Francaisdefrance's Blog

15/12/2011

On n’a pas que de mauvaises nouvelles… Feu vert à l’encadrement militaire des mineurs délinquants !

Mais Cayenne reste toujours un échappatoire pour les « irrécupérables »… Ne nous plaignons pas; c’est un grand pas de franchi. Si les Droits de l’Enfant ne nous tombent pas sur la tronche.

Mais il va falloir, dans l’encadrement, choisir des « tueurs », comme aux Etats-Unis. La méthode a fait ses preuves.

Et pas des bisounours.

FDF

.

Le Parlement vient d’adopter l’instauration de l’encadrement militaire des mineurs délinquants. Étudiée à la demande du député UMP Éric Ciotti, cette loi sera applicable en février prochain.

« Une voie nouvelle entre la rue et la prison », c’est de cette façon que le député de droite Éric Ciotti a défendu son texte devant l’Assemblée Nationale aujourd’hui. Une proposition de loi élaborée par celui qui est chargée des questions des sécurités au sein de l’UMP et qui avait rédigé un rapport sur l’exécution des peines pénales pour le Président Sarkozy.

Alors que le Sénat avait rejeté le texte, le Parlement a décidé de l’adopter, le rendant ainsi définitif. Selon cette nouvelle loi, les mineurs de plus de 16 ans, s’ils l’acceptent, pourront faire un service « citoyen », d’une durée de 6 à 12 mois au sein d’un Etablissement public d’insertion de la Défense (Epide). Pour le garde des Sceaux, Michel Mercier, cette mesure va permettre « d’enrichir la palette des réponses à la délinquance des mineurs » et « renforcer les moyens de lutte contre la récidive ».

« Une énième loi d’affichage »

Dès février 2012, le dispositif sera déployé dans douze centres puis étendu à trois autres Epide d’ici juin. Le ministre de la Justice promet des moyens renforcés pour ces établissements qui accueillent déjà depuis 2005 des personnes majeures dans le cadre du plan « Défense deuxième chance ». Malgré les levers de bouclier au sein des militaires, Éric Ciotti a tenu à rassurer le Parlement : « La démarche a été construite avec les Epide et non contre les Epide comme la gauche a voulu le faire croire. Les Epide sont très motivés ».

Justement, à gauche, on continue à fustiger le texte, considéré comme « une énième loi d’affichage ». « Inutile » et « dangereux » pour l’opposition, le nouveau dispositif est jugé superflu par la députée PS Marietta Karamanli. Plusieurs syndicats du monde judiciaire (Syndicat de la Magistrature, le Syndicat des avocats de France, la CGT de la Protection judiciaire de la jeunesse, SNPES et FSU, l’Association française des magistrats…) ont également marqué leur mécontentement face à cette décision.

Mais le sujet de la délinquance des mineurs n’a pas fini de créer le débat au sein de l’Assemblée. En effet, cette dernière examinera début janvier un projet de loi sur l’exécution des peines créant 20 000 places de prison supplémentaires et comprenant des mesures relatives aux mineurs, à l’évaluation de la dangerosité et à la récidive.

Source: http://www.ladepeche.fr/

8 commentaires »

  1. cette mesure a priori parrait trés bonne…mais moi ce que je crains c’est que ces « délinquants » tombent dans les mains d’instructeurs…douteux comme il y en a plétore dans l’armée Française et qu’a la sortie de leur réeducation le resultat soit pire que le mal du départ…mais bon qui ne tente rien n’a rien!.

    Commentaire par Francis CLAUDE — 16/12/2011 @ 05:15 | Réponse

  2. Le plus « drôle » dans cette loi c’est que les mineurs peuvent accepter ou refuser ce service citoyen; à mon avis il y en a peu voir aucun qui l’accepteront. On ne devrait justement pas leur laisser le choix et les y envoyer d’office avec de vrais gros durs (genre anciens berets verts ou légionnaires) pour les encadrer et leur faire un bon lavage de cerveau!!

    Commentaire par Niklas — 16/12/2011 @ 08:54 | Réponse

  3. Avec des cours de close-combat et des séances de tir ?
    En option le maniement des explosifs ?
    Tout juste ce qu’il leur faut !

    Commentaire par Colbert — 16/12/2011 @ 09:18 | Réponse

  4. Le laxisme de la justice est un fait commun à toutes les sociétés occidentales, dites « évoluées ». Et, certains, par visées politiques ou faussement humanistes, considèrent ce fait comme un progrès.

    Or, c’est la cause FONDAMENTALE de l’augmentation des crimes et délits que connaissent ces mêmes sociétés.

    La prison doit être un lieu froid, inhospitalier et mortifiant. UN LIEU DE MÉDITATION.

    Un lieu où pervers, voleur, assassin et violeur s’amélioreront par une discipline de vie implacable, par une éducation rigoureuse.

    La prison ne peut-être en aucun cas un lieu de récréation, un lieu gagné par les perversions…

    Un condamné doit vivre son incarcération dans la privation de TOUTES les libertés. Il doit ressentir les privations infligées par la détention. Aucun confort : pas d’eau chaude, pas de TV, pas de PC, aucun meuble et un chauffage limité à 16 degrés en hiver. Et, bien entendu, pas d’air conditionné !

    Juste une planche et une couverture. Du pain sec et de l’eau claire. Outre les ablutions matinales, une douche par semaine, toujours à l’eau froide.

    Rien d’autre.

    Pas de salle de sport, pas de moniteurs ni de psychologues, pas d’encadrement complaisant ou larmoyant.

    Le condamné bénéficiera de l’éducation qui lui manque, mais dans cette privation qui aiguisera ses appétits intellectuels au détriment de la satisfaction complaisante et apitoyée de ses sens.
    Grâce aux lectures d’ouvrages philosophiques, techniques et scientifiques, la réinsertion s’accomplira par la formation.

    L’amélioration de l’individu se bâtira sur ce qui lui manque le plus : la dignité par le respect de soi-même ; la dignité dans le respect d’autrui. Il tendra vers un idéal qu’il n’avait jamais connu auparavant. Il se grandira, se valorisera dans l’effort et dans l’abnégation.

    Ce style de vie – spartiate diront certains – est exactement celui que vivent les moines, cloîtrés dans leurs monastères. Ceux qui nous font de si bonnes bières et de si bons fromages d’abbaye ; ceux aussi qui ne transgressent pas les lois…

    Mesdames et messieurs qui œuvrez pour la Ligue des Droits de l’Homme, et vous, ASSOCIATIONS DIVERSES ET PERVERSES QUI DÉFENDEZ LA CRAPULE ET MÉPRISEZ LES VICTIMES, estimez-vous que la vie d’un moine est une punition ? Estimez-vous juste que cette vie de moine soit plus dure, plus sévère que celle d’un voleur, un violeur ou un assassin condamné pour ses actes répugnants par la Justice ?

    Vous voulez moins de prisonniers ?

    Cessez donc vos querelles d’intellectuels corrompus ! Rendez les conditions de détentions plus sévères.

    Vous verrez les tribunaux se dégorger, les prisons se dépeupler rapidement… et les braves gens retrouver leur sommeil.

    Vous me trouvez inhumain ?

    Alors, répondez en âme et conscience à la question suivante : pourquoi un délinquant, condamné et emprisonné, devrait-il jouir d’un confort plus grand que celui des retraités communs, alors même que ce sont ces derniers qui, par leur travail, auront payé l’hébergement carcéral et confortable de ces mêmes condamnés ?
    Une référence personnelle qui ne demande qu’une brève réflexion. J’ai fait mon service militaire au 4 Cy à Düren (RDA) en 1963 et 1964. J’étais « fusiller d’assaut ». Un simple soldat, comme mes mille compagnons de ce bataillon d’élite. L’hiver a été particulièrement rigoureux. Nous logions dans des baraquements en bois : une « cale » pour deux sections de dix hommes. Bien entendu, interdiction absolue de tenir le poêle au charbon allumé la nuit et extinction des feux à 22 H…

    Pour ne pas, le matin, retrouver nos vêtements gelés et cassants comme du verre, il n’y avait qu’une solution : les insérer entre la paillasse et le matelas.

    Faut-il encore ajouter qu’au petit matin, la toilette, c’était à l’eau glacée alors que le poêle était encore éteint ? Et les lessives à votre avis ?

    Aucun de mes compagnons ne s’est jamais plain…

    Et pourtant, aucun de nous ne méritait, ce qu’il serait de bon ton aujourd’hui de qualifier de condition de vie inhumaine ! Nous nous sommes aguerris, un peu à la fois, bon gré mal gré, au fil de la progression de la saison d’hiver.

    Aucun de nous ne trouvait ce régime « inhumain » ou « discriminatoire ». Jamais la Ligue des Droits de l’Homme n’a brandi le plus grêle de ses petits doigts…

    Pour conclure. Si vous jugez mes propos sadiques, sachez que vos enfants et petits-enfants paieront très cher le laxisme de la Justice. Car comme toujours, nous fonctionnons à crédit : la dette sera payée par ceux qui viendront plus tard, ceux qui seront les victimes de nos erreurs d’aujourd’hui…

    Et encore, car cette logique implacable n’est RIEN à côté de ce que l’islamisation et sa charia nous réservent…

    Commentaire par Pierre Lesincère — 16/12/2011 @ 10:06 | Réponse

    • pierre le sincére, j’ai a peut pres votre age classe 62 engagé pour la durée de la guerre d’algérie, et j’ai fait mes classes au camp de souge en plein hiver avec les mémes conditions que celle que vous décrivez, je suis trés fier de cela et mes camarazdes aussi nous avons servis notre pays et avec les moyens qu’ils nous a donné.Oui les prisoniers ne sont et ne doivent pas etres des chouchous mais bien des parrias qui doivent payer leur dette a la société et je trouve que c’estun scandale de voir le confort et les nouvelles comoditées qu’ils ont et que voudraient bien avoir nos vieillards(dont nous ferons bientot partie) dans les auspices de la répiblique!!!non re ouvrons Cayenne queques amménagements suffirons!!!!et pour les évasions le srequins ce chargerons du travail!!!

      Commentaire par Francis CLAUDE — 16/12/2011 @ 13:32 | Réponse

  5. ca peut etre bien mais il faut aussi savoir selectionner leurs instructeur si c est pour les detruire encore plus non il fait leurs apprendre mais pas non plus les rendre incapable de pensées :

    Commentaire par kira1970 — 16/12/2011 @ 18:52 | Réponse

  6. On apprends rien dans le bien, c’est une vérité que beaucoup de gens ont oublié…

    Mais ne croyez-vous pas que, comme d’habitude, depuis des décennies, ça sent les élections ?

    Réfléchissez un peu, pourquoi ces enfoirés feraient-ils islamiser la France, et, d’un autre côté, « punirait » vraiment tous ces salopards ?

    Tout cela sent la démagogie à plein nez, et même si je partage complètement l’avis de Pierre Lesincère, et que c’est ce qu’il faudrait faire, rendre la prison tellement inhumaine, que plus personne n’aurait envie d’y aller, encore moins d’y retourner…

    Personnellement, je suis pour que toutes ces ordures-là travaillent pour payer leur nourriture, leur hébergement, leur chauffage, même très peu utilisé…

    Quand la chaos économique, suivi du chaos social va arriver, dîtes-vous que ces gens-là seront libérés, avec les conséquences que vous pouvez imaginer…à 75% de prisonniers musulmans, que croyez-vous donc qu’il feront ?

    Un début de réponse ? Que s’est-il passé et que se passe-t’il dans les pays arables en train de se fachiser, pardon, de s’islamiser ? Vous avez votre début de réponse…Rappelez-vous les pogroms sur tous les noirs africains en Lybie…Bravo connard de sarkozy !!

    Commentaire par BobbyFR94 — 16/12/2011 @ 18:58 | Réponse

  7. A tous ces petits loubars, un stage à la légion étrangère en Guyane serait la meilleure réponse à cette délinquance juvénile. de plus, il est très facile de les perdre dans la forêt amazonienne…En quelques sortes…un aller simple…

    Commentaire par drouin — 17/12/2011 @ 15:51 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :