Francaisdefrance's Blog

07/08/2011

Timochenko arrêtée: l’apartheid des nationalistes-patriotes.

C’est pareil partout: les nationalistes (patriotes) sont pourchassés. En Ukraine,Yulia Timochenko n’echappe pas à la règle…

Mais qu’ont ils donc tous contre les fidèles à leur nation? Si partout en Occident, on poursuivait celles et ceux qui ont passé des marchés illégaux, les tribunaux ne désempliraient pas… Mais au contraire, on étouffe les affaires foireuses. Et l’on monte en « mayonnaise tournée » les partis « nationaux » pour un oui, pour un non. Histoire de porter l’attention du peuple autre part.

Car les gouvernements de certains pays, déjà sur un siège éjectable, seraient vite atomisés si on s’intéressait de trop près à leurs exactions…

FDF

.

6.08.2011, 20:48

Photo: RIA Novosti

Les partisans de Yulia Timochenko ont commencé à Kiev une action de protestation à durée indéterminée et ont planté des tentes devant le tribunal Petcherski quelques heures à peine après son arrestation. Les manifestants refusent de circuler et demandent la libération de l’ex-première ministre d’Ukraine. L’arrestation de Timochenko a suscité de très vives réactions tant en Ukraine que dans le monde.

Yulia Timochenko a été mise sous mandat de dépôt le 5 juillet lors d’une audience dans le cadre de la soi-disant « affaire gazière ». Le ministère public lui reproche d’avoir outrepassé ses pouvoirs en signant des contrats avec la Russie. La « princesse orange » se trouvait avant vendredi sous la coup d’une assignation à domicile mais le ministère public a demandé sa mise sans mandat de dépôt  pour « avoir fait obstacle au déroulement de la procédure ».

Il n’est pas exclu que cette arrestation fasse partie du jeu politique d’un côté comme de l’autre, Les autorités ukrainiennes chercheraient ainsi à démanteler l’opposition parce que le fait d’avoir un antécédent judiciaire prive automatiquement Timochenko de possibilité de participer aux élections. Mais il existe aussi une autre version des faits, il est possible que l’ex-première ministre  ait elle-même souhaité d’être arrêtée, – note le politologue Sergueï Markov:

« Contrairement à ce qu’on peut penser, c’est Timochenko qui a tout fait pour se faire arrêter parce qu’elle préfère participer à ce procès tout en étant derrière les barreaux. Si elle venait tout simplement au tribunal, les Ukrainiens pourrait penser que c’est l’empoigne des voleurs et peu importe que a volé un milliard de plus ou un milliard de mois, alors que maintenant elle a l’air d’une innocente victime ».

Le ministère russe des affaires étrangères a réagi à l’arrestation en déclarant que tous les accords « gaziers » de 2009 étaient conformes au droit international et à la législation des deux pays. Evgueni Mintchenko, directeur de l’Institut international de l’expertise politique a commenté la situation dans son interview à la Voix de la Russie :

« Timochenko se positionne ces derniers temps comme nationaliste ukrainienne radicale. Voyons, elle qui maîtrise le russe comme une langue maternelle a demandé de lui attribuer un interprète d’office pour traduite du russe vers l’ukrainien sous prétexte qu’elle ne le parle pas.. La Russie n’a aucune raison de soutenir cette politicienne. Je pense qu’indépendamment du verdict rendu par le tribunal, dans l’affaite Timochenko, les accords gaziers resteront toujours juridique valables. La partie russe devrait se mettre au-dessus de mêlée parce qu’il s’agit d’un règlement de comptes entre les politiciens ukrainiens qui n’ont rien à voir avec les relations entre les États et les livraisons de gaz en Ukraine ».

Par contre, la position des pays occidentaux peut exercer une grande influence sur le déroulement du procès. Pour l’instant ils se sont bornés à exprimer leur préoccupation face à l’éventuel caractère politique du procès. Leurs déclarations et agissements ultérieurs peuvent infléchir tant son résultat que toute la politique de Kiev, pense le politologue Igor Goujva, rédacteur en chef du journal ukrainien « Aujourd’hui  » :

«  Si l’Occident se montre très sévère au point d’appliquer aux dirigeants ukrainiens les mêmes sanctions qu’à ceux de Biélorussie, l’Ukraine peut être tentée de rejoindre l’Union douanière et à engager les relations plus étroites avec la Russie. Les politologues n’excluent pas cette probabilité au cas ou l’Occident fait une entorse à l’Ukraine sinon l’Ukraine instrumentalisera le procès pour dire que les accords avec la Russie ont été conclus illégalement et saisira les tribunaux internationaux  en demandant la rupture du contrat de 2009 en faisant valoir son illégalité  ».

Ajoutons que Timochenko se trouve actuellement dans la maison d’arrêt Loukianovski de Kiev et que la prochaine audition est prévue lundi. Ses partisans promettent de lancer ce jour-là plusieurs actions de protestation tant devant le tribunal que sur la place principale de la capitale ukrainienne.

Source: http://french.ruvr.ru/

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :