Francaisdefrance's Blog

15/08/2011

Miramas. Il n’observe pas le ramadan: un de ses proches le « massacre »…

« Religion » de tolérance… Boutez nous ça hors de France ! Quelle bande de sauvages.

FDF

.

Il avait « succombé à la tentation »: Photo d’illustration

.

Passé à tabac pour non-respect du ramadan !

Un jeune homme de 17 ans, roué de coups par un membre de sa famille pour non respect du jeûne du ramadan, a été découvert dimanche soir ligoté dans un appartement de Miramas (Bouches-du-Rhône).

Les secours, policiers et pompiers, sont intervenus vers 22 h après avoir été alertés par des voisins. Ils ont trouvé l’adolescent avec les poignets et les chevilles entravés. Le jeune homme a expliqué aux enquêteurs qu’il avait été frappé pour ne pas avoir respecté le jeûne du ramadan.

Une enquête a été ouverte.

Source: http://www.ladepeche.fr/

En France le Smic crée des chômeurs; les Suisses échappent à cette malédiction…

Mais la Suisse pratique une politique d’immigration de travail très stricte. Et une politique d’immigration tout court du même acabit. Il n’y a pas de manifestations ethniques, en Suisse… Il y a très peu de racailles « actives », en Suisse. Et pas de « pompes aspirantes » attractives pour les candidats à l’immigration, non plus. Et encore moins d’abus, donc…

FDF

.

« Les Suisses forment un peuple vaillant et prospère ; nous le savons tous.

La longue pratique du référendum d’initiative populaire, non seulement au niveau national mais même au niveau cantonal et municipal, leur donnent une arme puissante pour résister à maints assauts.

L’ îlot de prospérité qu’ils connaissent montre le chemin que d’autres Européens et en particulier les Français devraient suivre.

Le pays, qui est l’un des plus riches du monde, est, néanmoins, dépourvu de ressources naturelles. La géographie impose, au contraire, des difficultés très rudes à surmonter.

Certains croient, à tort, que son économie se résume à la banque, à l’assurance et aux avocats ; ce type d’activité ne représente que 15 pour cent des emplois ; tout le reste est composé d’un tissu industriel de premier niveau et de haute technicité. De récentes nouvelles confirment cette description.

Un journal titre : « la Suisse affronte une pénurie de main-d’oeuvre ». Manpower a fait une enquête nationale ; il en résulte que près de la moitié des entreprises sont affectés par la pénurie de talents. L’économie helvète a cruellement besoin de techniciens et de cadres dans des domaines aussi divers que la santé, l’informatique ou l’horlogerie.

En fait, alors que la France se traîne lamentablement avec un taux élevé et persistant de chômage, la Suisse connaît le plein emploi avec un taux de chômage de 2,9 % qui est un des plus faibles du monde.

LA SOUPLESSE DU CONTRAT DE TRAVAIL

Les causes de de cette heureuse situation peuvent être analysées. Un avantage essentiel a trait au contrat de travail. Il n’y a pas de Smic.

Tout le monde sait en France que le Smic crée des chômeurs et l’Insee même le reconnaît ; les Suisses échappent à cette malédiction.

Parallèlement, il existe une réelle flexibilité dans les contrats de travail ce qui permet d’ajuster facilement les équipes à la marche des entre- prises, telles qu’elle se déroule compte tenu des marchés. Le résultat est que les salaires sont plus élevés que dans les pays environnants et les syndicats se plaignent de la concurrence de Français qui viennent travailler en Suisse, notamment à Genève et à Lausanne.

Depuis 70 ans, la paix du travail est totale en Suisse grâce en particulier à l’accord des partenaires sociaux. Autre fait notable : le nombre d’heures de travail annuel qui est de 1600 en France est de 1900 en Suisse. Les efforts de formation sont considérables et, dans le classement international des grandes écoles, les écoles et universités suisses sont bien mieux placées que les établissements correspondants en France.

SUPPRESSION DU STATUT DES FONCTIONNAIRES

Il y a quelques années, une initiative populaire a conduit au changement de statut des fonctionnaires.

Ceux-ci avaient depuis 1927 un statut aussi néfaste que le statut actuel en France et ce statut fut aboli. Sans être aussi libres que des employeurs privés, les employeurs publics ont, depuis lors, des moyens de se séparer des collaborateurs qui ne donnent plus satisfaction. L’avancement à l’ancienneté fut remplacé par l’avancement au mérite. La gestion souple est introduite. Jusque là, il y avait impossibilité de transférer des fonctionnaires d’une administration à l’autre : c’est devenu possible. La méthode s’étend au niveau cantonal et municipal. Le consensus fut général, lors de la réforme, y compris chez les fonctionnaires eux-mêmes qui, mieux informés qu’en France, ont compris que c’était leur intérêt.

Il faut mentionner aussi le fait que la Suisse a su résister à l’entreprise européenne en refusant à plusieurs reprises, justement par référendum, l’entrée dans l’Europe.

De ce fait, elle négocie d’égal à égal avec les autorités européennes. Ce n’est pas sans difficultés, car certains politiciens, alléchés par la richesse incomparable des commissaires européens et autres eurocrates, poussent fortement à l’adhésion de la Suisse à l’Europe !

La Suisse ne connait pas la pyramide insupportable d’élus qui écrabouillent littéralement l’économie française. Ceux qui existent montre un souci réel des fonds publics au lieu de la voracité sans limite de nos élus. Il n’y a que sept ministres qui sont appelés « conseillers fédéraux ». Chacun n’a que trois collaborateurs. La présidence change chaque année et le président est le seul à avoir une voiture de fonction. Les autres se rendent à leur travail par leurs propres moyens.

Les députés ne votent que fort peu de lois nouvelles chaque année : la pays échappe donc au déchainement législatif qui détruit les entreprises en France. Leur rémunération est si faible qu’ils sont tous obligés de continuer à exercer leur métier par ailleurs.

AVANTAGE D’UNE MONNAIE FORTE

Un des facteurs principaux du succès est l’existence d’une monnaie forte ; depuis des lustres et très régulièrement, le franc suisse se trouve réévalué dans les faits par rapport aux autres monnaies. Cela montre le caractère mensonger de ce que l’on appelle les dévaluations compétitives.

L’intérêt d’une monnaie forte est double. D’abord, dans la compétition mondiale, que la Suisse ne refuse pas bien au contraire, les entrepreneurs sont conduits à l’excellence à la fois dans les décisions et dans les investissements. Il est facile de remarquer que le pays est à l’origine de firmes tout à fait considérables dans le domaine pharmaceutique ou dans d’autres domaines. Un autre avantage est de donner aux acteurs économiques la possibilité de faire des investissements à l’étranger dans des conditions favorables étant donnée la force de la monnaie nationale. Là aussi, la compétitivité issue de la liberté joue un rôle et permet justement aux firmes suisses de devenir des géants mondiaux sans payer trop cher la place à conquérir.

Il faut ajouter ce que personne ne met en lumière.

Les dévaluations pratiquées par le pouvoir politique sont immorales. Il y a bien longtemps, Moïse reçut sur le Mont Sinaï les commandements de Dieu dont le célèbre : « Tu ne voleras pas ».

Depuis ce fait historique, toutes les législations ont imposé, à la fois aux croyants et aux incroyants, le respect des contrats privés et de la propriété.

Or, la dévaluation imposée par les pouvoirs politiques est une rupture de contrat et une atteinte à la propriété. Elle est, en plus et ce n’est pas un hasard, inopérante, comme l’exemple de la Suisse le montre.

Pour conclure, comme disait maman Laetitia : « Pourvou que cela doure ».

Michel de Poncins » .


Je souhaiterais ajouter à ce texte emprunt d’une vérité profonde que, par exemple, les certificats de travail en Suisse sont bien différents des nôtres.

Dans la mesure du respect de la politesse, sans excès et sans médisance, il est possible à l’employeur Suisse d’émettre un certificat de travail écrit conforme à la réalité … élogieux ou critique … selon le cas.

C’est ainsi qu’en Suisse on peut écrire :

 » Monsieur X est une personne consciencieuse, méthodique et exigeante sur la qualité du travail rendu.

Ses connaissances techniques lui ont permis de mener à bien toutes les tâches qui lui ont été confiées et ceci à notre entière satisfaction.

Nous avons également apprécié son contact agréable avec ses différents interlocuteurs et sa grande disponibilité. Grâce à son sens de l’écoute il a été un collaborateur très apprécié dans son environnement professionnel.

Pour des raisons personnelles Monsieur X a décidé de nous quitter au —-. Nous regrettons cette situation et ne pouvons que le recommander à tout employeur désirant faire appel à ses services. »

et oui …

< Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur > !!!

Source: http://notrejournal.info/

Petit florilège de la religion d’amour, de paix et de tolérance…

Et ça ne concerne que l’Egypte…Il faudrait un site spécifique pour travailler finement ce dossier.En attendant, voici de la « saine » lecture.

FDF

.

Les obsèques de Coptes tués en Egypte (photo : http://www.christianophobie.fr/)

Egypte: un village Copte attaqué, un mort.

10.08.2011
Source: http://www.islamisation.fr/

Egypte: des jeunes filles enlevées chaque jour…

23.07.2011

Encore deux filles Coptes enlevées :…

20.06.2011

Egypte: Un téléprédicateur salafiste préconise…

01.06.2011

Egypte : des accords électoraux entre…

25.05.2011

Egypte : l’inquiétude grandit chez les Coptes…

20.05.2011

Rapprochement historique entre Al-Azhar et les…

11.05.2011

Egypte : décryptage des pogroms anti-Coptes par…

08.05.2011

Egypte : les salafistes manifestent devant la…

01.05.2011

Egypte : Les Frères Musulmans parlent déjà des…

26.04.2011

Egypte: Les Frères Musulmans cherchent la…

18.04.2011

Egypte : 4000 musulmans attaquent un village…

06.03.2011

Egypte : des monastères (encore) attaqués

01.03.2011

Egypte: deux assassins de Nag-Hammadi acquittés…

22.02.2011

Egypte: un député des Frères Musulmans remercie…

08.02.2011

11 Coptes assassinés dimanche, silence…

02.02.2011

Entretien avec Masri Feki sur la situation des…

23.01.2011

Egypte : un député impliqué dans l’attentat de…

09.01.2011

« La haine antichrétienne est souvent enseignée »…

07.01.2011

Egypte : les « experts » incompétents des médias…

03.01.2011

La tragédie des Coptes

03.01.2011

Le célèbre téléprédicateur Amr Khaled appelle à…

29.12.2010

La « tolérance zéro » de David Cameron.

Tolérance zéro envers les racailles; mon rêve. Voyons si David Cameron tient ses engagements. Si c’est le cas, souhaitons que cela fasse un effet de propagation parmi tous les pays touchés par ce fléau. Les menaces, les promesses de répression, les gangs et bandes ethniques diverses en rigolent en encore…

FDF

.

La lutte contre les gangs, jugés responsables des émeutes par le Premier ministre anglais, constitue la « priorité nationale ».

Click here to find out more!

Les quatre nuits d’émeutes en Grande-Bretagne ont choqué le monde. Les gangs seraient à l’origine de ces troubles, dixit le Premier ministre britannique. Aux yeux de David Cameron, ils sont les seuls responsables des récents actes de violence, de pillage et de vandalisme qui ont coûté la vie à cinq personnes. Tandis que les arrestations se multiplient, la lutte contre ces gangs constitue désormais la « priorité nationale » de Londres. Place à la « tolérance zéro » inspirée du modèle américain de lutte antigang mis en place à Boston, à Los Angeles et à New York. Détails de l’arsenal imaginé par le gouvernement britannique.

La politique des vitres cassées

Dès le 11 août, lors d’une session extraordinaire au Parlement, Cameron esquissait son plan antigang. Aucune mesure policière ne serait écartée, y compris l’usage de canons à eau – réservé jusque-là aux troubles en Irlande du Nord -, la possibilité d’instaurer un couvre-feu en cas d’émeutes et le recours éventuel à l’armée. Trois jours après ses annonces à Westminster, le Premier ministre anglais va plus loin, dans les colonnes du Sunday Telegraph daté du 14 août. « Nous n’avons pas assez employé le langage de la tolérance zéro jusqu’à maintenant, mais c’est en train de changer très rapidement », prévient David Cameron.

La « tolérance zéro » part du principe que les délits mineurs – par exemple le fait de briser des vitres, d’où son surnom de « politique des vitres cassées » – doivent être punis de façon stricte. Car, selon les défenseurs de ce dispositif, les « petits » actes de délinquance peuvent déboucher sur des délits plus « graves », voire des crimes en l’absence d’une première sanction sévère.

Lain Duncan Smith, ministre du Travail et fondateur du Centre de justice sociale, un institut de recherche sur l’exclusion sociale et la délinquance, sera le maître d’oeuvre et présentera un rapport en octobre prochain. Mais déjà, la stratégie du gouvernement britannique s’articule autour de deux axes : une lutte vigoureuse à l’encontre des chefs de gang, combinée à une politique de soutien et d’aide sur le terrain aux jeunes adolescents susceptibles d’être recrutés.

Une existence sous surveillance

A l’encontre des chefs de gang, Londres prévoit la mise en place de mesures draconiennes. Des visites quotidiennes par la police à leur domicile sont envisagées. Objectif déclaré : faire de leur vie « un enfer ». Tous les aspects de leur existence seront ainsi examinés : la plus petite infraction – telle que le non-paiement de la taxe sur la télévision ou d’amendes de la circulation – pourrait déboucher sur l’emprisonnement.

 » Les plus durs d’entre eux ont besoin de se retrouver entre quatre murs de prison, et ce, pendant une période de temps particulièrement longue », résume Duncan Smith, interrogé par le Sunday Times.

L’éducation des mères célibataires

Le ministre du Travail assure que de nombreux jeunes éduqués par des mères célibataires se retrouvent happés par des gangs, car ils ne disposent pas de figure paternelle : « Beaucoup de garçons sont en quête d’une autorité dont ils manquent et le gang leur offre un certain code disciplinaire et une structure hiérarchique similaire à celle d’une famille, mais d’une famille dysfonctionnelle et violente », explique-t-il.

L’une des mesures déjà avancées prévoit donc des visites régulières de travailleurs sociaux dans les familles monoparentales, avec pour objectif d’inculquer aux mères des règles éducatives leur permettant de réaffirmer leur autorité, mais aussi de placer dans des familles d’accueil les cadets de familles dont les aînés appartiennent à des gangs.

A l’instar de la ville de Liverpool, la police pourrait arrêter des enfants présents dans les rues la nuit – considérés comme des proies vulnérables pour les gangs. Ils seraient placés dans des lieux dirigés par des associations caritatives, où leurs parents peuvent ensuite venir les récupérer.

Les stages de réhabilitation

Un nouveau « délit par association » pourrait aussi être voté. Il permettrait la mise en place de couvre-feux pour ceux associés à des gangs.

Duncan Smith suggère également la possibilité de créer des académies où les membres de gangs pourraient être placés en stages de réhabilitation organisés par des associations caritatives et la police, avec pour objectifs de leur inculquer la discipline et de leur offrir une éducation de base

Reste à savoir quand et comment le gouvernement mettra en place de telles mesures, dans un contexte de coupes budgétaires drastiques touchant la police et les services sociaux.

Source: http://www.lepoint.fr/

« Chance pour la France »: il tue un enfant de 4 ans, il prend la fuite, il est en situation irrégulière, et voulait se sauver au bled…

La « totale » pour cette ordure!

J’espère qu’il va servir de bouc émissaire pour tous ses « cousins » qui se croient intouchables. Il faut une sanction exemplaire: une belle occasion se présente. Il risque 7 ans de prison? C’est trop peu pour cette sous-merde qui a tué un enfant . Surtout ne pas le renvoyer dans son pays; il faut que la sanction la plus sévère soit appliquée en France. Le maximum d’emprisonnement et à la fin de sa peine, un aller simple pour l’Algérie! Il faut qu’il reparte chez lui « brisé »… On sait faire, ça…

Affaire à suivre…

FDF

Enfant tué à Marseille : le chauffard en cavale arrêté à Orly

L'automobiliste soupçonné d'avoir renversé et tué un petit garçon mardi dernier à Marseille, avait pris la fuite après l'accident./Photo PQR
L’automobiliste soupçonné d’avoir renversé et tué un petit garçon mardi dernier à Marseille, avait pris la fuite après l’accident./Photo PQR

L’homme suspecté d’avoir renversé et tué un enfant de 4 ans à Marseille a été interpellé hier matin à l’aéroport d’Orly alors qu’il s’apprêtait à s’envoler vers l’Algérie.

L’accident s’est produit mardi dernier dans le quartier populaire de la Belle de Mai. L’enfant, accompagné de sa sœur, traversait une rue passante, lorsqu’il a été renversé par un fourgon.

Le conducteur s’était alors arrêté et avait déplacé le corps de l’enfant d’une cinquantaine de mètres pour le déposer sur le trottoir avant de prendre la fuite. Depuis, il était activement recherché.

Plusieurs témoignages ont peu à peu permis aux enquêteurs de cerner le profil du conducteur, et de son passager, mais sans pouvoir les identifier. « Manifestement, c’est quelqu’un qui habite le quartier », expliquait une source proche de l’enquête.

Dans la semaine, le parquet de Marseille a toutefois indiqué avoir obtenu des renseignements concordants de plusieurs témoins concernant des moyens d’identification. Le chauffeur et son passager « fréquentaient vraisemblablement de manière habituelle l’épicerie qui est un point de rassemblement du quartier ».

L’homme a finalement pu être arrêté hier à l’aéroport d’Orly. Organisant sa fuite, il avait prétexté un décès dans sa famille.

Selon une autre source proche de l’enquête, il était en situation irrégulière en France.

Une information judiciaire contre X a été ouverte par le Parquet pour homicide involontaire aggravé par un délit de fuite et défaut de maîtrise du véhicule. L’homme risque sept ans d’emprisonnement.

Source: http://www.ladepeche.fr/

Carrément méchants, jamais contents…

Ils voulaient un lieu de culte. On leur en a trouvé un, provisoire, et ça ne plait pas à ces messieurs-dames. Il fallait s’y attendre. Ils feront tout pour em…… le monde! C’est dans les gènes…

FDF

Si cette situation leur convient, après tout…

.

Paris : Les musulmans de Myrha refusent de prier dans la caserne !

Ça vient de tomber. Les musulmans refusent la caserne qui leur a été proposée pour installer une salle de prière. D’après l’Imam de la mosquée de la rue Myrha (Paris, XVIII) ce sont des locaux « indignes d’un musulman et de son culte. La sacralité du lieu n’y est pas respectée ». Il ajoute même que cette offre s’apparente « mépris et à de l’humiliation des musulmans ». Rien que ça !

La rue Myrha, elle, avec tous les chiens pissent durant la semaine, serait digne d’un musulman et de son culte. La sacralité du lieu serait même respectée.

Au-delà de ça, s’agissant d’humiliation et de mépris, il serait intéressant de voir combien de temps un chrétien, un bouddhiste ou autre pourra tenir s’il décidait d’aller prier ou méditer ouvertement dans une rue fréquentée d’Alger ou d’Oran. Moi je lui offre 1000 Euros s’il arrive à me prouver qu’il a pu tenir 10 minutes.

Bien sûr, il va y avoir plein de bien-pensants pour me dire que ce n’est pas pareil. Oui, je sais moi ce qui n’est pas pareil. Il y a des peuples qui ont de la dignité et il y a des peuples qui n’en n’ont pas. Il y a des gens qui se sentent humiliés parce qu’on leur a offert un bâtiment public qui a l’heur de ne pas être au même standing que le palais de l’Elysée. Et il y a d’autres qui doivent fermer leur gueule et changer de trottoir.

Il y a plein de musulmans qui seront discriminés à l’emploi parce que ce genre d’actualités font la une régulièrement. Ceux qui en sont à l’origine se foutent complètement de cet aspect. Sachant que le vendredi est jour ouvré dans ce pays, une personne qui travaille et qui n’est pas à l’aide sociale n’a généralement pas le temps de se rendre à la rue Myrha.

Malheureusement, avec la catégorie de gens que le France a choisi d’importer en majorité, la notion de respect mutuel n’existe pas. Il n’y a qu’un seul rapport qui leur est connu dans leur vie de tous les jours : la force. Tu es fort on te respecte. Tu es faible on t’écrase comme une puce. C’est valable dans leurs rapports sociaux et c’est aussi valable dans leur rapport à l’ordre, l’autorité ou l’Etat.

D’un autre coté, je conçois très bien que la France ne soit pas adaptée à la vie d’un musulman. Pour un Français de souche qui choisit cette religion comme voie, il y a assez d’espace et de mosquées pour pratiquer sans se mettre en opposition avec la société toute entière. Pour ceux qui veulent immigrer en France, il y a probablement lieu de reconsidérer ce choix. Il y a dans le monde de très nombreux pays islamiques qui seraient plus adaptés à la vie du pratiquant. Ces pays ne fournissent pas d’aide sociale aux étrangers en général ce qui les rend moins attractifs. Maintenant, si on donne de l’importance à sa religion, il y a un arbitrage à faire.

L’arbitrage est d’autant plus clair qu’Allah interdit au musulman de vivre ailleurs qu’en pays musulmans. Le verset 97 de la surah 4 est très clair sur ce point. Quand le musulman meurt ailleurs qu’en terre d’Islam, c’est qu’il s’est causé un grave tort à lui-même. Les anges lui demandent où il était et certains répondent : « Nous étions impuissants sur terre ». C’est-à-dire tellement impuissants qu’ils ne pouvaient pas aller ailleurs. La faiblesse [dans le sens incapacité / maladie] est souvent acceptée comme excuse, mais ici c’est une des rares fois dans le Coran où elle ne passe pas. L’excuse est refusée et les anges répondent : « La terre de Dieu n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ? ». Le verset finit sans appel : « Voilà bien ceux dont le refuge et l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! ». Le musulman a le devoir de quitter une terre non musulmane si par quelque circonstance que ce soit, il devait s’y trouver. Puis, quelle grave transgression de faire l’inverse du Coran et d’aller vers des terres non musulmanes, faire la prière dans la pisse des chiens et se donner en spectacle.

A l’évidence, il y a aujourd’hui beaucoup de gens qui ont choisi de s’établir en France alors que c’est un pays dont les valeurs sont totalement opposées aux leurs. Il n’y a ni bon, ni mauvais dans cette histoire, juste une effroyable contradiction alimentée par les diverses formes d’aides sociales.

Les autorités françaises, à leur tour, ne sont pas totalement clean dans cette histoire. La voie publique appartient à tout le monde et personne n’a le droit de l’occuper illégalement. Un prétexte pseudo religieux ne doit pas être accepté sous peine de justement officialiser et légitimer des prétextes de même acabit. Faut-il beaucoup de caractère pour envoyer les CRS et les canons à eau pour faire respecter l’ordre ? Evidement, bien plus que ce que les responsables français en possèdent. A les voir se coucher devant une bande de cas sociaux, on se demande comment ils vont trouver le courage pour lutter contre les banques US qui ont décidé de mettre la France à sac.

Sachant que ce texte sera repris sur internet, j’aimerais insister auprès de ceux qui ne connaissent pas toute l’histoire, que je suis moi-même Algérien. C’est-à-dire né et grandi en Algérie et j’écris même de droite à gauche. J’ai un respect profond pour mes compatriotes qui sont en Algérie ou ailleurs et qui mènent leur vie avec honneur en respectant les autres peuples et en se faisant respecter à leur tour.

Source: http://aldo-sterone.blogspot.com/

Les fanatiques de la Palestine.

Analyse de la situation Israëlo-Palestinienne… Les rêves fous d’une communauté régie par le mensonge…

FDF

.

Français ! les Palestiniens vous trompent !

Pourquoi perdre son temps en palabres diplomatiques? Le refus arabo-musulman de l’existence de l’Etat d’Israël et du Peuple Juif qui y vit n’a pas varié d’un iota depuis le vote de l’ONU en 1948. Lire la suite : article + video édifiante:

Pourquoi perdre son temps en palabres diplomatiques? Le refus arabo-musulman de l’existence de l’Etat d’Israël et du Peuple Juif qui y vit n’a pas varié d’un iota depuis le vote de l’ONU en 1948.

C’est un fait : « Israël, Etat Juif » n’est pas accepté dans la région et ne le sera pas vraisemblablement dans l’avenir sans écrasantes défaites militaires réelles des ennemis arabo-palestiniens.

Cette video du haut représentant  palestinien Nabbil Shaat -traduite plus bas en français par parolevolee- visionnée le 13 juillet 2011 sur une chaîne libanaise en constitue la preuve indiscutable :

Le véritable scandale ne résulte pas de cette information évidente pour un décrypteur honnête du discours musulman, mais de la dramatique erreur commise par Itshak Rabin et Shimon Peres d’avoir entamé et poursuivi au forcing le processus d’Oslo sans au préalable s’être assurés que les arabes et les « partenaires » palestiniens acceptaient sincèrement l’existence d’un Etat Juif.

Des territoires et des milliers de vies juives ont été sacrifiés pour rien, la dernière triste démonstration ayant été faite par l’abandon de Gaza entre les mains d’une variante de Djihad islamique.

De ce point de vue, les représentants palestiniens ont menti délibérément aux medias occidentaux en leur faisant gober  le mythe de la paix fondée sur la notion « deux peuples deux états », mais pas aux arabes eux-mêmes lorsqu’ils s’exprimaient en langue arabe en cercle fermé, et encore pas toujours.

Les lieutenants et bras droits d’Arafat le disaient pourtant à qui voulaient l’entendre :

« aprés l’élimination d’Israël, il n’y aura pas d’Etat Palestinien, mais une grande Palestine ARABE qui sera englobée par la Jordanie ou intégrée dans la grande Syrie ».(Faycal al Husseini).

Rien n’y a fait! ceux qui, à l’époque des accords d’Oslo dénonçaient ce mensonge qui a amené  le peuple d’Israël aprés quelques milliers de morts dans une impasse totale, étaient qualifiés « d’ennemis de la paix », terme des plus injurieux, équivalent de « fasciste » et impitoyablement écartés des médias israéliens et européens.

Jusqu’à présent, surtout en Europe, se déroulent de faux débats aux conclusions écrites d’avance avec des journalistes, des politiciens, des ambassadeurs hélas israéliens, des « philosophes » plus ou moins assimilés et autres  personnalités juives de toutes sortes, qualifiées de « modérés » mais qui ne sont en réalité que de sombres idiots utiles aux cheveux ‘l’oréalement » ondulés.

Au mieux, ceux-ci, comme les représentants du CRIF ou de Jcall viennent au mépris de la réalité pleurnicher leur espoir de voir « deux états » se constituer sur  le petit et indivisible territoire d’Israël.

Au pire, le public a droit au spectacle tout aussi lamentable des Juifs et non Juifs alliés aux inflexibles (mais pas incorruptibles) palestiniens pour critiquer Israël de ne jamais assez se suicider pour une  paix hasardeuse dont ils ne seront pas les payeurs.

Il est grand temps  de donner la parole à de vrais représentants du peuple Juif, ceux qui n’élisent pas domicile au « Café de Flore » ou « Aux deux magots »,  (surtout le leur) capables d’asséner sans compromis verbal des vérités premières à ce beau monde en osant s’opposer de front aux hypocrisies des européens avides de consacrer l’existence d’un état arabo-musulman de plus au profit d’un prétendu peuple palestinien faconné de toutes pièces dans les officines de propagande du KGB.

En attendant, les Juifs responsables se détournent toujours plus de leurs medias et de leurs peu courageux représentants occupés à mentir aux français dans le but de préserver leur propre confort et celui de leurs dernières ouailles au mépris de leurs frères qui défendent leur existence sur le terrain.

Et vous, français non juifs qui êtes opposés à la destruction d’Israël, ne soutenez pas l’initiative du Président Sarkozy d’entraîner la France en Septembre à l’ONU  dans un dramatique mauvais choix historique qui restera une tâche pour votre pays aprés la Shoah.

De quel forfait seriez-vous complices si ces palestiniens « modérés » remportaient la victoire souhaitée ? Car n’oubliez pas, chez eux, leur vérité s’exprime en arabe.

Envoyez paître les menteurs et cessez de les subventionner à millions d’Euros. Ils ne vous en seront jamais reconnaissants. Cet argent durement acquis par votre labeur et si mal distribué par un Parlement Européen qui vous ignore, vous manquera en période de crise.

Traduction en français  de la video de Memri :

Nabil  SHAATH, Chef des Affaires Etrangéres du Fatah 

« L’initiative française reprenant la formulation « deux Etats pour deux peuples » sur le problème de l’Etat juif est inacceptable pour nous : ils peuvent dépeindre Israël lui même comme « un Etat pour deux peuples », mais ce sera un Etat pour un peuple.

Ceete fable (ou cette histoire) de « deux Etats pour deux peuples », nous ne l’accepterons jamais, qu’elle émane d’une initiative française ou d’une initiative américaine.

Nous ne sacrifierons pas 1.5 million de Palestiniens avec la nationalité Israélienne qui vivent à l’intérieur  des frontières de 1948 et nous n’accepterons jamais une clause empêchant les réfugiés palestiniens de revenir dans leur pays.

Nous n’accepterons jamais cela, que l’initiative soit française, américaine, ou tchékoslovaque. »

Source : Memri TV

http://www.youtube.com/watch?v=2kwZFm0lW_U&feature=player_embedded

Vu sur: Pat Quartier  http://parolevolee.com/

Afghanistan: chaque jour apporte son soldat tué, maintenant ?

Le 74 ème soldat tué en Afghanistan était marié et père de trois enfants… Ca devient débile autant qu’irréel, ce massacre de nos troupes en Afghanistan! Paris « envisage » de retirer un quart de ses effectifs d’ici un an; ça fait un millier de militaires. A raison d’un mort par jour, il n’y aura bientôt plus grand monde à rapatrier… L’armée Française est en train de se faire décimer par une bande de Pieds Nickelés (les Talibans). Quelle honte ! Même les Russes ont abandonné; c’est pour dire.

« Ces opérations récentes bien que meurtrières n’entament pas la résolution de la France, lit-on dans le communiqué de la présidence. Elles traduisent l’intensité de combats désespérés des insurgés. Le chef de l’État exprime, à nouveau, la détermination de la France à continuer d’oeuvrer au sein de la Force internationale d’assistance à la sécurité pour rétablir paix et stabilité dans ce pays et contribuer à son développement« .


A quel prix?

FDF

.

Décès d’un 74e militaire français en Afghanistan

Le lieutenant a été touché par un tir insurgé dans la province de Kapisa. La France est engagée dans ce conflit depuis 2001.

Ce samedi, on apprenait la mort d’un caporal de 32 ans, suivie de celle, annoncée dimanche, d’un lieutenant du 152e régiment d’infanterie de Colmar, touché par un tir insurgé au cours d’une mission d’appui à l’armée afghane dans la province de Kapisa, précise l’Elysée. 

« Ces opérations récentes bien que meurtrières n’entament pas la résolution de la France », lit-on dans le communiqué de la présidence. « Elles traduisent l’intensité de combats désespérés des insurgés. Le chef de l’État exprime, à nouveau, la détermination de la France à continuer d’oeuvrer au sein de la Force internationale d’assistance à la sécurité pour rétablir paix et stabilité dans ce pays et contribuer à son développement« , poursuit le texte. 

Ce décès porte à 74 le nombre de morts français dans ce conflit dans lequel Paris est engagé depuis 2001. 

La France prévoit de retirer en 2011-2012 un quart de ses quelque 4.000 soldats présents depuis 2001 en Afghanistan, principalement dans l’est du pays (province de Kapisa et district de Surobi). 

Source: http://www.lexpress.fr/

Vaucluse: histoires de melons sur fond de protestations…

Et ne voyez pas là une approche péjorative de l’affaire, bande de médisants ! (-:

C’est un véritable problème. L’embauche de saisonniers apporte parfois son lot de pépins.


FDF

.

Cantemerle. Des saisonniers tunisiens manifestent…

Les melons attendent dans le champ. Sous un hangar tout proche, la discussion est vive. D’un côté, le trésorier du groupement d’employeur de Cantemerle, de l’autre des saisonniers tunisiens. Hier, à Tournecoupe, ils sont dix-sept à avoir cessé le travail1. Un mouvement rare chez les saisonniers étrangers parce que ces travailleurs sont isolés, méconnaissent le droit du travail et craignent de ne plus pouvoir revenir s’ils s’expriment.

A Cantemerle, ces hommes sont employés à la cueillette des fraises et du melon par le groupement que préside Guillaume Pantagène, maraîcher du Vaucluse. Thierry Carboue de Tournecoupe en est le secrétaire et un acheteur, Alain Meffre, le trésorier. Guillaume Pantagène laisse ce dernier négocier. « Je l’ai déjà fait hier soir », dit-il. D’un côté, on compare salaires en France et en Tunisie, parle capacité de travail des Equatoriens, nécessité de sauver la récolte, de l’autre, on réclame l’inspecteur du travail, patine dans ses revendications. Elles portent sur plusieurs points : les conditions d’hébergement pour commencer. Les saisonniers sont logés dans des préfabriqués posés autour du vieux hangar qui fait office de réfectoire. Ils évoquent une gazinière et un frigo pour dix-huit personnes, l’absence de lumière dans les quatre dortoirs, d’hygiène, l’isolement. « On vient depuis 2008 et c’est à chaque fois pire », dit l’un d’eux. Guillaume Pantagène explique qu’il faisait loger les saisonniers dans des locations mais qu’aucune n’a voulu cette année. « On a fait venir un inspecteur du travail qui nous a dit de mettre une bâche pour séparer le réfectoire de l’établi », dit-il. Un deuxième frigo et une autre gazinière viennent d’arriver. L’électricité doit suivre. Autre point d’achoppement : les saisonniers assurent que des heures (vingt-sept) sont retirées chaque mois de leur bulletin de salaire pour couvrir hébergement et transport. Ce qui permet de réduire les heures supplémentaires, disent-ils. Guillaume Pantagène ne veut pas commenter mais glisse : « On a des accords au départ et ils reviennent dessus ».

Hier soir, à l’issue d’une journée de négociation, le retour au travail se profilait. Certains des portes parole craignaient d’avoir compromis leur avenir en manifestant. D’autant que l’obtention de leur titre de séjour est conditionnée au travail. « ça fait quatre, cinq, parfois six ans qu’on travaille avec eux. On a intérêt à garder une main-d’œuvre qui est déjà formée », répondait hier soir Guillaume Pantagène.

1. Hier, le dix-huitième était dans le Vaucluse.


Contrat Omi

Ces salariés ont signé des contrats Omi (office des migrations internationales). Ils durent un an dont pas plus de six mois en France. L’employeur doit prouver qu’il n’a pu trouver personne en France correspondant au poste. Or en maraîchage, « on passe des annonces à l’ANPE et on n’a aucune réponse », dit Guillaume Pantagène.

Source: http://www.ladepeche.fr/

Les fruits (pourris) de l’immigration…

Et si les émeutes de 2005 n’étaient qu’un avant-goût? Et si tous les actes de délinquance et de racisme anti-blancs et anti-chrétiens commis depuis n’étaient que des piqûres de rappel?

FDF

.

Immigration, islamisation : pourquoi la France échapperait-elle à la situation anglaise ?

Le ministre de l’intérieur est de retour… Nous lui souhaitons la meilleure santé possible, car, s’il veut prendre en mains les questions de l’immigration et de l’islamisation rampante de notre pays, il lui en faudra, du courage, de l’abnégation, des efforts continus pour « ramer à contre courant » de la politique qu’il a toujours menée et qui s’inscrit parfaitement dans le « Globalisation » que son gouvernement européiste et atlantiste (dont la copie-conforme est la pseudo-opposition socialo-centriste, mâtinée d’écologisme politicard et de « gauche  dénaturée ») soutient fermement…

Les élections approchant (et les émeutes anglaises pouvant amener le peuple de France à réfléchir face à ce qu’il subit, et de manière non conforme à la « bien pensance » ambiante), il lui faut donner le change et s’intéresser à des solutions marginales et minimales (1) afin de donner à voir aux futurs électeurs quelques broutilles positives dont le candidat officiel pourra se servir dans sa propagande électorale .

Si le pouvoir en place diminue le nombre d’immigrés réguliers, s’il veut reconduire aux frontières davantage de clandestins, s’il souhaite limiter à moins de métiers l’accès des étrangers-travailleurs, nous ne bouderons pas dans notre coin…

Tiens, si même il règle la question des prières de rue islamiques à Paris et à Marseille (ailleurs, aussi, espérons le), nous pousserons la complaisance jusqu’à sourire de compassion… tant le projet de mettre une caserne désaffectée à la disposition des groupes musulmans est ambigu : mise à disposition gratuite ? Coût de l’entretien ? gestion du lieu et cahier des charges vis à vis du quartier ? Pour combien de temps ? Les finances publiques vont-elles être encore sollicitées indument en ces temps de dette massive ? Tout ceci semble mettre à mal, encore une fois, la loi de 1905 et la laïcité…. A propos, qu’en disent les « mélenchonistes », leur maître à « penser laïque » et les différentes associations prétendant défendre le socle laïque de la République ? L’islam serait-il devenu un service public ?…

…Suite et source: http://tinyurl.com/3ow7szt

Le cri du goret…

Et on s’amuzz; et on rigole!

FDF

Voir: http://tinyurl.com/3dhcov9

La situation des femmes en Afganistan est catastrophique.

Être femme en Afghanistan: que du bonheur… Comme dans tous les pays où règnent les musulmans intégristes. Voyez plutôt…

FDF

.

Attention! Vidéo difficilement soutenable. Mais c’est ça, la charia…

http://youtu.be/qgl3L6hwuQY

Afghanistan – barbarie islamique

Aisha mariée de force a 16 ans, battue par son mari (islamiquement correct), décide de quitter son domicile, les talibans la rattrapent et applique la charia, son mari lui coupa le nez et les oreilles, puis elle fut laissée pour morte au bord d une route.

Rappelons les fruits de l islam : antisemitisme, misogynisme, violence urbaine, jihad, terrorisme, pedophilie… tels sont les legs de Mahomet !

NAITRE FEMME

Je suis née au lointain d’un homme fou qui crache
Sur ma douleur sourde qui appelle pitié,
Je suis celle qu’on vend, qu’on lapide, qu’on cache,
Qu’on excise, qu’on viole, je suis vitriolée.

Je suis ce pâle sourire pour des petites joies,
Quelques fleurs colorent mes doux cheveux tressés,
De mes mains fines je brode, je caresse, je bois,
A cette source infime de ma vie oppressée.

Je suis tendre regard pour les enfants joyeux,
Fugitifs bonheurs dans ma vie de trépas,
Je cueille leurs rires frais tout au fond de leurs yeux,
Remèdes à ma survie suspendue à leurs pas.

Je suis faite de cris, de larmes et de chagrin,
Où les rondeurs d’un ventre alourdissent ma peine,
Je ne peux être femme qu’à l’ombre d’un destin
Je ne peux naître femme d’amour de tant de haine.
Tit’can I

Source: http://prophetie-biblique.com/

C’est l’été: attention aux verrues…

Ces excroissances indésirables se voient de plus en plus, cet été. On craint une extension de la maladie durant les autres saisons de l’année. Voir ci-dessous…

FDF

.

ROUBAIX

Le dôme est posé sur la mosquée Bilal

Le dôme de la mosquée Bilal est enfin posé. Le chantier avance.
Le dôme de la mosquée Bilal est enfin posé. Le chantier avance.

À l’entrée de la rue de l’Épeule, le chantier de la future mosquée Bilal donne parfois l’impression aux passants d’être à l’arrêt.
Pourtant, il avance. Tranquillement, à son rythme. En ce mois de ramadan, une nouvelle étape vient d’être franchie avec la pose du dôme.
En mai dernier, les responsables de l’AME (association musulmane de l’Épeule) espéraient pouvoir célébrer le ramadan à l’intérieur du nouvel édifice. Le chantier sera plus long. Il faut préciser que les travaux sont financés grâce à la générosité des fidèles (???) et n’avancent que lorsqu’une somme suffisante est réunie. Les entreprises de bâtiments retenues pour réaliser la mosquée savaient dès l’origine que le planning serait fluctuant.

Difficile dans ces conditions de dire quand les travaux, estimés à 2 millions d’euros et lancés en mars 2010, seront réellement terminés.

Achever rapidement la façade
L’AME souhaiterait achever rapidement la façade pour ne plus donner l’impression d’être en perpétuel chantier. Dès que possible aussi et sans attendre les finitions intérieures, l’édifice religieux accueillera la prière du vendredi.
Pour mémoire, le projet de l’Épeule est le plus avancé des projets de nouvelles mosquées roubaisiennes. Le chantier d’Abou Bakr Essedik, au Pile, devrait être le prochain à débuter près de la Condition publique. Pour Arrahma aux Trois-Ponts et Eyup-Sultan, la mosquée turque attendue rue du Caire, on en est encore au stade des dessins d’architecte.

Source: http://www.nordeclair.fr/