Francaisdefrance's Blog

19/03/2012

Et soudain, les Identitaires devinrent fascistes…

C’est la dernière lubie des « anti-fa »-bobos-gauchiottes qui décidément ne savent plus qui emmerder. Pour ces révolutionnaires des bacs à sable, les Identitaires seraient des fascistes… On devrait leur envoyer des skins pour leur expliquer comme il faut…

Et en outre, cette manifestation s’est passée à Toulouse. Vous savez, cette ville où l’on abat froidement des enfants de confession juive… Mais ça, ça ne doit pas les intéresser, les anti-fa…

FDF

.

L’anti-fa par exellence…

.

Les militants antifascistes mobilisent contre les identitaires…

300 manifestants ont affirmé leur colère à l'égard des Identitaires toulousains./Photo DDM, Frédéric Charmeux.
300 manifestants ont affirmé leur colère à l’égard des Identitaires toulousains./Photo DDM, Frédéric Charmeux.

La manifestation antifasciste a réuni plus de 300 personnes hier à Toulouse. Un cortège bruyant, très encadré, qui ne s’est autorisé aucun excès ou dégradation. Les associations de l’ultra-gauche, (CNT, No Pasara, Al, UAT, Libertat sud, etc) ont largement mobilisé hier après-midi à Toulouse. La manifestation visait à s’opposer à la création de « L’Oustal », un local associatif maison « de l’identité toulousaine », selon ses créateurs. « Une succursale du Bloc identitaire », affirment au contraire les organisateurs du rassemblement, très remontés contre cette « organisation » qu’ils jugent « puante, ouvertement raciste, xénophobe et homophobe ! »

Parti de la place Arnaud-Bernard, escorté par un service d’ordre important mais discret (policiers en civil), le cortège a progressé jusqu’au boulevard Armand-Duportal aux sons de slogans assez classiques : « Pas de fascistes dans nos quartiers », « Non au local des identitaires, « Toulouse restera toujours une ville antifasciste » « Toulouse mixité et populaire »…

Une fois arrivé sur les allées de Barcelone, où se trouve le local « L’Oustal », la tension est montée d’un cran. Pas à cause de l’imposant barrage mis en place par les CRS pour empêcher l’accès à l’adresse de toutes les colères. Mais très vite, les manifestants ont remarqué la présence de Matthieu Clique, qui filmait la manifestation depuis un balcon. Cet étudiant de 23 ans est le responsable du local des jeunesses identitaires. Sa présence, tous sourires, caméra à la main, a provoqué la colère de nombreux participants au rassemblement. Les gestes injurieux, les insultes, les provocations ont volé bas sous le regard stoïque des forces de l’ordre. Puis le cortège a repris sa route sans pouvoir emprunter la rue Lejeune, elle aussi barré, cette fois par un cordon de gendarmes mobiles.

Un dernier tour sur les allées de Barcelone, à l’angle du boulevard Leclerc pour raviver les slogans antifascistes et le cortège a repris la direction de Compas Caffarelli via la place Heracles dans le calme. Les manifestants ont même observé un silence total et respectueux lorsqu’ils ont croisé sur le chemin pompiers et équipe du SMUR 31 en train d’essayer de sauver un motard blessé dans un accident de la route.

La manifestation qui, c’est une première, avait fait l’objet d’une déclaration en préfecture et avait son propre service d’ordre, s’est ensuite disloquée sans incident. Il est probable que les rencontres entre les deux camps vont se poursuivre dans les prochaines semaines. Loin de regards et des services d’ordre et pas seulement pour échanger des idées…

Source: http://www.ladepeche.fr/

2 commentaires »

  1. ECHEC ET MAT 300 guignols pour manifester c’est ce que l’on appelle un fiasco!!!

    Commentaire par marco — 19/03/2012 @ 17:24 | Réponse

  2. La Dépêche fait un article sur une manif de 300 misérables gauchistes alors que ce même samedi il y a eu une autre manifestation « anti 19 mars 1962 » de plus de 1000 personnes et là pas de compte-rendu.

    Cela n’a rien d’étonnant de la part de ce torchon MAIS nous pouvons très
    facilement prendre La Dépêche à son propre piège.

    En effet il y a eu ce dimanche un article sur la manifestation de la FNACA de ce lundi (complètement sabotée par le meurtre des juifs ce lundi à la même heure)
    :
    http://www.ladepeche.fr/article/2012/03/17/1308548-50e-anniversaire-du-cessez-le-feu-en-algerie.html

    Les commentaires sont interdits sur l’article anti-identitaires, comme sur tous les
    articles où les journalistes de La Dépêche savent parfaitement que la majorité
    des commentaires seront critiques, voire carrément négatifs.
    Par contre les commentaires sont pour l’instant autorisés sur l’article à propos
    de la FNACA

    J’ai posté le commentaire suivant :


    La manifestation a déjà eu lieu…

    Hier, samedi 17, manifestation à ce même monument aux morts avec entre 1000 et
    1500 manifestants pieds noirs et harkis, contre le choix du 19 mars comme date
    de célébration de la fin de la guerre d’algérie. En effet cette date fut en
    réalité le début des massacres de tous ceux désormais non-défendus par l’armée :
    80% des morts ont eu lieu après le soit-disant « cessez-le-feu » !
    Cortège : monument aux morts, préfecture, rue de Metz, rue Alsace-Lorraine,
    place du Capitole, rue Alsace-Lorraine, rue Bayard puis terminus au pont Bayard
    (en face de la gare) pour en plus protester contre le projet du maire Cohen de
    débaptiser ce pont pour le rebaptiser « 19 mars 1962 ».

    Il ne sera sans doute pas publié car j’ai eu le message suivant :
    « Votre commentaire a bien été pris en compte. Il sera publié lorsqu’il aura été
    approuvé par les modérateurs du site »
    C’est caractéristique des articles où les journalistes de La Dépêche savent
    qu’il risquent d’avoir des contradicteurs mettant en lumière leurs parti-pris
    sectaires, donc ils lisent les commentaires avant publication pour pouvoir
    censurer ceux qui ne vont pas dans leur sens.

    Je vous propose de relayer le présent message auprès des participants à notre
    manifestation et des sympathisants qui n’ont pas pu être présents afin qu’il
    aillent à leur tour poster des commentaires sur l’article FNACA de La Dépêche.
    Ils peuvent d’ailleurs copier-coller le commentaire proposé ci-dessus : j’ai
    noté que, parfois, en insistant à plusieurs reprises certains commentaires
    finissent par être validés, de guerre lasse ou parce que parfois, le censeur
    n’est pas bien au courant du fonctionnement de La Dépêche et laisse passer par
    erreur certains commentaires critiques.
    L’inscription pour pouvoir poster des commentaires est très simple et sans
    conséquences (La CNIL fonctionne sur ce point).
    On peut même s’inscrire avec un email fictif créé pour la circonstance (par
    exemple sur yopmail.com) : ça marche très bien.

    Il est probable que si les commentaires ne plaisent pas ils seront censurés, et
    que s’il y a trop de commentaires critiques, ils interdiront purement et
    simplement les commentaires, comme pour l’article sur la manif des 300
    gauchistes.
    Cela s’est déjà produit sur de nombreux articles dans le passé.
    Ce serait déjà une petite victoire d’obtenir l’interdiction des commentaires
    pour l’article à propos de la FNACA.
    En effet tous les internautes savent désormais que lorsque les commentaires sont
    interdits sur un article c’est que l’article est de la pure progagande 100% !

    Commentaire par shak273 — 19/03/2012 @ 19:41 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :