Francaisdefrance's Blog

29/10/2011

Adieu, amis Tunisiens. C’était un vote « démocratique »…

Et déjà, les Tunisiens manifestent. Bizarre: selon le dépouillement, les islamistes l’ont emporté de haute lutte…

L’instauration de la charia va résoudre tous ces problèmes.

FDF

Nouvelles naïades Tunisiennes…

.

90 islamistes dans l’Assemblée constituante tunisienne !


Selon les résultats définitifs, Ennahda distance largement les partis de gauche, loin derrière avec 30 et 21 sièges.  Des violences ont éclaté jeudi soir à Sidi Bouzid, la ville où a commencé la révolution.

Kamel Jendoubi, le président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), a proclamé jeudi soir les résultats définitifs des élections de l’Assemblée nationale constituante.Le mouvement islamiste Ennahda sera comme annoncé la première formation de l’Assemblée, avec 90 sièges sur 217, soit 41,47 % des élus. Il est suivi, loin derrière, par le parti du Congrès pour la République (CPR) de Moncef Marzouki (30 sièges) et l’Ettakatol de Mustapha Ben Jaafar (21 sièges).«Je remercie Dieu pour cette victoire, nous sommes sur la voie de la gloire!», a lancé le numéro deux d’Ennahda, Hamadi Jebali. «Merci à nos martyrs, je m’incline devant leur sacrifice et je salue nos concurrents et tous ceux qui n’ont pas voté pour nous». Khalil Zaouia, numéro deux du parti de l’Ettakatol a salué pour sa part «une victoire du peuple». «Les forces démocratiques n’ont pas été vaincues, c’est la démocratie qui a triomphé», a-t-il déclaré. Mohamed Abbou, dirigeant du CPR, s’est dit «surpris par le score d’Ennahda qui a dépassé les prévisions. Ce parti est conscient qu’il ne pourra pas gouverner tout seul», a-t-il poursuivi. «Nous discutons avec Ennahda et Ettakatol pour la formation d’un gouvernement national».L’inattendue Pétition populaire du riche homme d’affaires Hechmi Haamdi rafle 19 sièges, malgré l’invalidation de ses scores dans six circonscriptions, dont l’emblématique Sidi Bouzid, berceau de la révolution.Hechmi Haamdi est soupçonné d’avoir acheté des votes, d’avoir enfreint la législation sur le financement des partis politiques et d’avoir mené sa campagne depuis l’étranger, ce qui est illégal. Le milliardaire n’a en effet pas mis les pieds dans son pays durant les semaines qui ont précédé le scrutin. Son discours populiste est parvenu aux électeurs par le biais de sa chaîne satellitaire «al-Mostakilla», émettant depuis Londres et très suivi en Tunisie.L’annulation de ses sièges a provoqué une vague de violences à Sidi Bouzid dont Haamdi est originaire. Deux mille jeunes ont jeté des pierres sur les forces de l’ordre, saccagé le local d’Ennahda, et incendié des pneus dans la rue principale. Hechmi Hamdi a pour sa part déclaré sur les ondes de Mosaïque FM qu’il avait donné l’ordre à toutes ses listes de se retirer de l’Assemblée Constituante.

Maillots de bain autorisés 

Pour dissiper les inquiétudes que suscite sa prochaine accession au pouvoir, Ennahda multiplie les déclarations selon lesquelles la future Constitution, l’une des priorités de la prochaine Assemblée issue de l’élection, ne pourra voir le jour «sans un consensus avec les partis et les partenaires qui y sont représentés».

Hamadi Jebali, le numéro 2 du parti, qui devrait occuper le poste de premier ministre dans le nouveau gouvernement, a assuré, jeudi, qu’il n’est pas question de faire revenir la femme au foyer, ni de remettre en cause les acquis du secteur touristique qui représentait 7 % du PIB tunisien en 2010, mais a subi une chute spectaculaire depuis la fin du régime de Ben Ali en janvier dernier.

«Est-il raisonnable, a lancé M. Jebali, de paralyser un secteur vital comme le tourisme en interdisant les boissons alcoolisées et le port de maillot de bain ou d’autres pratiques ? Ce sont des libertés individuelles garanties aussi bien pour les étrangers que pour les Tunisiens», a-t-il insisté.

De même, Hamadi Jebali n’a nullement l’intention de «démanteler le système financier en vigueur en Tunisie ni de restreindre les activités des hommes d’affaires».

Source: http://www.lefigaro.fr/

Un commentaire »

  1. Après « le printemps du jasmin » les Tunisiens vont nous faire « l’automne des chrysanthèmes ».

    Commentaire par drouin — 29/10/2011 @ 18:41 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :