Francaisdefrance's Blog

05/01/2012

Le jihad est enseigné dans des mosquées américaines…

Et 80% d’entre elles enseignent l’idéologie extrémiste.

Faut pas rêver. Ailleurs aussi; même la France est concernée. Mais ça, personne ne peut le prouver car les kouffars (infidèles) n’ont pas le droit d’assister ni à une prière ni à un cours coranique. Et il ne se passe pas que ça, dans certaines mosquées. Certains sous-sols sont aménagés…

Faute de preuves « matérielles », allons faire un tour sur les sites islamistes. Nous y trouverons des « choses intéressantes », certainement. Ne serait-ce que chez Forzane Alizza: http://www.forsane-alizza.com/


FDF

.

Les mosquées américaines enseignent le Jihad

jihad_header.gif

Alors que des musulmans américains ont défilé à New-York pour protester contre la surveillance policière de leurs mosquées, tout semble indiquer que ces surveillances sont nécessaires.

article de Robert Spencer sur Jihad Watch

Un jeune musulman nommé Abdul Hameed Shehadeh a récemment tenté de rejoindre l’armée U. S., non pas par patriotisme, mais dans le cadre d’un plan pour surprendre les soldats américains et les assassiner au nom de l’islam et le jihad. Mais il a été interpellé et a commencé à parler. Si certaines des informations qu’il a donné des enquêteurs est exacte, il a exposé un réseau djihadiste aux proportions impressionnantes qui devrait mettre fin politiquement correct et au déni  dans l’approche des politiciens face au problème du djihad aux Etats-Unis.
Shedaheh a fourni au FBI des informations assez pour remplir un rapport de 22 pages, qui est si compromettants pour lui personnellement que ses avocats tentent maintenant de le supprimer.. Selon le New York Daily News, Shehadeh a été « une source de renseignements. » Parmi les comploteurs djihadistes qu’il nomma «les enseignants de l’orthodoxie islamique salafiste à Brooklyn » et les musulmans qui « distillent des discours pro-jihadiste dans les mosquées ou sur les forums internet « .

Les groupes de pression musulmans  dans les Etats-Unis clament que tous les musulmans sont heureux d’accepter les libertés constitutionnelles et le pluralisme, et que quiconque suggère le contraire est un « islamophobe ». Si les révélations de Shehadeh sont vraies, cependant, le salafisme  appelant à l’imposition de la loi islamique dans toute sa plénitude, notamment la lapidation, des décapitations, des amputations, et la guerre contre les infidèles, est prêché non seulement en Arabie Saoudite, le Yémen et l’Iran, mais aussi ici, à Brooklyn.

Et tandis que le politiquement correct des médias exige que nous acceptions que les mosquées aux États-Unis soient exactement équivalentes aux églises et aux synagogues, ni plus, ni moins,  Shehadeh affirme que les discours pro-djihadistes sont prêchés dans les mosquées de la région de New York. Ce n’est pas vraiment surprenant, malgré le fait qu’il va à l’encontre du dogme auquel le gouvernement, les médias dominants et les porte-paroles des musulmans en Amérique adhèrent tous. En 1998, Cheikh Muhammad Hisham Kabbani, un chef soufi, a visité 114 mosquées aux États-Unis. Puis il donna son témoignage devant un Forum du Département d’Etat ouvert en Janvier 1999, et a affirmé que 80% des mosquées américaines  enseignent l’idéologie extrémiste.

Une étude du Center for Religious Freedom en 2005 et une cartographie du Mapping Sharia Project de 2008 ont confirmé ces conclusions. Chacune ont  montré indépendament que plus de 80% des mosquées en Amérique prêchent la haine des juifs et des chrétiens et la nécessité d’imposer la loi islamique en définitive. Tout récemment, à l’été 2011, est venu encore une autre étude qui a montré que seulement 19 pour cent des mosquées aux USA n’enseignent pas la violence djihad et / ou le suprématisme islamique.

Shehadeh a aussi nommé d’autres comploteurs du jihad, comme  « un chauffeur de taxi » et « un étudiant de Staten Islande  qui a participé à une collecte de fonds au Brooklyn College pour un terroriste », une « musulmane éthiopienne dans l’armée U. S.. » Il a même identifié un « membre réputé du Hamas qui vit à Syracuse. » Shehadeh dit qu’ en 2008 il est allé à « une conférence au Centre islamique de Brooklyn en 2008 avec un dénommé« Omar »et un deuxième homme qui vendait des T-shirts imprimés de slogans djihadistes ».
Tous ces témoignages suggèrent que les sentiments jihadistes sont beaucoup plus répandus chez les musulmans aux Etats-Unis que la plupart des analystes ont été disposés à reconnaître. »

Robert Spencer- Jihad Watch

Sur le même sujet lire « Le livre du Jihâd enseigné à la mosquée de Pontoise »

Source: http://www.islamisation.fr/

2 commentaires »

  1. voilà qui n’est guère mieux :

    http://www.agoravox.tv/actualites/religions/article/comment-toute-critique-de-la-33159

    ou comment se faire fermer le bec à l’ONU !!!

    Commentaire par henri — 05/01/2012 @ 13:57 | Réponse

  2. Ce n’est pas les « souchiens » qui doivent être rééduqués mais les salafistes.

    Commentaire par Monsieur Dubois — 05/01/2012 @ 16:19 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :