Francaisdefrance's Blog

01/07/2011

Italie: il est interdit aux femmes de musulmans de vivre à l’occidentale, sinon…

Sinon, c’est l’application de la charia. Point-barre! Quelle « religion » d’arriérés…

FDF

.

Padoue

Les images de l’Iranienne Sakineh étaient encore récemment sur tous les écrans du vieux continent et l’horreur de sa condamnation à être lapidée avait déterminé des milliers de personnes à manifester dans plusieurs villes afin d’inciter les tribunaux iraniens à la clémence. Et pourtant, encore aujourd’hui, la violence de ce diktat coranique revient sur la scène pour diviser l’Italie. La polémique au sujet de la lapidation des femmes adultères refait surface avec les déclarations de Maher Selmi, “médiateur culturel” et porte-parole de l’association Rahma, responsable de la gestion de la mosquée de la rue Anelli à Padoue. «La lapidation comme punition ou comme châtiment, c’est dans le coran» déclare-t-il aux journalistes de l’agence Adnkronos « un musulman ne peut pas le réfuter, mais il faut porter attention à son interprétation, il y a des critères pour infliger cette peine.» La lapidation comme punition pour les femmes qui trahissent leur mari est une pratique commune dans les pays islamiques. Mais ces dernières années même l’Italie a été témoin d’épisodes de violence de la part d’hommes qui veulent “donner une leçon” à leurs épouses ou à leurs filles qui vivent à l’occidentale. Hier, à Padoue, dans le nord-est de l’Italie, un menuisier d’origine marocaine de 38 ans, Zrhaida Hammadi, lorsqu’il s’est vu “manquer de respect” lors d’une énième dispute conjugale avec sa femme, a saisi un couteau et l’a frappée au cou lui tranchant la veine jugulaire.

Selon les enquêteurs, Fatima Chabani de 33 ans , son épouse, menait un style de vie à l’occidentale mais aurait aussi “souillé l’honneur” de son mari en fréquentant un autre homme. Le médiateur culturel Maher Selmi ne veut pas commenter l’homicide mais prévient : « Il est nécessaire d’avoir la certitude sur le motifs qui ont porté à ce geste mais nous devons aussi respecter la personne disparue. »

Mais ces interventions de Selmi font éclater un cas médiatique, la député du PDL Souad Sbai rappelle le cas de Begm Shnez, massacrée à coup de barre d’acier et lapidée l’année dernière à Modène et attaque durement les prises de position du “médiateur culturel” qui se permet de faire l’éloge de la lapidation et qui ne reconnait qu’une loi, la loi musulmane. Pour elle cela correspond à faire l’apologie du crime et c’est la raison pour laquelle le porte-parole de la mosquée de la rue Anelli devra en répondre devant le juge puisqu’une plainte sera présentée au Procureur de la République de Padoue pour faire en sorte que ce médiateur auto-proclamé et extrémiste ( dont le salaire est tout de même versé par des agences gouvernementales ) soit au plus tôt remercié de ses services.

Il en ressort qu’une fois de plus il est nécessaire d’avoir un plus grand contrôle sur les mosquées et sur qui y travaille et officie. Comme le fait remarquer Souad Sbai : « Un contrôle préventif sur les médiateurs culturels est nécessaire de même que de lois permettant l’expulsion immédiate avec retour au pays d’origine pour tous les prédicateurs de haine

Mais ce n’est pas ce que pense Maher Selmi qui renchérit : « Les musulmans qui vivent en Europe doivent commencer à lire et à relire leur texte sacré et le réinterpréter d’une façon acceptable pour les sociétés dans lesquelles ils vivent» Et bien qu’il admette que les islamistes ne peuvent pas vivre en Italie de la même manière qu’ils vivent au Maroc ou en Égypte, il ne condamne pas la pratique de la lapidation pour les femmes adultères, au contraire, il explique : « Il y a des conditions pour autoriser l’exécution de la peine, comme la présence de quatre témoins lors de la consommation de l’acte et il est clair que cette loi n’a pas été pensée pour punir mais pour dissuader, et je ne crois pas qu’aucune femme adultère fera certaines choses dans un lieu public » et il conclue en précisant :« je répète que je ne peux désavouer la lapidation mais qu’il est nécessaire de comprendre »

Source : IlGiornale.com

3 commentaires »

  1. Ils ne sont pas heureux ….

    Si on réfléchit bien …….. l’analyse n’est pas fausse !!!!!!

    En fin de compte: Les Arabes ne sont pas heureux

    Ils ne sont pas heureux à Gaza
    Ils ne sont pas heureux en Egypte
    Ils ne sont pas heureux en Libye
    Ils ne sont pas heureux au Maroc
    Ils ne sont pas heureux en Tunisie
    Ils ne sont pas heureux en Algérie
    Ils ne sont pas heureux en Iraq
    Ils ne sont pas heureux en Iran
    Ils ne sont pas heureux au Yémen
    Ils ne sont pas heureux en Afghanistan
    Ils ne sont pas heureux au Pakistan
    Ils ne sont pas heureux en Syrie
    Ils ne sont pas heureux aux Emirats
    Ils ne sont pas heureux au Liban
    Ils ne sont pas heureux en Arabie
    Ils ne sont pas heureux au Koweït

    Et où sont-ils heureux ?
    Ils sont heureux en Angleterre
    Ils sont heureux en France
    Ils sont heureux en Italie
    Ils sont heureux en Allemagne
    Ils sont heureux en Suède
    Ils sont heureux aux USA
    Ils sont heureux en Norvège

    Ils sont heureux dans tous les pays NON Musulmans

    Et qui blâment-ils
    Pas l’Islam
    Pas leurs leaders
    Pas eux-mêmes

    Ils blâment les pays où ils sont heureux !!!!

    Commentaire par nitro — 01/07/2011 @ 09:24 | Réponse

  2. L’histoire de Sakineh était une grotesque manipulation des médias occidentaux pour déstabiliser le régime iranien. Cette femme s’est rendue coupable de meurtre avec préméditation. En France, on relâche les assassins et les violeurs pédophiles multi-récidivistes après quelques mois de prison ; en Iran, les criminels sont punis comme il se doit.

    Si j’ai beaucoup de respect et d’admiration pour la culture française authentique, je méprise le mode de vie déraciné et laxiste des « occidentaux (je précise que je ne suis pas musulman).

    Commentaire par muku — 01/07/2011 @ 09:49 | Réponse

  3. Les musulmans ne sont que le bétail des islamistes.

    Ces malheureux musulmans, à qui la prière et de nombreuses autres obligations sont imposées, gâchent leur vie pour servir une cause aux visées essentiellement politiques et dont ils sont seulement le jouet ; un écran de fumée derrière lequel se cachent les fourbes manipulateurs barbus.

    Et que dire de leurs femmes, qui ne sont que des esclaves sans avenir et auxquelles le paradis d’Allah est fermé !

    Comment une femme, qui est moins que rien en islam, accepte-t-elle de n’être qu’une esclave sexuelle reproductrice ? Comment cette même femme peut-elle revendiquer son appartenance à un dogme qui cependant la voue à une servitude absolue sans promesse AUCUNE de récompense ?

    Comment une femme, peut-elle s’affirmer musulmane et accepter tout cela, alors que le paradis d’Allah n’est ouvert qu’aux seuls hommes ? Comment peut-elle accepter l’idée même que « son homme » aura pour récompense d’autres femmes – les 72 houris des hadiths -, bien plus jeunes et bien plus belles qu’elle et que sa récompense d’épouse dévouée, annihilée, soumise et génitrice de fils, sera de se flétrir et de dépérir sur la terre des hommes, sans héritage de « son homme » et SANS AUCUNE CHANCE d’accéder au paradis d’Allah ?

    Dites-moi, s’il vous plaît, où est donc alors le comble absolu de la bêtise ?

    Commentaire par Pierre Lesincère — 02/07/2011 @ 00:44 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :