Francaisdefrance's Blog

19/01/2012

Encore des « bienfaits de l’immigration »…

Et la liste n’est pas exhaustive; loin de là…

Ce n’est pas un reproche; c’est une constatation. Et ils sont soignés à nos frais.

FDF

.

Alors que la majorité des cas de sida se rencontre chez les homosexuels et chez les immigrés subsahariens, qui constituent le principal réservoir de virus en France, on se refuse à dépister la maladie dans ces groupes de manière sélective, car, figurez-vous, ce serait « discriminatoire« !

Voir à ce sujet le dernier rapport de l’Institut national de veille sanitaire qui a publié les données sanitaire du sida pour la France en 2010.

Pour une fois, ce serait pourtant de la discrimination positive justifiée, au bénéfice des groupes  sensibles eux-mêmes… comme du reste de la population.

——————————————————————————–

Les migrants plus exposés aux maladies infectieuses. En 2009, la moitié des nouveaux cas de tuberculose et de séropositivité au sida étaient détectés chez des personnes immigrées

http://www.lefigaro.fr/sciences/2012/01/16/01008-20120116ARTFIG00691-les-migrants-plus-exposes-aux-maladies-infectieuses.php

Les migrants plus exposés aux maladies infectieuses



En 2009, la moitié des nouveaux cas de tuberculose et de séropositivité au sida étaient détectés chez des personnes immigrées.
Tuberculose, hépatite B, VIH: ces trois maladies infectieuses majeures sont surreprésentées au sein des populations récemment immigrées en France. Selon l’étude publiée aujourd’hui dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), sous la direction de Florence Lot, chercheuse à l’Institut national de veille sanitaire (InVS), environ la moitié des 6700 nouveaux cas de séropositivité au virus du sida (VIH) et des 5276 cas de tuberculose déclarés en France en 2009 concernait des personnes récemment installées dans notre pays. La proportion est encore plus élevée en ce qui concerne l’hépatite B. «Parmi les 1.715 patients pris en charge pour une hépatite B chronique en 2008-2009, les trois quarts étaient migrants», constatent les auteurs.
Rien d’étonnant à cela. Selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces pathologies lourdes, voire chroniques, qui nécessitent un traitement prolongé, sont toutes les trois très présentes en Afrique subsaharienne. Or, d’après l’Insee, un peu plus de 12%, des 5,3 millions de personnes immigrées résidant en France métropolitaine en 2007 (8,3% de la population totale) étaient originaires de cette partie du monde. De leur côté, l’Asie (d’où proviennent 14% des migrants) et l’Europe de l’Est sont des zones à forte prévalence pour l’hépatite B et la tuberculose et à un moindre degré pour le VIH.

Précarité sociale
Les personnes originaires de ces régions ont donc, selon les auteurs, «un risque d’exposition et d’infection plus élevé» que le reste de la population française. Les populations provenant d’Afrique subsaharienne sont, à cet égard, les plus touchées puisqu’elles rassemblent 69% des nouveaux cas de séropositivité VIH décelés chez les migrants en 2009, 54% pour l’hépatite B et 36% pour la tuberculose. Mais il n’y a pas que cela. «Les migrants ont un moindre accès à la prévention dans leur pays d’origine et peut-être aussi en France», soulignent les chercheurs de l’InVS. En outre, le fait qu’ils soient davantage victimes de ces pathologies que le reste de la population peut s’expliquer par «les conditions de la migration et une précarité sociale favorisant la transmission de la tuberculose et la transmission intrafamiliale du virus de l’hépatite B».

À noter que c’est en Ile-de-France, en Guyane française et en Guadeloupe que la part des migrants parmi les personnes découvrant leur séropositivité au VIH est la plus importante (respectivement 68%, 62% et 59%). Même chose avec la tuberculose. Ces spécificités régionales s’expliquent par le fait que 6 immigrés d’Afrique subsaharienne sur 10 vivent en Ile-de-France (vive les transports en commun !!!). Par ailleurs la Guyane accueille un flux important d’Haïtiens et de ressortissants d’autres pays d’Amérique latine fortement touchés par la tuberculose et le VIH.

Accès au soin
Face à ce constat, les auteurs de l’étude appellent à «poursuivre les actions de prévention» et à «renforcer les stratégies de dépistage et d’accès aux soins auprès de ces populations dans le but de réduire les disparités observées» (ça reviendrait moins cher à la SS de les faire retourner chez eux et de contribuer à soigner dans leurs bleds ou  jungles d’origine). Que ce soit au travers de la vaccination de l’entourage en cas d’hépatite B chronique ou de «mesures de contrôle autour de cas contagieux» pour la tuberculose. Enfin, concernant le VIH, l’étude révèle «qu’au moins 1 migrant d’Afrique subsaharienne sur 5 a été contaminé en France». (ils devraient se méfier des petites blondasses « ouvertes » sur le Monde). D’où l’importance de mener des actions de prévention et de sensibilisation ciblées vers ce public dont l’état de santé général est «moins bon» que le reste de la population. Au-delà de ces trois pathologies, le BEH met l’accent dans son édition d’aujourd’hui sur la situation «particulièrement exposée des femmes migrantes», avec des risques périnataux, de diabète et un dépistage insuffisant du cancer du col de l’utérus.

LIRE AUSSI:

» Faut-il avoir peur de la tuberculose en France?

» Sida: le dépistage généralisé n’est pas efficace

» Hépatites B et C: comment les éviter?

– elisabeth f. Et oui, je travaille dans un secteur ou je peux vous dire que la tuberculose est de nouveau chez nous et parfois elle est très dangereuse.
Nous sommes confrontés à des maladies en 2012 qui étaitent éradiquées depuis longtemps mais l’immigration incontrôlées dans tous les sens du terme font que nous risquons à court terme une catastrophe sanitaire sans précédent, Il serait temps de faire quelque chose pour le bien de tous.
– claire delcroix 1 Normal qu’ils viennent chez nous se faire soigner ! tout est gratuit et payé par les Français qui se serrent la ceinture pour se payer les soins ! bref, soyons accueillants et surtout taisons nous !
– Adam Ant Le 17/01/2012 à 07:59  : Pour information quand une personne décide d’immigrer dans un pays comme le Canada, elle est obligée de se soumettre à un entretien médical poussé plus des examens (détection du sida par prise de sang, tuberculose par radiographie) et ce auprès d’un médecin agrée (pas de fraude possible) et ces examens de l’ordre de 500 euro/personne sont à la charge de l’immigrant. Si cette personne présente l’une de ces deux maladies (sida ou tuberculose) ou toute maladie trop lourde économiquement pour le système de santé canadien, sa demande d’immigration est refusée au motif que le pays ne peut supporter une telle charge économique sur son système de santé et donc sur ses finances publiques et ce afin de ne pas aggraver sa dette.
A savoir le Canada a toujours son triple A alors que la France l’a perdu….
Je me demande simplement comment, la France, un pays en pleine crise économique, sans ressources énergétiques ou minières, saturé en population au point que beaucoup n’arrive plus à se loger ou à trouver du travail (France : 66 millions d’habitants, Canada 20 millions) a cru qu’elle pouvait se permettre financièrement d’accueillir autant d’immigrés et d’immigrés malades et en faire supporter le poids sur son système social.
C’est généreux, c’est mignon mais en même temps, cela a ruiné les Français et notre économie.
– soazig11 Le titre prête à équivoque. Les immigrés n’attrapent pas le sida en France ni la tuberculose en France, il arrivent malades et propagent ces maladies sur le sol français ce qui est l’inverse. La tuberculose était éradiquée depuis des décennies en France, comme d’autres maladies qui reviennent en force, la gale etc …

Source: http://www.lefigaro.fr/

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :