Francaisdefrance's Blog

29/02/2012

Un an de prison ferme requis à l’encontre de Jean-Pierre Pagès-Schweitzer !!!

JPPS, l’ignoble criminel…

Toi aussi, tu as voulu dénoncer certaines vérités? Mon brave Jean-Pierre; « ils » veulent te la faire boucler? C’est le début de la charia?

Cette campagne d’application stricte du non respect de la liberté d’expression me fait vomir. C’est de la répression pure et dure. Au pays des droits de l’homme… On croit rêver.

En ces temps chaotiques, même l’humour est un crime. Comme en islam…

Tu as tout mon soutien ainsi que celui de nos amis communs.

FDF

.

mercredi 29 février 2012

IL N’Y AURA PAS DE MESSAGES AUJOURD’HUI : LE GRAND CRIMINEL JPPS AYANT DU COMPARAITRE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE PARIS

…LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE A REQUIS CONTRE LUI UN AN DE PRISON FERME !

Source: http://cafephilodedroite.blogspot.com/2012/02/il-ny-aura-pas-de-messages-aujourdhui.html

Merci pour la France, monsieur Guéant !!! Forsane Alizza atomisé !!!

Mille fois merci, monsieur le ministre, de ce geste républicain que beaucoup de Français patriotes attendaient.

FDF

.

Fin de l’aventure pour les cavaliers de la fierté !

.

Claude Guéant dissout un groupe islamiste radical: les fameux « cavaliers de la fierté » !

Le ministre de l’intérieur Claude Guéant avait prévenu : sa lutte contre l’islam radical passerait par la dissolution d’un groupe islamiste et l’expulsion d’un imam extrémiste. Le décret de dissolution du groupe Forsane Alizza (« cavaliers de la fierté ») devait être signé lors du conseil des ministres, mercredi 29 février. L’expulsion de l’imam, en revanche, est repoussée sine die.

Cette décision de dissolution est la première à l’encontre d’un mouvement islamique. L’association visée, « une centaine de personnes », selon le ministère de l’intérieur, est notamment accusée de « former à la lutte armée et d’attenter à la forme républicaine du gouvernement ». « Forsane Alizza présente le caractère d’un groupe de combat », précise le ministère, qui ajoute : « Par son appel à l’instauration d’un califat et à l’application de la charia (loi islamique) en France, l’association remet en cause le régime démocratique. » Forsane Alizza, qui, selon des déclarations de son principal responsable, Mohamed Achamlane, « refuse la laïcité », s’est illustrée par des manifestations contre la loi interdisant le port du voile intégral ou, plus récemment, en soutien aux intégristes catholiques protestant contre des pièces de théâtre jugées blasphématoires. Le 10 février, M. Achamlane, a été condamné en appel à 4 mois de prison avec sursis pour provocation à la discrimination raciale ; il était poursuivi pour avoir appelé à boycotter un restaurant McDonald’s, accusant la marque d’être au service d’Israël, et pour avoir détruit et appelé à brûler un code pénal, dans lequel, estime-t-il, « pas une ligne ne protège les musulmans ».

L’association, qui se met en scène sur son site Internet à travers des vidéos, reconnaît que le passage « à la lutte armée est possible si l’islamophobie s’intensifie ». Dans cette hypothèse, elle tente de recruter « des soldats » : « Si vous appréciez les sports de combat, alors votre profil nous correspond inchaalah » (sic). La dissolution du groupe amènera « les musulmans à se communautariser », assure son responsable sur le site de l’association.

« HOMME ÂGÉ »

En ce qui concerne l’imam Mohammed Hammami, la commission d’expulsion qui devait statuer le 7 février sur le sort de ce Tunisien de 76 ans ne se réunira que le 15 mai. Un délai dû à sa demande d’aide juridictionnelle. L’éventuel renvoi en Tunisie de ce religieux accusé par les pouvoirs publics d’avoir appelé à « fouetter à mort » les femmes adultères et d’avoir tenu des « propos violemment antisémites et discriminatoires » ne pourra donc pas intervenir durant la campagne présidentielle, ainsi que l’avait espéré le ministre.

M. Hammami est l’un des principaux responsables de l’association Foi et pratique, branche du mouvement ultra-orthodoxe du Tabligh. A ce titre, il a participé à la création du Conseil français du culte musulman (CFCM), en 2003. L’un de ses fils occupe des responsabilités au sein du CFCM. Le CFCM a pris acte de la demande d’expulsion, soulignant que les propos prêtés à cet imam « sont en totale contradiction avec les engagements de la fédération Foi et pratique ». Certains responsables musulmans s’étonnent que l’on s’en prenne aujourd’hui à cet « homme âgé », connu depuis longtemps pour son approche ultra-orthodoxe de l’islam.

Le ministère de l’intérieur a, semble-t-il, voulu faire un exemple alors que la place Beauvau observe, « depuis la victoire des islamistes aux élections en Tunisie », des prises de parole plus radicales de la part de certains imams. Les spécialistes de l’islam notent généralement une prudence dans l’expression publique des religieux radicaux et soulignent que nombre d’entre eux sont français et non expulsables. Pour ceux-là, « c’est le code pénal qui s’applique » rappelait le ministre dans Le Monde du 3 janvier. En dix ans, 34 imams ont été expulsés.

Source:  http://www.lemonde.fr/

Le califat est vivant et en pleine croissance au sein de l’Europe…

On nous assène sans cesse que l’islam n’est pas un danger. On va nous punir sévèrement si on dit du mal de cette idéologie. Tout cela dans le seul but que l’islamisation se passe sans résistance. Mais c’est compter sans les actions qui vont être déclenchées à une échelle plus grande afin de sauvegarder nos identités respectives.

Patriotes de tous pays, nous ne pouvons plus rester sans rien faire. J’ai comme l’impression que taguer des mosquées va rester un jeu d’enfant par rapport à ce qui va arriver… « Ils » l’ont cherché. Et j’ai même peur pour ceux qui les ont sciemment laissé faire…

FDF

.

Image d’illustration

.

ILS VEULENT IMPOSER L’ISLAM ET LA SHARIA LIBERTICIDE DANS L’EUROPE ENTIERE   ET  AUSSI DANS LE MONDE
VOUS NE POURREZ PAS DIRE QUE VOUS NE SAVIEZ PAS  !!!!!!
CE QUI M’INTERPELLE C’EST QUE NOS  GOUVERNEMENTS LES LAISSENT  FAIRE

Question    :  S’il  parvenaient à nous exterminer, comme  le prévoit leur livre de la haine, qui travaillerait en Europe
pour payer pour les aides sociales, et tout le reste bien entendu ?

JC JC…

.

26/02/2012
Autriche : conférence du Hizb ut Tahrir pour le renversement de la démocratie en Europe
Ces illuminés militent pour une théocratie fasciste suprémaciste mondiale et font de l’agitation insurrectionnelle en Occident.

La torontoise Raheel Raza a critiqué la naïveté de l’Australie et du Canada, qui permettent à ces extrémistes de tenir des rassemblements sur leur sol, ce qui lui a valu des menaces du Hizb ut Tahrir. Lire un résumé de leur programme barbare et haineux dans ce billet.

Voici la vidéo annonçant leur conférence d’Amsterdam sur le califat en juillet 2011 :

Islamic caliphate in Europe 2011:

  

.

http://www.youtube.com/watch?v=CftifoIw7QI&feature=player_embedded


________________

Un groupe fondamentaliste musulman organise une conférence sur la transformation de l’Autriche et d’autres pays européens en États islamiques.

La « Conférence 2012 sur le califat » aura lieu le 10 mars dans la ville autrichienne de Vösendorf, au sud de Vienne. Le thème principal de l’événement est : « Le califat : le modèle d’État du futur ». La conférence est organisée par le Hizb ut-Tahrir [Parti de la libération], un groupe extrémiste pan-islamique qui cherche à établir un État islamique mondial, ou califat, gouverné par la charia islamique.

Le Hizb ut-Tahrir est  interdit dans de nombreux pays, y compris l’Allemagne, mais il est libre d’agir en Autriche. Il est viscéralement opposé au capitalisme et à la démocratie occidentale et cherche à étendre le futur califat à l’Europe et aux États-Unis. La video promotionnelle de la conférence (en allemand) affirme que « le califat islamique est le seul système social et politique à proposer les bonnes solutions aux problèmes politiques, sociaux et économiques de l’humanité. »

Une conférence similaire du Hizb ut-Tahrir, qui devait se tenir en Belgique le 4 mars, a été interdite. Le groupe a également organisé une Conférence sur le califat à Amsterdam en juillet 2011 ainsi qu’à Chicago en juin 2010. Selon les analystes, la nature ouverte de la conférence de Vienne indique que le Hizb ut-Tahrir cherche à recruter de nouveaux membres parmi les musulmans européens.

Selon Steven Emerson, une autorité de premier plan sur les réseaux islamistes extrémistes, le Hizb ut-Tahrir émule le processus en trois étapes suivi par les musulmans qui ont instauré le premier califat islamique après la mort de Mahomet, le prophète de l’islam, en l’an 632.

Au cours de la première étape, le Hizb ut-Tahrir bâtit un parti en formant un noyau de partisans voué au recrutement et à la propagande. Dans la deuxième étape (dans laquelle le Hizb ut-Tahrir vient d’entrer en Europe et aux Etats-Unis), le groupe éduque les musulmans pour recruter un plus grand nombre de membres pour soutenir sa révolution. Après avoir gagné des adeptes, le Hizb ut Tahrir passe à la troisième étape : l’instauration d’un gouvernement islamique régi par la charia.

Alors qu’ils travaillent à islamiser l’Occident de l’intérieur, les musulmans insistent en même temps que les Occidentaux ne critiquent pas leurs actions. L’Organization de la coopération islamique (OCI), un groupe de 57 pays musulmans qui se présente comme la voix collective du monde musulman, a parrainé un symposium anti-islamophobie à Bruxelles le 15 et 16 février 2012.

Cet atelier de travail, le premier dans son genre, avait pour thème « Le dénigrement de l’islam et des musulmans dans les médias ». Il visait à « mettre en place des mécanismes d’information pour combattre les campagnes de dénigrement de l’islam dans les médias ».  Cet atelier fait partie du « Processus d’Istanbul », une initiative agressive des pays musulmans en vue de pénaliser la critique de l’islam en droit international.

Le but explicite du Processus d’Istanbul est d’enchasser dans le droit international une interdiction mondiale de tout examen critique de l’islam et de la charia islamique. Basée en Arabie saoudite, l’OCI exerce depuis longtemps des pressions sur l’Union européenne et les États-Unis afin qu’ils imposent des limites à la liberté d’expression et à la critique de l’islam.

L’OCI a maintenant redoublé d’efforts et mène une vigoureuse offensive diplomatique pour convaincre les démocraties occidentales de mettre en œuvre la Résolution 16/18 du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU qui appelle tous les pays à lutter contre «l’intolérance [religieuse], les stéréotypes négatifs et la stigmatisation … de la religion et des croyances ».

La résolution 16/18, adoptée par le Conseil des droits de l’Homme siégeant à Genève en mars 2011, est largement considérée comme une étape importante dans les efforts de l’OCI pour faire progresser en droit international la notion juridique de diffamation de l’islam.

La résolution du Conseil des droits de l’homme, tout comme la Résolution 66/167 discrètement approuvée le 19 décembre 2011 par les 193 membres de l’Assemblée générale de l’ONU, demeure cependant inefficace faute d’un appui solide en Occident.

L’OCI a donc remproté une manche diplomatique lorsque l’administration Obama a accepté d’accueillir la Conférence du Processus d’Istanbul à Washington, DC du 12 au 14 décembre 2011. Ce faisant, les États-Unis ont donné à l’OCI la légitimité politique qu’elle recherchait pour conférer une portée mondiale à son initiative visant à interdire la critique de l’islam.

Suivant l’exemple de l’administration Obama, l’Union européenne veut maintenant accueillir la prochaine conférence du Processus d’Istanbul. Jusqu’à présent, l’UE était restée à l’écart de l’initiative de l’OCI. Mais Ekmeleddin Ihsanoglu, Secrétaire général de l’OCI, affirme que la récente proposition de l’UE d’accueillir la conférence représente « un changement qualitatif dans la lutte contre l’islamophobie», selon l’Agence internationale de nouvelles islamique (IINA), l’organe officiel de nouvelles et de propagande de l’OCI.

Selon l’IINA, « l’islamophobie est un phénomène généralisé en Occident mais il est en augmentation dans les pays européens en particulier, d’une manière différente des USA,  qui avaient contribué à la rédaction de la résolution 16/18. La nouvelle position de l’Europe marque le début d’un changement par rapport aux réserves qu’elle a manifestées dans les années passées face aux efforts menés par l’OCI au Conseil des droits de l’Homme et à l’Assemblée générale des Nations Unies pour contrer la « diffamation des religions ».

Le rapport de l’IINA ajoute : «Des fonctionnaires de la direction des Affaires culturelles de l’OCI ont déclaré que la proposition de l’Union européenne d’accueillir la troisième réunion (la 1e s’est déroulée à Istanbul en juillet et la 2e à Washington, DC en décembre dernier) est considérée comme une nouvelle avenue prometteuse permettant de résoudre ce problème. La tenue de la réunion en Europe, qui est plus touchée par l’islamophobie et l’hostilité envers l’islam, donnera un momentum supplémentaire au ‘Processus d’Istanbul’. »

Selon l’OCI, l’atelier de lutte contre l’islamophobie tenu en février revêtait une « importance particulière » car il est intervenu à peine quelques semaines avant la réunion du Conseil des droits de l’Homme à Genève  du 27 février au 23 mars, au cours de laquelle la résolution 16/18 sera soumise à un second vote.

En septembre 2011, un organe de l’OCI, l’Organisation islamique pour l’éducation, la science et la culture (IESCO), a organisé un séminaire à Bruxelles sur « la manière d’approcher le problème de l’image stéréotypée de l’islam dans les programmes de télévision européens. » Le séminaire avait pour but d’aider les journalistes européens à « identifier les caractéristiques des stéréotypes sur l’islam dans les programmes de télévision européens, souligner le danger de la diffamation des religions, et clarifier la distinction entre la liberté d’expression et le droit à la différence culturelle, l’attachement à l’identité culturelle islamique et la lutte contre le racisme et la haine. »

Dans son dernier livre intitulé «L’Europe, la mondialisation, et la venue du califat universel », Bat Ye’or, une éminente spécialiste de l’islam en Occident, écrit que l’OCI est essentiellement un « aspirant califat universel » qui exerce une influence significative à travers l’Union européenne, l’ONU et d’autres organisations internationales.

Ye’or décrit un manuel de stratégie de l’OCI, «Stratégie de l’Action culturelle islamique en Occident», dans lequel l’OCI affirme que « les communautés d’immigrants musulmans en Europe font partie de la nation islamique. » Le document recommande « une série de mesures pour empêcher l’intégration et l’assimilation des musulmans dans la culture européenne. »

Selon Ye’or, « Le califat est vivant et en pleine croissance au sein de l’Europe … Il a progressé grâce au déni des dangers et à l’embrouillement de l’histoire. Il a avancé sur des tapis dans les couloirs dorés du dialogue, le réseau des Alliances et des partenariats,  sur la corruption de ses dirigeants, intellectuels et ONG, particulièrement à l’ONU. »

Soeren Kern est membre du directoire pour les relations transatlantiques du Grupo de Estudios Estratégicos (Centre d’Etudes Stratégiques  ), à Madrid.

 Source: http://www.postedeveille.ca/

D’après  : « Caliphate Conference » Seeks to Islamize Europe, U.S., par Soeren Kern, Stonegate Institute, 21 février 2012. Traduction par Poste de veille

1 Mars 1962… Mers El-Kébir. L’assassinat de la famille Ortéga.

Photo d’illustration…

.

Personnellement, je n’arrive pas à comprendre pourquoi certains ont prévu de faire défiler l’armée algérienne le 14 juillet 2012 sur les Champs Elysées. Devoir de repentance? Même pas. Se repentir de quoi? Soumission, plutôt…

En contrepartie, notre armée devrait aller défiler le jour de la fête nationale algérienne chez Bouteflika. Ben quoi? Echange de bons procédés, non?

Bon; il est certain que nos soldats pourraient bien se produire sous une avalanche de crachats… Mais, en France, on a déjà l’habitude…

Lisez ce qui suit.

FDF

« Aucune cause ne justifie la mort de l’innocent. Si je peux comprendre le combattant d’une libération, je n’ai que dégoût devant le tueur d’enfants » (Albert CAMUS)

Le printemps était revenu, avec ses éveils de sève, les gouttelettes vertes et les blanches éclosions des fleurs au bout des branches. C’était le retour des papillons, des oiseaux, de la vie. Tout reverdissait comme par enchantement ; les mimosas, fleuris à profusion, ressemblaient à d’énormes bouquets dans lesquels les colibris chantaient de leur toute petite voix douce, pareille à la voix des hirondelles qui jaseraient en sourdine. Et la nature s’était tant hâtée d’enfanter tout cela, qu’en huit jours elle avait tout donné…

Pourquoi tant de hâte ? Savait-elle alors que c’était là son dernier printemps ?… Voulait-elle offrir une ultime vision de Paradis à ceux pour qui le glas allait sonner ?

Le 1er mars 1962, tombait un jeudi. Il faisait le temps même de la vie, le temps qu’on imagine pour le Paradis. Un air doux et léger, un ciel aux profondeurs bleues à qui le soleil réservait sa plus fastueuse débauche de lumière, une senteur subtile de jardin laissait supposer une journée radieuse…

Il était environ 11h, un groupe de Musulmans fit irruption dans la conciergerie du stade de La Marsa, à Mers El-Kébir, tout près de la base militaire. Dans une véritable crise de folie meurtrière collective, ces hommes s’emparèrent de la gardienne, une européenne de trente ans, Mme Josette Ortéga et, sans la moindre raison, à coups de hache, la massacrèrent. Couverte de plaies affreuses, dans un ultime effort, elle tenta de s’interposer entre les bourreaux déchaînés et son petit garçon, mais en vain. Les tortionnaires déments frappèrent encore sous les yeux horrifiés du petit André, quatre ans, puis quand il ne resta plus qu’une loque sanguinolente, ils se saisirent de l’enfant et lui broyèrent le crâne contre le mur.

Alors que, leur forfait accompli, ils s’apprêtaient à partir, ils aperçurent la fillette, Sylvette, cinq ans, qui venait du jardin, les bras chargés de fleurs. Aussitôt l’un des hommes se jeta sur elle, la roua de coups puis, la saisissant par les pieds, lui fracassa la tête contre la muraille.

Quand M. Jean Ortéga, employé à la direction des constructions navales, franchit la grille du stade, le silence qui régnait le fit frissonner. D’ordinaire, ses enfants accouraient, les bras tendus dans un geste d’amour. Une angoisse indéfinissable le submergea. Il approcha lentement, regarda autour de lui… puis, là, dans la cour, un petit corps désarticulé tenant encore dans ses mains crispées des géraniums, la tête réduite en bouillie, une large flaque de sang noirâtre tout autour.

L’univers qui tourne comme une toupie : rouge, noir, blanc ; parler… crier… non… rien : l’effondrement enfin, salutaire, libérateur, mort et vie à la fois : le hurlement. Il se précipita, se figea devant le corps de son enfant, les yeux fixes, la bouche ouverte, semblant avoir été atteint par une soudaine paralysie. Puis son regard se porta à l’entrée de la maison… une mare de sang, un corps gisant, disloqué, mutilé par d’horribles blessures et près de lui, une petite forme qui n’avait plus de visage humain. Ce fut l’écroulement, la folie, la fin du monde…

… Ce sont là des mots qui pleurent et des larmes qui parlent…

Comme on pouvait s’y attendre, la funeste nouvelle se répandit comme un éclair. Le nom des victimes courut sur toutes les bouches ; les commentaires, les controverses violentes, les supplications lamentables, les récits décousus, les vociférations se fondèrent en une rumeur profonde d’ouragan prêt à se déchaîner.

Les Kébiriens étaient anéantis. La famille Ortéga était connue et aimée de tous. Les supporters du club de football « La Marsa » la côtoyait chaque dimanche.  Après le choc, ce fut la révolte… Comment demeurer impassible après une telle monstruosité ? Comment prêcher la modération à un père qui découvre pareille horreur ? Quelles paroles de consolation pourrait-on lui apporter ? La lutte pour l’indépendance de son pays justifie-t-elle de semblables abominations ?

Et la rumeur s’amplifia… et le tonnerre gronda…

–          Ils sont morts ? Comment sont-ils morts ? Qui a fait cela…

Il y avait dans ces questions un frémissement de colères, un foisonnement de fureurs, une tempête encore contenue de vengeances. L’amour patiemment cultivé depuis des générations s’était subitement transformé en une haine qui bouillonnait dans toutes les âmes.

Les opinions s’échauffaient, s’exaspéraient, s’entrechoquaient et l’esprit de vengeance se réveilla en cette population assommée et exacerbée par tant d’années de terrorisme sordide. Sous les rougeurs tragiques du crépuscule, la cohue houleuse prit l’apparence d’une horde de sauvages mutinés. L’unique pensée qui talonnait tous ces gens, la pensée soudaine qui avait traversé tous les esprits comme un éclair, c’était d’empoigner le premier arabe venu pour frapper.

Sur la grande clarté fauve du soleil déclinant, une sorte de fatalité pesait sur toutes les consciences… et le tragique enchaînement de la violence se perpétua aux confins de la folie.

Si l’on ne pouvait excuser tout à fait ce talion, on pouvait, tout au moins, essayer de le comprendre. Voilà sept années que l’on massacrait en Algérie, que l’on mutilait, que l’on violait et que l’on pillait. Aujourd’hui, les Européens répliquaient et versaient dans le désespoir. Voilà les causes des « ratonnades » et de la vengeance ! Voilà la raison de la création de l’OAS !

Si la France avait été vraiment à la hauteur de sa justice, elle n’aurait pas permis qu’un condamné à mort comme M. Chadli, avec cent-treize attentats sur la conscience, soit jugé le mardi et « évadé » le vendredi… Comment dans ce cas ne pas faire justice soit-même ?

Comme de coutume, la presse métropolitaine –hormis le journal « L’Aurore »- se garda bien d’évoquer dans le détail l’assassinat de la famille Ortéga. A l’inverse, elle se déchaîna contre cette « nouvelle  ratonnade » en indiquant que « les tueurs nazis de l’OAS se livraient au racket et au massacre sur les Musulmans et les « patriotes » gaullistes ! »

Ainsi ces vertueux journalistes au « coeur sur la main » oubliaient la terreur qu’imposait quotidiennement le FLN ; ils ne se souvenaient plus des charniers de Melouza et d’El-Halia, des soldats français torturés et dépecés encore vivants dans les gorges de Palestro, des bombes du stade d’El-Biar et du casino de la Corniche ; ils ne prêtaient aucune attention aux grenades qui explosaient chaque jour dans les écoles, les cafés, les arrêts d’autobus et qui déchiquetaient les jeunes enfants ; ils feignaient d’ignorer les enlèvements, les égorgements et les viols qui se multipliaient, mais ils stigmatisaient le « drame des ratonnades » qu’un journaliste, Yves Lavoquer, avait, sans gêne aucune, comparé aux « pogroms de la Russie tsariste et aux massacres nazis ». « Ce n’est pas de tuer l’innocent comme innocent qui perd la société, c’est de le tuer comme coupable » écrivait Chateaubriand.

Ces atrocités ne révoltaient donc pas les consciences contre les criminels… mais contre les victimes. Ces milliers d’innocents versés dans la mort servaient à apitoyer le monde sur le sort des bourreaux. Le réflexe n’était pas l’indignation devant la sauvagerie du crime… mais la compassion envers les assassins à qui l’on trouvait toujours une excuse  à « leur acte désespéré ». Et si les survivants excédés ou terrorisés prenaient les armes pour sauver leur vie, dans un geste de défense aussi vieux que les âges, ils soulevaient contre eux l’unanimité des censeurs.

Un poète persan a écrit : « Si la douleur, comme le feu, produisait de la fumée, le monde entier en serait obscurci ».

Il y avait tellement de fumée en Algérie, en ce terrible mois de mars 1962, qu’on ne voyait plus clair et qu’on étouffait…

José CASTANO

« Prends garde de ne point oublier ce que tes yeux ont vu et tu les enseigneras à tes enfants et petits enfants » (ancien testament, deutéronome 4,9)

Le poids des mots… le choc des photos (cliquez)

http://pagesperso-orange.fr/guerredalgerie/photos.htm

Pour obtenir des photos relatifs à chaque lien présenté, cliquez sur le lien puis sur l’onglet en haut à gauche : « page de garde », puis sur « photos » et retournez sur le lien choisi : Les photos apparaîtront

Les photos de la famille Ortéga se trouvent sur la ligne « barbarie ordinaire en 1962 »

– Ils ont osé subventionner une manifestation à la gloire du FLN, à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie !
http://www.marinelepen2012.fr/2012/02/14/ils-ont-ose-subventionner-une-manifestation-a-la-gloire-du-fln-a-loccasion-du-cinquantenaire-de-lindependance-de-lalgerie/

ORDRE DE MOBILISATION

DE TOUS LES FRANÇAIS

Suite au colloque de la désinformation organisé par la fédération de France du FLN et ses souteneurs, pour apologie de crime, d’assassinats, de terrorisme en Algérie durant la période de 1954 à 1962, il est maintenant nécessaire d’arrêter, en ce cinquantenaire de notre exode, toutes ces manifestations qui portent atteinte à notre mémoire.

La mobilisation générale est décrétée pour le samedi 10 mars 2012, à neuf heures, devant le Conseil Général, rue Guillemette à Nîmes.

En mémoire des :

30 000 soldats français sacrifiés pour rien,

150 000 harkis massacrés dans d’atroces souffrances,

Milliers d’Européens enlevés et assassinés

Nous appelons tous nos concitoyens en une manifestation fraternelle, digne et pacifique à venir témoigner aux uns, leur solidarité, et aux autres leur désapprobation et leur indignation.

NON au colloque de la désinformation – Renseignements : USDIFRA : 04.94.33.68.38 – RNFAA : 06 10 27 87 64

Compte tenu des travaux et de la difficulté de circulation, il est conseillé de se garer au parking de l’Esplanade, avenue Feuchères (face à l’entrée de la gare, direction des Arènes)

-o-o-o-o-o-o-o-

– Contre-colloque organisé par le Collectif pour la réflexion sur les Mémoires Modernes présidé par Maître Gilbert COLLARD, Samedi 10 mars 2012 à 15 heures, Chez Bill, 35 rue du Cirque Romain – 30900 NIMES

Ce collectif a pour but, dans un effort d’objectivité, d’organiser une confrontation méthodique entre les mémoires modernes, nourrie des contradictions de l’histoire et se propose de lutter contre les préjugés historiques et le langage de bois. Venez nombreux !

Renseignements au 06.82.74.74.29

-o-o-o-o-o-o-o-

– Samedi 24 Mars, « grand oral » des présidentiables à Nîmes, face à la communauté des Français d’AFN
Programme de la réunion à l’intention des candidats à l’élection Présidentielle
Voir en ligne : http://www.pied-noir.eu/
-o-o-o-o-o-o-o-

Sur la terre imprégnée du sang des légionnaires, le soleil ne se couche jamais

Dans le cadre du « cinquantenaire » de la fin de la guerre d’Algérie, hommage aux « Seigneurs de la guerre » des unités dissoutes : 1er Régiment Etranger de Parachutistes, 14ème et 18ème Régiment de Chasseurs Parachutistes, Commandos de l’Air et Groupement des Commandos Parachutistes. Conférences données par Joseph CASTANO :

« LES SEIGNEURS DE LA GUERRE »

– De l’Indochine à l’Algérie, la Légion étrangère au combat

– L’Odyssée et la fin tragique du 1er Régiment Etranger de Parachutistes en Algérie.

1) Samedi 14 Avril, 10h, Hôtel restaurant « Le Campanile », 30 rue Ratacas – ZI de Plaisance – 11100 NARBONNE (Tel. 04.68.33.24.40). Un déjeuner suivra. Inscriptions au 04.68.32.70.07 (le matin) (Cercle algérianiste)

2) Mercredi 18 Avril, 18h, Maison pour tous Mélina Mercoury – 842, rue de la Vieille Poste, (Zone du Millénaire, face à IBM) – 34000 MONTPELLIER (Asso « Mémoire de l’Armée d’Afrique »)

3) Samedi 28 avril, 16h, Centre culturel, Place du 1er Octobre 1974 (près de la Mairie) – 34280 LA GRANDE MOTTE (Mémoire de l’Armée d’Afrique et Amicale des PN de la GM)

4) Samedi 19 Mai, 16h, Espace Vauban, salle Vauban – 207, av gen de Gaulle (1ère impasse après la gendarmerie) – 34400 LUNEL (Mémoire de l’Armée d’Afrique et ANFANOMA)

5) Samedi 26 Mai, 16h, Salle polyvalente – Bd de la démocratie (près de la Police Municipale) – 34130 MAUGUIO (Mémoire de l’Armée d’Afrique)

Toutes ces entrées sont gratuites – Renseignements au 04.67.17.15.58 et 06.84.66.80.07

« De l’Indochine à l’Algérie, le conférencier évoque le vécu, l’héroïsme et les sacrifices de ces légionnaires, Fils de France non par le sang reçu mais par le sang versé. Ces soldats-loups à la démarche souple de félins, accoutumés à la chasse et au guet, infatigables dans le chaos minéral de l’Aurès, acceptaient le défi de la guerre dans  les défilés étroits comme des pièges, sur les pitons enneigés ou brûlés par le soleil, dans l’enfer du désert où le monde mort a chassé celui des vivants. Ces hommes, « soldats pour mourir », constituaient le plus beau régiment du mode ; jalousés, admirés et vénérés parce qu’ils étaient capables de mourir avec panache en criant : « Vive la Légion ! »

… Puis il y eut le 22 avril 1961 et le soulèvement des meilleures unités combattantes dont le 1er REP était le « fer de lance »… sa dissolution et celle des plus belles unités parachutistes… l’émouvant adieu de la population de Zéralda à « ses » légionnaires… le « cessez-le-feu » et la fin tragique de l’Algérie française… Le génocide des harkis commençait.

– Cliquer sur : LE BOUDIN puis sur le logo de la fenêtre qui s’affiche en bas à gauche.

… Et aussi :

6) Jeudi 12 Avril, 18h30 – Restaurant « LE FLAMAN AND CO » – 4, Centre commercial Les Boutiques du Couchant II – 34280 LA GRANDE MOTTE – Grand débat sur « le droit de vote des étrangers » avec l’association « Nous les Francs » et intervention sur le thème « L’Islam et la conquête de l’Occident » – Dîner obligatoire – Renseignements et inscriptions au 06.77.51.66.08 et 06.68.60.20.37

7) Lundi 14 Mai, 19h30, Hôtel Mercure – 34280 LA GRANDE MOTTE (Cercle Européen) – Thème : « Islam… Religion conquérante » – Dîner obligatoire – Inscriptions au 04.67.69.06.38 et 06.26.06.86.62

8) Samedi 7 Juin, 16h, Centre de vacances AZUREVA, 4, av de la Butte – 34300 CAP D’AGDE – Thème : « Il y a 50 ans… L’Exode »  (Amicale des Anciens Koubéens) Tel. 05.67.00.32.78

9) Samedi 23 Juin, 15h, Auditorium hôtel Novotel ATRIA (à proximité des arènes) – 5, bd de Prague – 30000 NIMES – Thème : « Il y a 50 ans… L’Exode » – Conférence donnée dans le cadre du cinquantenaire organisé par la ville de Nîmes – Entrée gratuite – Renseignements : 04.66.27.76.80

Source: José Castano.

Belgique: un ministre musulman inaugure un fast-food halal !

« Une intégration parfaitement réussie« , qu’il dit, le ministre… Une désintégration de l’Occident particulièrement sournoise, je dirais… Et que de mensonges déblatérés et de jouissance non dissimulée de conquête chez les interviewés.

FDF

.

« un concept novateur »

« C’est le symbole d’une intégration parfaitement réussie » Emir Kir, ministre des Sports et de l’Aménagement du territoire

Relire cet ‘article du Figaro de mars 2008: « L’islam, première religion à Bruxelles dans 20 ans« 

Source: http://www.islamisation.fr/

L’infiltrée pseudo-journaliste au Front National prend une déculottée par un vrai journaliste !

L’UMP envoie ses espions… On se demande pourquoi, vu que Sarkö est certain d’emporter un nouveau mandat (ne parlez pas de malheur).

L’espionne qui venait de l’UMPS en prend pour son grade. Pourquoi? Pour ses méthodes dignes de l’ex KGB…

FDF

Claire Checcaglini: et elle en est fière… Une copine à Caroline Fourest, peut-être ?

.

.

Mais pourquoi les islamistes s’en prennent exclusivement aux chrétiens ?

Ils ont peur des autres? Ou bien c’est une fixation? Que ce soit dans les pays les plus islamistes qui soient où dans les « cités », la chasse aux chrétiens est ouverte. Mais qu’est-ce qu’ils ont après la chrétienté? Ils sont jaloux, parce que celle-ci a su évoluer, mais pas eux ?

J’en viens à être pour le retour des croisades, version XXIe siècle. Résistance et riposte sur nos terres et opérations « coup de poing » chez eux… S’il faut en arriver là.

FDF

.

Attentat-suicide meurtrier dans une église à Jos

Attentat-suicide meurtrier dans une église à Jos

Au moins trois personnes ont été tuées lors d’un attentat-suicide dans une église, ce dimanche, à Jos, dans le centre du Nigeria. Le pays est secoué quasi quotidiennement par des attaques attribuées à la secte islamiste Boko-Haram.

 Un kamikaze a pénétré dimanche au volant d’une voiture piègée dans une église chrétienne de Jos, dans le centre du Nigeria, tuant trois personnes en plein office, ont déclaré à l’AFP responsables religieux et témoins.

Il s’agit du dernier attentat en date dans le pays le plus peuplé d’Afrique, secoué quasi quotidiennement par des attaques, attribuées pour la plupart au groupe islamiste Boko Haram.

Des fidèles ont raconté que la voiture avait forcé le portail de l’église lors de l’office du matin.

« Nous étions dans l’église pour l’office quand un kamikaze en voiture a forcé le passage à travers la porte, puis dans l’église et a fait exploser la bombe », a indiqué le révérend John Haruna, de l’Eglise du Christ du Nigeria (COCIN).

Un autre fidèle membre d’une organisation chrétienne de défense des droits de l’homme, la Stefanos Foundation, a fourni un témoignage similaire.

« C’était un attentat suicide. L’auteur a pénétré en voiture dans l’église, il s’est approché de la chaire et ça a explosé. Trois fidèles sont morts et dix ont été blessés« , a rapporté Mark Lipdo.

Il a ajouté que des lambeaux de chair humaine jonchaient l’église et que des dizaines de voitures alentour avaient été détruites.

Ezekiel Gomos, qui a été blessé à la tête, a précisé que l’office avait commencé depuis 30 minutes quand il a vu une voiture noire franchir le portail de l’église. « Le poseur de bombe roulait à toute allure et nous avons entendu une énorme explosion et tout est devenu noir ».

Il a estimé que l’église, qui contient 800 sièges, était remplie à 80% à ce et que les victimes faisaient partie des derniers arrivants.

« S’il avait pénétré plus loin dans l’église il aurait pu faire plus de dégâts, mais Dieu veillait », a ajouté M. Gomos à son retour de l’hôpital où il avait été soigné.

La police n’était pas joignable dans l’immédiat.

Les attentats en progression dans le centre du pays

Boko Haram a lancé des attaques similaires au cours des derniers mois dans le nord et le centre du Nigeria, accroissant l’instabilité dans ce pays premier producteur de pétrole d’Afrique.

Les attentats se multiplient dans le centre situé entre le nord déshérité et majoritairement musulman, et le sud, où se trouve le pétrole, et qui est lui à dominante chrétienne.

Les islamistes veulent restaurer le califat islamique et imposer la charia au Nigeria, et à ses 160 millions d’habitants.

Des églises chrétiennes ont été visées à plusieurs reprises. Un spectaculaire attentat revendiqué par Boko Haram avait fait 44 morts le matin de Noël dans une église catholique du centre du Nigeria près de la capitale Abuja.

Dimanche dernier plusieurs personnes ont été blessées dans une explosion près d’une église de la banlieue d’Abuja.

Boko Haram a longtemps concentré ses actions dans le nord-est, principalement à Maiduguri, son fief. Mais le groupe a élargi son champ d’opération en même temps que ses assauts sont devenus de plus en plus sophistiqués et meurtriers.

Vendredi, des militants islamistes avaient attaqué un poste de police après avoir échoué à pénétrer dans une prison, à Gombe, dans le nord-est, tuant une douzaine de personnes.

D’autres violences se sont produites le même jour à Kano, la grande métropole du nord, où des hommes suspectés d’appartenir à Boko Haram ont abattu cinq fidèles d’une mosquée, dont le chef d’une milice locale financée par le gouvernement.

Kano avait été secouée le 20 janvier par une série d’attaques spectaculaires revendiquées par Boko Haram qui ont fait au moins 185 morts.

Le groupe s’est aussi attribué la responsabilité de l’attentat suicide contre le siège des Nations unies à Abuja en août 2011 (25 tués).

Source: http://www.france24.com/

Nouveau message d’amour, de paix et de tolérance…

Ca faisait longtemps… Ben non; « ils » sont toujours là, les « vexés, « heurtés », à qui on démontre la vérité et qui se sentent visés…. Leur seul moyen de répondre: les insultes. Ca ne plane pas bien haut…

Encore un à qui il faudrait expliquer ce qu’est un vrai « facho » et un vrai « racste ». Quoi que pour le « vrai raciste », il doit savoir…

Le dernier commentaire en date ci-dessous.

FDF

.

New comment waiting approval on Francaisdefrance’s Blog  
  M commented on Après les « nique ta mère », voici les « nique la France ». Et vive la mixité !

Facho sale raciste

 
More information about M

IP: 124.248.187.63, 124.248.187.63
Email: pablo.martin@kkkkkkk.fr
URL:
Whois: http://whois.arin.net/rest/ip/124.248.187.63
 

Allah recompensera le meurtre de non-musulmans !

Il ne faut s’étonner de rien concernant les exactions des islamistes… Notre devoir est d’accumuler les preuves.

En voici encore une; je vous l’encadre ou c’est pour offrir ?  🙂

FDF

.

Bukhari vol 6 numero 577:

J’ai entendu le prophète dire: “dans les derniers jours, il y aura des jeunes gens avec des idées folles. Ils parleront bien, mais ils sortiront de l’islam comme une flèche sort de la ciblepartout où vous les trouverez, tuez les, et il y aura une récompense pour les tueurs le jour de la résurrection.”

Bukhari livre 20, numero 4662: Abu Hurayra a rapporté:

Le messager d’Allah a dit: « il y a deux hommes qui ne se rencontrent jamais en enfer l’un lésant l’autre », puis quelqu’un lui a demandé: « qui sont ces deux hommes Ô messager d’Allah ? » Il a répondu: « un croyant qui a tué un mécréant puis il est bien guidé« .

.

Source: http://prophetie-biblique.com/

Tariq Ramadan: il ne s’en était pas vanté, de celle-là…

Et une grosse baffe dans la tronche pour l’intellectuel autoproclamé Tariq Ramadan. L’an passé, au cours d’une conférence…

Je vous laisse voir la suite. La « chute » est à la fin de la vidéo… Que du bonheur.

Bonne lecture.

FDF

.

.

Sûr que quand ça tombe, ça fait mal…

Petit rappel de l’amour qu ils nous portent, les « issus de l’immigration »…

Du déjà vu, mais qu »il est bon de revisionner cette vidéo. Ca ne fait que me conforter dans mon devoir de me battre pour conserver mon identité nationale et ma patrie. Désolé, mais les lâches, je les méprise.

Mes descendants n’auront pas à subir ça. J’en fais mon affaire… Et je ne suis pas le seul.

FDF

.

.

Merci à Martine…

Courageux, les musulmans; mais pas téméraires…

L’armée israélienne investit la mosquée al Aqsa (Jérusalem) .
(3ème lieu saint de l’islam)

.

PAS UN MOMO en vue !!! A part une femme qui braille …   
Ce n’est pas comme ça qu’ils vont nous « conquérir » ces trouillus!
Je crois que l’on peut les attendre tranquilles…

Henri.

.

Ca fait chaud au coeur, cette réflexion…

FDF

.

.

Si « on » a déjà mis des bâtons dans les roues à la vidéo, voyez la source: http://tinyurl.com/7a9qqkw

La “fille aînée de l’Église” sera devenue “la fille cadette de l’islam”…

Un livre à se procurer, je pense. De mon côté, je vais le faire…

Si je peux me permettre un petit clin d’oeil à son auteur: pour moi, l’islam n’est pas une religion. Une idéologie, tout au plus et beaucoup plus dangereuse… De tous temps, les religions ont tué et massacré. Mais jamais autant que l’islam…

FDF

.

« Il faut dénoncer le piège d’une idéologie, par nature contestable, mais qui est en même temps une religion par nature intouchable… Sinon, dans cinquante ans, la France connaîtra un “printemps arabe” à l’envers. La “fille aînée de l’Église” sera devenue “la fille cadette de l’islam” »

Entretien avec Norbert Multeau

à propos de son livre L’islam chez lui chez nous

(propos recueillis par Fabrice Dutilleul)

Ce livre semble répondre à l’actualité, notamment sur la consommation cachée de viande Hallal dans notre pays…

Voyez le programme de tous les candidats à l’élection présidentielle : combien prenne en compte le danger islamiste lié à l’immigration musulmane ? Or cela me paraît être le problème majeur, bien plus grave que la dette, de notre époque et des années à venir. Il n’y a jamais de vrai débat sur le sujet car il est impossible de se livrer à une analyse critique des fondements idéologiques de l’islam sans être accusé « d’islamophobie », de « racisme », de « fascisme »… et cela clôt aussitôt le débat. Quand un massacre de chrétiens se commet quelque part dans le monde, c’est, nous disent les bien-pensants, « stigmatiser » l’islam dans sa globalité que de dénoncer les criminels qui agissent ainsi au nom de la charia et du djihad. Alors voici un livre pour dire les choses comme elles sont et non comme on voudrait qu’elles soient. Un livre qui a été refusé par tous les éditeurs auxquels j’en ai soumis l’idée… à l’exception de Philippe Randa, directeur des éditions de L’Æncre.

Ne faîtes-vous pas un amalgame sommaire entre l’immigration qui est un problème politique et social… et l’islam qui une religion ?

Les deux ne font qu’un. L’immigration arabe en France est un problème crucial parce qu’elle est d’abord un problème religieux. Un habitant de la planète sur quatre est musulman. L’objectif de l’islam, sa vocation historique comme sa mission divine, est de convertir les trois autres. Le monde non-musulman ne semble pas s’apercevoir que l’islam, conscient de sa force, réactive son projet multi-séculaire de domination de l’univers : imposer partout le « règne d’Allah » et la loi coranique. En France, l’immigration à flot continu aboutit, non au « choc des  civilisations » – tout se passe sans heurt violent –, mais à l’évincement progressif de l’une (la chrétienne) par l’autre (la musulmane). Et cela dans l’indifférence des élites, quand ce n’est pas avec la complicité des « activistes du métissage » comme les appelle Péroncel-Hugoz qui a préfacé L’islam chez lui chez nous. L’intelligentsia française, en particulier, ne semble pas saisir le sens de l’ampleur de ce qui se passe sous ses yeux. Elle voit ce qu’elle veut croire, mais ne veut pas croire ce qu’elle voit.

Cet essai « colérique » n’est-il pas un peu court pour analyser objectivement un sujet comme celui-ci ?

Je sais bien qu’on me reprochera d’être simpliste et manichéen, parce que l’islam « c’est plus compliqué que ça »… Je ne fais pas œuvre d’historien ni de philosophe. Je vais à l’essentiel. Je prends les choses au point où elles en sont. Ici, maintenant. Voici ce qu’est l’islam : une force croyante, conquérante, féconde. Voici ce qu’est l’Occident : une civilisation honteuse d’être ce qu’elle est, qui n’affirme plus rien, qui ne se défend plus…


Pensez-vous la situation irréversible ?

Il faut en finir avec l’illusion d’un islam modéré avec lequel nous pourrions cohabiter sans y perdre notre âme. Il faut prendre conscience de l’islamisation rampante des esprits, des mœurs, et même des lois de la République. Il faut dénoncer le piège d’une idéologie, par nature contestable, mais qui est en même temps une religion par nature intouchable… Sinon, dans cinquante ans, la France connaîtra un « printemps arabe » à l’envers. La « fille aînée de l’Église » sera devenue « la fille cadette de l’islam. »

Suite et source:  http://francephi.com/