Francaisdefrance's Blog

29/09/2011

La finance islamique dans l’économie française. La France ruinée est à vendre. Devinez qui peut se la payer.

Ecoutez cet immonde collabo nous vanter les mérites de la finance islamique qui va résoudre tous nos problèmes et juré-craché les muzz n’exigeront rien en échange de leurs pétrodollars. Cochon qui s’en dédit!

 

 

8 commentaires »

  1. Dix-neuf grammes.

    C’est le poids de la balle semi blindée idéale pour chasser le sanglier, selon les législations les plus adaptées. Il s’agit de la 9.3 X 64.

    Dix-neuf grammes, constitué d’une ogive qui expanse et libère son énergie en une milliseconde : cela tue sans aucune douleur, tellement le processus d’inhibition nerveuse est rapide.

    En fait, la cible n’entendras mêmes pas le coup de feu qui la tueras, car elle sera morte avant que le son de la détonation ne l’atteigne, cette balle étant plus rapide que le son.

    C’est exactement ce que je souhaite – humainement – pour la paix de l’âme de cet intolérable collabo, qui, tôt ou tard, sera liquidé par ceux qui n’acceptent pas son discours.

    Collabo ! Pries donc que celui qui t’éteignera le fasse à la 9.3…

    Commentaire par Pierre Lesincère — 30/09/2011 @ 00:09 | Réponse

  2. ha moi j’opterai pour une 30X30 puissante et destructrice 300 kgs a la sortie du canon !!!,a défaut d’une balle de guerre!!!allez,qui dit mieux ???

    Commentaire par marco — 30/09/2011 @ 08:28 | Réponse

    • Cher Niko;

      La 30X30 – le calibre de la célèbre Winchester des westerns -, c’était bon contre les Indiens et les coyotes mais, pas assez pour les sangliers.

      La 9.3X64, c’est 1.200 kg à la bouche du canon de l’arme. Quatre fois plus qu’une 30X30.

      Si tu veux du costaud dans le calibre 30 (ou 300, car 30 centièmes de pouce ou 300 millièmes de pouce, c’est la même chose), choisi la 300 magnum et oublies la 30X30… Là, tu tiens un ours Kodiak par la barbichette, pas avec une 30X30.

      Si les lois sur la chasse imposent une balle de minimum 100 kg à la sortie du canon, la convention de Genève des lois sur la guerre interdisent une puissance supérieure à 40 kg sur cible humaine.

      Alors, les balles de guerre des armes individuelles (kalachnikov, FAL, Vigneron et tutti quanti), c’est de la « gnognotte » à côté des calibres pour grandes chasses ! Attention cependant de ne pas confondre avec les munitions pour les mitrailleuses 30 et 50. Mais ça, c’est encore une autre histoire…

      Commentaire par Pierre Lesincère — 01/10/2011 @ 20:05 | Réponse

  3. Cette ordure ne fait que confirmer, si tant est que cela soit encore nécessaire la démonstration que j’ai faite dans l’article sur le remplacement de la population française …

    http://www.legaulois.info/2011/01/lhorrible-verite-sur-les-nouveaux.html

    Ils nous ont vendu pour du fric, pour sauver les banques, et leurs fesses !!

    Je préfère utiliser un atchinson AA12, doté de balles de calibre 12 explosives, afin que tous entendent ce qui arrivera aux collabos à la destruction de l’identité française …

    En fait, pour ceux qui seront pris vivant, il nous faudra installer des webcam avant les pendaisons publiques afin que le monde entier voit ce que le peuple français est capable de faire à toutes ces ordures-là !!!

    Au fait, savez-vous que notre connard de sarko a fait livrer des armes en Lybie, et que celles-ci disparaissent, mais elles vont réapparaître, car on va très bientôt les retrouver aux mains de terroristes ou de racailles… en France !!!

    Commentaire par BobbyFR94 — 30/09/2011 @ 10:19 | Réponse

  4. Il n’a pas une tête à sucer de la glace cet homme là…
    Ceci expliquant cela…

    Commentaire par Colbert — 30/09/2011 @ 10:50 | Réponse

  5. Une belle brochette de collabos à l’IFFI
    Statut et organisation

    L’Institut Français de Finance Islamique est une association sans but lucratif. Dans les deux prochaines années, son statut deviendra celui d’une fondation.

    M. Hervé de Charette, Ancien ministre des Affaires Etrangères et Président de la Chambre de Commerce Franco-Arabe, assure la présidence de l’Institut.

    Dr. Saleh Al-Tayar, Secrétaire général de la Chambre de Commerce Franco-Arabe, est Vice-Président.

    M. Jean-Paul Laramée, Directeur général de Secure Finance et créateur du Forum Français de la Finance Islamique, est Secrétaire Général.

    Secrétaire général adjoint : M. Eric Hélard, Directeur des Relations Extérieures de la Chambre de Commerce Franco-Arabe, est chargé des relations institutionnelles et de la communication.

    M. Hadi El Assaad, Membre du Conseil d’Administration du Club des Exportateurs de France, est Conseiller du Président pour les relations avec les institutions financières et les fonds étrangers.

    Les travaux des trois pôles de l’Institut bénéficient des apports et des expériences opérationnelles de tous ses partenaires (BID, IRTI, Chambre de Commerce Franco-arabe et Secure Finance).
    Ils sont animés et encadrés, sous la direction du Président et du Secrétaire général, par les membres de son Comité stratégique, à la compétence reconnue en matière de :

    régulation :
    M. Jean-Louis Fort, avocat, ancien Secrétaire général de la Commission bancaire et ancien Directeur général de la Banque de France ;
    droit financier :
    Me. Gilles Saint Marc, Avocat associé, Gide Loyrette Nouel, Président de la Commission finance islamique de Paris Europlace ;
    droit applicable et règlement des différends dans les financements islamiques :
    M. Georges Affaki, membre du comité exécutif, responsable des financements structurés, CIB Legal, BNP Paribas ;
    conventions et contrats internationaux :
    Me Mehdi Haroun, Avocat associé, Herbert Smith LLP ;
    développement du Takaful :
    M. Chakib Abouzaid, CEO de Takaful Re ;
    recherche universitaire :
    M. Ilyes Jouini, Professeur à l’Université Paris-Dauphine, co-auteur du rapport de Paris Europlace sur les enjeux de la finance islamique pour la France ;
    civilisation islamique : histoire, religion, culture :
    Mme Dominique de Courcelles, Directeur de Recherche au Centre National de la Recherche Scientifique ;
    droit et jurisprudence commerciale islamiques :
    M. Beddy Ould Ebnou, Jurisconsulte, Président d’Averroes Conseil ;
    analyse et structuration des financements :
    Mme Rachel Cado, Directeur Général, Kosset Finance

    Ce Comité stratégique est appelé à s’enrichir de nouvelles personnalités dans ces secteurs de compétence, à l’initiative de ces personnalités et du Secrétaire général.

    Commentaire par francaisdefrance — 01/10/2011 @ 18:59 | Réponse

  6. Nous n’avons pas assez de soldats (hélas) pour détruire tous les collabos de france, un par un et une par une….. Depuis la guerre 39-45 les collabos se sont multipliés aux environs de 75% ! Le pire est que les jeunes écoliers sont mélangés avec qui vous savez et sont éduqués pour devenir de bons collabos… Bon courage à ceux qui ont encore un espoir…!

    Commentaire par duval — 01/10/2011 @ 22:35 | Réponse

  7. ON LE SENTAIT. Nous entrons en dépendance à l’égard de la finance islamique. Comment se défaire de cette corde au cou, j’aimerais qu’on nous l’enseigne. Economistes patriotes, réveillez vous et aidez la France.

    Commentaire par Hélène Ladam — 11/07/2018 @ 13:43 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :