Francaisdefrance's Blog

17/06/2011

Hausse de 3% des violences contre les personnes.

Mais pas encore tout le monde ose porter plainte… C’est dommage; nous aurions de vrais chiffres; impressionnants, à mon avis…
FDF

.



Le nombre des violences contre les personnes a continué d’augmenter entre juin 2010 et mai 2011, par rapport à la période correspondante 2009-2010, avec une hausse de 3%, selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).

Selon un bilan mensuel de l’observatoire publié aujourd’hui, « ce sont les faits de violences crapuleuses, soit les vols violents (…) qui expliquent » pour une large part « cet accroissement » des violences contre les personnes, point noir de la délinquance depuis plusieurs années en France. »Le nombre de faits constatés » de violences aux personnes, dit encore l’ONDRP dans ce bulletin mensuel, « a dépassé le seuil des 472.000 (…) au cours des douze derniers mois ». Le précédent bilan mensuel faisant état d’une augmentation de 2,43% de ces violences (physiques, sexuelles ou menaces).

Selon le dernier bilan, les atteintes aux biens, pour leur part, baissent de 1,5%, et les escroqueries et autres infractions économiques et financières sont en hausse de 6,1%. Comme le montraient déjà de précédents bilans mensuels de l’ONDRP, les vols commis avec violences augmentent toujours alors que ceux sans violence diminuent.

En revanche, les cambriolages poursuivent toujours leur hausse, constate l’observatoire chargé de divulguer les chiffres officiels de la délinquance. Pour la première fois, l’ONDRP publie dans ce bilan mensuel un tableau du taux de plaintes des Français tel qu’il apparaît dans ses enquêtes régulières dites de « victimation ». Ces dernières sont réalisée auprès des ménages et personnes interrogées sur les actes de délinquance qu’ils ont subis et non à partir des seules plaintes et chiffres officiels.

Selon ce tableau, à partir des réponses de Français interrogés à cet égard, « de 90 à 100% » disent déposer plainte pour les vols de leur voiture (hors-tentative) et « moins de 10% » pour menaces, tentatives de vol personnel ou violences sexuelles hors et intra-ménage. « De 80% à moins de 90% » déclarent encore déposer plainte dès qu’il s’agit de cambriolages de leur résidence principale, « de 50% à moins de 60% » pour vols ou tentative de vol de deux roues à moteur ainsi que « vols personnels avec violences ou menaces ».

Votez Socialiste !!!

Pourquoi? Tout simplement pour ce qui suit, à voir en PPS… On y évoque les élections régionales. Mais il n’y en aura plus… Pas grave; c’est valable pour toutes les autres élections qui nous attendent dès l’an prochain… Je vous parle pas de référendum; nous sommes en France. Et quand il y en a un, « on » n’en tient même pas compte  (2005: l’Europe)…
FDF

.

Là: Votez-socialiste-hur-

Subventions publiques aux islamistes: « Secret Défense »…

Eh bien, voilà une enquête qui m’a l’air fort instructive…

Un livre à se procurer, vite! A un an des présidentielles, ça va servir.

FDF

.

Une enquête de 270 pages sur les subventions publiques aux islamistes censurée par les médias

Une enquête, pourtant parue en librairie (Fnac, Virgin…) a démontré que des hautes personnalités politiques collaborent avec les Frères Musulmans en France (incarnés par l’UOIF) en leur donnant des terrains publics pour des Grandes mosquées ou subventionnant leurs « associations
culturelles »

Ce livre qui est une bombe politique aux effets potentiellement ravageurs pour l’UMP et le PS, a été censuré par les grands médias. En effet, des élus comme Alain Juppé , Jean-Claude Gaudin ou Jean-Marc Ayrault sont gravement mis en cause par la révélation de documents souvent inédits et toujours irréfutables.

Il s’agit du livre Ces Maires qui courtisent l’islamisme, paru aux éditions Tatamis en octobre 2010, dont aucun journaliste ou « expert » de l’islam n’a pu contester les révélations. La meilleure preuve est sans doute l’absence de procès intenté à son auteur, Joachim Véliocas, pour  diffamation par les hommes et formations politiques concernés, accusés ni plus ni moins de collaborer avec l’islamisme.

Des universitaires islamologues, tel le palestinien Sami-Aldeeb (site), considéré comme un des meilleurs spécialistes de la charia, ont félicité l’auteur pour la qualité de son rigoureux travail d’enquête. D’autres universitaires courageux se sont joints à l’auteur pour co-signer un appel à
être ferme contre les Frères Musulmans qui ont appellés à conquérir Rome…depuis la France ! L’institut Hannah Arendt de l’université de Dresde, centre de recherche de référence en Allemagne sur l’analyse des totalitarismes, a commandé plusieurs exemplaires de l’ouvrage et va publier un compte rendu dans sa revue…En France, les groupes de presse, tous liés à des intérêts financiers et donc politiques, ont ostracisé sans surprise un livre qui pourrait bousculer les lignes politiques.

L’association Contribuables Associés (140 000 membres), scandalisée, a consacré une page au livre dans son mensuel Le Cri. L’ouvrage ne coûte que 19 euros, frais de port compris, pour 270 pages.

Après l’avoir lu, vous comprendrez comment l’ UMP, PS, Modem, PCF sont prêts à brader toutes les valeurs de la république pour tenter d’obtenir les voix musulmanes aux élections. Quitte à financer le diable, en l’occurrence ceux qui se réclament des Frères Musulmans, la plus grande nébuleuse islamiste du monde…

Transférer ce message à vos contacts est un acte civique, un acte de résistance. 2500 personnes sont destinataires de ce courriel, si il est relayé à vos contacts, l’effet peut être explosif pour ces politiques qui forment selon les mots de l’auteur « La nouvelle Collaboration »

Pour la France, où demain, devront vivre nos enfants, Merci.

Voix de la France


Pascal DRAY

Lettre du père Julien de Pommerol au Ministre de la Défense.

Reçu par mail.

Que de vérités! Et quand on ose dire la vérité, on a des ennuis. Le père Julien de Pommerol devrait, selon certaines rumeurs, être muté dans le Pacifique…

FDF

.

Père Benoît Jullien de Pommerol

 » Monsieur le Ministre

,

Après la publication malheureuse, sur Internet et dans la presse, de mon rapport de fin de mission en janvier dernier, j’ai délibérément choisi de garder le silence et de refuser toutes les sollicitations (articles, conférences, etc.), afin de laisser les autorités militaires et vos services travailler et enquêter dans la sérénité, attendant d’être moi-même interrogé.

Cela me semble aujourd’hui vain, puisque vous publiez, au Journal officiel du 17 mai 2011, une réponse à la question écrite de Monsieur le député Bouchet (question n° 100539 au JO du 22/02/2011), dans laquelle vous mettez en cause l’exactitude des faits que je rapporte,
sans que jamais je n’aie été entendu par ceux qui ont mené les enquêtes aboutissant à cette conclusion.
Ni les autorités militaires, ni la DPSD, ni vos services, personne ! Quelle étrange façon d’enquêter…

J’aurais pourtant pu vous préciser le sens de ma démarche. Je le fais donc ici, et publiquement, puisque mon honnêteté est maintenant mise en cause publiquement. Ce que je dénonce dans le rapport n’est en fait que le prolongement de ce qui se passait il y a vingt ans, lors de la guerre du Golfe. Déjà, la soumission à l’islam y est flagrante.

Cela commence à l’arrivée au port de Yanbu (Arabie Saoudite), lorsque les soldats français débarquent des bâtiments de la Marine nationale.
La police religieuse saoudienne les attend au bas de la passerelle, vérifiant, en écartant les cols de treillis, que les militaires ne portent pas de croix autour du cou ; et si c’est le cas, la croix est retirée, mise dans une enveloppe et retournée en France.

Avant même d’arriver, des consignes incroyables ont été données : ne pas transporter de porc ou d’alcool dans ses bagages ; ne pas s’en faire envoyer dans des colis (la prévôté a même la mission sur place de le vérifier en ouvrant des colis au hasard, confis quant et détruisant les victuailles interdites par l’islam) ; ne pas arborer de croix rouges sur les véhicules sanitaires…
Tout cela en dit long sur l’état d’esprit de la mission et ceci jusqu’au bout…

Au retour, après des morts et tant de blessés, transitant par Yanbu pour partir vers la France, nos convois routiers sont obligés de faire des dizaines de kilomètres supplémentaires pour contourner notamment la ville de Zilfi, interdite aux non-musulmans. Quelle incompréhension chez nos admirables soldats qui l’acceptent, malgré tout, sans que le pouvoir politique ne s’en offusque, trouvant sans doute cela normal.

En fait, il y eut une réaction : celle du ministre de la Défense, Monsieur Jean-Pierre Chevènement. Indigné par l’interdiction des concerts d’Eddy Mitchell prévus à Noël 1990, il annula, en guise de protestation, un entretien avec son homologue saoudien. En exprimant ses regrets, il précisa que

« les chansons d’Eddy Mitchell ne menacent pas les valeurs islamiques, pas plus qu’elles ne menacent en France les valeurs chrétiennes ».


Que les valeurs chrétiennes soient menacées par les consignes saoudiennes interdisant les croix,
les aumôniers militaires ou les objets religieux non musulmans en général ne sembla pas gêner vraiment le ministre.

Doit-on aussi accepter sans s’indigner, Monsieur le Ministre, le fait que les forces françaises offrent aujourd’hui en Afghanistan des tapis de prière à la gloire de l’Arabie Saoudite (avec les cimeterres et le palmier) ? Je tiens un exemplaire à votre disposition, envoyé par des soldats français lassés de tout cela.

Doit-on accepter sans s’indigner que les forces françaises offrent une mosquée au village de Landakhel, bâtiment construit grâce à l’argent du contribuable français ? Qu’il soit imposé à des militaires féminins de se couvrir la tête au nom de l’islam ? Qu’il soit décidé par un général que tous les soldats français de sa zone mangeraient halal, qu’on organise un repas de fin de ramadan au
profit des Afghans, etc. ?

Les Saoudiens, en 1991, ne nous avaient pas imposé tout cela. N’est-il pas choquant que nos propres chefs, dans notre armée républicaine et laïque, décident de nous l’imposer en 2010 ?

Je vous l’assure, Monsieur le Ministre : les faits que je rapporte ne sont ni “exagérés” ni “approximatifs”, pour reprendre les termes utilisés à mon égard dans votre réponse à Monsieur le député Bouchet.

Vous affirmez qu’un « militaire féminin a reçu l’ordre de se couvrir les cheveux pour se protéger ». La protéger de qui, de quoi ? « Des regards d’un certain nombre d’Afghans ? », fut-il répondu à Mgr Ravel. Puisque cet ordre de se couvrir les cheveux n’est plus donné aujourd’hui, j’en déduis que les Afghans n’ont plus de “regards”. Marchent-ils les yeux fermés ?

Vous écrivez que ce fut « pour remplir une mission particulière ». Tous ceux qui ont assisté à cette scène savent que ce n’est pas la réalité. Mais quelle mission particulière pourrait requérir que les féminines couvrent leur tête avec un chèche ? Et sachez qu’il ne s’agit pas que d’un seul militaire féminin. Il y eut plusieurs cas. Je tiens des photos et des témoignages à votre disposition. Peut-on
justifier cela par “un contexte opérationnel spécifique” ? Un contexte qui serait alors propre à la France puisque les autres pays de la coalition ne demandent pas cela.

Le fond du problème, Monsieur le Ministre, est que nous n’avons pas de consignes claires. Mgr Ravel évoque cette lacune dans son interview du 19 mai à Valeurs actuelles, à propos des « lignes directrices sur le juste et le légitime ». Notre évêque aux armées affirmait aussi le 23 février 2011 (dans la Nouvelle République) que « les chefs doivent mener une réflexion pointue afin de définir des consignes claires pour ceux qui sont sur le terrain ». Il serait temps d’avoir ces consignes. Cela fait dix ans cette année que nous sommes engagés en Afghanistan.

Comme “consigne claire”, je reçois de la part d’un général un courrier, approuvé par le chef d’état-major de l’armée de terre, m’expliquant combien j’ai tort, me précisant ceci :

« Une fillette au bras d’un adulte ou des femmes voilées ne sont pas en soi choquant!
Et même demander à un sous-officier féminin de se couvrir la tête pour éviter d’éventuelles convoitises ou regards déplacés peut se révéler judicieux. Cela dépend du contexte local. »

Je me souviens, Monsieur le Ministre, des larmes des femmes afghanes voyant nos militaires féminins vivre “normalement”, sans le joug du voile. Je ne peux alors m’empêcher de penser que ce général est gravement décalé.

Mon interprétation des faits serait, selon votre réponse, en « total décalage » avec « la finalité de l’engagement opérationnel de la France en Afghanistan ». Mais si je me réfère à ce que disait en 2008 le chef de l’État, chef des armées, le président Nicolas Sarkozy, qui est vraiment en décalage ? N’expliquait-il pas que nous étions aussi en Afghanistan pour, qu’un jour, les femmes afghanes
n’aient plus à porter la burqa ? C’est bien l’ordre d’imposer le voile à nos féminines qui me semble

« en total décalage avec la finalité de l’engagement opérationnel de la France en Afghanistan ».


Jusqu’à quand, Monsieur le Ministre, resterons-nous dans le flou et laisserons-nous tant d’amertume dans le cœur de nos soldats qui remplissent, malgré tout, si excellemment leur mission sur ce théâtre si difficile ? Me tenant à votre entière disposition si vous souhaitez m’entendre sur ces sujets, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération. « 

Père Benoît Jullien de Pommerol, aumônier du 2e régiment étranger de parachutistes de Calvi, actuellement coordinateur JMJ du diocèse aux armées (Journées mondiales de la jeunesse, à Madrid du 16 au 21 août).

Le beur et l’argent du beur…

Je pense que Bouteflika n’en veut plus; on le comprend.

J’ai bien une idée, mais bon. Faire un tarif réduit, voire même gratuit, pour les Algériens désireux de passer leurs vacances au bled. Mais un aller simple, évidemment et en chaloupe, comme ils sont venus… Puisqu’ils braillent sans cesse après la France tout en profitant de ses « largesses » en leur faveur, ça devrait plaire à beaucoup de monde, non? Et puis, quand on sait qu’énormément de Français, des vrais, ne peuvent plus se payer de vacances… Et ils ne chialent pas pour autant. 

FDF

.

Billets d’avion trop chers : Les Algériens de France interpellent les autorités

Des Algériens de France ont lancé une pétition, exprimant leur colère contre la cherté des billets d’avion entre la France et l’Algérie, en vue de sensibiliser les autorités algériennes et les pousser à trouver une solution à ce problème, selon l’appel lancé par une association franco-algérienne sur Internet.

« Depuis de nombreuses années, les résidents algériens en France et en Europe, rencontrent des problèmes financiers à chaque période estivale (…) Les prix des billets sont trop chers », précise cette association.

Pour un billet « ParisBéjaïa, départ le 4 juillet 2011 et retour le 31 juillet 2011, le prix est de 590 € avec Air Algérie, 696 € avec Aigle Azur (site eBookers, 10 avril 2011), sans oublier Air France avec ses 581 € (site Air France, 3 juin 2011) », explique t’elle. L’association fait remarquer que les tarifs proposés aux Algériens pour se rendre dans leur pays d’origine ne sont pas accessibles à tout le monde. Ils « se retrouvent, pour un grand nombre d’entre eux, à ne se rendre en Algérie qu’une année sur deux, voire même sur trois, si ce n’est plus », ajoute cette association, notant que certains Algériens optent pour d’autres destinations, moins onéreuses. (…)

Source: http://www.les4verites-islam.fr/

Etiquettage halal: les lobbys muzz et juif ont eu le dernier mot cette fois encore…

La soumission se fait de plus en plus palpable…


FDF

.

Plus de mention « abattus sans étourdissement » sur les étiquettes !

Avril 2011. Le Parlement européen votait un texte – provisoire – sur l’obligation de mentionner sur les étiquettes de produits carnés issus de l’abattage rituel « abattus sans étourdissement » (voir l’Europe vote l’étiquetage « abattus sans étourdissement ») Victoire pour les animalistes, catastrophes pour les juifs et les industriels du faux halal. Victoire pour les animalistes, car c’est l’une de leurs principales revendications. Catastrophe pour les juifs, car 70 % de la carcasse d’une bête casher part de facto dans le circuit traditionnel. La filière casher ne survit que parce qu’elle a la possibilité de revendre à d’autres les parties de la bête non consommable pour un juif. Catastrophe pour les industriels du faux halal, car cet étiquetage les aurait contraint à la transparence, hantise absolue tant l’opacité profite à leurs petites affaires.Voici ce que disait le communiqué de presse officiel.

Étiquetage supplémentaire pour les viandes et étiquetage clair des « imitations »: ne pas induire le consommateur en erreur

Selon les députés, les étiquettes des viandes devraient indiquer le lieu de naissance, d’élevage et d’abattement de l’animal. En outre, la viande provenant d’animaux abattus sans étourdissement (conformément à certaines traditions religieuses) devrait être étiquetée comme telle et la viande composée de morceaux reconstitués devrait porter la mention « morceaux de viande reconstitués ».

Les députés ont affiné les règles existantes afin que le consommateur ne soit pas induit en erreur par le conditionnement des denrées alimentaires. Ils ont également insisté pour que les denrées alimentaires n’aient pas l’apparence, du fait de l’étiquette, d’une autre denrée alimentaire. Selon eux, le remplacement d’un ingrédient par un autre doit être clairement indiqué sur l’étiquette. Les denrées alimentaires contenant de l’aspartame devraient porter l’étiquette « contient de l’aspartame (source de phénylalanine et pourrait ne pas convenir aux femmes enceintes) ».

Mai 2011. Le Consistoire publiait un communiqué de presse sur son site appelant à défendre l’abattage rituel. Le propos était clair et alarmiste. Conscientes qu’il faille plutôt traiter de ces problématiques, très polémiques et particulièrement prisées de l’extrême-droite antisémite et islamophobe, en toute discrétion, les autorités juives multiplient depuis plusieurs mois les interventions publiques ; ce qui témoigne de’une très grande préoccupation et de l’extrême gravité de la situation.

Le 19 avril 2011, la commission Environnement du Parlement Européen a adopté un amendement, dit Gerbrandy-Jorgensen qui prévoit l’étiquetage des viandes provenant d’animaux abattus sans étourdissement, c’est-à-dire issues d’abattage selon un rite religieux (juif ou musulman). Ce texte, avec de très nombreuses autres dispositions sur l’étiquetage des aliments, sera soumis au Parlement pour adoption en séance plénière début juillet 2011. L’amendement Gerbrandy-Jorgensen pose comme postulat que l’abattage sans étourdissement est source de douleur importante pour les animaux. L’étiquetage des viandes abattues selon un rite religieux permettra ainsi d’accréditer l’idée que les animaux dont proviennent ces viandes auront été exposés à une souffrance inutile et injustifiée, selon un rite rétrograde. On peut prévoir d’ores et déjà des conséquences dramatiques sur les circuits de production et de distribution de la viande cacher ou halal.

Même le CRIF, organisation laïque, s’est ému de la situation et en est venu appeler au lobbying (voir Abattage casher : le CRIF appelle au lobbying).

Après le vote du 19 avril, la situation semblait très compliquée. Si compliquée que les autorités françaises ont demandé, discrètement, aux organisations juives et musulmanes d’approuver et de soutenir le texte. Recommandation non suivie ni par les représentants de la communauté juive, ni par les négociateurs européens qui ont planché sur le texte. Suite aux protestations « de représentants de la communauté juive » contre cette mesure « qui aurait pénalisé selon eux les abattoirs cashers », comme l’indique une dépêche AFP de ce jour, « les négociateurs se sont finalement mis d’accord pour évacuer la question dans une future réglementation européenne concernant le bien-être animal, selon un diplomate européen ». De fait, le communiqué de presse publié hier ne comporte plus aucune mention à l’abattage rituel, contrairement au précédent.

Ce volte-face de l’Europe risque d’agacer sérieusement Brigitte Bardot, qui n’a de cesse de s’attaquer à l’abattage rituel. De même, il va être très difficile à Nicolas Dhuicq, l’UMP qui en veut à l’abattage rituel uniquement halal, de mener à bien son entreprise anti-halal. Après avoir été mouché une première fois en décembre dernier (L’UMP fait retirer en catimini la loi contre l’abattage rituel), le député de droite a essayé gauchement de convaincre que son projet était toujours d’actualité. Mieux, érigeant l’absurde en tactique politique, N. Dhuicq est allé, dans un entretien accordé au souvent croquignolesque Causeur.fr, jusqu’à différencier le casher du halal, dédouanant le premier – ce qui a dû faire bien rire les connaisseurs –, accablant le second.

Juifs et musulmans sont des alliés objectifs dans la défense de leur droit, reconnu par la loi française et par l’Europe, de disposer de viandes abattues rituellement. Vouloir distinguer l’abattage rituel musulman de l’abattage juif est toujours douteux, tant ils sont similaires. Si la défense des consommateurs était sa véritable motivation, Nicolas Dhuicq ne commettrait pas un impair aussi disqualifiant. Big fail, comme souvent à l’UMP, chez qui on devrait tout de même travailler mieux les dossiers. Pas si facile finalement de taper sur les musulmans.

Pour rappel, l’étourdissement préalable, c’est aussi ça; à voir ici: http://www.al-kanz.org/2011/06/16/etiquette-abattage-rituel/

Merci à G…..

Vacances à Marseille, seconde ville de France. Pardon, de Francarabia…

Inutile d’aller au Maghreb pour passer des vacances orientales…

FDF

.

La 2eme ville de FRANCE !
QUEL MASSACRE !

C’est la deuxième ville de France, futur Capitale mondiale de la culture

Vous ne rêvez pas……….

Et dire qu’ils y en a encore qui se posent des questions et qui ne pensent pas à l’avenir de leurs enfants et petits enfants

Ce sont des égoïstes et des personnes dangereuses car ils ne voient pas plus loin que le bout de leur NEZ

Ce n’est pas du montage.  Non ce n’est pas ALGER non plus ……… ! C’est Marseille

Attention les photos sont choquantes mais c’est la ville qui l’est devenue aux yeux du monde……

Promenade dans le centre ville Marseillais…

Salam, m’sieur le Maire !!!

 

Nice: Estrosi en immersion et autres aventures…

Visionnez ces trois vidéos; vous vous ferez une opinion après.

Bonne lecture.

FDF

.

Ici: http://echodupays.kazeo.com/CAP-SUR-2012/A-EL-NISSA-LE-MAIRE-FAIT-LA-NOUBA,a2250725.html

La France doit réveiller contre le nucléaire !

Et si Alex avait raison?

FDF

.

Voir:

http://www.youtube.com/watch?v=pN7yFxwxktI&feature-player_embedded

Les « sans-culotte » arboraient ils comme emblème un « torche-cul » ???

Lu sur Riposte Laïque… Pas mal.

FDF

.

Un « torche-cul » le drapeau tricolore ?

Nous portons à la connaissance de nos lecteurs cette magnifique réponse qu’avait faite Léon Landini, un des fondateurs du comité Valmy, à Christian Eyschen, l’ineffable secrétaire de la Libre Pensée, qui avait qualifié le drapeau tricolore de « torche-cul ». Un texte inoubliable, que nous recommandons à tous nos lecteurs.

Depuis la parution sur le mensuel « LA RAISON » N° 537, d’un article déjà fort ancien signé par Jean Zay et intitulé « Le drapeau », un débat parait s’être institué entre nos camarades et diverses autres personnes. Ne pouvant rester silencieux sur un problème et sur certaines affirmations qui me paraissent offensantes, je ne peux m’empêcher de donner mon sentiment sur ce sujet.

Je voudrais surtout intervenir sur la réponse de Christian Eyschen, (rédacteur en chef de la revue La Raison) à Annie Lacroix-Riz lorsqu’il écrit : « chacun est libre d’aimer ou pas le drapeau tricolore et la Marseillaise. En ce domaine comme dans d’autres, la Libre Pensée pratique le respect de la liberté de conscience…. Je partage tout à fait ce point de vue … « le patriotisme est le dernier refuge de la canaille » … et je ne me lève jamais quand passe la Marseillaise ».

Permets-moi cher Christian de te faire remarquer que traiter de « torche-cul » un drapeau, qui pour moi (et sans doute pour beaucoup d’autres) représente quelque chose d’important, ce n’est pas : « pratiquer le respect de la liberté de conscience », comme tu l’affirmes. Je suis convaincu, que si quelqu’un t’avais demandé de faire paraître un article sur ta revue dans lequel on traite le drapeau rouge et l’Internationale (que tu défends avec acharnement) de torche-cul, tu aurais très vraisemblablement refusé en disant et avec juste raison, que l’utilisation d’un pareil langage offenserait de nombreux adhérents de la Libre Pensée. Si comme tu le dis, je suis libre d’aimer la Marseillaise et le drapeau tricolore, il n’y a aucune raison que je permette à quelqu’un d’offenser ces symboles sans réagir fermement.

Venons-en maintenant au fond du problème. Il convient de mettre en évidence que la Marseillaise n’est pas uniquement un hymne français, mais un chant révolutionnaire de la première heure, qui a été repris et adopté par nombre de révolutionnaires de tous les continents. En voici quelques exemples :

– Le drapeau tricolore et la Marseillaise étaient l’emblème et le chant des sans culottes, qui à Valmy vainquirent la coalition royale accouru pour écraser la République française. Arboraient-ils un « torche-cul » ?

– Vers 1900, ceux qui en Russie chantaient la Marseillaise en public étaient arrêtés et déportés par la police du tsar.

– Après la révolution d’octobre en 1917, les bolchevicks l’adoptèrent pour hymne, avant de reprendre un autre chant révolutionnaire : L’Internationale.

– En 1931, à l’avènement de la Seconde République espagnole, les espagnols accueillirent le nouveau régime en chantant la Marseillaise, dans une version espagnole ou catalane.

– En 1940, dans la France occupée c’est au chant de la Marseillaise que les 27 fusillés de Châteaubriant furent emmenés au poteau d’exécution.
– C’est à Auschwitz, que 300 françaises pénétrèrent dans ce camp de la mort en chantant la Marseillaise, défit antinazi incomparable, ce qui redonna du cœur au ventre à l’ensemble des déportés.

– Combien de résistants, militants communistes furent fusillés poings levés, en chantant la Marseillaise et en criant vive le Parti communiste. Un grand nombre d’entre eux auraient considéré comme un honneur d’être ensevelis dans un drapeau tricolore.

– Il me semble utile de rappeler, (ce que beaucoup ignorent) que L’Internationale a été écrite par Eugène Pottier pendant la révolte de la commune de 1871 sur l’air de la Marseillaise et, qu’aujourd’hui encore on peut très bien mettre les paroles de L’Internationale sur la Marseillaise et vice et versa….

Suite et source: http://ripostelaique.com/un-torche-cul-le-drapeau-tricolore.html

Halal: KFC sous le contrôle de la mosquée de Paris…

Et encore une soumission à l’islam! KFC: l’enseigne à éviter!
FDF
.
KFC va limiter son offre halal à un produit mais le mettra en avant

 KFC, l’enseigne de restauration rapide centrée sur le poulet, qui vendait jusqu’ici de la viande halal, sans en faire un argument de vente, proposera dès octobre des « wings » (ailes) certifiées halal à côté d’une offre traditionnelle, a annoncé jeudi son président.

KFC (Kentucky Fried Chicken) va devenir le premier réseau de fast-food à offrir le choix du halal ou du non halal à ses clients, assure Ivan Schofield, président de KFC France.

A l’automne 2009, Quick avait créé la polémique en testant une offre 100% halal dans une dizaine d’établissements. Depuis l’offre a été pérennisée et étendue à 22 fast-foods (6% du réseau), valant à Quick des accusations de discrimination.

Jusqu’ici, KFC reconnaissait servir des viandes halal, tout en précisant que ce n’était « pas un choix » de l’enseigne mais le résultat de la sélection des fournisseurs, toutes des entreprises internationales travaillant avec le Moyen-Orient et qui ne produisent que du halal. Surtout KFC France s’était refusé à mettre en avant cette spécificité.

« Le développement de l’enseigne en France nous oblige à multiplier nos sources d’approvisionnement et donc à ne plus être certains que la viande est halal », a précisé M. Schofield.

Pour « répondre à une demande des clients, 10 à 15% du réseau proposera dès le 11 octobre des +wings+ certifiées halal par la Mosquée de Paris en plus de nos plats habituels », a-t-il expliqué. La séparation des procédures de préparation et de cuisson se fait également sous le contrôle de la Mosquée de Paris…

Suite et source: http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h2rc4koV3qwAfJM–9j6DPHYfTog?docId=CNG.5124ec7495b3cc9385d3647a8994e021.3b1

L’islamisme en images…

Merci à Bergolix pour ses dessins que nous utilisons tous… Et à bon escient. Ils sont tellement « parlants »… Il y en a encore qui vont se sentir « heurtés ». Il n’ y a que la vérité qui blesse. Et puis; on s’en fout… La riposte contre l’islamisme, c’est ça aussi.

FDF

.

Ici:caricatures_urtiquantes -FILEmini-