Francaisdefrance's Blog

21/02/2012

Les élites algériennes tentées par l’exil… Et où veulent ils aller, croyez vous ???

Là, on est mal. Nous avions déjà sur le dos toute la « crème » indésirable de là-bas. On va maintenant voir arriver les « pontes ». Demandeurs d’asile politique, bien sûr. Courage, fuyons! C’est désormais leur devise…

En France, on va devoir « pousser les murs »; ou bien dégager. Mais c’est ça qu’ils veulent… Alors, reste une option qui va plaire aux écolos: le tri sélectif…

FDF

.

L’élite algérienne a déjà choisi sa direction…

.

Les islamistes algériens avaient déjà remporté les législatives de 1991, aussitôt annulées. Conséquence: une guerilla chronique, à ce jour inachevée, dont le bilan provisoire se chiffre par centaines de milliers de victimes.  La vague islamiste a traversé la Méditerranée, car « ils » importent chez nous ce qu’ils fuient chez eux.  Les prochaines législatives algériennes auront lieu dans six mois. Le résultat est prévisible. Merci la démocratie, cheval de Troie de l’islamisme!
 
L’Algérie n’est pas un cas unique. Alors que tous les pays riverains du Sahara sont désormais contaminés, nos belles âmes nous parlent toujours de « printemps arabe » au sud et des charmes de la diversité au nord…

Les élites tentées par l’exil
Algérie : À six mois des législatives, alors que les émeutes se multiplient dans le pays, nombre de ministres et de hauts cadres préparent leur avenir… à l’étranger

Un vent de révolte souffle sur l’Algérie depuis plusieurs mois, entre manifestations (ici des ouvriers de l’industrie, le 26 décembre à Alger), émeutes et immolations par le feu.
A six mois des législatives et à près de deux ans de la fin du troisième mandat du président Abdelaziz Bouteflika en 2014, des ministres de l’actuel gouvernement préparent déjà leur avenir… à l’étranger. Au moins six membres du gouvernement du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, ont entamé il y a quelques semaines des démarches pour faciliter l’installation de leurs enfants dans des pays européens, notamment en France. Ici, le durcissement des lois sur l’immigration a rendu les conditions d’accueil et d’installation des étrangers plus difficiles. Ces ministres multiplient les interventions pour obtenir des visas d’études – en particulier à leurs enfants – auprès des ambassades des pays européens, particulièrement ceux avec lesquels l’Algérie entretient d’importantes relations économiques, à savoir la France, l’Italie, le Portugal et l’Espagne.

Ces hauts responsables cherchent à sécuriser l’avenir de leurs enfants à l’étranger en les aidant à quitter l’Algérie, un pays instable politiquement et dont l’avenir est plus que jamais incertain. L’économie locale dépend entièrement de l’exportation du pétrole et du gaz, deux richesses naturelles en voie d’épuisement.

Sur le plan sécuritaire, les émeutes sont devenues quotidiennes et le risque d’un embrasement « à la libyenne » préoccupe les décideurs.

En plus de ces perspectives sociales sombres, les législatives de mai prochain pourraient permettre aux islamistes de prendre le contrôle du Parlement et du gouvernement. Dans un contexte régional marqué par les révoltes arabes, le pouvoir algérien aura du mal à tricher pour éviter une victoire de l’opposition. Du coup, beaucoup de ministres devraient céder leur place après les législatives à de nouveaux arrivants qui feront partie d’un nouveau gouvernement. Contrairement aux années précédentes, les partants n’auront cette fois aucune garantie de reconversion ou de retour dans une nouvelle équipe. Un nouveau mandat de Bouteflika en 2014 semble en effet définitivement écarté. De nombreux ministres et hauts responsables civils et militaires craignent aussi des poursuites judiciaires pour des détournements de l’argent public. La course aux visas concerne aussi les hauts gradés de l’armée et des fonctionnaires de l’administration qui veulent fuir le pays.

L’expatriation, une habitude
En fait, ces ministres et hauts gradés qui cherchent à expatrier leurs familles ne font pas exception. Quand ils ne sont plus aux commandes, les hauts cadres de l’État algérien préfèrent majoritairement s’exiler et vivre à l’étranger, que ce soit en Europe ou dans les pays arabes. Sur près de 700 anciens ministres et premiers ministres qui se sont succédé aux différents gouvernements depuis l’indépendance, au moins 500 vivent à l’étranger, selon un rapport officiel établi en 2009. Hormis quelques exils forcés comme celui de l’ancien Premier ministre Abdelhamid Brahimi, tous les autres ont fait le choix volontaire d’aller vivre ailleurs, notamment en France, où ils possèdent des biens immobiliers.

Rares sont les anciens hauts responsables algériens qui restent vivre dans leur pays après avoir quitté le pouvoir. Et même durant leur règne, ils vivent dans des résidences d’État, à l’ouest d’Alger, complètement déconnectés de la réalité du pays.

(dès le lendemain de l’accès à l’indépendance de l’Algérie en 62 les anciens chefs fellouzes ont pris l’habitude de venir notamment en Suisse et en France pour profiter des bienfaits de la civilisation de l’horrible colonisateur !
Des millions d’Algériens se sont installés dans notre pays pendant ces dernières décennies, sans pour autant se sentir le moindre du monde français , même si de plus en plus ils accèdent à des positions de décideurs tout en haïssant les « souchiens » !
On observe que depuis que la gauche est devenue majoritaire au Sénat, on a désormais une vice-présidente socialiste d’origine algérienne, fille d’un ex combattant de l’ALN, peut-être responsable de l’assassinat de civils et militaires français !
Quant à nos hôpitaux, on constate de plus en plus la présence de médecins originaires d’Algérie* du fait de l’incurie de nos gouvernants imprévoyants qui ont instauré le numérus causus d’étudiants français et qui ont encore l’audace de se représenter aux élections !

* Expérimenté par moi-même à la suite d’une agression d’un meeting FN vers 1990 par des hordes de jeunes maghrébins. Blessé grièvement j’avais été conduit avec trois autres militants à l’hôpital de Coulommiers où l’interne de service qui s’était chargé de mon cas était un Algérien. Il savait par la police et les pompiers qui nous avaient transportés que nous étions des « lepénistes »… à l’époque. Comme par hasard il n’avait plus de champs opératoires ni de catgut de diamètre convenable et m’avait recousu les plaies avec un fil presqu’aussi gros qu’une ficelle. Deux mois après un chirurgien m’avait retiré un éclat de verre d’environ 1 cm de diamètre resté (volontairement ?) dans la plaie de mon avant bras recousu par une vingtaine de points de suture . Et je ne parle pas de l’attitude méprisante qu’il avait eue à notre égard, et sa passivité alors que nous étions sur les tables d’opération et qu’un groupe de « jeunes » était parvenu à entrer dans la salle des urgences avec des barres de fer pour nous « terminer » ainsi qu’ils le hurlaient. Il avait fallu que les policiers interviennent en force pour que nous ne soyons pas achevés.
Voilà à quoi l’on s’expose désormais si on a le malheur de devoir être soigné par ces « chances pour la France » et qu’on ait été repéré comme opposant à l’invasion !

Source: Les Fugitifs d’Algérie

Source: SUD-OUEST

6 commentaires »

  1. Je vous offre ces deux vidéos anciennes , rien de tel pour comprendre

    ¤ ISLAM VS EUROPE

    http://m.youtube.com/watch?gl=US&hl=fr&client=mv-google&rl=yes&v=xDmNVlAIXLI

    ¤ LES AUTRES CONSÉQUENCES DE L’OCCUPATION DE L’EUROPE [asylum]

    http://m.youtube.com/watch?desktop_uri=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3D-j-udSznq_M&v=-j-udSznq_M&gl=USP.S.

    N.B. « Toutes les religions, tout amour de la Patrie et toute fidélité au souverain doivent être anéantis » selon le nouvel ordre mondial. [sauf l’islam, qui est une « religion » guerrière]

    Commentaire par Dominique, Genève — 21/02/2012 @ 18:17 | Réponse

  2. Leur liberté semble donc incompatible avec leur sharia …. pour laquelle ils ont tant défilé. Leur bêtise engendrée par leur inculture rétrograde brille enfin au grand jour. CQFD.
    ***************************************************************************************************************************************************************************************
    Depuis l’Europe, on les avait vu venir, les intégristes… On voyait comment allait tourner le « printemps arabe ». Eux, sur place, n’ont rien vu; corvéables, malléables et fanatisés à souhait. Le problème est que maintenant, on va les voir accourir chez nous par chaloupes complètes. Et avec nos lois à la con, on ne pourra pas leur refuser l’entrée… Ils obtiennent des visas comme nous des timbres poste…
    FDF

    Commentaire par Juggernaut — 21/02/2012 @ 18:43 | Réponse

  3. peuple de FRANCE soulève -toi , souviens-toi il n’y a que 223 ans qui nous séparent de 1789

    Commentaire par mandarine — 21/02/2012 @ 21:35 | Réponse

  4. Et notre président veut d’aprés ce que j’ai lu,facilité les demandes de visas Alérie-France…mais pas l’inverse.
    Moi je n’aurai rien contre,à condition qu’ils respectent nos lois.Ce que notre président ne demande JAMAIS ,au contraire!!

    Commentaire par marée arlette (@pinkette234) — 22/02/2012 @ 04:31 | Réponse

  5. @ mandarine : Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme..

    Commentaire par Juggernaut — 22/02/2012 @ 09:55 | Réponse

  6. La guerre d’algérie va t’elle se répéter en France ?

    Commentaire par KENNY — 22/02/2012 @ 15:42 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :