Francaisdefrance's Blog

25/10/2011

Qui a parlé de « fraudes aux allocs » ?

Et d’autres nous parlent de justice…

Au début, je croyais avoir mal lu; ben non… Dément!

Le pire est que ce n’est pas un cas isolé. « Je demande des efforts aux Français », a récemment dit quelqu’un de très trop connu. Ah oui; aux « Français« …

FDF

.

Les locataires HLM gardent leur villa  au Maroc, et leurs comptes bancaires bien fournis, sur fond de trafic de drogue, pour ENVIRON 336000€.



Condamnation pour douze prévenus mais relaxe pour les parents : un jugement modéré a clos l’audience consacrée au trafic de cannabis à Amiens.

Le tribunal a décidé hier de lever l’opposition sur les biens des parents Boudlal – une villa au Maroc achetée 126 000 €, ainsi que 130 000 € sur des comptes enregistrés au Royaume chérifien. 80 000 € sur un compte français leur avaient déjà été rendus par la chambre d’instruction. Les juges ont ainsi considéré que cette manne n’était pas issue du trafic de cannabis pour lequel leurs trois fils ont été condamnés, mais le fruit de leurs économies.

De nombreux commentaires

Cette victoire au plan pénal va faire parler sur la place amiénoise. La famille Boudlal y est en effet connue pour être la dernière occupante des tours Daudet, dans le quartier de Victorine-Autier. Malgré sept propositions de relogement, elle refuse de quitter cet ensemble promis à la démolition au motif que son bailleur social, l’OPAC, ne lui fournit pas de solution de remplacement satisfaisante. La mère a d’ailleurs évoqué ce litige mardi : « Ils nous disent qu’ils n’ont pas de type 5 ou de type 6. S’ils n’en ont pas, il faut en construire ! »

Cet été, Hélène Maasen, directeur clientèle à l’OPAC d’Amiens, évoquait en effet « un niveau d’exigence très élevé : une maison individuelle avec une chambre au rez-de-chaussée, quatre chambres à l’étage, deux sanitaires, un garage et un jardin dans le quartier sud-est ». Le tout pour loger sept enfants, dont un seul est mineur et ceux plus âgés (32 et 31 ans) sont actuellement logés et nourris en prison.

Les aides sociales mises de côté

Ce qui va faire jaser, c’est que l’avocate parisienne du couple a obtenu sa relaxe en mettant en avant que ses avoirs au Maroc sont le fruit d’une vie de travail et d’économies. M e Kaltoum Gachi soutient que dans cette famille, trois filles, salariées, prennent en charge absolument toutes les dépenses courantes (loyer, eau, gaz, électricité, nourriture, vêtements, billets d’avion et même scolarité des deux plus jeunes). Les parents peuvent donc thésauriser 40 000 € de revenus annuels, dont leurs retraites mais aussi « 2 300 € mensuels composés des allocations familiales, de l’APL, des allocations adultes handicapés, des bourses scolaires ».

Un pactole sagement constitué d’une part ; un recours aux aides et logement sociaux de l’autre. Ce mode de fonctionnement qui n’a rien de répréhensible suscitait déjà de nombreux commentaires sur notre site Internet.

Source: http://www.courrier-picard.fr/

Un commentaire »

  1. Cette fraude est intolérable ! Avec tout cet argent gaspillé, il serait facile d’engager des contrôleurs supplémentaires pour s’occuper spécifiquement des cas problématiques !

    Commentaire par Ageprim Immobilier — 27/10/2011 @ 13:42 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :