. Je refuse de contribuer à quelque religion que ce soit à mon insu.

Par respect pour l’animal encore : la bête est égorgée, souffre pendant qu’elle perd son sang, se débat pendant quinze à vingt minutes, alors que la loi laïque impose l’étourdissement instantané. Je ne souhaite pas aggraver inutilement la souffrance animale.

De plus, les personnes engagées par les abattoirs, souvent publics voire au moins subventionnés, pour procéder à ces abattages, le sont en vertu de critères discriminants quant à l’appartenance à une religion, à un sexe… ce, en contradiction avec la loi de 1905 sur la laïcité, qui interdit toute subvention aux organisations religieuses, ainsi qu’au Code du travail.

Si vous me répondez que vous ne pouvez m’apporter cette garantie, ce qui serait scandaleux dans un état laïque, j’en prendrais acte, et comme je ne peux pas me permettre d’enlever mes enfants de la cantine, je les enverrai à l’école avec de la nourriture préparée par mes soins, à base de viande bovine importée d’Argentine, par exemple, ou de viande de porc.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de ma meilleure considération.

Jean-Claude Miribel

PS : Nous encourageons nos lecteurs à reproduire cette lettre, et à l’envoyer à leur maire.

Source: http://ripostelaique.com/m-le-maire-pouvez-vous-me-garantir-que-mes-enfants-ne-mangent-pas-halal-a-la-cantine.html#.T4GMd5llck8.facebook

Tariq Ramadan appelle les musulmans à la «résistance»

Tariq Ramadan est obligé de se démasquer. Pour lui les musulmans ne doivent pas s’intégrer. Au moins les choses sont claires. Il doit être déclaré persona non grata en France.

Par Jean-Marie Guénois Publié le 08/04/2012 à 13:43Réactions (171)

Tariq Ramadan samedi soir au Bourget pour le 29e congrès de l'UOIF.
Tariq Ramadan samedi soir au Bourget pour le 29e congrès de l’UOIF.Crédits photo : JACQUES DEMARTHON/AFP

Devant 40.000 fidèles réunis par l’UOIF au Bourget, l’intellectuel n’a pas ménagé ses critiques contre le gouvernement et a appelé les musulmans «à ne pas répondre aux attaques» mais à cultiver leur identité «française et musulmane».

Il demande à ne pas être applaudi. Orateur brillant, Tariq Ramadan, a tenu en haleine et sans note, samedi soir au Bourget, plusieurs dizaines de milliers de musulmans venus assister au 29° congrès de l’Union des Organisation islamiques de France (UOIF). Il en était l’invité vedette depuis que le gouvernement avait interdit la venue de six prédicateurs pour leurs propos explicitement antisémites. Il en était aussi l’invité controversé car le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, a publiquement regretté, vendredi, qu’il soit maintenu à l’affiche, lui reprochant d’avoir défendu un «moratoire sur la lapidation des femmes».Les encourageant à ne pas céder à la «réaction», Tariq Ramadan, a plutôt appelé les musulmans qui l’écoutaient – hommes d’un côté, femmes, toutes voilées, de l’autre – et des milliers de fidèles debout au fond, à une forme subtile de «résistance». «Je vous remercie d’avoir tenu bon, a-t-il lancé, malgré les pressions et les accusations». Car «c’est aussi l’honneur de la France d’accueillir cette rencontre». Décochant cette première critique: «On ne peut pas se prévaloir de Voltaire pendant quatre ans et l’oublier à deux semaines de l’élection» invitant à «ne pas confondre la France avec ceux qui la représentent».L’intellectuel suisse, petit fils de Hassan al Banna, fondateur en 1928 des Frères musulmans en Egypte, a alors accusé le gouvernement de faire de la «surenchère» et de la «diversion» vis-à-vis de la «vraie crise économique», en misant, selon un «stratagème», sur les questions «de sécurité» qui sont pourtant «trop sérieuses pour être mises en scène». Posant en particulier la question du bilan pour les banlieues: «Qu’est ce qui a été fait depuis les émeutes de la banlieue en 2005 pour répondre au mal être, pas de travail, pas d’habitat?». Ou critiquant, sur le plan européen cette fois, le traitement «comme des animaux» des «charters de clandestins».Citant l’exemple du «Prophète» qui a plusieurs fois connu l’adversité, il a recommandé aux 40 000 musulmans présents, de se placer «toujours avec élégance» dans une sorte «d’exil» intérieur: «Eloigne-toi d’eux, dans un bel exil». Et de lier, par conséquent «la foi et la résistance», la foi qui a «une vue longue». Une résistance calquée sur la stratégie du fondateur de l’islam: «Pourquoi le Prophète a-t-il été si efficace à la Mecque?» a demandé Tariq Ramadan à l’auditoire. Réponse: «Parce qu’il connaissait bien la société» de cette ville. Et «qu’en France, vous avez à connaître votre société».

Appelant donc à la connaissance de l’islam pour en connaître «la lumière», à son étude approfondie, il a demandé aux musulmans présents de prendre «conscience de leur responsabilité»: «En France, il faut comprendre cela. Nous portons un dépôt, un message»: «l’islam est un et accepte toute les cultures». Mais «il va falloir résister» a-t-il prévenu. D’abord contre soi-même, son «égo», fustigeant alors «l’arrogance» mais recommandant la «dignité»: «Je reste moi-même». Mais aussi résistance contre l’adversité car «ils vont t’attaquer». Pour en déjouer les pièges: «Si vous répondez aux attaques, vous devenez l’objet de leur histoire». Résistance, enfin, pour un projet plus large: «Soyez à la fois ambitieux pour changer le monde et humble».

Savoir «acquérir les instruments des Occidentaux»

Développant toujours la comparaison avec la stratégie du Prophète, il a alors déconseillé la voie de la négociation avec les gouvernements. «Tu veux protéger ta communauté en parlant avec le pouvoir et avec les riches». Une fausse piste selon lui: «Soyez toujours du côté des opprimés, c’est le seul pouvoir qui compte». Il a donc invité à «ne pas perdre de temps» et à ne pas compter «avec ceux qui ont un pouvoir de cinq ans», qui manient «le mensonge» et «l’hypocrisie» mais à devenir des «citoyens libres et indépendants». Car, «c’est fini le temps où l’on vous parle comme à des enfants et où on vous regarde comme si vous étiez en voie de maturation».

Tariq Ramadan a alors appelé les musulmans à apporter «leur contribution pour tous les droits». «Il faut un discours musulman sur «les libertés», sur l’égalité homme femme – «il faut plus de femmes à l’UOIF» – sur le respect des jeunes». Mais aussi développer «l’esprit critique» car il faut «poser des questions» et savoir «acquérir les instruments des Occidentaux». Evoquant alors le moment «historique», de la «présence des musulmans en Occident», il a lancé un appel à «l’unité» de la «diversité musulmane» pour ne surtout pas importer le «conflit chiite-sunnite» en Europe.

Affirmant, en conclusion, un «non, sans condition à l’antisémitisme», il a critiqué une nouvelle fois «l’oppression» du peuple palestinien, «ce qui n’a rien à voir avec l’antisémitisme», a-t-il pris soin de préciser. Avant sa prière finale, il s’est moqué des «services de renseignements généraux» présents dans la salle, déclenchant cette fois, des applaudissements: «Rapportez bien au gouvernement ce que l’on a dit, vraiment, pas ce que l’on aurait pu dire».

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/04/08/01016-20120408ARTFIG00082-tariq-ramadan-appelle-les-musulmans-a-la-resistance.php

Quick « halal » : ouverture d’un 23e restaurant

N’oubliez pas que Quick appartient à la Caisse des Dépots et Consignations…Encore une victoire pour les collabobos…

Quick halal

Comme d’habitude avec l’islam, Sarkozy fait un pas en avant et se dépêche de faire 2 pas en arrière alors qu’il faudrait de la fermeté en continu.

Quick voit le halal en rose. Après la conversion au prétendu « halal » de 22 de ses restaurants qui perdaient beaucoup d’argent, le groupe français ne regrette pas son choix. La polémique de février 2010 provoquée, une fois n’est pas coutume, par Marine Le Pen lui a particulièrement profité. Les Quick « halal » eurent une couverture médiatique inespérée, en France et à l’international. Soit une campagne de publicité de plusieurs centaines de milliers d’euros, voire de millions d’euros.

2011 fut une année moins profitable. Le halalgate n’a pas épargné Quick, qui a choisi en toute connaissance de cause de se fournir en viandes certifiées par la SFCVH-mosquée de Paris d’une part et par l’ACMIF-mosquée d’Evry, soit deux organismes de certification qui n’emploient pas de contrôleurs qu’ils enverraient sur les sites de production et les sites d’abattage pour un contrôle permanent, systématique et indépendant.

En août 2011, le groupe Quick considéra l’un de nos articles (voir Quick « halal » : fin de partie pour les mosquées d’Evry et de Paris) relevait de la diffamation. Six mois plus tard, le géant du fast-food nous donne raison : les organismes de certification rattachés aux mosquées d’Evry et de Paris doivent être remplacés par celui de la mosquée de Lyon, l’ARGML.

Aujourd’hui, le prétendu « halal » fait partie du groupe Quick. Il n’est pas envisageable d’y renoncer. Mieux, un 23e restaurant devrait ouvrir dans les prochaines semaines. Il ne s’agira pas d’une nouvelle ouverture, mais de la conversion au halal d’un restaurant existant, celui de la ville de Saint-Denis, situé sur l’île de la Réunion. Ce changement ne devrait pas faire l’affaire des restaurants McDonald’s de l’île. Depuis plusieurs années, l’enseigne fait l’objet de suspicion, notamment depuis 2010 lorsque la communauté musulmane a appris que les fournisseurs des restaurants n’étaient autre que Doux et McKey qui a longtemps du reste fourni entre autres les Mcdo du Maroc, avec une certification délivrée par la SFCVH-mosquée de Paris.

Source: http://www.fn92100.com/article-quick-halal-ouverture-d-un-23e-restaurant-102955761.html

UOIF: pourquoi ne pas interdire le congrès islamiste du Bourget ?

Par Yves Thréard le 29 mars 2012 15h56 | Lien permanent | Commentaires (70)

Il a fallu les tueries terroristes de Toulouse et Montauban pour qu’enfin la France mette un peu plus son nez dans le congrès annuel du Bourget, organisé du 6 au 9 avril par l’Union des organisations islamiques de France. Plus connue sous le sigle d’UOIF, cette structure intégriste, fondamentaliste, qui représente un pourcentage infime des musulmans de France, prend pourtant beaucoup de place dans notre pays.

Elle prône un islam radical, politique, contre la mixité hommes-femmes, contre les relations entre musulmans et non musulmans. Et tient un double discours sur l’antisémitisme et le voile. Bref, l’UOIF, proche des thèses des Frères musulmans, est plus favorable à la charia qu’à la laïcité. Et dire qu’elle siège au très officiel Conseil français du culte musulman (CFCM), fondé par Nicolas Sarkozy, qu’elle forme des imams en France et qu’elle dirige des mosquées sur notre territoire…

Sa réunion annuelle du Bourget, qui existe depuis 1988, est l’occasion pour elle de faire venir des prédicateurs du Proche Orient qui disent des horreurs sur l’Occident et notre pays. Il est heureux que le gouvernement ait décidé, cette année, de dissuader ou d’interdire la venue de six d’entre eux. Mais le sulfureux Tariq Ramadan sera malheureusement là.

Deux questions : pourquoi le gouvernement n’interdit pas tout simplement, et définitivement, ce congrès islamiste du Bourget ? Il en a les moyens. Pourquoi ne surveille-t-il pas d’un peu plus près les activités de l’UOIF ? Il en a aussi les moyens puisqu’il les met en œuvre contre bien d’autres structures prétendument

Source et commentaires à cette page: http://blog.lefigaro.fr/threard/2012/03/uoif-pourquoi-ne-pas-interdire.html

Les Bobards d’Or 2012

Les nominés et leurs oeuvres, les promus 2012 et la cérémonie de remise des prix

les postulants/nominés et leurs oeuvres: nous avons perdu le lien; quelqu’un peut-il nous l’envoyer en commentaire?

Les heureux promus http://fr.novopress.info/110089/les-resultats-des-bobards-dor-2012-et-le-lancement-de-lobservatoire-des-journalistes/

La vidéo de la cérémonie de remise des prix: http://dai.ly/GFPGH9