Francaisdefrance's Blog

16/11/2011

Renfort des frontières: la Suisse prend des dispositions.

Ils l’ont belle, les Suisses. En France, nos frontières sont des passoires à cafards… « ON » a plus voulu de frontières. Résultat: ben tout le monde le connait…
FDF

.


Suisse: Une commission approuve l’augmentation du nombre des gardes-frontière à l’issue d’un vote serré.

«Enfin! Tout le monde devient conscient que Genève et les zones frontalières suisses doivent être mieux protégées contre l’arrivée de malfrats étrangers ». Le conseiller national UDC André Reymond se félicite que la Commission de la politique de sécurité du Conseil national ait approuvé son intervention parlementaire. Celle-ci demande «que la sécurité des membres du Corps des gardes-frontière et celle de la population des zones frontalières soit garantie». Et cela doit se faire en recrutant des forces de sécurité en nombre suffisant.

«Quand j’ai déposé mon texte, Genève était une vraie passoire», raconte le conseiller national genevois. « Il y a des soirs où il n’y avait aucun garde-frontière sur le pourtour du canton. Le problème, c’est qu’on les emploie à l’aéroport pour tamponner des passeports». Depuis il y a un léger mieux puisque le Conseil fédéral a octroyé quelques effectifs supplémentaires aux douaniers armés.

Le vote de la commission du National a été extrêmement serré. 12 contre 12 avec voix du président qui fait pencher la balance du côté de l’acceptation. Y a-t-il des élus qui sont hostiles au renforcement des gardes-frontières? « Non pas vraiment , explique Pierre-Yves Breuleux, le secrétaire de la Commission de la politique de sécurité. Une grande majorité est pour davantage de garde-frontières. Mais certains souhaitaient attendre la position du Conseil fédéral sur la réorganisation des forces de sécurité ».

Il faut savoir qu’un débat est en cours au niveau suisse pour décloisonner les forces de sécurité. On pense avant tout aux policiers et aux gardes-frontières. Des élus plaident pour des patrouilles communes dans certains cas pour éviter des doublons maintenant que les douaniers armés ne sont plus cantonnés dans des postes aux frontières. Cela se fait déjà dans certains cantons mais rien n’est généralisé.

En attendant, l’intervention parlementaire d’André Reymond part à la commission des Etats où elle devrait être examinée en janvier. Décision définitive au cours de l’année 2012.

Source: http://www.tdg.ch/

.

Un commentaire »

  1. nous devrions en faire autant fermer nos frontières mais ça ….

    Commentaire par MANDARINECLEMENT — 16/11/2011 @ 23:38 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :