Francaisdefrance's Blog

13/03/2012

« Chances pour la France »: Kamal, Tunisien, poignarde 5 personnes au « hasard » !!!

Diversité, immigration, re-peuplement de la France, tolérance, terre d’asile, une foule d’ingrédients pour une France ouverte et plus « riche »…

FDF

.

Paris : ivre, il poignarde cinq passants au hasard

Scène de terreur, dans la nuit de samedi à dimanche, à Paris. Un homme, armé d’un couteau, s’en est pris à cinq passants avant de tenter de les poignarder. Deux victimes ont été grièvement blessées avant d’être évacuées vers l’hôpital. Leurs jours ne sont pas en danger. Les trois autres ont été plus légèrement touchées.

 

L’agresseur a été interpellé quelques instants plus tard avant d’être placé en garde à vue dans les locaux du 2e district de police judiciaire (DPJ). Kamal A., un Tunisien de 34 ans, ne s’est pas expliqué sur les raisons de ses actes, affirmant ne plus très bien se souvenir du déroulement de cette quintuple agression

Tout commence hier vers 2 h 20, au niveau de la rue de Belleville dans le XXe arrondissement. Deux hommes, armés respectivement d’un revolver et d’un couteau, menacent un groupe de quatre personnes réunies devant l’entrée d’un bar. L’inconnu muni de l’arme blanche prétend avoir été bousculé et veut en découdre. Une jeune femme tente de le raisonner mais cette dernière voit l’homme fondre sur elle avant de tenter de la poignarder. Elle parvient à esquiver, en partie, le geste de son agresseur avant d’être légèrement touchée au cou. L’homme, manifestement sous l’emprise de l’alcool, prend la fuite en direction de la station de métro Belleville. Son complice en profite également pour disparaître dans une autre direction.

Déchaîné et déterminé

Sur son chemin, Kamal A., littéralement déchaîné, se jette sur un passant, rue Denoyez. La victime, âgée de 34 ans, est poignardée au niveau de l’abdomen avant d’être secourue par des témoins de la scène. Elle est rapidement évacuée dans un état grave vers l’Hôpital européen Georges-Pompidou dans le XVe. Quelques minutes plus tard, Kamal A., toujours aussi déterminé, s’en prend à un autre homme, âgé de 31 ans, rue du Faubourg-du-Temple dans le Xe. Sérieusement blessé au niveau de la poitrine, le trentenaire est transporté, après avoir perdu connaissance, à l’hôpital Lariboisière (Xe).

Dans la foulée, une quatrième victime est atteinte à la main avant d’être soignée à l’hôpital Tenon dans le XXe arrondissement. Une demi-heure après le début de son périple fou, Kamal A. porte un coup de couteau à un cinquième passant, le blessant légèrement. Il est alors arrêté par une patrouille de la brigade anticriminalité (BAC), rue Louis-Bonnet dans le XIe arrondissement.

« Au moment de son interpellation, il n’avait pas de papiers d’identité sur lui, confie une source proche de l’affaire. Il était très alcoolisé. Cet homme a été placé en cellule de dégrisement. Il est déjà bien connu des services de police mais pas pour des faits de cette nature. Pour l’heure, son geste reste inexplicable. Ces agressions auraient pu se solder par la mort d’une des victimes. Nous sommes passés très près d’un drame. »

L’agresseur devait être déféré lundi soir, devant un juge d’instruction.

Source: http://www.leparisien.fr/

3 commentaires »

  1. J t’y en foutrai moi !
    Une bastos entre les deux yeux !
    ça guérit de la connerie …

    Commentaire par henri — 13/03/2012 @ 18:30 | Réponse

  2. Pq on ne précise nulle part qu’aucun des « poignardés » n’était maghrébin ?
    Non mais c’est bon, pas besoin de me répondre…
    ************************************************************
    🙂 🙂 🙂
    FDF

    Commentaire par BVK — 14/03/2012 @ 15:46 | Réponse

  3. Mais, de quoi vous plaignez vous ? ce pauvre homme n’a tué personne, il n’avais pas 20.000 euros d’armes chez lui, il ne louait pas plusieurs appartement ni conduit de voitures haut de gamme avec ses 450 euros par mois.

    Avec un bon avocat, ce sont les victimes qui seront poursuivies pour racisme, insultes, et je ne sais quoi, faites confiance à SOS racisme et autres organismes subventionnés par les « sales blancs », « faces de craie », « croisés », « souchiens » que nous sommes. pour trouver du grain à moudre.

    Patience.

    Commentaire par Alain — 25/03/2012 @ 21:23 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :