Francaisdefrance's Blog

18/06/2011

Sarkozy et Merkel affichent leur unité sur le dossier grec: l’union fait le désastre, aussi…

Vous trouverez ci-dessous les commentaires d’un fidèle habitué de ce blog. Un explication claire et nette; comme je les aime… Et tellement vraie.

FDF

.

Unis pour le pire; pour nous…

Cliquez ici : Sarkozy et Merkel affichent leur unité sur le dossier grec – ZONE EURO – FRANCE 24
.
« Tout un système merdique
Quand je pense que tout ces chefs d’États et leurs clics ont fait de hautes études à l’ENA (école des ânes) pour en arriver à ce résultat désastreux ! Ce n’est pas les écoles dans les villages qu’on doit fermer mais c’est ces écoles pour capitalistes. L’instruction n’est pas l’intelligence !
Personnellement, dès le premier jour ou il était question de l’Europe, l’ouverture des frontières, l’Euro … J’ai dit que c’est un nid à merde et à emmerdes… On va se retrouver dans des situations catastrophiques à tous points de vues. On va droit dans le mur et ce sera très grave !
La preuve en est, on est en plein dedans et bien que le monde ne s’en rendent pas vraiment compte pour le moment, mais quand cela va exploser on va avoir de très très gros problèmes à la clé ! Le pire est à venir et plus vite de ce que l’on croit ! »

3 commentaires »

  1. J’ai toujours été contre l’europe actuelle pour la simple raison que chaque pays a ses propres traditions,ses us et coutumes et qu’elles ne sont pas compatibles les unes aux autres,ce qui fait que cela nous différencie sans nous rapprocher,et par conséquent nous divisent forcément-le résultat parle de lui-mêmeQuand je parle a certains collègues que l’euro s’autodétruira bientôt,ils me rient au nez,en me disant que de toute façon on ne peut revenir en arrière-ce qui est faux bien entendu,allez faire comprendre a un converti européiste qu’il se trompe…..

    Commentaire par marco — 19/06/2011 @ 09:16 | Réponse

  2. Avant la création de l’Euro, un ami pensait qu’il y aurait l’euro des « nuls » et l’euro des « forts ». Il pensait que la face de la monnaie propre à chaque pays déterminerait cette valeur.

    A cette époque, les nuls selon lui, seraient les PIIGS… Portugal, Italie, Irlande, Grèce et Espagne… Il n’était pas très loin de la vérité !

    Le problème est effectivement que cette solidarité aveugle autour d’une monnaie ne peut que nous entraîner vers le bas, vers le fond. Car un « nul » ne devient jamais un « fort », n’en déplaise à mes nombreux amis, originaires de ces beaux pays du sud de l’Europe, sauf pour ces pauvres irlandais qui doivent leur recul aux British.

    Commentaire par Pierre Lesincère — 19/06/2011 @ 10:23 | Réponse

  3. E.N.A = École Nationale des Abrutis … Et le mot est encore trop faible…

    Commentaire par drouin — 19/06/2011 @ 10:57 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :