Francaisdefrance's Blog

23/06/2011

Mais qu’est-ce qu’on s’en fout!

Franchement, là, c’est vraiment le dernier de mes soucis.

Mais bon; pour vous montrer que c’est la débandade chez les muzz, en voici une encore preuve… Encore un truc inventé par Sarkö Ier (alors ministre des cultes) et qui part en c…….

C’est maintenant qu’il faudrait peut être en profiter pour entrer en résistance… Avis aux amateurs.

FDF

.

L’UOIF renonce à siéger au Conseil français du culte musulman !

L’Union des organisations islamiques de France (UOIF), l’une des sept grandes fédérations musulmanes, a annoncé lundi 20 juin par un communiqué sa décision « de ne pas occuper les responsabilités qui lui reviennent statutairement de droit au sein des nouvelles instances du CFCM », le Conseil français du culte musulman.

Les statuts du CFCM accordent des sièges de droit dans ses instances aux fédérations structurant l’islam en France et à cinq grandes mosquées. Ces sièges s’ajoutent à ceux pourvus par les élections du 5 juin, que l’UOIF avait boycottées.

Comme suite à ce scrutin, le CFCM a élu dimanche 19 juin à Paris son nouveau bureau exécutif et reconduit à sa présidence Mohammed Moussaoui. Ce dernier espérait un retour de l’UOIF, « en septembre ou octobre », en laissant du temps à la fédération proche des Frères musulmans, après la démission inattendue le 4 juin dernier de son président, Fouad Alaoui, remplacé par Ahmed Jaballah, plus consensuel.

Retour de la Grande Mosquée de Paris

À l’inverse de l’UOIF, la fédération de la Grande Mosquée de Paris, qui avait elle aussi boycotté les élections du CFCM, a accepté au final d’y siéger. Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, ancien président du CFCM, est même devenu président d’honneur de cet organe chargé de représenter les musulmans de France.

L’UOIF, tout en décidant de ne pas siéger au CFCM, pose toutefois les conditions de son éventuel retour. « Cette instance doit œuvrer dans la clarté, la transparente et l’unité. Elle doit se prémunir de toute instrumentalisation politique ou volonté de mainmise étrangère au culte musulman. Elle doit également veiller au respect scrupuleux de la maturité de la communauté musulmane de France et de sa volonté, bien ancrée, de se voir traitée comme partie intégrante de son pays », énumère le communiqué : « Avec un tel esprit et dans de telles conditions, l’UOIF restera pleinement ouverte et participera à toute démarche qui vise à initier une nouvelle phase de la représentation du culte musulman en France. »

De son côté, Mohammed Moussaoui se montre « ouvert » à une réforme du mode de scrutin pour élire les délégués au CFCM, en misant sur l’aide du ministère français de l’intérieur pour la conduire.

Source: http://www.la-croix.com/

2 commentaires »

  1. Et, si on leur fournissait des armes de duel,pour qu’ils règlent leurs comptes en famille?

    Commentaire par lagadafe — 23/06/2011 @ 11:45 | Réponse

    • Des gros cailloux serait mieux !

      Commentaire par KENNY — 23/06/2011 @ 16:21 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :