Francaisdefrance's Blog

27/07/2011

Le drame d’Oslo et la Loge Maçonnique Norvégienne…

Petite mise au point de JPPS; J’aime bien…

FDF

.

OSLO: QUE VIENT FAIRE LA FRANC-MACONNERIE DANS CETTE GALERE ?

Je ne suis pas Franc-Maçon, et -contrairement à Serge de Beketch, je ne l’ai jamais été.

Mon ancêtre Louis-Antoine Garnier-Pagès, par contre, ainsi que tous les membres du Gouvernement Provisoire de la Deuxième République (Lamartine, Arago, Ledru-Rollin etc.), l’était.

A l’Assemblée Nationale Garnier-Pagès et ses amis siégeaient à « l’extrême Gauche »…

C’est au Secrétaire d’Etat aux Colonies, Victor Schoelcher, que l’ont doit l’abolition de l’esclavage (les « révolutionnaires » de 89 ne l’ayant aboli que sur le papier…).

L’un des premiers gestes de G-P, Maire de Paris, fut de fermer la « Prison pour Dettes » et d’en faire un Atelier National (Napoléon III s’empressa d’ailleurs, de la rouvrir, en Décembre 1851…).

Mais à la gauche de cette « extrême » gauche, existait une « ultra » gauche, dont le personnage le plus représentatif était sans aucun doute, Auguste BLANQUI (1805-1881), surnommé « l’enfermé », au fait qu’il passa 33 ans de sa vie, en prison.

Blanqui appartenait, depuis l’âge de 19 ans (1824) à la charbonnerie (une société secrète, qui se dissimulait derrière le « compagnonnage artisanal des producteurs de charbon de bois), et qui, en 1818 devait se transformer en une soi-disant « Loge Maçonnique »: Les amis de la Vérité ».

Notons que parmi les « couvertures » de la charbonnerie, ont peut citer des réseaux de conspirateurs professionnels, connus sous le nom de « Philadélphes » (aimant la Vérité), considérés par certains, comme une résurgence des « Illuminati » (Illuminés de Bavière, un mouvement éphémère -il n’exista qu’une décennie, de 1776 à 1786- de « Libre penseurs », fondé par un ancien jésuite, Adam Weishaupt).

Une autre couverture, fut la « Société des Saisons » : Blanqui fut l’un des dirigeants de cette société secrète, et il fut mêlé à pratiquement toutes les conspirations républicaines de son époque.Il prêchait la violence.

En 1839 il participe à une insurrection (prise du Palais de Justice, de la Préfecture de Police et de l’Hôtel de Ville), qui fait 50 morts et 190 blessés (c’est probablement pour le récompenser que l’on a donné son nom à une station de métro); et donc en 1840, il sera condamné à mort -mais grâcié… et libéré par Louis-Philippe.

En 1871, enfin, il est plébiscité par de nombreux quartiers de Paris, mais étant empêché (il se trouve à nouveau en prison), il ne pourra prendre la tête de la Commune (ce que regrette Karl Marx) : Il sera élu Président « d’honneur ».

On peut donc affirmer que la MACONNERIE (sous ses formes les plus diverses) est avant tout une affaire de gauche, et qu’il n’y a pas -et n’y a jamais eu- de Maçonnerie d’extrême droite.

Quid de l’ORDRE NOIR fondé par Himmler et son ami le « mage » Karl Maria Willigut ?

Là aussi, il est difficile de parler de Franc-Maçonnerie : cette société secrète qui s’inspire surtout de la mythologie scandinave (Société de Thulé et du Vril), de la saga du Roi Arthur et de ses douze Chevaliers incorruptibles, en queste du Saint Graal -plutôt qu’à la recherche du mot de passe secret d’Hiram, le mythique architecte du temple de Salomon.

Anders Behring Breivik avait-il entendu parler de l’ordre Noir ? En est-il question dans son « Manifeste » ?

Et ce costume de Chevalier du Temple (avec des décorations dont on ne nous a pas encore expliqué l’origine) l’a-t-il loué chez un costumier, comme celui de « Maître »maçon d’une Loge Maçonnique (alors qu’il n’était qu’apprenti).

En fait ABB est avant tout une personnalité particulièrement narcissique, voire borderline (états limites); il carbure aux amphétamines, qu’il a utilisées pour passer à l’acte (Comme le faisait Charles Manson), et ce qui l’attire vers la maçonnerie et les Néo-Templiers, c’est avant tout leur aspect ésotérique et mythomaniaque.

C’est par tromperie qu’il a réussi à s’introduire dans une Loge norvégienne.

Il n’a rien à voir, de près ou de loin, avec cette idéologie, que je ne partage pas, et qui ne ne m’a jamais intéressé…mais qui n’a jamais, non plus, fait l’objet de ma vindicte.

Xavier Raufer, de son vrai nom Christian de Bongain, un ancien « d’Occident », dénonce aujourd’hui dans LE FIGARO, « Ceux qui continuent à mettre Al-Qaida et C° à toutes sauces », qui font dans la « pétition de principe » et répètent, telle Toinette, « Le poumon, le poumon vous dis-je ».

En d’autres termes, ceux qui voient le Jihad partout !

Me sentant visé dans cette dénonciation, j’ai tenu à préciser que je ne vois pas la main de l’Islam partout…mais seulement « presque » partout.

Jean-Pierre Pagès-Schweitzer

Crise du logement…

« Ils » nous ont eu à l’usure. Prometteur pour la phase 2 de l’invasion…

Dessin piqué chez Poste de Veille…
.

La boucle est bouclée… Ils étaient « demandeurs »; leur(s) souhait(s), du moins l’un d’entre eux, sont exaucés:

« Les minarets sont nos baïonnettes. Les coupoles, nos casques et les mosquées nos casernements. » , un poème tres connu d’un des maitres de l’islamisme turc.

(Erdogan, premier ministre de la Turquie, en 1998).

.

Pourvu que les deux autres souhaits ne voient jamais le jour…

FDF

.

Une caserne pour pallier le manque de mosquées à Paris….

La mairie du XVIIIe arrondissement de Paris et la préfecture de police envisagent de mettre à disposition des fidèles musulmans qui prient dans les rues une caserne de pompier désaffectée.

Un lieu de culte provisoire. Selon Le Parisien, la préfecture de police souhaite mettre à disposition des fidèles musulmans une ancienne caserne de pompiers désaffectée du XVIIIe arrondissement de Paris. L’objectif: mettre un terme aux prières de rue. Une solution provisoire en attendant la fin des travaux de l’Institut des cultes de l’islam (Ici) prévue fin 2012. 

Chaque vendredi, des centaines de fidèles musulmans prient dans les rues du quartier de la Goutte-d’Or. Les mosquées des rues Myrha et Polonceau ne sont pas suffisamment grandes pour les accueillir. 

Après avoir visité plusieurs gymnases, la mairie d’arrondissement et la préfecture de police semblent d’accord pour envisager d’utiliser l’ancienne caserne pour accueillir les prières du vendredi. « Il vaut mieux ce local que la rue », tranche la préfecture de police. 

Une solution provisoire

D’après Daniel Vaillant, maire du XVIIIe arrondissement, cité par le quotidien, cette solution n’est envisagée qu’à titre provisoire: « Dès que l’Insitut des cultes de l’islam sera ouvert, il est évident que plus personne ne devra prier dehors. »  

L’Institut mettra à la disposition des fidèles musulmans deux salles de prières de 1000 m2 chacune et un pôle culturel. Suffisant, selon les autorités, pour en finir avec les prières de rue.

Source: http://www.lexpress.fr/

En France, la délation est de bon ton… A la grande satisfaction des autorités.

Il y a « propos racistes » et « propos racistes ». C’est selon l’impact supposé et la « personnalité » de l’auteur… Si c’est un Français de souche, il est certain qu’il va faire l’objet d’une « attention particulière » et certainement se retrouver devant la justice.

Si c’est un « pauvre jeune issu de l’immigration », on ne va pas l’ennuyer encore plus. De toutes façons, c’est devenu une espèce protégée qui n’arrive pas à s’intégrer (il est obligé de brûler des voitures, de violer, voler et j’en passe, pour se faire remarquer aux yeux de cette société qui ne reconnait plus ses enfants) et de toutes façons, il n’est pas solvable en cas d’amende…

Mais bon; il est triste de constater cette délation envers ceux qui essaient de préserver leur Patrie. On croirait entendre venir des bruits de bottes que l’on souhaite tous oublier…

FDF

.

8’000 signalements de propos racistes en 2010 sur le web français !

L’auteur du massacre en Norvège diffusait des propos extrémistes sur internet. Il avait publié un manifeste de plus de mille pages contre l’islam et le marxisme. Il n’était pourtant pas connu des services de cybercriminalité. En France, de tels propos peuvent être dénoncés par les internautes. Leurs auteurs sont ensuite surveillés par  une section spécialisée de  la police judiciaire, qui mène une enquête pour savoir si ces personnes risquent de passer à l’acte.

En 2010, la police judiciaire a reçu 8’000 signalements de propos racistes ou xénophobes sur sa page dédiée. Pour traiter un cas, les enquêteurs font d’abord une copie d’écran du contenu dénoncé, pour garder une preuve. Ils mènent ensuite des recherches « en sources ouvertes », sur internet. Ainsi, la commissaire Adeline Champagnat, qui est en charge de la section, a confié à l’AFP se rappeler d’un auteur de commentaires racistes qui publiait des petites annonces pour acheter une arme. Il avait aussi laissé sa photo en ligne sur un site de rencontre. Toutes ces informations permettant de cerner le personnage sont accessibles librement. Si les investigateurs ne parviennent pas à en apprendre plus sur internet, ils lancent une enquête préliminaire.

L’an dernier, la page Internet-signalement.gouv.fr a permis au total 80’000 signalements de contenus illicites. 57% concernaient des escroqueries, 25% de la pédopornographie et 10% des contenus xénophobes ou racistes. Le reste se partage entre des cas divers, avec seulement 3% de dénonciations infondées.

Source: http://www.ceriseclub.com/

En France, on traque les extrémistes… de Droite.

Mais surveille t’on les islamistes-intégristes-extrémistes-musulmans de la même façon ??? Car ce sont ces derniers, les plus dangereux pour la Nation. En outre, ils sont beaucoup plus nombreux que les groupuscules qualifiés de « nazillons » qui ne sont là que pour s’amuser…Il est certain qu’il est plus facile de surveiller et de traquer un gibier qui se laisse « plumer » facilement, habitué à être sans cesse sous les yeux scrutateurs des « défenseurs » d’une société en péril. Mais il vaudrait mieux ne pas se tromper d’ennemis…

FDF

.

Comment la France surveille ses extrémistes…

Entre 300 à 400 individus d’extrême-droite sont l’objet d’une attention particulière. Une centaine d’agents de renseignement spécialisés opèrent sur tout le territoire.

Au ministère de l’Intérieur, la police suit au sein des mêmes structures les extrémistes de gauche comme de droite.

Les enquêtes sont assurées par une centaine d’agents spécialisés de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, ex-RG), rattachés à la sous-direction «subversion violente».

Une soixantaine d’agents travaillent au siège de l’agence à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), tandis qu’une quarantaine d’autres se répartissent sur le territoire national.

On les trouve notamment à Toulouse, fief historique de l’ultra gauche, mais aussi dans l’Est et le Nord, près des frontières belges et allemandes, où évoluent des groupuscules perméables aux idées de la droite radicale.

Paris dispose, de son côté, d’une section spécialisée d’une vingtaine de policiers, ex-RG, au sein de sa Direction du renseignement de la préfecture de police.

Tous alimentent et exploitent le fichier de renseignement «Cristina» sur les profils dits «inquiétants».

«On compte, selon les périodes, 300 à 400 individus identifiés comme proches de l’extrême-droite», estime un agent de la DCRI.

L’agence, confiée au préfet Bernard Squarcini, révèle que des groupes ont nécessité, ces derniers temps, une surveillance particulière, sans lien avec l’homme qui vient de s’illustrer en Norvège.

«Rien ne vaut le flair des agents expérimentés»

«Le cas Anders Breivik est ce qu’il y a de pire : il s’agit d’un terroriste isolé, donc difficilement détectable, comme ces islamistes qui font leur Djihad tous seuls», confie un policier.

Pour les repérer, «rien ne vaut le flair des agents expérimentés, doués d’un solide bon sens et curieux de nature», ajoute un commissaire des ex-RG.

La surveillance au jour le jour des éléments à risques s’effectue par un travail classique de suivi des déplacements, à l’étranger notamment, en liaison avec les services des pays «amis».

Dès que l’un d’eux se signale quelque part, une filature et quelques questions posées lors de discrètes enquêtes de voisinage permettent de prendre la température.

«Les écoutes administratives sont diligentées dès le premier signe d’une possible volonté de passage à l’acte», explique un enquêteur.

Car la police ne peut se permettre de «brancher» toute cette mouvance au quotidien. Une plateforme dédiée, à Levallois, épie les SMS et remonte les données de connexion des mobiles utilisés par ces individus, pour déterminer qui contacte qui et avec quelle fréquence.

La veille Internet moins contraingnante juridiquement

Les forums Internet, où ces extrémistes aiment à se retrouver, sont scrutés en permanence.

Cette pratique policière présente l’avantage de n’être pas encadrée aussi strictement que les branchements de lignes téléphoniques, contingentés et visés par Matignon.

La méthode se révèle d’autant plus payante que ces personnes sont obsédées par l’idée de laisser une trace dans l’Histoire.

Ce complexe les pousse à commettre des erreurs et, dans certains cas, à signer par avance leurs forfaits.

Internet reste toutefois un terrain de jeu très vaste et la multiplicité des sites rend vaines les tentatives de veille exhaustive.

«Il est certain que l’affaire norvégienne va conduire Paris à resserrer les mailles du filet autour de ces marginaux», confie un haut fonctionnaire, place Beauvau.

Des opérations préventives sont à prévoir dans les jours et les semaines qui viennent, histoire de maintenir la pression sur ces milieux qui ont tendance à «recruter» en période de crise.

Source: http://cafephilodedroite.blogspot.com/

De la lecture pour les vacances…

Profitez des vacances pour en savoir plus sur l’islamisation favorisée par nos élus… J’ai lu ce livre et je vous le recommande.

FDF

.

« Ces Maires qui courtisent l’islamisme »

(émission du Libre journal de la résistance française, dirigé par Emmanuel Ratier- Radio courtoisie (20 octobre 2010)

Présentation de l’éditeur:

Alain Juppé dit avoir  « d’excellentes relations » avec les « principaux leaders » de la communauté musulmane de Bordeaux. Tareq Oubrou, futur imâm de la Grande Mosquée de Bordeaux est pourtant un laudateur des Frères musulmans, un mouvement politique qui milite pour la restauration du Califat et la réunion des musulmans d’Istanbul à Bordeaux, la frontière étant « une méprisable hérésie » selon Oubrou (naturalisé français…)

Jean-Claude Gaudin ménage lui toutes les composantes de l’islamisme marseillais, sa mairie allant jusqu’à réaliser les dossiers de presse du mouvement Tabligh.

A Paris, Bertrand Delanoë offre 20 millions d’euros pour un Institut musulman, dont le site officiel Paris.fr nous informe comporter des salles de culte, c’est-à-dire une mosquée.

A Strasbourg, la nouvelle mosquée – financée par les collectivités locales – entretient des liens étroits avec l’islam radical.

Certains députés UMP demandent une loi punissant l’« injure au fondement d’une religion », soit le délit de blasphème prévu par la charia, suite à l’affaire des caricatures de Mahomet. Etc. etc. etc.

Après avoir dressé la longue liste des courtisans de l’islamisme, l’auteur s’interroge sur la capacité de nos démocraties modernes à endiguer les totalitarismes. Auteur de l’étude remarquée  L’islamisation de la France (2006), Joachim Véliocas dirige l’Observatoire de l’islamisation devenu une référence sur le sujet.

sommaire.jpg

Source et audio sur: http://tinyurl.com/3hvgdrq

.

C’est bon, Joachim, laisse tomber; tu ne me dois rien… C’est « cadeau ».

FDF

Joffrin joue les inquisiteurs… Un rôle où il devrait exceller. Mais voilà: un peu de crédibilté ne lui serait pas superflu…

Vous vous souvenez de la minable intervention de Joffrin dans une récente émission où l’invité principale était Marine Le Pen? Eh bien, la leçon qu’il a reçue ce jour là ne l’a pas calmé. Il réitère sa haine sur les sites patriotes et résistants qui ne pensent pas comme lui. Et pratique par la même occasion la diffamation dont il est un fervent utilisateur. Et ce « monsieur » se réfugie même dans les bras de Sarkö pour jouer les inquisiteurs. Lamentable…

FDF

.

Mais c’est qu’il mordrait, l’affreux Jojo !


Joffrin somme Sarkozy de faire taire Riposte Laïque et le diffame sans vergogne !


Lors de l’édito intitulé « Lozes a osé : L’apéro saucisson-pinard coupable du drame d’Oslo », Cyrano s’interrogeait devant l’offensive politicienne qui suivait le drame norvégien : « Va-t-on voir fleurir des pétitions demandant la fermeture de nos sites, l’interdiction de certains partis politiques, ou le licenciement de journalistes mal-pensants ? »

Jamais en retard d’une croisade, Laurent Joffrin, né Mouchard, n’a pas tardé à donner raison à notre éditorialiste, dans « Le Nouvel Observateur » en ligne. (1)
« En France, trois sites se sont fait une spécialité de l’idéologie antimusulmane contemporaine : fdesouche.com, bloc-identitaire.com et ripostelaïque.com. Point de terroristes, évidemment, chez ces gens-là. Mais une agressivité verbale telle qu’elle finit par distiller une sémantique de guerre civile. Non dans les pages d’accueil ou dans les textes programmatiques, qui restent tenus par une obligation de réserve publique. Mais dans les forums de débats hypocritement laissés sous la responsabilité des contributeurs et dont on ne comprend pas que les pouvoirs publics les laissent libres de répandre diffamation et injures raciales. » Dans cette sous-culture de la haine et de l’anonymat, les musulmans sont un ennemi atavique. On les appelle « les muzz », mais aussi « les rats » ou « les blattes », et l’on attend avec impatience « l’épouillement de l’Europe »…


Suite et source: http://tinyurl.com/3t9yg83

À Oslo, 30% de la population est d’origine étrangère, contre à peine 5%, il y a 30 ans…

Un chiffre glané comme ça, en passant…

FDF

.

Les musulmans d’Oslo se disent horrifiés. Pourtant, ce genre d’acte de terrorisme, ils connaissent très bien…

.

Les bourdes s’enchaînent pour l’expert Mathieu Guidière

Linguiste et arabisant brillant, Guidière ne devrait pas s’improviser politologue, et voyager plus en Europe.

« À Oslo, 30% de la population est d’origine étrangère, contre à peine 5%, il y a 30 ans. Une Norvège plutôt uniforme se trouve confrontée au multiculturalisme. » France 2

France 2 voit encore plus d’immigrés que l’Observatoire de l’islamisation, nous écrivions lundi sur la base des chiffres officiels : « Lors du dernier recensement de 2008, sur  560 484 résidents à Oslo, 137 878 sont des immigrés (soit 25%) pour majorité musulmans. Le taux de chomage des immigrés Africains est de 17,5% , celui des Norvégiens est de 2,4% (chiffres officiels 2005). »

Pour l’expert  Mathieu Guidière, auteur d’ouvrages sur le terrorisme, circulez il n’y a rien à voir :

« La Norvège est un cas d’école. On pouvait imaginer ce type d’attentat un peu partout en Europe sauf en Norvège. Ce pays jouit d’une rente pétrolière considérable, il y a très peu d’immigration, un taux de chômage très bas, un système de protection sociale excellent, le niveau de vie est élevé, la société ouverte… » L’ « expert » Mathieu Guidière invité partout, ici dans Le Figaro…

De quoi bien faire rire dans les amphithéatres toulousains…Sur la colonisation musulmane d’Oslo, on regardera ces vidéos qui pour le coup vont dans le sens de la « société ouverte » approuvée par Guidière.

Source: http://www.islamisation.fr/

Résidez-vous dans l’une des 751 zones de non-droit officiellement recensées ?

 

Si vous voyez ça dans votre rue, c’est oui…

.

Excellent papier que je m’empresse de relayer.

FDF

.

« Vous aimeriez savoir si vous êtes dans une des 751 zones de non droit? C’est à dire une zone ou il ne fait pas bon de déplaire aux caïds du quartier. Ou on peut tranquillement faire son marché chez les « tombés du camion », ou le shit, l’héro, la came sont aussi courant que le Carambar de mon jeune temps. Bref des endroits ou il fait bon vivre uniquement pour les dealers, les camés, les défoncés comme les boîte aux lettres des barre d’HLM. il faut aller sur : http://sig.ville.gouv.fr/Atlas/ZUS/.

Les autres, l’immense majorité des habitants n’ont que deux solutions, se taire ou se barrer. Une version moderne de la « valise ou le cercueil » sauf qu’il n’y a pas de pays de rechange. Comme l’immense majorité vit d’allocs, du RMI, du RSA ou n’ont que le SMIC, ils se taisent. C’est cela la vraie misère. Être obligé de la fermer parce que l’on est vieux, parce que l’on a des jeunes en bas âge, parce qu’on essaye de trouver un trou où personne ne te voit. Tu te tais, tu la fermes et tu roules ma poule. Alors, ils roulent au bord du gouffre. Ils roulent jusqu’à plus soif. Parfois même, ils pètent les plombs, se flinguent, ou descendent dans la rue pour flinguer le premier morveux venu. Pour un doigt d’honneur de trop, une pétarade fatale. Et cela fait des grands titres dans les journaux assoiffés du sang des cités. Drame de la folie, ah, le pauvre petit, mourir pour un peu de bruit s’exclame la presse bien pensante et les journalistes habitant dans le quartier du Marais ou les quartiers chics de la Capital. Cela ne risque pas de leur arriver dans leurs beaux immeubles cossus.

C’est ça la misère mon brave monsieur ! Il n’y a pas d’herbe, pas de pelouses, pas de fleurs, ils (les djeunes) ont tout saccagé, tout piétiné. Je voudrai bien partir mais je ne peux pas… Nouveau prisonnier de ces goulags modernes. Certes, ils peuvent s’évader un peu, se balader dans les rues de Paris, Lyon, Bordeaux et d’ailleurs. Mais rien dépenser. Avec le SMIC, on ne va pas bien loin monsieur. Nouveaux prisonniers de ces camps de concentration de la misère ou les gardes chiourmes sont des « djeunes », en situation difficile. Nouveaux camps de la mort à petit feux que l’on appelle déshérités, comme si les autres avaient eu des héritages conséquents et automatiques, des zones ou la vie s’écoule doucement mais sauvagement ou elle pisse le sang ou le flic est à tuer, l’uniforme à jeter .Les blancs rasent les murs. Ici, tu t’intègre ou tu es désintégré. Tu t’assimile ou tu es la cible. Alors, si tu es blanc, chrétien par dessus le marché, tu deviens forcément un frontiste comme autrefois tu étais communiste. Il y a longtemps, quand le parti communiste disait, achetez français ! Pire même, tu pourrais même devenir raciste ! Suprême injure ! Quel horreur pour nos journaleux, nos bien-pensants qui n’ont pas de boîtes aux lettres parce Madame la gardienne leur monte le courrier et nettoie bien comme il faut le hall. Elle est bien cette dame, elle est portugaise ? Ah bon, je croyais… En tout cas, elle est propre.

Ah, les beaux quartiers ne sont pas des zones de non droit. Une alarme de voiture, un stationnement irrégulier, du bruit dans la rue et la police très aimable intervient. Ce n’est pas le cas dans les camps-goulags aux mains des Kapos-dealers ! Les « djeunes » appliquent la loi du silence et tout le monde fait silence y compris la police qui ne se risque plus dans ces quartiers tellement elle a été échaudée dans ces territoires ennemis. Morts aux flics !

La haine… De quoi ?

Partout ou la police et les autorités sont exclus c’est le règne du non droit, de l’injustice, de la misère. Quel est le policier qui peut aller dans ces quartiers sans se demander ce qui va lui arriver. Venant d’en face et pire, de son propre camps (GIS, Procureur, Garde à vue, Juge d’instruction) sans compter la presse. Tous ces braves gens vont vouloir donner des gages à la famille, aux amis, tenter de gagner la paix civile.

Vous aviez à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre disait Churchill à Chamberlain.

La paix dans les cités, les zones de non droit on ne l’aura pas. C’est même l’inverse qui va se produire. Nos journalistes tendent les micros et c’est le même flot de haine qui se déverse. Mort aux flics ! Nique ta mère la France, tuer la face de craie, pourri de ta race ! La haine à l’état pure. Très honnêtement, ce doit-être l’enfer ! Pas de gardes du corps pour faire le fanfaron, pas de justice rapide pour le djeune qui veut vous « niquer ». Quand tu habites dans les zones de non droit, tu fermes ta gueule ou tu te casses de ces barres HLM et de la mort civile. Mais tu ne peux pas ! C’est bien le drame des 4,5 millions de personnes qui vivent dans ces 731 zones. »

.


Source: Gérard Brazon

Trouvaille pour ne plus faire la queue dans certains endroits…

Il paraît que c’est très efficace. Je vais essayer…

FDF

.

Salle_d’Attente_au_C_H_U

Attentats d’Oslo: l’action violente répond aux diktats des activistes musulmans et de leurs dhimmis.

Excellente analyse du drame d’Oslo… La peur va changer de camp. La guerre, ce sont eux, les muzz, qui l’ont voulue… Triste pour les dommages collatéraux. Mais les intégristes musulmans ont il déjà tenu compte de cette inévitable retombée? Jamais. L’Occident est en passe d’avoir aussi ses « martyrs »…
FDF

.

Norvège, cauchemar ponctuel ou début de guerre ?

Par Philippe CHANSAY-WILMOTTE, Avocat au Barreau de Bruxelles.
« Nous vivons une fin de régime. Les castes qu’il est convenu de qualifier d’élites en dépit d’une médiocrité criante, le courage manquant à quelques exceptions près, ont trahi les citoyens dans l’ensemble des pays occidentaux. Les partis traditionnels ont défini un profil de mandataire public passe-partout programmé, de la gauche à la droite, pour s’en tenir à la langue de bois.
Ce pantin a pour rôle d’entretenir l’illusion d’action tout en s’évertuant à persuader l’électeur qu’il n’y a pas grand chose de possible à cause de ceci ou de cela échappant à sa volonté, mais que néanmoins, tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes à condition d’encore voter pour lui. 
Le factice érigé en système. 
Pernicieusement, la démocratie est dénaturée en oligarchie, et les politiques sont imposées au mépris des populations. Un référendum qui déplait aux oligarques ? Qu’à cela ne tienne, qu’on le recommence jusqu’à ce qu’il satisfasse !
En réalité, au-delà de cette sinistre pantalonnade, des populations sont substituées à d’autres ; les communautés musulmanes étant démultipliées par divers mécanismes (regroupement familial, priorités au logement, subventions aux mosquées, immigration clandestine et pourtant régularisée, etc.) tandis que les plus démunis des citoyens de souche se voient repoussés vers d’autres quartiers, voire incités à s’exiler de dégoût. Les valeurs occidentales sont méprisées pour motif de relativisme culturel. L’impôt exigé du citoyen est affecté à cela, à son détriment.
Celui qui s’y oppose est systématiquement dénigré : les apparatchiks n’y voient pas une opinion, mais seulement l’expression d’une crainte. Si vous n’aimez pas l’islam, c’est que vous êtes islamophobe. Si vous vous interrogez quant à l’immigration, c’est que vous êtes xénophobe. L’on vous dénie la capacité de raisonnement ; vous êtes présumé phobique. Il ne manque que l’hôpital psychiatrique stalinien. L’idée que le dogme multiculturaliste et immigrationniste puisse être discuté est, en elle-même, prohibée de facto.
Des États-Unis à l’Europe, notamment, des nouveaux partis se forment. Les nomenklaturas les qualifient de populistes afin de tenter de dissuader les citoyens de s’y rallier. En vain ! Ces prétendues élites ont perdu leur crédit. La contestation émerge, et elle ne se limitera pas à des sittings d’indignés à Madrid, à Liège ou ailleurs.
Les attentats d’Oslo constituent un tournant majeur. La hargne musulmane, de l’assassinat de Theo Van Gogh à l’affaire des caricatures, en passant par de nombreuses autres exactions et provocations, n’avait donné lieu qu’à des réactions d’agacement et à des protestations pacifiques telles que les apéros saucisson-pinard. Si peu que ce soit, c’était déjà insupportable pour les multiculturalistes qui prétendaient censurer ces initiatives paisibles. Maintenant, l’action violente répond aux diktats des activistes musulmans et de leurs dhimmis. Il y aura d’autres Anderson Behring Breivik.
Les meurtres, à fortiori de jeunes et en masse, sont naturellement révoltants. Et aucun attentat ne justifie l’autre, car, en tout état de cause, c’est un crime. L’on fustige la barbarie consubstantielle à l’islam, et qui incline aux actes terroristes ses plus fanatiques adeptes. L’abjection n’est pas moindre lorsque des innocents sont assassinés au nom d’une autre idéologie. Mais à l’abjection des assassins s’ajoute l’abjection de leurs apologistes. Minimisant d’habitude le terrorisme islamique, chaque terroriste musulman étant systématiquement dépeint comme une exception, en oubliant la fréquence des crimes et autres outrances, ces dénieurs de réalité se sont empressés de répandre la première rumeur relative au tueur d’Oslo, quand ils ont cru pouvoir ouvrir un contre-feu aux critiques visant l’idéologie totalitaire dont se prévalent tant de barbares, l’islam.
Toutefois, les relativistes et autres islamolâtres en seront pour leur frais. Ils se sont rués ensemble dans la même direction, se singeant mutuellement, éructant leur logorrhée « cinquante-cinquantiste ». En choeur, ils scandaient : « un fondamentaliste chrétien ». L’occasion était trop belle : « Ah, mon bon monsieur, vous voyez bien qu’il n’y a pas que les musulmans. Les chrétiens font de même. L’islam est une religion comme les autres. On vous le dit, mon bon monsieur »…
…Suite et source: http://www.drzz.fr/