Francaisdefrance's Blog

20/08/2011

Attention! les re-voilà !!! Les « packs vengeance » d’Al-Qaïda à nouveau dans les bacs…


Réaction à retardement, chez les adeptes de la « religion » d’amour, de paix, etc… Et en plein ramadan, en outre. Comme quoi le mois du sacrifice reste bien celui du sacrifice des autres. Allez; couchés, les mumuzz! Vous nous fatiguez.

Le malheur est que ce sont encore les soldats qui vont en faire les frais… Ca donne des « excuses » à ceux qui les envoient au massacre.

FDF

.

Al-Qaida annonce une campagne de 100 attentats en Irak !


La branche irakienne de l’organisation terroriste veut venger la mort d’Oussama Ben Laden.

La branche irakienne d’al-Qaida a annoncé avoir lancé à partir de la mi-août une campagne de 100 attentats à travers le pays pour venger la mort d’Oussama Ben Laden et d’autres responsables du réseau extrémiste, selon un communiqué publié samedi sur Internet. L’État islamique en Irak a précisé que cette campagne avait commencé le 15 août, sans pour autant revendiquer explicitement les multiples attaques de cette journée la plus sanglante dans le pays depuis plus d’un an.

La campagne, appelée « Vengeance pour Cheikh Oussama Ben Laden et d’autres hauts responsables », a commencé « au milieu du mois du jeûne (ramadan) et, si Dieu veut, s’achèvera après avoir atteint 100 attentats », annonce le communiqué du groupe publié sur le site internet djihadiste Honein. « Ces attentats comporteront des raids, des opérations de martyrs (attentats-suicides), des bombes sur les routes, des attaques avec des pistolets silencieux et des tireurs embusqués, dans toutes les villes, zones rurales et provinces », prévient-il.

Le 15 août, jour qui semble avoir marqué le début de la campagne, puisque le ramadan a commencé le 1er août, une série d’attaques – attentats-suicides, bombes et fusillades – dans dix-huit villes d’Irak a fait 74 morts et plus de 300 blessés, faisant de ce jour le plus meurtrier dans le pays depuis le mois de mai 2010. Dans la nuit de vendredi à samedi, des tracts appelant à rejoindre l’État islamique en Irak et à combattre les soldats américains ont été distribués dans le sud et l’ouest de Bagdad, a annoncé un responsable du ministère de l’Intérieur. Selon des responsables américains et irakiens, le groupe a perdu de sa puissance depuis les années 2006-2007, au plus fort des violences sectaires dans le pays, mais il reste en mesure de mener des attentats coordonnés spectaculaires.

Source: http://www.lepoint.fr/

Encore un os à ronger pendant que les marchés s’effondrent…

C’était certain et il fallait s’y attendre. On nous balance une info de taille qui va bien accaparer le peuple pendant que nos « élites » nous font subir l’inévitable résultat catastrophique de leur politique monétaire, financière et économique: le crash boursier!

Voili-voilà. Deux « espions américains » arrêtés en Iran et tous les regards se tournent vers cette contrée réputée comme la plus « anti-Occident » du monde…Et pendant ce temps, notre pognon s’envole. Ca passe mieux ainsi; et ça a toujours été comme ça… A noter que les deux inculpés ont été arrêtés il y a deux ans. C’était dans les tiroirs; bien au chaud. Et l’affaire ressort aujourd’hui. Avouez que ça tombe bien…

FDF

Merci Mahmoud; ça tombe bien…

.

Iran: 8 ans de prison pour les deux randonneurs américains accusés d’espionnage.

Les deux randonneurs américains détenus depuis deux ans en Iran sous l’accusation d’espionnage ont été condamnés à huit ans de prison chacun, a annoncé samedi le site internet de la télévision d’Etat citant une « source judiciaire informée ».

Partagez cet article sur FacebookPartagez cet article sur Twitter
Photographe :  :: Photo de Shane Bauer (G) et Josh Fattal diffusée par les médias officiels iraniens, le 6 février 2011 photo : AFP

Shane Bauer et Josh Fattal, âgés de 29 ans, ont été condamnés par le tribunal révolutionnaire de Téhéran à 3 ans de prison chacun pour « entrée illégale en Iran » et à cinq ans pour « espionnage au profit d’une agence américaine », précise le site de la télévision qui n’indique pas quand la sentence a été prononcée.

Le cas de leur compagne Sarah Shourd, 32 ans, libérée sous caution en septembre 2010 pour raison de santé et jugée en son absence en même temps qu’eux, « demeure encore ouvert », a ajouté la même source.

Les deux condamnés peuvent faire appel de leur jugement dans un délai de vingt jours, selon le site de la télévision.

Les trois Américains avaient été arrêtés le 31 juillet 2009 à la frontière irano-irakienne qu’ils affirment avoir franchie par erreur après s’être égarés pendant une randonnée dans les montagnes du Kurdistan irakien.

Ils ont plaidé non coupable pour les accusations d’espionnage lors des deux audiences à huis clos de leur procès le 6 février puis le 31 juillet derniers, selon leur avocat Me Masoud Safii.

Interrogé samedi par l’AFP, Me Shafii a indiqué ne pas avoir été informé du verdict. « Malheureusement je n’ai pas été informé du verdict, ni officiellement ni officieusement », a-t-il dit, ajoutant qu’il « utilisera tous les moyens pour prouver leur innocence ».

L’avocat avait exprimé à plusieurs reprises l’espoir que ses clients seraient acquittés de l’accusation d’espionnage et libérés, leurs deux années en détention permettant une telle mesure même en cas de condamnation à la peine maximale de trois ans de prison pour entrée illégale en Iran.

« Ils sont innocents, l’accusation d’espionnage n’a aucun sens », avait-il déclaré à l’AFP fin juillet. Quant à l’entrée illégale en Iran, « même si le tribunal n’accepte pas mes arguments, les deux ans qu’ils ont passés derrière les barreaux constituent une punition plus que suffisante », avait-il ajouté.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi avait pour sa part « espéré » le 6 août que le verdict aboutirait à la « liberté » des deux Américains.

L’ambassade de suisse à Téhéran qui représente les intérêts américains en Iran en l’absence de relations diplomatiques entre les deux pays, a indiqué samedi ne pas pouvoir commenter la décision judiciaire.

Avant la dernière audience, les familles des Américains avaient appelé les autorités iraniennes à la clémence.

Le fait que le jugement soit attendu durant le mois musulman de ramadan, traditionnelle période de pardon en islam, avait suscité des rumeurs sur un possible verdict de clémence permettant la libération rapide de Shane Bauer et Josh Fattal, mais le procureur général iranien Gholamhossein Mohseni Ejeie les avait démenties lundi.

Ce verdict risque d’envenimer encore davantage les relations entre l’Iran et les Etats-Unis, déjà difficiles depuis l’arrivée au pouvoir du président Mahmoud Ahmadinejad.

Washington a toujours rejeté avec véhémence les accusations d’espionnage contre ses trois ressortissants et a demandé à plusieurs reprises leur libération, Téhéran répondant généralement en soulevant la cas d’une dizaine d’Iraniens détenus « illégalement » aux Etats-Unis selon les dirigeants iraniens.

L’organisation de défense des droits de l’Homme Amnesty International a aussi réclamé la libération des deux Américains, qui ont mené au moins quatre grèves de la faim pour protester contre leur isolement, selon leurs familles qui ont également fait état de mauvais traitement en détention.

Me Shafii n’a pu rencontrer que trois fois brièvement ses clients depuis leur interpellation.

Les diplomates de l’ambassade de Suisse à Téhéran n’ont pas eu accès aux deux randonneurs depuis octobre 2010, et n’ont pas été autorisés à suivre leur procès.

Leurs familles n’ont pu s’entretenir avec eux au téléphone que trois fois en deux ans. Elles ont en revanche pu les rencontrer quelques heures en mai 2010, à l’occasion d’une brève visite à Téhéran.

Source: http://actu.orange.fr/

Paris: joyeux ramadan avec Bébert !!!

Bébert, c’est Bertrand Delanoë, bien sûr. Et comme tous les ans, il invite aux frais de la princesse (les CONtribuables) les musulmans et leurs esclaves parisiens à une grande fête pour le ramadan. Il aurait pu cumuler avec la Gay-pride, ça aurait fait des frais en moins… Ah oui, c’est vrai, en islam on tue les homosexuels. Ce serait une véritable boucherie (pas halal)…

FDF

.

« J’ai fait un rêve: maire-imam de Paris… »

.

Vu sur Oumma.com (qui n’apprécient pas spécialement. Et ils ont raison. Bébert veut tout mélanger; à sa sauce, piquante..)..

Soirée Ramadan jazz, funk, groove à la Mairie de Paris !

Comme nous le rappelions sur Oumma, le Ramadan est devenu très à la mode auprès des milieux bobos en mal d’exotisme, qui l’ont vidé de son contenu spirituel pour en faire une fiesta nocturne.

Dans un autre registre, mais toujours fidèle à cet esprit folklorique et festif, le Maire de Paris Bertrand Delanoë, ex-membre du fan-club du dictateur Ben Ali (1), organise le 24 août 2011 un Iftar à la Mairie de Paris.

Le programme de cette soirée figure sur le carton d’invitation ( voir ci-dessous) avec accueil en musique : « Chant de fête-Abir Nasraoui – Malouf Tunisien et Djerba international » jazz, funk, groove.

Puis au bas du carton d’invitation, un repas seulement « léger » sera proposé sur place. Un Iftar, certainement composé de petits fours et d’un cocktail.

Bref pour les convives qui auront jeûné, nous leur conseillons d’amener leur propre chorba dans leur besace de jeûneur. Et qu’au terme d’une journée de jeune, il leur sera également difficile de se déhancher au rythme de la musique funk prévue à cette soirée discothèque.

Cet Ifar qui relève plus d’une soirée musicale branchée, que d’une soirée ramadan, a suffi pour déclencher l’ire du députe ultra-droite Jacques Myard. Ce dernier s’est aussitôt fendu d’une lettre au ministre de l’Intérieur Claude Guéant, dans laquelle il s’indigne d’ une « initiative particulièrement choquante » du Maire de Paris, qui est « un rassemblement « religieux organisé par une collectivité publique » et une atteinte « au principe de laïcité ».

On ose pas imaginer la teneur du courrier du député Myard si Bertrand Delanoë avait prévu juste avec la rupture du jeûne, un appel à la prière, comme le veut la tradition musulmane.

(1) Le 24 mars 2010, le Maire socialiste de Paris, Bertrand Delanoë a déclaré que la Tunisie « est non seulement sur la bonne voie, mais elle réussit mieux que les pays comparables et parfois même mieux que des pays dits développés en terme de croissance. » « Le Président Ben Ali en 1987 a permis qu’il y ait une évolution, une transition sans rupture et sans qu’il n’y ait de heurts entre les Tunisiens eux-mêmes »,

Le fanatique « bien vacciné » du jour est…

…abd!

Nominé pour ce bel exemple de soumission à une idéologie qui le rend par contre pitoyable. Mais ne nous attendrissons pas sur son cas car ce mec est irrécupérable (voyez son commentaire…).

En outre, on lui a bien inculqué que l’islam est une « religion » d’amour, de partage, etc… Il ne doit pas suivre l’information, ce con. « L’islam n’existe pas ou il y a un mal, un malheur », nous dit il. 

On peut te prouver le contraire, « cousin » et par des milliers d’exemples, quotidiens. Mais la liste est trop longue. Si par hasard tu sais lire (car l’écriture ne semble pas être ton fort), fais un tour dans l’actualité quotidienne. Je sais; ça fait mal de prendre la vérité en face…

Qu’Allah continue à te faire passer pour un débile.

FDF

.

Un « bon » musulman…

.

Auteur : abd (IP : 81.56.23.41 , ede67-1-81-56-23-41.fbx.proxad.net)
E-mail   : a.topal@windowslive.com
Adresse :
Whois    : http://whois.arin.net/rest/ip/81.56.23.41
Commentaire :

Grand mansonge!
L’Islam interdit de faire la separation devant la faim, l’injustice.
Vous le dites parce que les europeenns, vous le faisiez ainsi.
Regardez votre alentour, c’est ce qui est la verite.

L’islam n’existe pas ou il y a un mal, un malheur mais vous y etize et y etes actuellement.
A bas qui ne disent pas la verite!!!!!!!!

Pour ça, il y en a du fric…

Mais l’islam fait encore appel à l’aumône… Un des piliers. C’est marqué dans le coran, cousin…

C’est de la provocation envers les « frères » qui crèvent de faim dans les pays musulmans…

FDF

.

Les « contrastes de l’islam… Ecoeurant. Les Somaliens sont entièrement musulmans…

.

Arabie : nouveaux travaux d’extension de la grande mosquée de La Mecque

Le chantier d’une nouvelle extension de la grande mosquée de La Mecque, d’un coût de 10,6 milliards de dollars, est en voie de réalisation, rapportent les médias saoudiens. Les travaux sont destinés à permettre au complexe de la première ville sainte de l’islam d’accueillir en même temps quelques deux millions de fidèles, a précisé le quotidien Asharq al-Awsat.
Le chantier où travaillent déjà 10 000 ouvriers 24 heures sur 24 couvre une superficie de 400 000 m2. Il consiste à ériger une extension du côté nord de la mosquée sur plusieurs niveaux, à aménager des escaliers et des tunnels pour faciliter l’accès des fidèles à la mosquée érigée autour de la Kaaba.

La grande mosquée a connu une importante extension au milieu des années 1980 mais le nombre sans cesse croissant de fidèles a nécessité les nouveaux travaux. La Mecque, dans l’ouest de l’Arabie saoudite, qui accueille pendant le hajj, pèlerinage annuel, quelque 2,5 millions de fidèles en moyenne, a en outre été dotée en novembre dernier d’un métro qui n’est utilisé que pendant le moment fort de ce rassemblement spirituel, soit cinq jours par an. Un projet de train à grande vitesse reliant Djeddah à Médine à travers La Mecque, estimé à 7 milliards d’euros, fait actuellement l’objet d’une vive concurrence entre plusieurs constructeurs européens et asiatiques.
Des médias espagnols ont indiqué le 19 juillet que le consortium espagnol, conduit par Renfe, candidat au projet de train à grande vitesse Djeddah-La Mecque-Médine, aurait remporté l’appel d’offres. Mais les autorités saoudiennes ont assuré que rien n’avait été encore décidé pour l’attribution de ce mégacontrat pour lequel la SNCF et Alstom se sont alliés au sein d’un consortium pour déposer une offre, avec le saoudien al-Rajhi.

Source: http://www.lorientlejour.com/

Bisous sur le groin à toutes et à tous !!!

Connu mais tellement bon… Je donne mon sang aussi. Je suis un mécréant qui s’ignore…

(Merci à CH).

FDF

.

Don du sang !!!

on n’ y pense pas..!
En lisant ce mail, c’est vrai au fait!!………
Je donne mon
sang et je mange du porc mais……………………????????????
Mais, ALORS ? Mon sang aurait-il servi à sauver un musulman?

Si cela s’est produit, je l’ai contaminé……….
Mes excuses, je ne l’ai pas fait exprès …..
ET LE COCHON, C’EST TELLEMENT BON !!


Il faut vénérer le cochon , lui seul peut nous sauver!!!
Y aura t’ il du sang Hallal pour les transfusions pour ces messieurs dames en France ???
Vive le cochon > >

Alors là, je me régale!!
Ceci est à DIFFUSER généreusement à tous vos contacts!!!!
La bonne nouvelle , la voilà:
C’ est une arme redoutable pour se débarrasser de la smala qui nous envahit, qui veut nous niquer, nous descendre et j’en passe….
Il faut absolument qu ‘ils sachent que
depuis toujours (reconnu par les pharmaciens !) dans presque tous les médicaments, gélules ,crèmes , cosmétiques, rouges à lèvres, suppositoires, il y a du GRAS DE PORC !!!
Alors, il faut les informer généreusement !
Maintenant, ils ne pourront plus se soigner, ni se maquiller, ni se traiter, ni embrasser nos femmes, au vu de leur « RELIGION »
Prescrivez abondamment cette ordonnance sur internet et ailleurs, il faut que tous « Les Fidèles croyants » le sachent!
Bisous sur le Groin a tous et vive la médecine moderne.

« Egorge chaque chrétien qui est autour de toi, pas de pitié »…

Ce sont les paroles d’un adepte de la religion d’amour, de paix et de tolérance… Ca fait quand-même froid dans les dos. Ce type est un « Montréalais ». Comme chez nous nous avons de « jeunes Français »… Compris? A mon humble avis, ça, c’est de la VRAIE incitation à la haine. Et ce malade, on va peut-être le libérer… En France, pour le centième de ça, la Justice te massacre, aidée en cela par toutes les associations connues comme pratiquant le racisme anti-blanc; qui lui, est toléré… Dingue!

FDF

.

Le Canada délibère sur le sort d’un type que je n’aimerai pas du tout croiser dans la rue, encore moins dans un coin isolé … « prends un couteau et égorge chaque chrétien qui est autour de toi, pas de pitié », ce sont les parole de cet inquiétant personnage qui devrait théoriquement être remis en liberté sous peu
Lu sur Poste de Veille 

Omar Bulphred, jeune Montréalais condamné en 2009 à sept ans de prison notamment pour l’incendie d’une école hassidique et un attentat raté contre un centre communautaire juif au nom du «jihad islamique», devra attendre encore quelques jours pour savoir s’il demeurera incarcéré ou s’il retournera en maison de transition. […] 
 


Le « jeune Montréalais »…

Sa libération conditionnelle a été suspendue en mai alors que le jeune homme de 26 ans né en Géorgie se trouvait dans une maison de transition à Québec. On lui reproche d’avoir poursuivi un codétenu avec un couteau. Fait qui se serait produit une vingtaine de jours à peine après sa sortie de prison. La victime présumée a déclaré peu après que Bulphred l’aurait avertie qu’il savait «où couper, où frapper [avec un couteau] pour vider un individu de son sang». […]

Grâce à un micro caché au domicile de Bulphred, les policiers les auraient entendus planifier le rapt éventuel d’un participant au Bal en blanc qu’ils prévoyaient «attacher et égorger comme un poulet». On a aussi entendu Ibragimov, filmé par Bulphred, déclarer: «Fais tout pour ton pays, prends un couteau et égorge chaque chrétien qui est autour de toi, pas de pitié […].»

Source: http://infos-meconnues.blogspot.com/

Exellente idée… De la pub sur les minarets.

Voilà une excellente idée pour les minarets déjà construits et frappés d’interdiction d’utilisation. Fini les beuglements du muezzin ! Ne les détruisons pas! Il faut les utiliser comme support publicitaires ou panneaux d’affichage électoral: pour les affiches de campagne du Front National, par exemple. Ce serait un beau symbole de victoire! Sans rire…

FDF

.

L’apparition d’affiches publicitaires à caractère religieux, inédites en Tunisie, fait polémique.

Ariana, dans le quartier huppé de la Cité Ennasr, mercredi matin, des hommes s’affairent à installer des affiches publicitaires géantesqui vont transfigurer le paysage urbain, au milieu de ce qui semble être une indifférence généralisée des passants.  Et pour cause : qui oserait protester contre des banderoles qui sont là « pour la bonne cause » ? Même disgracieuses, même de mauvais goût, elles font l’apologie de la prière et de la foi. D’autant que l’ex régime est présenté par les islamistes comme un « ennemi de la religion » qu’il a selon eux « combattue dans toutes ses formes ».

C’est sans doute le pari fait par l’Ecole coranique privée Abdallah Ben Massoud qui a discrètement apposé son nom et son logo dans un coin de chaque affiche prosélyte : deux en contre-bas d’un pont, trois en triangle sur un rond-point central (réduisant considérablement le champ de vision des automobilistes), et surtout une, la plus imposante de toutes, affublant la façade du minaret de la mosquée Assalam.

Nous retournons hier soir pour constater, alertés par la blogosphère tunisienne, que l’affiche la plus controversée a bien été enlevée du minaret 24 heures plus tard. Un commerçant de la place nous explique néanmoins que « le vent est le seul responsable », la banderole n’ayant pas résisté à des rafales de vent qui  précipitèrent la décision des responsables de la mosquée de la désinstaller, une fois devenue instable. « Dès que j’ai vu ça, je savais que cela créerait une polémique » nous confie-t-il par ailleurs à propos de l’installation initiale.

C’est l’un de ces responsables que nous rencontrons le même soir après la prière des « tarawih » durant laquelle les fidèles prient pour certains à-même la chaussée, faute de place, à l’extérieur d’une enceinte bondée. L’homme qui cumule des responsabilités au sein de l’instance de direction de la mosquée et de la ligue régionale des associations coraniques nous assure que l’initiative n’a pour but que celui d’ « aider à mieux faire connaître l’établissement récemment lancé », à l’instar de nombreuses autres écoles privées confessionnelles similaires dans la zone. Des propos qui concordent avec ceux du représentant de l’école en question se trouvant à 200 mètres de là, qui confirme une étroite collaboration avec le lieu de culte, mais nie toute contrepartie financière à l’opération.

Quant aux autorités municipales, contactées par téléphone elles avouent, embarrassées, ne pas avoir été avisées, mais que de toute façon leurs équipes chargées de faire respecter la loi en la matière sont débordées depuis la révolution et n’osent plus intervenir du fait du climat de relâchement sécuritaire généralisé.

Une dérive

Si l’absence au sommet de l’Etat d’autorité découlant d’un pouvoir légitime, élu par le peuple, depuis le 14 janvier est une fois encore en cause, nul doute que même après le 23 octobre prochain, la nouvelle gouvernance se heurtera très probablement à la difficulté de revenir en arrière s’agissant de ce type d’affichage. Leur interdiction se heurte immanquablement à un procès d’intention classique : celui de ne pas « respecter la volonté de la majorité musulmane » du pays, au nom de laquelle parle l’islam politique, et désormais aussi le marketing dès lors qu’il œuvre dans le domaine du culte.

La confusion est d’autant plus pernicieuse lorsque dans une autre campagne pub sur le modèle de la contre-campagne parodique, une autre opération d’affichage sauvage profite du même chaos législatif dans les rues de Tunis pour sensibiliser à la nécessité du port du voile. Mais comme l’interface détournée est la même que celle de l’ISIE pour la sensibilisation à l’utilité de s’inscrire aux listes électorales, difficile de ne pas penser à une hiérarchisation des priorités insidieusement suggérée par le procédé, le religieux primant sur le citoyen.

Dans leur ensemble, les plus modérés parmi les musulmans rencontrés sur place s’indignent en privé (parfois après réflexion) de l’usage de minarets à des fins publicitaires. Pour autant, ce sont les majorités silencieuses qui sont souvent pointées du doigt, à raison, chaque fois que des acquis laïques et modernistes sont remis en question. C’est de cette majorité à l’existence supposée que dépendra la direction prise par la révolution tunisienne : soit il s’avère qu’elle libère des conservatismes doctrinaux et identitaires, soit elle sera la révolution d’insoumis mus par des idéaux plus universels et par conséquent nécessairement laïques.

Source: http://lecourrierdelatlas.com/

Pakistan: on n’en finit plus avec la christianophobie…

Ils vont l’avoir, le retour de bâton; ils vont l’avoir. En France et dans les pays chrétiens, nous avons plein trop de musulmans… La loi du Talion; rien de tel. Ils massacrent et maltraitent les chrétiens d’Orient? Ok; la peur va changer de camp… J’en connais un paquet que ça démange.

FDF

L’atlas de la persécution des chrétiens…

.

Une jeune femme catholique enlevée et faussement convertie à l’islam, menacée de mort après qu’elle ait échappé à son ravisseur.

.

Un nouveau cas de jeune femme chrétienne pakistanaise enlevée et contrainte à une conversion forcée à l’islam a été signalé à l’Agence Fides par l’Association des Pakistanais chrétiens en Italie.

Il s’agit d’Arifa Alfred, jeune catholique de 27 ans, de Nawa Killi, Quetta, enlevée par un musulman, Amjad, en mai 2009. L’homme a été aidé par deux complices pour réaliser un séquestre programmé avec soin. Les deux complices en question sont deux amies d’Arifa, Lubna et Rebecca. S’étant rendue chez cette dernière, elles ont servi à Arifa du thé drogué.
Une fois inconsciente, la jeune femme a été enlevée par Amjad. Lorsque Arifa a repris connaissance, elle se trouvait au domicile de ce dernier. Amjad lui a déclaré qu’elle s’était convertie à l’islam et l’avait épousé, lui présentant un faux certificat de mariage.
Arifa a nié s’être convertie et plus encore avoir épousé son ravisseur attendu qu’elle était inconsciente. Pour vaincre la résistance de la jeune femme, Amjad l’a soumis à des tortures mentales et physiques. Arifa a été constamment droguée, recluse et durement frappée pendant deux ans, tentant vainement de fuir à plusieurs reprises.
La nuit précédant le 1er août, Amjad a frappé violemment Arifa, lui causant différentes lésions internes. Le 1er août, la jeune femme a trouvé, pour la première fois en deux ans, la porte ouverte et, bien que gravement blessée, elle est parvenue à s’enfuir. Elle a pris un pousse-pousse et s’est rendue à l’hôpital civil où elle a été soignée. Elle s’est ensuite rendue chez son frère Adnan.
La jeune femme a ensuite déposé plainte contre Amjad mais la police n’a pour l’heure rien fait pour présenter le coupable à la justice. D’autre part, l’inspecteur de police a indiqué être content qu’Arifa se soit convertie à l’islam.
Actuellement, Arifa et sa famille sont en fuite parce qu’ils ont reçu des menaces de mort de la part d’Amjad. En effet, ce dernier affirme qu’Arifa est musulmane et qu’elle est son épouse. Pour ce motif, elle ne peut s’échapper de la maison, sans quoi, elle sera tuée ainsi que sa famille. De son côté, Arifa réaffirme : « je suis chrétienne et je suis toujours demeurée ferme dans ma foi chrétienne, continuant à prier dans mon cœur Jésus Christ et la Bienheureuse Vierge Marie au cours de ces deux années de captivité afin d’obtenir la liberté ».

Source: http://www.chretiente.info/