Francaisdefrance's Blog

26/10/2011

Mayotte: encore une « chance pour la France »…

Mais pas un exemple… C’est marrant: ils ont aussi des « jeunes ». Mais ça ne doit pas être les mêmes que chez nous, en métropole. Et pourtant, ils ont la même façon de vivre: ils cassent, provoquent la Police, utilisent des « armes », sème des perturbations. On ne dit pas si ils brûlent des voitures. Ils vont vite apprendre. Ce sont des « jeunes », après tout…

Ah; j’oubliais: la population de Mayotte est à forte majorité musulmane. (De tradition sunnite, introduite par des populations arabo-persanes, profondément imprégnée à la culture swahilie des Comores, religion structurant une société teintée de croyances africaines et malgaches, l’islam est pratiqué par 95 % de la population mahoraise. Dès l’âge de 6 ans, les enfants fréquentent en parallèle l’école coranique et l’école primaire de la République.)

Je dis ça comme ça, en passant… « Sans haine ni violence »…

FDF

La signature de trop…

.

Violents heurts entre jeunes et police à Mayotte

Au lendemain de l’arrivée du médiateur sur l’île de Mayotte, le conflit contre la vie chère s’est durci. Des dizaines de jeunes Mahorais ont bloqué la circulation et s’en sont pris aux forces de l’ordre. 

L’arrivée du médiateur n’aura pas eu l’effet escompté. Des heurts violents ont opposé durant toute la matinée de mardi des jeunes aux gendarmes mobiles à Dzoumogné, au nord de l’île de Mayotte

Dès 7 heures du matin, des dizaines de jeunes de cette localité ont bloqué la circulation par des barrages érigés avec des troncs d’arbres, participant à leur manière à la grève générale contre la vie chère en cours à Mayotte depuis près d’un mois. Ils ont ensuite attaqué à coup de galets, de barres de fer et de cocktails molotov les gendarmes mobiles venus lever ces barrages. 

Ces derniers, au nombre d’environ 150, ont riposté à plusieurs reprises avec des gaz lacrymogènes pour se dégager. Dzoumogné a vécu pendant près de six heures un véritable état de siège

Première rencontre entre le médiateur et les syndicats

A leur départ de Dzoumogné vers 13H00 (soit 12H00 à Paris) pour Mamoudzou , la capitale, en passant par la localité portuaire de Longoni, les colonnes de véhicules des gendarmes mobiles ont dû effectuer plusieurs arrêts en attendant qu’un bulldozer dégage les troncs d’arbres parsemés le long des axes routiers. 

Par ailleurs, la rencontre entre le médiateur, Stanislas Martin, et les leaders syndicaux s’est bien ouverte mardi matin, après le départ de l’intersyndicale la veille lors de la première réunion avec l’émissaire tout juste arrivé de métropole. 

Rien n’avait filtré à 15 heures locales de cette entrevue, les syndicalistes devant rendre compte d’abord à leur base au cours d’une assemblée générale en fin d’après-midi. Le médiateur poursuivait tout le long de la journée des discussions avec des chefs d’entreprises de la grande distribution et du bâtiment, ainsi qu’avec le président du conseil général, Daniel Zaidani.

Source:  http://www.lexpress.fr/

Bonus: http://tinyurl.com/3k3wgzj

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :