Francaisdefrance's Blog

25/06/2011

Un village d’insertion pour les Roms…

On n’est pas des gens sympas, en France??? C’est pour ça que le mot « romophobie » n’existe pas encore. Quoique c’est fait, maintenant…

A noter que l’on connait désormais le fiasco flagrant de l’insertion avec « d’autres populations et minorités ». Reste à souhaiter que ce projet là donne satisfaction.

FDF

.

Les Roms emménagent dans le village d’insertion

« Soixante-dix Roms se sont installés hier après-midi dans le premier village d’insertion du département. Il resterait une quarantaine de personnes sans solution à Villeneuve-le-Roi.

«C’est un peu petit, mais on est content… » Dans sa cabane en bois, une jeune femme, les cheveux attachés, range peu à peu quelques affaires sur les rayonnages. Comme elle, 70 roms, soit 17 familles, ont quitté hier leur campement d’Orly et de Villeneuve-le-Roi pour s’installer sur un vaste terrain situé dans le secteur des Vœux à Orly.

Sur place, les hommes et les femmes chargés de sacs archi remplis, de valises ou de matelas rejoignent leurs futures habitations. Des ouvriers finissent à peine de monter les vingt-trois cabanes où vont vivre les familles pendant quelques mois. « Il fallait qu’on aille vite à cause de l’arrêté d’expulsion du préfet », explique un représentant du conseil général. La mairie d’Orly et le conseil général sont à l’origine d’un projet d’insertion plutôt original. Dix-sept familles vont participer à la construction de maisons modulables où elles pourront vivre pendant trois ans. Tout le monde n’a pas pu être retenu. « Nous avons pris en compte l’ancienneté sur le campement et la volonté de scolariser les enfants, avance un associatif. C’est compliqué parce que certains restent, mais le financement existe pour 70 personnes, pas plus. » Le projet doit prochainement recevoir une subvention du conseil régional. « Les enfants seront scolarisés et les familles bénéficieront d’un accompagnement sanitaire et social », explique Laurence Potte-Bonneville, déléguée régionale de l’association Habitant et soins, gestionnaire du projet pour le compte du département. En attendant que les maisons soient construites, des petits chalets d’environ 9 m2 ont été installés tout autour d’un grand barnum où seront installés les cuisinières, un espace collectif ainsi qu’un point d’eau pour les hommes et un autre pour les femmes. En découvrant les cabanes, certains font la grimace : « On a de grands enfants, on ne peut pas dormir à cinq! » D’autres sont ravis et pleins d’espoir. « Des tentes vont être installées en appoint pour les ados. Le terrain va être aménagé. Tout le monde va prendre ses marques », rassure un encadrant. »

Source: http://www.leparisien.fr/

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :