Francaisdefrance's Blog

28/07/2011

Et si on reparlait du halal? Le ramadan approche à grands pas…

« Tu te nourriras dans la souffrance; de l’autre »… Dans la série: « les délires de l’islam », sachez que les musulmans vont connaître le mois du sacrifice bientôt. Ne rien boire, ne rien manger durant la journée. Mais alors, dès que la nuit est tombée, c’est ripailles et la Grande Bouffe!!! Où est le sacrifice? Certainement dans l’égorgement barbare des animaux, qu’Allah, dans sa grande bonté, leur a ordonné…

En attendant, faites un petit tour dans ce que ces gens nomment « halal ». Voir plus bas.

FDF

.

L’alimentation halal et les interdits alimentaires de l’islam

La religion musulmane préconise des règles strictes concernant l’alimentation. Il s’agit essentiellement d’interdictions alimentaires. Et pour être halal, une viande doit provenir d’un animal abattu selon le rituel de la dhabiha.

Définition du mot halal

Le terme « halal » appartient à la religion musulmane. Il désigne globalement tout ce qui est permis, licite pour le musulman pratiquant. Il s’oppose au mot « haram », qui désigne à l’inverse ce que l’islam interdit au musulman. Le mot halal s’applique à toutes sortes d’actions ou d’objets, mais il est surtout connu pour son application à l’alimentation.

Les principes de l’alimentation halal

Pour être halal, l’alimentation ne doit pas comporter certaines nourritures interdites. Le Coran précise : « Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui de Dieu, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d’une chute ou morte d’un coup de corne, et celle qu’une bête féroce a dévorée – sauf celle que vous égorgez avant qu’elle ne soit morte ». En clair, le musulman ne doit pas manger de porc, d’alcool ni de sang. Les viandes doivent être issues d’animaux sacrifiés selon le rite musulman. Par contre, tous les végétaux sont permis au musulman. Les légumes, fruits et céréales sont halal. Mais de nombreux produits alimentaires contiennent des substances d’origine animales (biscuits, bonbons…). Il faut donc être très vigilant pour suivre une alimentation 100 % halal.

Les produits de la mer et l’alimentation halal

Le Coran stipule que : « La chasse en mer vous est permise, et aussi d’en manger, pour votre jouissance et celle des voyageurs ». Normalement, tout ce qui vient de la mer est donc halal. Même les animaux retrouvés morts sont autorisés. Le prophète Mahomet aurait d’ailleurs précisé que poissons et sauterelles retrouvés morts étaient autorisés au musulman.

La viande halal et la question de l’abattage

Pour qu’une viande soit halal, il faut que l’animal ait été abattu dans certaines conditions. Le rituel d’abattage, la dhabiha, doit être fait de la main de l’un des « gens du Livre » (musulman, juif ou chrétien). Celui-ci pratique une incision profonde pour couper la carotide et les jugulaires de l’animal. Il ne doit pas atteindre la moelle épinière, afin que les convulsions vident l’animal de son sang le plus rapidement possible. Il s’agit de limiter la contamination de la viande par les toxines sanguines. Au moment de l’abattage, l’animal doit être conscient, avec la tête tournée vers la Mecque. Et pour que le rituel soit accompli, celui qui tue l’animal doit prononcer le nom d’Allah.

Certification halal et contrôles

En France, les viandes certifiées halal sont obligatoirement issues d’un animal abattu par un sacrificateur agréé. Ces sacrificateurs, tous musulmans, sont désignés par la mosquée de Paris, la mosquée d’Evry et la grande mosquée de Lyon. La certification halal est délivrée par un organisme indépendant. Devant l’augmentation des besoins en viande halal, les organismes de certification se sont multipliés (associations et entreprises privées). Or, tous ces organismes n’ont pas le même cahier des charges ni les mêmes moyens. Il faudrait donc pouvoir réglementer la certification de la viande halal au niveau national. Un label pourrait être créé, à la manière de l’agriculture biologique. Cela permettrait aux consommateurs de mieux se repérer. Et la création d’un label national permet aussi de mettre en place des contrôles.

Le saviez-vous ?

La viande halal est interdite aux sikhs, qui ne consomment que les viandes d’animaux tués rapidement, sans souffrance et sans rituel religieux.

Source Bloc.com : http://www.bloc.com/article/societe/pratique/alimentation-halal-2011-07-26.html#ixzz1TLBBHA30

2 commentaires »

  1. Je sais que cette photo represente la réalité, mais elle m’est insupportable comme les vidéos, de plus cela fait un bon bout de temps que je ne mange plus ni agneaux, ni moutons, ni vaux.

    Commentaire par Brigitte — 28/07/2011 @ 12:17 | Réponse

  2. l’élevage intensif n’est pas halal..Donc comment font les musulmans de France puisque l’élevage est majoritairement intensif.
    il est interdit par le Coran d’abattre un animal aux yeux des autres animaux..Dans les abattoirs les animaux sont à la queue leuleu dans des couloirs en fer attendant leur tour et regardant leur congénère se faire égorger..Pas halal du tout !!!

    Commentaire par s — 04/08/2011 @ 09:33 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :