Francaisdefrance's Blog

09/12/2011

« Il n’y a pas de quota pour les visas algériens » …

Trop de mauvais souvenirs, avec l’Algérie. Ca pourrait bien « canarder »… On parie?

FDF

.

LA LIBRE CIRCULATION DES ALGERIENS vers la FRANCE

 

POLITIQUE FRANCO-ALGERIENNE

LA LIBRE CIRCULATION DES ALGERIENS A SENS UNIQUE


L’objectif principal de ces mesures est la facilitation de la circulation des Algériens vers la France [et] de « lutter contre l’immigration clandestine et toute sorte de fraude ». »


Voir taille réelle

Hier, 8 décembre 2011, au Sénat et grâce à la volonté des socialistes et autres collabos antifrançais, l’ingérence des étrangers dans la vie politique française peut devenir une réalité.

A droite, si Sarkozy avoue souhaiter et rechercher une collaboration plus étroite avec l’Allemagne, il la recherche aussi avec l’Algérie, bien qu’il se garde de l’ébruiter avant les élections.

C’est ainsi qu’hier, lors d’une conférence de presse, en présence de l’ambassadeur en Algérie, Xavier Driencourt, le consul général de France à Alger, Michel Dejeager, annonçait la mise en place de la simplification des procédures, visant à laisser entrer librement les algériens vers la France. Malgré le constat de la non-réciprocité puisque Alger avance une « décision souveraine ».

Les nouvelles mesures porteront sur la simplification des formalités pour obtenir des visas.

« Il n’y a pas de quota pour les visas algériens (…) L’objectif principal de ces mesures est la facilitation de la circulation des Algériens vers la France [et] de lutter contre l’immigration clandestine et toute sorte de fraude (…) »

Ben, forcément ! Si les algériens n’ont pratiquement plus besoin de visas pour rentrer en France, pourquoi iraient-ils se risquer de rentrer en fraude et pis encore « les haraga » ?

Il nous prend pour des billes ce consul de France. Mais, nous savons qu’un consul n’agit qu’en fonction des ordres que lui donne le ministre des Affaires étrangères. En l’occurrence, Alain Juppé, le toujours droit dans ses bottes, prêt à mettre un coup de pied au cul des Français qui se disent de souche et d’identité judéo-chrétienne et auraient la prétention de conserver la France à la France, en régulant l’immigration.

La modification et la simplification sont dans la réduction –voire, l’annulation (!) – des justificatifs, pour :

  • « (…) le conjoint de Français,

  • les commerçants et chefs d’entreprise,

  • les professions libérales, à commencer par les dentistes, conjoint et enfants – le consul justifie cette catégorie par le fait qu’ils soient là, au moment de la prise de la décision –  

  • les professions organisées en ordres dont la seule attestation d’appartenance à un ordre suffit,

  • les journalistes,

  • en attendant les étudiants (…)

(…) Maintenant, nous travaillons pour l’extension de ces simplifications aux autres catégories. »

Et pendant ce temps, Sarkozy ose parler  » d’une immigration féconde pour la France, si elle est contrôlée « …

Non. Il n’y a aucune ingérence algérienne dans la politique française.

Il y a une volonté affichée et mise en œuvre par les politiques français, de gauche et de droite, à importer l’immigration algérienne, en France, quelles qu’en soient les conséquences pour les Français.

Et de nous interroger, encore plus, aujourd’hui,  qu’il y a cinquante ans…

Quels secrets, depuis De Gaulle, pèsent sur la France dont l’Algérie est le témoin et menacerait de révéler ?

Source : Liberté Algérie

http://www.petitsechodoran.com/l-immigration/la-libre-circulation-des-algeriens,a2986715.html

2 commentaires »

  1. Rappelons que de Gaulle a trahi les Français de métropole et les Français d’Algérie en manipulant les « référendums » pour obtenir le résultat qu’il voulait, abandonner l’Algérie à n’importe quel prix, au mépris de ses promesses et du respect des populations.

    De Gaulle a beaucoup de sang sur les mains, les Harkis ne sont qu’un exemple parmi tant d’autres de ces populations francophiles qu’il a laissé exterminer.

    Le silence à la Soviétique qui régnait alors sur les décisions et choix du gouvernement n’a jamais permis, n’a toujours pas permis de savoir ce qui s’est réellement passé.

    A titre d’exemple, je connais parfaitement le récit de ce qui s’est passé en mai 68 quand de Gaulle est parti en catimini à Baden Baden demander au général Massu de l’aider en cas d’urgence, rencontre qui fut très orageuse entre de Gaulle qui pissait dans son froc et fut suivie de la libération du général Salan 24 heures plus tard. Ce ne fut pas « l’idée de génie » vantée par le fils, le triste Amiral Philippe de Gaulle qui tenta plus tard de faire passer ce pitoyable épisode pour une œuvre de grande victoire. Manipulation, quand tu nous tient.

    Commentaire par Alain — 09/12/2011 @ 15:58 | Réponse

  2. Au lieu de tant de con….cessions ,le plus simple ne serait-il pas une Algérie française comme la voulaient les pids-Noirs ; les harkis et ceux qui se sont battus
    (ou morts) pour cela ?
    Avec terrains d’accords réciproques bien sûr..
    Une utopie ?

    Commentaire par henri — 09/12/2011 @ 16:33 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :