Francaisdefrance's Blog

12/08/2011

Le visage de l’Angleterre…

Ignoble, irréel, terrible, les mots ne sont pas assez fort pour qualifier cette photo qui a fait le tour du monde. Voilà le résultat de la terreur instaurée par la racaille en Grande Bretagne. Il faut bouger!!! Il faut éliminer cette vermine au plus vite!!!

FDF

.

L’image d’une jeune femme se jetant du premier étage de son immeuble incendié a pris le statut d’icône.


Elle est devenue en 48 heures le visage d’une Angleterre sidérée par les émeutes qui la secouent depuis la première explosion de violence, le 6 août à Tottenham. Chaque jour a apporté son lot de photographies-chocs : les nuits rouge et orange de Birmingham, Liverpool, Bristol, Gloucester ; des jeunes encagoulés devant des voitures brûlées ; les cendres des lendemains. Mais celle-là – en première page de tous les quotidiens britanniques – restera comme l’icône même des troubles. À l’angle d’une rue, sur un fond de flammes indistinctes, le profil d’une femme se découpe en noir, saisi au moment précis où elle se jette par la fenêtre du premier étage d’un immeuble pour échapper à l’incendie. Au pied du bâtiment, des policiers tendent leurs bras vers elle pour l’accueillir. Au premier plan, le flash a donné un blanc presque irréel à des panneaux indicateurs.

La scène s’est déroulée à Croydon, un quartier du sud de la capitale, dans la nuit de lundi à mardi. Selon des témoins, les habitants de l’immeuble étaient si apeurés par les émeutes qu’ils s’étaient barricadés à l’intérieur lorsque le magasin de meubles situé au rez-de-chaussée a pris feu. Les voisins et les amis qui assistent depuis la rue à l’incendie hurlent à la jeune femme de sauter jusqu’à ce que, terrorisée, hystérique, elle finisse par se jeter dans le vide, persuadée qu’elle y laissera sa vie.

« Nous sommes écoeurées »

Monika Konczyk a 32 ans, elle est polonaise et a rejoint l’Angleterre en mars pour y retrouver sa soeur, qui y est installée depuis cinq ans. Cette dernière, Beate Mecaj, a expliqué à la presse que sa soeur était traumatisée par le sentiment d’avoir échappé à la mort. « Je m’occupe d’elle, mais il va falloir un moment avant qu’elle passe à autre chose, a-t-elle expliqué au Telegraph. Elle n’est là que depuis quelques mois, et nous sommes écoeurées qu’une chose pareille puisse arriver ici. Nous pensions que ce pays était tellement civilisé… ». Pour Aleksandra Robak, son amie, la jeune femme reste sous le choc, et traverse même une période de dépression. « Elle est extrêmement calme depuis lundi, elle n’est pas elle-même », a-t-elle affirmé.

Amy Wenston, la jeune photographe de l’agence Wenn qui a saisi l’instant, a pour sa part raconté comment, alors qu’elle travaillait dans les rues de Croydon, elle a entendu un groupe de six ou sept personnes hurler. « Un homme en chemise blanche était en train de crier qu’une femme était à la fenêtre et qu’elle était prête à sauter. Il a couru vers elle, mais des policiers antiémeute l’ont repoussé, pour y aller à sa place, a-t-elle raconté au Guardian. Je me souviens avoir entendu des gens crier qu’il y avait d’autres personnes dans le bâtiment ». Peut-être n’a-t-elle pas su, en revanche, qu’elle venait de prendre l’image-symbole des émeutes. Du moins, pas immédiatement.
Source: http://www.lepoint.fr

2 commentaires »

  1. Les autorités anglaises ont fautés par trop de laxisme envers les immigrés,je me souviens qu’un ministre a dit,je ne me rappelle plus lequel:en angleterre ont a le droit de tout faire,sauf renverser une tasse de thé! ! !ils ont laissés insulter librement les hommes politiques sans aucune réaction de leur part,maintenant ils en paient le prix.

    Commentaire par marco — 12/08/2011 @ 12:16 | Réponse

  2. […] Beaucoup de faits horribles ne sont pas encore sus, certaines personnes ont subies un véritable calvaire, plusieurs sont mortes … Le feu fait rage dans les immeubles, et sur cette photo, qui a d’ailleurs déjà fait le tour du monde, on peu voir la silhouette d’une femme se jetant par la fenêtre pour échapper au flamme. À l’angle d’une rue, sur un fond de flammes indistinctes, le profil d’une femme se découpe en noir, saisi au moment précis où elle se jette par la fenêtre du premier étage d’un immeuble pour échapper à l’incendie. Au pied du bâtiment, des policiers tendent leurs bras vers elle pour l’accueillir. La scène s’est déroulée à Croydon, un quartier du sud de la capitale, dans la nuit de lundi à mardi. Selon des témoins, les habitants de l’immeuble étaient si apeurés par les émeutes qu’ils s’étaient barricadés à l’intérieur lorsque le magasin de meubles situé au rez-de-chaussée a pris feu. Les voisins et les amis qui assistent depuis la rue à l’incendie hurlent à la jeune femme de sauter jusqu’à ce que, terrorisée, hystérique, elle finisse par se jeter dans le vide, persuadée qu’elle y laissera sa vie. (source) […]

    Ping par Quelques précisions sur les émeutes en Angleterre ... - Infos-méconnues — 09/10/2012 @ 12:49 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :