Francaisdefrance's Blog

30/07/2011

Vigneux-sur-Seine: une web-TV durant le ramadan… Wesh wesh !

Alors qu’est ce qu’ils nous em….. avec leurs mosquées? Voici que maintenant, il vont pouvoir suive les prières Allah télé… L’islam se modernise. Non, j’déconne…
FDF

.

La mosquée de Vigneux-sur-Seine

La mosquée de Vigneux-sur-Seine, en région parisienne, annonce la mise en place d’une web-tv dédiée au mois de ramadan. Cette nouvelle chaine de télévision pourra être visionnée directement sur le site internet de la mosquée.

Les internautes auront ainsi la possibilité de suivre, chaque soir en direct, la prière de Tarawih. La prière du vendredi sera également retransmise. La web-tv diffusera aussi les séances consacrées à la lecture intégrale du coran. 1/30e du livre sacré sera lu chaque soir.

Plusieurs conférences sont programmées durant tout du mois de ramadan. Tous les vendredis, à partir de 18h00, l’imam Mohammed Badjarafil proposera aux musulmans de la région « un voyage avec le coran ». L’imam de la mosquée, Mohammed Najah, exposera, quant à lui, tous les dimanche soir, les « Les Noms divins d’excellence ». La mosquée recevra, notamment, samedi 6 aout, le professeur Rachid Haddach qui se penchera sur la question de « la vie conjugale en islam ». Samedi 13 aout, ce sera au tour du Dr. Mehdi Tahara d’évoquer « l’importance de la moquée ». 

Source: SaphirNews

Ramadan 2011: vous avez le droit d’être enceinte…

Mais il vous faudra consulter… Voici que les musulmanes futures mamans bénéficient de grandes largesses cette année, pour le ramadan. Les barbus semblent avoir enfin compris que leurs épouses enceintes (je crois qu’officiellement, elles passent un quart de leur vie dans cet état…) souffraient plus que les autres durant cette période de « jeune ».

Car ramadan ou pas, enceinte ou pas, il faut faire à manger pour les ripailles nocturnes, s’occuper des mouflets, du ménage, du MAÎTRE de maison, etc…

Que du bonheur, quoi.

FDF

.

Ramadan 2011 et grossesse : la mosquée de Lille Sud informe

La mosquée Al Imane de Lille Sud a organisé, jeudi 28 juillet de 14h à 16h, une session d’information pour les femmes enceintes désirant faire le Ramadan. Si la Coran autorise les futures mamans à s’abstenir de jeûner, certaines souhaitent tout de même respecter ce principe sacré. Des professionnels de santé de l’agglomération lilloise étaient là pour distribuer de précieux conseils aux femmes présentes.

Les spécialistes médicaux estiment que le jeûne n’a aucun effet sur l’enfant, par contre la mère s’expose à des risques de malaise et son alimentation doit, bien sûr, être adaptée. « Souvent, les femmes enceintes peinent à se lever pour déjeuner vers 3 h. Mais il faut le faire pour boire, et beaucoup se reposer ensuite », confie Marie Cazaubiel, diabétologue au CHU de Lille à la Voix du Nord . L’imam de la mosquée a lui déclaré vouloir orienter les femmes enceintes vers un « médecin », si elles envisagent le jeûne. Le succès de cette première rencontre autour de la grossesse et du Ramadan a incité les professionnels de santé à militer pour une meilleure information de leur collègues à ces questions.

Source: saphirnews.com

Le « pélerinage » à Alger ou l’acte de soumission suprême…

Et pan ! Ca fait mal, ça…


FDF

.

ALGER REDEVIENT LA CAPITALE DE LA FRANCE OCCUPEE….

PAR LES ALGERIENS !

Après Giscard et Chirac, Sarkozy remet Alger sur la sellette, comme l’interlocuteur incontournable de la politique française.

Une véritable hystérie gagne nos ministres passés, présents… et à venir.

« Se rendre à Alger devient le pèlerinage obligé pour tout ministre ou présidentiable français. » (PB)

Après ALLIOT-MARIE et VILLEPIN, hier, RAFFARIN, aujourd’hui, c’est HORTEFEUX qui décide d’aller brosser le burnous du Bouteflika, demain.

On a le droit de se poser des questions à les voir, tous, se presser auprès de « son éminence » pour faire les salamalek d’usage en pays oriental.

Certains vous diront que négocier avec l’Algérie est indispensable pour « décrocher » des marchés qui redresseraient l’économie française.

Rien n’est plus faux et les français l’ont très bien compris.

D’ailleurs, la très indépendante Algérie s’est déjà rapprochée, de très près, des américains (les nouveaux colons) et ils ont décidé d’un commun accord, qu’il n’y aurait  «aucun pays étranger » qui interviendrait ni dans le Sahara ni en Afrique subsaharienne. Exit la France.

Ca veut dire que la France ne pourra plus compter sur l’uranium convoité du Niger. Quant au reste des ressources africaines, appelées « richesses », elle n’avait plus que l’avantage de payer très cher leurs produits. Dans les marchés de demain, l’Amérique, partenaire de l’Algérie, préemptera et la France paiera encore plus cher.

Le nouveau gouvernement (très gaulliste) de Sarkozy met trop d’empressement à se prosterner devant Bouteflika, pour que les seuls intérêts financiers de la France en soient la véritable raison.

Ces gens-là pensent-ils que les français ont perdu leur bon sens légendaire ? Que nenni !

Nous savons à quel point la France est endettée puisque nous supportons les restrictions rigoristes qu’elle nous impose, à nous, pour sortir d’une crise que nous pourrions éviter.

En appliquant des mesures très simples et de bon sens, la France pourrait dès demain, remplir à nouveau, ses caisses vides sans devoir mendier d’hypothétiques marchés à une Algérie exsangue dont le seul but est de coloniser la France.

Pour cela, il faudrait, qu’avec fermeté, la France cesse d’importer une main d’œuvre algérienne dont l’employeur principal est, chez nous, L’ASSEDIC.

Car, si la France veut faire des économies, elle doit impérativement revoir sa politique immigrationniste suicidaire.

Et, comme les français ont oublié d’être idiots, ils ont compris que toutes ces allées et venues en Algérie n’augurent rien de bon pour leur avenir face à ce problème essentiel qu’est devenue l’immigration dans notre pays.

On se demande, donc, avec inquiétude :

– Quelles concessions vont encore faire les gaullistes à l’Algérie après qu’Alliot-Marie ait déjà promis à Bouteflika, plus de visas et une libre circulation, à sens unique, des immigrés algériens ?

– Quel paquet-cadeau, offert par la France, transporte Raffarin dans ses valises ?

– Quelles promesses, au nom de la France, aura faites un Villepin à Bouteflika, pour obtenir les voix des algériens en France ?

– A quel prix Hortefeux rachètera sa repentance pour avoir tenu des propos « racistes » ?

Quand on sait qu’un Azouz Begag ou une Fadela Amara, gens de gauche, introduits dans les gouvernements de droite sous Chirac et Sarkozy, militent pour la république algérienne dans l’espoir de voir – comme Montebourg le fait, aujourd’hui, au Parti socialiste – des algériens de souche à la tête de l’Etat français.

Alger capitale de la France ? Oui, si nous ne nous décidons pas très vite à condamner ces partis en place qui vendent la France à l’Algérie. Et la seule manière de les condamner est de nous investir dès aujourd’hui, dans les élections de demain.

A qui ferez-vous confiance en 2012, alors que vous savez, déjà, que ceux en place, vous trahissent en 2010 ?

On entend dire de ces Résistance Républicaines, Blocs identitaires et autres francaisdefrance, formations nationalistes qui voient, de jour en jour, grossir leurs rangs, que ce sont des partis extrémistes parce qu’ils se révoltent.

Ils ont raison de se révolter. Ils voient clairement notre pays aller à la faillite par la faute des politiques français, toujours prêts à faire les yeux doux à un pays fantôme, l’Algérie, continuant, en cela, la politique menée depuis son indépendance par De Gaulle.

Car ces groupes ou associations ou partis politiques ont compris que notre passé de français en Algérie, ressemble à leur présent et ils appréhendent leur avenir. Et, tout comme nous nous sommes dressés, en Algérie française, contre le pouvoir en place, ils sont bien décidés, aujourd’hui, à faire de même pour conserver à la France, son territoire.

Notre combat d’hier est devenu le leur mais il demeure, toujours, le nôtre. Nous devons leur apporter tout notre appui et notre expérience pour éviter les écueils que nous avons rencontrés et rencontrons encore, dans la politique pro algérienne du pouvoir en place.

Nous savons, d’ores et déjà, que notre vote n’ira jamais à la gauche pro arabe et pro immigrationiste.

Mais nous ne devons pas laisser cette droite asservie recommencer les erreurs du passé.

Regardez donc tous ces ministres RPR-UMP qui se sont bousculés pour décrocher un maroquin (comme ça porte bien son nom !), se précipiter pour ce prosterner aux pieds d’un algérien qui hait la France.

Allons-nous les laisser vendre la France à l’Algérie comme ils l’ont fait par le passé ?

Pourrions-nous faire confiance à un Mariani qui parlait de « reconnaissance de génocide sur les français d’Algérie » il y a quelques jours et qui, pour une place de ministre, vend son honneur à une équipe qui nous raye de la France ?

Car, c’est bien de cela qu’il s’agit. Vous êtes-vous demandé qui a été nommé, dans ce nouveau gouvernement, au  « secrétariat aux rapatriés » ?

Personne ! Pourquoi ? Parce qu’il a disparu, purement et simplement, de la liste des ministères constitués.

Comment voulez-vous qu’ils soient en train de lècher la poire au Bouteflika et, en même temps, nous reconnaître en nous faisant exister sous une forme quelconque dans leur politique gouvernementale ?

Non. C’est incompatible. Alors, comme toujours, ils choisissent les algériens d’abord !

Pendant 50 années de notre vie en France métropolitaine, nous nous sommes battus pour que l’Etat reconnaisse son implication dans l’abandon de notre peuple et dans notre exode forcé au profit des algériens.

En réponse à nos revendications, pendant 50 ans, la droite et la gauche ont continué de favoriser les algériens, à notre détriment, faisant tout pour nous désavantager, pour nous faire taire, pour nous refuser toute reconnaissance légitime. H. Falco ayant été le dernier en date à nous avoir trahis dans le texte de loi concernant le mémorial du quai Branly.

Pendant 50 ans, avec un mépris affiché, ils nous ont collé une étiquette d’extrémiste, ne se souciant de notre passé qu’au moment des élections.

Et bien, oui. Nous acceptons d’être des extrémistes. Au même titre que le sont les patriotes de Résistance républicaine, des Ligues du Sud ou du Midi, de l’Alsace d’abord ou du Bloc identitaire et bien d’autres encore.

Comme eux, nous voulons la France aux français. Peut-être, plus qu’eux, parce que nous avons souffert, jusque dans notre chair, de l’abandon par la France des fervents patriotes que nous étions et que nous sommes restés.

Alors, il n’est plus question de nous tromper. Dans 18 mois, nous devrons choisir ceux qui nous rendront notre fierté de rester français. Et, ceux-là, n’appartiennent ni à L’UMP, ni au PS, ni aux Verts.

Trop de noms de traîtres à notre cause résonnent comme un glas dans notre mémoire. De Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy…

Nous avons le devoir de nous unir à tous ceux qui, comme nous, rejettent les partis de la droite UMP/UDF/MoDem et, avec plus de force encore, les partis de la gauche PS/PCF/VERTS.

Avec les partis républicains, nationalistes et patriotes, nous serons plus forts pour ébranler, dès aujourd’hui, l’édifice qu’ils se sont bâti et qui doit impérativement tomber demain, si nous voulons conserver la France aux français.

C’est dans l’union avec toutes ces forces vives profrançaises, qui comptent une jeunesse forte et révoltée contre les apparatchiks au pouvoir, que nous retrouverons notre dignité de français.

Source: http://www.petitsechodoran.com/

29/07/2011

Et si les victimes d’Oslo avaient été de confession musulmane ???

Eh bien, c’est clair: le terrorisme aurait radicalement changé de camp… Et l’on se serait trouvés dans la logique de l’arroseur arrosé; c’est tout. Mais nous n’aurions pas fini d’entendre les pleurnicheries habituelles; et l’appel à la haine de l’Occident. Mais ça, nous y sommes déjà habitués, sans prétexte aucun…

FDF

.

Qu’est-ce que cela aurait été si les 76 victimes norvégiennes avaient été musulmanes !

Mort aux « infidèles » !!!

En France, à Nanterre, dans la nuit du 26 au 27 mars 2002, à la fin d’un conseil municipal, un homme de gauche, passé par le PS, les Verts et la Ligue des Droits de l’Homme, Richard Durn, tire méthodiquement sur chaque membre du conseil municipal. Il en tue 8, en blesse 19, dont 12 garderont des séquelles irréversibles. (1) Dans une lettre envoyée à une amie, il explique ses motivations : « Puisque j’étais devenu un mort-vivant par ma seule volonté, je décidais d’en finir en tuant une mini élite locale qui était le symbole et qui étaient les leaders et décideurs dans une ville que j’ai toujours exécrée » Il expliquait, dans ce courrier, vouloir tuer le maire, puis « le plus de personnes possibles » avant de se tuer ou d’être tué. « Je vais devenir un serial killer, un forcené qui tue. Pourquoi ? Parce que le frustré que je suis ne veut pas mourir seul, alors que j’ai eu une vie de merde, je veux me sentir une fois puissant et libre ». Il se suicidera le lendemain, se défenestrant, lors d’un interrogatoire de police.

Immédiatement, Libération titrera, à quelques semaines du premier tour des présidentielles : « N’exploitez pas Nanterre ! ».

Le 14 juillet 2002, un homme, Maxime Brunerie, tire un coup de feu sur Jacques Chirac, à plus de 200 mètres, et est rapidement maîtrisé. Immédiatement, son appartenance supposée au groupe « Unité radicale » est mise en avant. Ce groupe est rapidement dissous, et ses leaders longuement interrogés par les forces de l’ordre. Bien qu’aucun texte de ce groupe – aux propos par ailleurs souvent fort discutables – ne fasse appel à ce type de violence, bien que Brunerie ait agi seul, bien qu’il n’ait jamais été adhérent d’Unité radicale, ce que son livre « Une vie ordinaire » confirmera, l’amalgame sera systématiquement pratiquée. Certains leaders d’Unité radicale, comme Fabrice Robert, créeront par la suite le « Bloc Identitaire ». Lors du fameux apéro saucisson pinard, 8 ans plus tard, nombre de journalistes, systématiquement, feront le lien avec les Identitaires et Maxime Brunerie : Brunerie = Identitaires = tentative d’assassinat de Chirac. Curieux deux poids deux mesures, n’exploitez pas Nanterre, mais servez-vous sans retenue de Brunerie…

Suite et source: http://tinyurl.com/3wtutvb

La charia, ça ne rigole pas…

Mais mon Dieu, qu’est-ce qu’ils sont cons !!! Le pire est qu’ils ne s’en rendent même plus compte. On savait certains « fidèles » atteints de zoophilie aigüe, mais là…

Il faut que je surveille mes lapins nains. Ce sont deux femelles et j’habite à proximité d’une mosquée…

FDF

.

Pakistan : une ânesse abattue pour « adultère » !!!

Une autre victime de crime d’honneur… et son amant a échappé de près au même sort !

Osama-donkey
___________________

Aussi incroyable que cela puisse paraître, une ânesse déclarée «adultère» a été abattue dans une région éloignée lundi. La Jirga (assemblée des aînés) a imposé une amende de 110.000 roupies à son «amant» présumé.

Selon les rapports, un villageois du nom de Ghazi Khan, alias Malang, du village de Ghahi Khan Jatoi, a abattu son ânesse pour avoir commis l’«adultère» avec Sikandar Ali, alias Deedo. Il a également tenté de tuer l’amant présumé Sikandar, mais celui-ci a réussi à s’échapper et s’est livré à une personne influente de la région.

Selon certaines sources, la personne influente a convoqué les deux parties et imposé une amende de 110.000 roupies à l’amant adultère Sikandar. Ces sources ont dit que Sikandar et sa famille avaient dû verser 50.000 roupies immédiatement, le reste étant payable par versements. Les sources ont ajouté que devant les membres de l’assemblée, Sikandar s’est dit non coupable d’adultère avec l’ânesse, mais qu’ils n’en ont pas tenu compte. La famille de Sikandar a déclaré que celui-ci avait payé 50.000 roupies pour sauver sa vie, faute de quoi il aurait été tué.

Source : Donkey declared ‘Kari’ killed,  et http://www.legaulois.info/

Norvège: L’association nationale des armes à feu compte 900 clubs de tir à travers le pays…

Et ce n’est pas pour autant que ça flingue de tous cotés. Question de confiance en la population. Il est à noter qu’en France, on ne doit pas être bien loin de ces chiffres (pas de clubs de tir, mais des habitants possédant une ou plusieurs armes). Mais c’est valable chez la racaille et dans les banlieues. Les preuves tombent tous les jours. A moins que les sous-chiens ne cachent bien leur « jeu ». Mais ceci, on ne le saura que quand la goutte aura fait déborder le vase; ce qui ne saurait tarder…

FDF

Et qu’est-ce qu’on cache dans ses poches, hein ? Bande de coquins, va!

.

En Norvège, un habitant sur cinq est armé !

La police n’est pas armée en Norvège, mais compte tenu de l’énorme popularité de la chasse, le pays compte plus d’une arme pour cinq habitants. Selon Vildar Nilsen, expert de l’association norvégienne des chasseurs et des pêcheurs (NJFF), il y a «au moins un million d’armes de chasse et de compétition, pistolets, fusils, mitraillettes confondus» en Norvège.

Ce qui explique qu’il n’y ait pas d’appel à légiférer sur ce sujet pourtant brûlant. Espem Sarstad, porte-parole de la NJFF, ne pense pas que la tragédie d’Utoeya freinera l’avenir de la chasse. Il s’attend à «des restrictions sur l’achat et la détention d’armes» mais n’est pas inquiet car ces restrictions ne devraient concerner que «les armes semi-automatiques, qui ne sont pas habituellement utilisées par les chas­seurs».

Le massacre commis par Anders Breivik n’empêchera pas davantage 4000 tireurs de participer la semaine prochaine à une compétition organisée par l’association nationale des armes à feu (la NDFS) à Bodö, juste au nord du cercle polaire. Seule la couverture télévisée de la compétition a été annulée. La NDFS, partiellement financée par le ministère de la Défense, compte 900 clubs de tir et 160.000 tireurs réguliers.

Source: http://www.lefigaro.fr/

Nous y voilà… Il faudra bien un prétexte à la troisième guerre mondiale. (Afin d’occulter celle que l’islam nous mène…).

Un sondage vu dans http://actu.orange.fr/

Ca me fait penser à ça: http://www.slate.fr/story/3559/guerre-eau-ressources-violence

 J’y crois pas !!!

FDF

.

Le changement climatique menace-t-il la paix et la sécurité?

Oui, c’est sûr
Non, exagéré
Difficile de prévoir

validez

 Ban Ki-moon a tenté de mobiliser le Conseil de sécurité de l’ONU sur la question du climat.

Le maintien de la paix et de la sécurité internationale: c’est la mission du Conseil de sécurité, une instance de l’ONU qui compte 15 Etats, dont 5 permanents. Quand une menace se présente, il peut réagir en imposant embargo, sanctions économiques ou intervention militaire.

Mais la semaine dernière, ce Conseil avait à son ordre du jour un sujet inhabituel: le changement climatique. Pourquoi? Parce celui-ci est « une menace pour la paix et la sécurité internationale« , a expliqué Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU.

Le changement climatique pouvant accroître les risques de catastrophes naturelles, d’insécurité alimentaire, de compétition pour les ressources (eau notamment) et de déplacements de populations, il est source de conflits, a argumenté Chim Steiner, du Programme des Nations Unies pour l’environnement.

« Le Conseil de sécurité doit se préparer à faire face à une série de crises aggravées par les changements climatiques », a de son côté estimé Susan Rice, ambassadrice américaine à l’ONU. Elle évoque « une des menaces les plus sérieuses du siècle ».

Des casques verts?
Il a même été question, lors des discussions, de créer une force de « casques verts », un pendant des casques bleus pour les conflits environnementaux, selon le Guardian.

Mais à l’issue des débats et des négociations entre les 15 pays membres, le Conseil de sécurité s’est finalement contenté d’une déclaration minimale: « Le Conseil craint que les effets préjudiciables éventuels des changements climatiques puissent, à long terme, aggraver les menaces existantes à la paix et la sécurité internationales ».

Certains pays, comme la Chine et la Russie, considèrent en effet que le climat ne relève pas des compétences du Conseil de sécurité. « La Convention-cadre est le forum le plus légitime pour examiner la question », a déclaré le représentant chinois, renvoyant donc le point au prochain grand sommet international sur le climat, prévu à Durban fin 2011. Une conférence qui fera suite à celles de Copenhague (2009) et Cancun (2010).

« C’est pathétique », a déploré Susan Rice, interprétant la déclaration peu ambitieuse du Conseil de sécurité comme une « politique de l’autruche ».

Vous, qu’en pensez-vous? Les changements climatiques sont-ils une réelle menace pour la paix mondiale ou est-ce exagéré? Faites-vous confiance au multilatéralisme et aux grandes conférences internationales pour résoudre le problème ou le Conseil de sécurité, avec son nombre restreint de membres, est-il plus à même d’agir efficacement?

Merci à Babette pour le tuyau…

Effa Choli…

Nicolas, Paul, Stéphane Sárközy de Nagy-Bocsaa… Ca ne vas pas recommencer, non?

FDF

.

.Madame Eva Joly n’aime pas le défilé militaire annuel de notre « nation guerrière et colonisatrice ». Bien, dont acte, c’est son droit le plus strict de gauchiste verte à lunettes rouges s’inscrivant dans la tradition anti-État, antination, antimilitariste, antinucléaire, etc. Effectivement, ce programme peace and love a un léger parfum de marijuana, mais cela peut plaire à quelques nostalgiques et l’on n’attendait, à vrai dire, pas autre chose des Verts.

En revanche, que Mme Joly ne nous dise pas, en réponse à l’observation parfaitement objective et sensée du premier ministre, qu’elle « ne descend pas de son drakkar », car c’est justement l’impression désagréable qu’elle donne à beaucoup d’entre nous et qui agace copieusement notre susceptibilité nationale.

Lorsque Mme Joly officiait comme juge d’instruction, chacun avait déjà pu observer que sa tradition scandinave et sa mentalité de justicière venue du froid se conciliaient fort mal avec la culture juridique et politique française, d’inspiration plutôt latine. On avait même annoncé à une époque que, lasse de casser ses menottes sur la résistance culturelle française à ses réquisitions et perquisitions, elle s’apprêtait, dépitée, à remonter sur son drakkar pour rentrer au pays.

Mais les juges d’instruction agissent, ils ne parlent pas. Les Français n’avaient donc encore jamais entendu le ramage de Mme Joly, que sa candidature à la magistrature suprême vient de nous faire brutalement découvrir. Et là, stupeur ! Nous découvrons qu’une personne qui prétend résider en France depuis cinquante ans et se propose d’incarner la France en se présentant à l’élection présidentielle s’exprime avec un accent tel qu’on la croirait effectivement descendue le matin même de son drakkar. Sans doute la condition “d’assimilation linguistique” a-t-elle disparu en 2003 de notre code de la nationalité en matière de naturalisation. Il n’empêche qu’il y a une certaine goujaterie à prétendre solliciter les suffrages d’un peuple en étant incapable de lui parler convenablement dans sa langue. Compte tenu de l’efficacité actuelle notoire des officines d’orthophonie, on doit conclure que ce maintien prolongé d’un accent nordique, toujours un peu dur pour les oreilles romanes, résulte d’une volonté et d’une provocation délibérées.

À ceux qui crient déjà aux relents nauséabonds des propos de François Fillon, on rappellera que les États-Unis sont un grand pays d’immigration et une république incontestablement démocratique et libérale. Néanmoins, le président fédéral doit avoir la nationalité américaine de naissance, les sénateurs depuis neuf ans et les représentants depuis sept ans. Rien de choquant à cela, bien au contraire.

À vrai dire, les mésaventures de Mme Joly ne sont pas sans rappeler celles de Mme Lautsi, survenues récemment de l’autre côté des Alpes. Italienne d’origine finlandaise, Mme Lautsi s’était soudainement piquée de trouver que la présence traditionnelle des crucifix dans les écoles (y compris publiques) italiennes portait atteinte à sa liberté de conscience et à son droit d’éduquer ses enfants comme elle l’entendait

…Suite et source: http://tinyurl.com/3b7adfa

Le nouveau numéro 1 du PS est un exemple…

Qui est Harlem Désir (d’avenir, comme disait Ségo…) ?

Encore un drôle de phénomène… Comme beaucoup au Parti Socialiste…
FDF

Une chance pour la France le Parti Socialiste…

.

Concernant HARLEM DESIR, il faut se rappeler des faits suivants :– Le 17/12/1998 il est condamné à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 F. d’amende pour recel d’Abus de Biens Sociaux.– De novembre 1986 à octobre 1987, alors qu’il est Président de SOS RACISME, il est également salarié par « l’Association Régionale pour la Formation et l’Education des Migrants » dont le siège est à LILLE dans le fief de Martine Aubry. Pour cet emploi fictif, il percevait un salaire mensuel de 10 500 F.– Le 8/5/1992, il bénéficie d’une amnistie de MITTERAND pour une dette de 80000 F. envers le Trésor Public.       

Et le PS veut donner des leçons de morale !!!

 


   


Prison Break DSK …

On peut encore en rire…

FDF

.

Voir: http://youtu.be/efl3CDDp4h8

Motivations pour NE PAS voter PS aux présidentielles…

Dessin de Bergolix

Ca tient dans un petit diaporama…

FDF

.

Lire:  Votez-socialiste(hur)

Marine Le Pen répond à Christine Lagarde suite à la publication de son rapport annuel sur la France.

.

Et ça, c’est envoyé! Jamais le FMI n’a reçu de telles vérités en pleine poire… Souhaitons qu’il y ait des réactions…

FDF

.

Voir le lettre de Marine Le Pen: communique

Hors sujet… Mais ça peut servir à tout le monde…

Dix minutes de récré.

On respire un peu, ce vendredi. Juste pour vous passer cette info que vous devez faire suivre… Bon appétit.

FDF

PS: Même le halal est concerné (désolé, pas pu m’empêcher; chassez le naturel…).

.

Voir: additifs

Norvège : essayez d’y voir clair…

De quoi se poser bon nombre de questions…


FDF

.

Il faut toujours voir au-delà des fadaises envoyées dans les médias contrôlés…

D’ailleurs, il faut TOUJOURS procéder ainsi, chercher ce que cela peut cacher, ce qu’il y a derrière…

A ce jeu, on peut se fourvoyer, mais on a finalement moins de risque que de croire béatement les niaiseries distillées à longueur de temps.

Il faut donc chercher ce que les « Zilus » pourraient bien avoir à reprocher au gouvernement Norvégien, et qui pourrait justifier cette première sommation ?

1) Dans le cadre de l’OTAN, la Norvège intervient en Libye avec 6 chasseurs F-16.

Or, elle avait annoncé son retrait le 1er août, soit 2 mois avant la fin du mandat de l’OTAN.

2) La Norvège juge la candidature de la Palestine à l’ONU légitime (18 juillet 2011)

***********************************************************************************************************************************************************************

 Le ministre norvégien des Affaires étrangères a estimé lundi que la candidature de la Palestine aux Nations unies était « tout à fait légitime ». Face au blocage des négociations de paix avec Israël, l’Autorité palestinienne cherche depuis plusieurs mois à « internationaliser » la recherche d’une issue au conflit proche-oriental. Et son président Mahmoud Abbas souhaite obtenir la reconnaissance d’un statut de membre à part entière des Nations Unies, lors de la prochaine Assemblée générale de l’Onu, prévue en septembre.
« Nous allons considérer avec beaucoup d’attention le texte qui sera proposé par les Palestiniens au cours des prochaines semaines », a déclaré le ministre norvégien, Jonas Gahr Stoere, à l’occasion d’une conférence de presse conjointe avec Mahmoud Abbas.
« La Norvège estime qu’il est parfaitement légitime que le président de l’Autorité palestinienne se présente devant l’Onu avec une telle
requête », a-t-il ajouté, précisant que parallèlement, la poursuite des négociations avec Israël devait perdurer.
Le projet de l’Autorité palestinienne a très peu de chances d’aboutir puisque les États-Unis ont déjà fait savoir qu’ils utiliseraient leur veto au Conseil de sécurité.
La Norvège est très impliquée dans la tentative de résolution du conflit israélo-arabe, notamment depuis la signature des Accords d’Oslo, en 1993.
3) Le Pr Dershowitz n’est pas le bienvenue en Norvège (29 mars 2011)
Le Pr Dershowitz s’est heurter à un refus lorsqu’il avait demandé de rencontrer les dirigeants norvégiens. Et lorsqu’il a émis le souhait de donner une conférence dans les universités d’Oslo et de Trondheim, on lui a fait comprendre qu’il ne serait pas le bienvenu en raison de ses prises de position en faveur d’Israël. Il a lu alors les premières lignes d’une pétition rédigée par des professeurs norvégiens, appelant au boycott d’Israël qui selon les signataires, « occupait une terre palestinienne depuis 1948 ». Il a conclu tout naturellement en soulignant que ce n’était pas seulement « l’occupation » (depuis 1967) qui était dénoncée dans cette pétition mais aussi l’existence même d’Israël.

4) La Norvège demande à l’Ambassade Israélienne de déménager (18 février 2011)
Les autorités officielles Norvégiennes ont demandé, à l’ambassade Israélienne d’être relocalisé en dehors d’Oslo d’ici un an, en effet elle perturbe les riverains qui craignent pour leur sécurité. Le 18 février, l’ambassade Israélienne a Oslo, a reçu une notification officielle du gouvernement Norvégien, formulant que l’ambassade devait trouver un autre site d’ici 2012 selon le quotidien Israélien Yediot Aharonoth.

La Ville d’Oslo, Ville du Processus de Paix, a également forcé l’ambassade US à se retirer du centre ville d’Oslo pour être relocalisée dans une banlieue lointaine d’Oslo.
5) En octobre 2010, la Norvège a interdit des exercices de sous-marins israéliens, construits en Allemagne, dans ses eaux.

Jonas Gahr Stoere, le ministre des Affaires étrangères norvégien, a déclaré, pour l’occasion, que la Norvège n’exportait pas de « matériel ou de services dans le domaine de la défense vers des pays où la guerre menace ». 
6) En août 2010, la Norvège se désengage de deux investissements israéliens jugeant ces sociétés moralement condamnables.
7) En juin 2010, la Norvège a exigé une enquête internationale sur l’abordage meurtrier par Israël de la flottille turque vers Gaza.
8) La Norvège reste le seul pays où les habitants ont exigé une grève quasi-générale lors du massacre de Gaza en 2009.
9) En 2006, une crise diplomatique a éclaté entre les deux pays suite à des propos tenus par l’ambassadrice d’Israël.
10) La Norvège est classée antisémite par les lobbies sionistes.

11) La Norvège se lance à la découverte d’un eldorado pétrolier dans l’Arctique
http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20110708trib000635164/la-norvege-se-lance-a-la-decouverte-d-un-eldorado-petrolier-dans-l-arctique.html

On voit très bien d’où pourrait venir un coup fourré…

D’autant que la veille de l’explosion, des artificiers sont intervenus sur le bâtiment, qu’il est présumé que l’explosion venait du sous-sol et non (ou pas seulement) d’une voiture, et que le présumé responsable n’était pas seul, comme c’est toujours le cas dans ce genre d’embrouille…

On peut aussi penser que ce tueur, qui aurait abattu de sang-froid autant de personnes (!) a du subir un lavage de cerveau comme les services secrets US savent si bien le faire. Voir le projet Monarch où comment on peut manipuler un cerveau par l’insertion d’un mot-code déclencheur de la folie meurtrière.

En outre, les 2 heures qu’a mis la police pour intervenir sur l’île, semblent bien longues, d’autant que contrairement à ce qui a été dit, le tueur présumé était surveillé par la police depuis des mois !

Dernier point : le « manifeste » de Behring Breivik est un grossier plagiat de Théodore Kaczynski…

Vous avez dit « christianophobie » ???

Il est certain que cette info est passée le plus discrètement possible. C’eût été une mosquée, que les « je condamne », « c’est une insulte au prophète », « tout sera mis en oeuvre », « les coupables seront sévèrement punis », etc…,  auraient dégringolé de toutes parts. Mais là, non. Ce ne sont que des « infidèles », après tout…

FDF

.

Une église vandalisée à Saint-Jouin-Bruneval

Eglise de Saint-Jouin-Bruneval,
vandalisée dans la nuit du
15 au 16 Juillet 2011
Eglise de Saint-Jouin-Bruneval,
vandalisée dans la nuit du
15 au 16 Juillet 2011


L’église de Saint-Jouin-Bruneval, située sur la côté normande de la Seine-Maritime a été vandalisée dans la nuit du samedi au dimanche 16 juillet 2011.

Des voyous sont entrés par la porte du clocher, qui conduit à la tribune dans la nef. Ils sont ensuite descendus avec une échelle, et ont pris un banc de la chorale pour enfoncer la porte de la sacristie, qu’ils ont proprement arrachée.

Ils ont ensuite renversé les cierges et leur support. Puis ils ont arraché un coffre en bois près du maître-autel, et enfin fracturé le tronc des cierges. Environ 20 euros se trouvaient à l’intérieur.

Les gendarmes de Goderville sont sur l’affaire et la mairie a déposé plainte.

Source: http://infos-meconnues.blogspot.com/

Les retombées d’une société multiraciale bâtie à la va-vite…


En Norvège, 70 à 85% des viols sont commis par des musulmans. Et leurs victimes sont à 90% des Norvégiennes de souche. Point barre…

FDF

.

Lundi soir, Laurent Ozon, membre du bureau politique du Front National, a été violemment attaqué par la gauche française et par le MRAP, pour avoir tenté de comprendre le mécanisme qui avait poussé le tueur d’Oslo à commettre l’irréparable ; et notamment pour avoir pointé la question de l’immigration.

Ce phénomène est pourtant incontestablement au cœur du problème –même les médias doivent l’admettre, eux qui répètent en boucle que le terroriste était un néo-nazi xénophobe. Au-delà de l’émotion bien compréhensible, il est impératif d’analyser les ressorts de cette tuerie et d’étudier le contexte dans lequel a agi le criminel. Pour prévenir d’autres catastrophes.

1. Etat des lieux : une société multiraciale bâtie à la va-vite

L’attentat d’Oslo et de la tuerie d’Utoya sont incontestablement l’œuvre malfaisante d’un fou furieux. Mais cet acte terroriste est également le revers de la société multiraciale bâtie à toute vitesse, dans les années 1990, à la suite de l’ouverture irraisonnée de la Norvège à une immigration extra-européenne massive. En dix ans, la population d’origine étrangère a augmenté de 41 %, notamment à cause du laxisme de la coalition de gauche au pouvoir entre 2006 et 2009. Aujourd’hui, 552000 immigrés vivent en Norvège, soit 11,4 % d’une population de 4,9 millions d’habitants. S’y ajoutent 266000 personnes bénéficiant de la citoyenneté norvégienne, mais d’origine étrangère ou nées d’un seul parent norvégien. La majorité des immigrés se concentre dans la capitale, où ils représentent 28 % de la population, et dans la ville de Drammen (22 %).

Avec une naïveté toute scandinave, les autorités ont laissé ces populations s’installer sur le sol norvégien sans le moindre encadrement et sans la moindre exigence à l’égard des nouveaux venus. Très vite, la criminalité, pratiquement inexistante, a explosé, ainsi que les frictions raciales et religieuses concernant la liberté de conscience, l’attitude des femmes norvégiennes, la consommation d’alcool, etc.

Aujourd’hui, l’acte terroriste d’un psychopathe impose le constat d’échec de la société multiculturelle et place, sur le mode tragique, le débat sur l’immigration au cœur de la vie politique norvégienne.

2. Zoom sur le phénomène des viols racistes

Dans son “manifeste”, Anders Behring Breivik justifie sa haine de la société multiculturelle en évoquant notamment l’importante multiplication de viols de Norvégiennes par des étrangers, généralement musulmans.

Selon des études statistiques rendues publiques par la police norvégienne, 100 % des viols commis à Oslo depuis 2005 l’ont bien été par des immigrés « non-occidentaux ». Les enquêtes, régulièrement publiées dans le quotidien « Dagbladet » (équivalent de notre « Parisien »), précisent que ces crimes ont tous été commis par des Kurdes, des Pakistanais ou des Africains, notamment des réfugiés somaliens, nombreux dans ce pays. En 2009, selon la chaîne de télévision « NRK 1 », le nombre d’agressions sexuelles avait doublé par rapport à 2008.

Le 23 juin dernier, après le viol de quatre Norvégiennes en une seule nuit, la chaîne de télévision a profondément remué l’opinion publique en faisant témoigner deux jeunes femmes. La première a raconté avoir été agressée alors qu’elle rentrait chez elle. Elle a été « frappée et violée pendant des heures » par un immigré qui la jugeait « provocante ». L’autre a été victime d’un Pakistanais bavard et porté sur l’exégèse coranique. Il a notamment pris le temps de lui expliquer que la religion musulmane l’autorisait à la violer: « Il disait que le Coran lui donnait autorité sur les femmes, qu’il était le chef et que de ce fait, il avait le droit de faire ce qu’il voulait avec une femme ».

Hanne Kristin Rohde, directrice de la police criminelle d’Oslo, dénonce les viols racistes de femmes norvégiennes par des criminels étrangers

Hanne Kristin Rohde, directrice de la police criminelle d’Oslo, dénonce les viols racistes de femmes norvégiennes par des criminels étrangers

Hanne Kristin Rohde, directrice de la police criminelle d’Oslo, explique que « les coupables sont des hommes étrangers, relativement jeunes; ils sont souvent demandeurs d’asile et viennent de pays en guerre ou de pays qui ont un regard sur la femme totalement différent de celui qui règne en Norvège ». Ces viols s’accompagnent systématiquement d’une grande violence, le criminel, généralement musulman, estimant « punir une femme impudique ».

A l’échelle du pays, selon les années, 70 à 85 % des viols sont commis par des musulmans. Les victimes sont à 90 % des Norvégiennes de souche. Les autres sont issues de la communauté musulmane. Des imams, interrogés par les autorités, estiment que ces viols seraient dus « au comportement insouciant ou provoquant des jeunes filles norvégiennes ». Hanne Kristin Rohde rappelle que dans la journée du 9 mai 2008, au moins dix femmes ont été sexuellement agressées et frappées dans un parc d’Oslo, par un gang de violeurs somaliens et sénégalais. Sommés de s’expliquer, plusieurs criminels ont expliqué que les Norvégiennes qui se « baladaient à moitié nues » ou « buvaient de l’alcool » semblaient leur dire « Venez-là et baisez-nous ». Selon eux, elles n’avaient pas à se plaindre d’avoir été violées puisque c’était « de leur faute »!

Fakhra Salimi, directrice du Centre d’accueil pour les femmes immigrées et réfugiées, accuse les politiciens norvégiens: « Ils écoutent les doléances sur la situation de la femme dans les milieux d’immigrés, mais ne prennent aucune mesure pour contrer ces attitudes barbares envers les femmes. »

Un laxisme et une démission du politique qui, sans jamais excuser la violence, peuvent expliquer pourquoi des malades mentaux croyant pouvoir rendre justice eux-mêmes, finissent par se retourner contre les promoteurs d’une société multiculturelle devenue multiraciste.

Source: http://tinyurl.com/3ue3aqf

28/07/2011

Ne cherchez plus à comprendre…

J’ai déjà du publier un diaporama du même genre. Celui-ci me semble mieux agrémenté… Bonne lecture.

FDF

.

Lire: 110616jpiLEF- VOTER POUR LE FN POURQUO_

Le chômage augmente à nouveau en juin ! Mais où est « le président du pouvoir d’achat » ?

  • Ah, si j’avais pu fermer ma g…..
    • Le nombre de demandeurs d’emploi n’ayant pas travaillé du tout a progressé de 1,3% le mois dernier. Depuis le début de l’année, le marché du travail compte seulement 2100 chômeurs de catégorie A de moins.

      Les marché de l’emploi broie à nouveau du noir. Le nombre de chômeurs n’ayant pas travaillé du tout (demandeurs d’emploi de catégorie A) a fortement progressé au mois de juin, gagnant 33.600 personnes par rapport au mois précédent (soit 1,3% de hausse), si bien que les gains du début de l’année sont aujourd’hui quasiment effacés. Au cours du premier semestre, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A ne s’est finalement réduit que de 2100 personnes. Au mois de mai déjà, cette catégorie avait enregistré une hausse de 17.700 personnes, après quatre mois de baisse consécutive qui avaient laissé entrevoir une courte embellie sur le marché du travail.En tenant compte des demandeurs d’emploi travaillant à temps partiel (catégories A, B et C), le chômage progresse en juin de 0,6% sur un mois et de 4% sur un an. Au cours du premier semestre, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A, B et C s’est ainsi accru de 52.000 personnes, à 4,107 millions en juin en France métropolitaine (4,368 millions avec les DOM).Autant de mauvaises nouvelles qui «imposent la mise en oeuvre la plus rapide possible de la totalité des mesures adoptées au Parlement début juillet», a aussitôt réagi Xavier Bertrand. Le ministre du Travail fait notamment référence aux mesures visant à doper l’alternance et donc à faire reculer le chômage des jeunes.

      Nouvelle hausse du chômage des jeunes

      Comme le mois dernier, toutes les tranches d’âge sont touchées. Alors qu’il avait baissé lors des quatre premiers mois de 2011, le chômage des jeunes augmente à nouveau, de 1,2%, après une hausse de 1,3% en mai. Sur un an, le nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans, davantage sensible à la conjoncture économique, baisse malgré tout de 1,8%. Les seniors, parents pauvres de la reprise économique, enregistrent encore une hausse de 1,5% en juin. Sur un an, leur nombre progresse de 14,3%.

      Reflet de la difficulté des demandeurs d’emploi à rejoindre le marché du travail, le nombre de chômeurs de longue durée ne cesse de progresser, de 1% supplémentaire en juin et de 10% sur un an.

      Dynamisme de la population active

      Ces mauvais chiffres confirment les craintes des ménages. Selon le dernier indice de confiance publié par l’Insee, ils étaient en effet nettement plus nombreux en juillet à anticiper une augmentation du chômage. Les perspectives moroses de la croissance française pour le reste de l’année, et un moral des patrons français en berne, ont en effet de quoi donner du grain à moudre aux pessimistes.

      Pour Dominique Barbet, économiste chez BNP Paribas, la conjoncture économique ne justifie cependant pas à elle seule une telle dégradation du marché du travail, qu’il explique davantage par la mise en application de la réforme des retraites. «Une grande partie des personnes qui devaient partir à la retraite cette année auront différé leur départ. En conséquence, les employeurs auront de leur côté repoussé leurs recrutements», estime-t-il.

      Pôle emploi comme l’Insee anticipent cependant de leur côté une baisse du chômage en 2011. En lien avec une hausse des créations d’emplois, Pôle emploi table sur 101.000 demandeurs d’emploi de catégorie A en moins à la fin de l’année. Ceci malgré une population active qui croît bien plus vite que prévu: alors que l’Insee tablait sur une baisse de la population active dès 2012, elle a récemment corrigé ses anticipations, ne l’envisageant pas avant 2025. Une variable qui ne devrait pas contribuer à faire baisser le chômage.

  • Source: http://www.lefigaro.fr/

Et c’est maintenant que l’UMP s’en rend compte…

Michel Raison, député UMP, estime que « certains groupes » « se livrent à de véritables appels à la haine raciale et religieuse ».

Exemple de sous-merdes nommés « rappeurs »…

Autre chimpanzé (toujours en liberté) qui s’adresse finement au Député Michel Raison avec son langage fleuri habituel: http://youtu.be/hAOg5BPxYTU

.

Click here to find out more!Ca fait des années que l’on dénonce cette incitation. Qui? Nous, les résistants, les patriotes et c’est nous qui nous faisions taxer de racistes…  Le Front National a aussi mis le doigt dessus… Mais « on » nous a toujours pris pour des « gueulards », des empêcheurs de rapper en rond, de sales racaillophobes et islamophobes. Et voici soudain qu’un député UMP dénonce enfin ces crachats sur la France, les Français et les chrétiens. Il est vrai que les les présidentielles 2012 arrivent à grands pas. Et j’en connais un qui va avoir besoin de voix; un grand besoin… Et comme en 2007, il va tenter de récupérer les idées porteuses et légitimes des autres et se les attribuer. Bon; ça a fonctionné une fois… Je pense que les Français ne vont pas se laisser embobiner encore un coup.

(En passant: Cortex, quand est-ce que tu auras les c……. de me dégueuler dessus? J’attends… ).

FDF

.

Les serpents de mer font à l’occasion des apparitions surprenantes. Tel a été le cas, mardi, de la question rebattue de la nocivité supposée du rap, et des textes provocateurs que les groupes affectionnent parfois. Dans une question au ministre de la Culture Frédéric Mitterrand, le député UMP de la Haute-Saône Michel Raison n’a pas hésité en effet, comme l’a relevé Numérama, à fustiger directement « certains groupes issus de l’immigration » qui, selon lui, « sous couvert de liberté d’expression », « se livrent à de véritables appels à la haine raciale et religieuse en proférant des paroles obscènes, racistes et misogynes ». L’élu se dit inquiet de la néfaste influence que de tels groupes pourraient avoir sur les jeunes qui les écoutent, et demande en conséquence tout aussi directement à Frédéric Mitterrand quelles mesures « ont été prises pour censurer ces chansons et mieux contrôler la diffusion de certaines oeuvres musicales ».

Source: http://www.lepoint.fr/

« Nous sommes la force anti-Front national », dit Borloo. Mais il a bien failli y adhérer, au FN…

Il ne faut jamais dire « fontaine, je ne boirai pas de ton eau »…

FDF

.

Quand Borloo et Estrosi étaient prêts à s’allier au FN…

Jean-Louis Borloo et Christian Estrosi se présentent aujourd’hui comme des opposants résolus au FN. Mais, comme s’en amuse Jean-Marie Le Pen, ils n’ont pas toujours été aussi fermes.

« Nous sommes la force anti-Front national. » A Epinay-sur-Seine, ce dimanche 26 juin 2011, Jean-Louis Borloo lance devant 3000 partisans son nouveau mouvement, l’Alliance républicaine, écologiste et sociale (Ares). Le président du Parti radical légitime une candidature centriste indépendante en 2012. « Si on laissait s’affronter le vainqueur de la primaire socialiste et l’UMP actuelle (…) je vous garantis que le Front national serait en tête du premier tour », menace l’ancien ministre de l’Environnement. 

Borloo, l’anti-Le Pen? Il n’en a pas toujours été ainsi. Dans une interview parue le 10 février 1993 dans l’hebdomadaire Minute, « Jean-Louis Borloo avec Le Pen, pourquoi pas? », celui qui est alors maire de Valenciennes est interrogé sur ses alliances. « Personnellement, j’ai des rapports corrects avec les gens du FN de ma région, et je ne serais pas contre, répond Jean-Louis Borloo. Mais s’il devait y avoir des alliances, il faudrait que toute la droite suive. Celui qui prendrait cette initiative tout seul se ferait descendre politiquement. » 

Tout à sa volonté de se démarquer de  »l’ambiguïté de l’UMP vis-à-vis du Front national« , Jean-Louis Borloo aime rappeler ces temps-ci qu’il « avait refusé de devenir président de la Région Nord-Pas-de-Calais grâce à l’appui d’une voix FN en 1992 ». Le conseiller régional du Nord, Jean-Pierre Gendron, conteste cette version. « Nous avions passé un accord avec Jean-Louis Borloo, alors sans étiquette, pour lui donner nos voix afin que la présidence de la région ne bascule pas à gauche, explique l’élu FN. L’accord a achoppé à cause d’un maire RPR de la région, mais Borloo était d’accord sur le principe. » Après avoir quitté Génération Ecologie, Jean-Louis Borloo cherchait à se repositionner au sein du jeu politique afin de préparer les élections législatives de 1993.  

Contacté par LEXPRESS.fr, le président du Parti radical n’a pas souhaité répondre à nos questions. Il n’est pas le seul dans ce cas.  

Estrosi, un autre chevalier anti-frontiste

Autre figure de la majorité à critiquer la droitisation de l’UMP, Christian Estrosi se présente lui aussi comme un chevalier anti-frontiste. Le maire de Nice vient de décider d’organiser un contre-meeting lors des journées d’été du FN, qui se tiendront dans sa ville les 10 et 11 septembre prochains. 

En mars 1998, le futur ministre de l’Industrie de Nicolas Sarkozy plaidait pourtant pour une alliance entre le RPR et le FN en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA). L’ancien maire frontiste de Toulon, Jean-Marie Le Chevallier, raconte: « Christian Estrosi avait participé aux négociations et aurait été mon vice-président en cas d’entente. » Mais Jean-Marie Le Pen a finalement rejeté les conditions de la droite et l’accord a capoté. 

La droite a toujours été très divisée sur l’attitude à tenir à l’égard du Front national. Malgré la stratégie du cordon sanitaire édictée dès les années 1980 par Jacques Chirac, de nombreux accords locaux ont été signés. Selon le politologue Erwan Lecoeur, les régionales de 1998 sont un moment particulier dans la relation entre la droite et l’extrême droite. « Lors des législatives de 1997, le FN avait réussi à se maintenir dans 133 circonscriptions et avait provoqué de nombreuses triangulaires. En 1998, l’idée d’une alliance avec le Front apparaissait comme l’unique alternative pour que les régions ne basculent pas toutes à gauche ». Dans cinq d’entre elles, défiant la consigne nationale, la droite pactise alors avec les élus frontistes

Suite et source: http://tinyurl.com/3fgbudd

« Page précédentePage suivante »