Francaisdefrance's Blog

03/06/2011

Chère Europe. Très chère Europe…

Tout ce que vous avez voulu savoir sur l’Europe…  On comprend pourquoi les postes sont tant convoités.

Quel gaspillage! J’espère que vous n’avez pas oublié de déclarer vos revenus au fisc.

FDF

.

Europe : l’incroyable gabegie…

Ce sont 60 pages au vitriol que publie, la semaine prochaine, l’association Contribuables associés. Titre de ces “Dossiers du contribuable” n° 2, dirigés par Laurent Artur du Plessis : « L’Europe dilapide notre argent ! »

Excessif ? Pas tant que ça, tout au contraire, à lire le dossier, qui comprend sept parties : « Le Parlement européen, royaume du gaspillage et des fraudes », « La vie dorée des députés européens », « La ruineuse présidence française de l’Union européenne », « Le paradis des bureaucrates », « Les subventions délirantes de l’UE », « Europe agricole : la pompe à fric » et « Des milliards gaspillés dans l’aide au développement ». Tous les chiffres cités sont des chiffres officiels, traqués dans le moindre rapport, tout aussi officiel. Ils témoignent, plus que de longs discours, de la dérive technocratique de l’Europe. Florilège.

PARLEMENT BUDGÉTIVORE
Le budget du Parlement européen représente près de 1 % du budget de l’Union européenne, mais 20 % des dépenses administratives des institutions européennes. Budget 2011 : 1,686 milliard d’euros, dont 37 % sont affectés aux frais de personnel (essentiellement les salaires des 6 000 employés). […] Les dépenses des parlementaires européens (salaires, frais de voyage, bureaux et rémunération des assistants) représentent environ 24 % du budget. Outre ses trois lieux de décision, Bruxelles, Strasbourg et Luxembourg, le Parlement européen dispose de bureaux d’information dans chacune des capitales des vingt-sept États membres et dans plusieurs grandes villes.

COÛTEUSE BILOCALISATION
Selon un rapport commandé par les députés et publié en février 2011, la double localisation du Parlement (Strasbourg et Bruxelles) coûte 180 millions d’euros par an aux contribuables européens, soit plus de 10 % du budget du Parlement.

SALAIRES ROYAUX
Un quart des fonctionnaires de la Commission européenne gagnent plus de 10 000 euros par mois, 214 gagnant entre 15 000 et 18 000 euros, soit autant qu’Angela Merkel, le chancelier allemand. Concernant les 27 commissaires européens eux-mêmes, le montant de leurs frais de déplacement s’est monté à 3 908 391 euros, dont 355 338 euros de frais de représentation (frais de protocole, invitations de presse, restaurants…). José-Manuel Barroso, le président de la Commission, est le recordman des dépenses avec 730 230 euros, dont 32 457 euros de frais de représentation. Le tout, pour 66 déplacements, soit environ 11 000 euros par déplacement. […] 17 anciens commissaires européens touchent encore des indemnités d’au moins 96 000 euros par an, bien qu’ils aient depuis longtemps un emploi de lobbyiste ou en politique.

TRÈS CHÈRE PRÉSIDENCE
La France a présidé le Conseil de l’Union européenne du 1er juillet au 31 décembre 2008. Cette présidence française a coûté 175 millions d’euros aux contribuables, selon le rapport de la Cour des comptes rendu public le 20 octobre 2009. […] 175 millions, c’est trois fois plus que la précédente présidence assurée par Jacques Chirac en 2000 (56,9millions) et douze fois plus que celle de 1995 (14,1 millions). Inclus dans ces 175 millions : 16,6 millions d’euros de l’Union pour la Méditerranée (13-14 juillet 2008 à Paris), 3 millions d’euros en maroquinerie, papeterie et gadgets ou encore 57 408 euros pour le logo de la présidence française, signé par le célèbre designer Philippe Starck.

LIMOUSINES EN OR
Le Parlement européen a passé un contrat de 5,25 millions d’euros (sur quatre ans) avec la société française Biribin Limousines pour véhiculer les députés européens dans Strasbourg. Les chauffeurs de l’entreprise sont détenteurs de la licence “Grande Remise” qui garantit leur “absolue discrétion” : le silence est d’or… […] Pour la location de limousines et de minibus à Bruxelles, c’est la société TMS qui a remporté le contrat d’un montant de 2,5 millions d’euros en 2010. Cette même année, dix BMW ont été également achetées pour le pool des véhicules protocolaires à Bruxelles pour la somme de 378 293,40 euros.

RUINEUSE COMMUNICATION
Selon un “projet de rapport” de la commission du contrôle budgétaire du Parlement du 3 février 2011, la direction générale de la communication au Parlement européen comptait 722 postes au 31 décembre 2009 pour un coût de 80,9 millions d’euros. Le rapporteur de la commission, l’eurodéputé finlandais Ville Itälä, s’interroge sur « la nécessité fondamentale de ces postes » et demande que leur nombre « soit réexaminé et que des explications détaillées soient fournies ».

TÉLÉ MAGOT
Europarl TV, la chaîne du Parlement européen qui émet sur Internet depuis septembre 2008, coûte 9 millions d’euros par an mais ne compte que 900 téléspectateurs en moyenne par jour […]. Pour la commission du contrôle budgétaire du Parlement européen (projet de rapport du 3 février 2011), Europarl TV ne peut « être considéré comme un succès compte tenu de son nombre très limité d’utilisateurs directs […] et ce malgré des crédits annuels considérables ».

CENTRE DE RIEN
Le Parlement européen entend se doter en 2011 d’un centre de visiteurs de 6 000 mètres carrés sur trois niveaux dans ses locaux, où le grand public pourra se familiariser avec l’institution […] : le “Parlamentarium”. L’ouverture – initialement prévue pour les élections européennes de juin 2009 – est programmée pour octobre-novembre 2011. […]. En fait, la joyeuse affaire dure depuis quatre ans et a déjà coûté la bagatelle de 23 millions d’euros entre 2007 et 2011. Le budget initial était de 15,3 millions.

FASTUEUSE MAISON
Le Parlement européen a décidé en décembre 2008 de créer une Maison de l’Histoire de l’Europe. Le musée devait ouvrir ses portes à Bruxelles en 2014. La rénovation et l’aménagement du bâtiment coûteront 52,4 millions d’euros, selon EurActiv.com. Le Daily Telegraph évalue à 13,5millions d’euros par an ses coûts de fonctionnement. Avant même le début des travaux, les estimations du coût total du musée ont plus que doublé depuis le lancement du projet, pour atteindre les 156 millions d’euros.

CLUB PRIVÉ
En 2009, l’Union européenne a acheté le “Foyer européen” à Luxembourg pour 5,1 millions d’euros. L’espace était précédemment loué. Le lieu abrite le “Cercle culturel des institutions européennes”, réservé aux em ployés de l’UE. Au rez-de-chaussée, on trouve un restaurant où les employés de l’UE et leurs invités peuvent dîner, tandis que les étages supérieurs sont voués aux différents clubs et activités : un cercle de danse des Highlands, un club de dégustation de vins, de langues et cultures arabes, de céramique…

L’Europe dilapide notre argent ! “les Dossiers du contribuable” n° 2, 4,75 €.

vu sur http://www.valeursactuelles.com/actualités/monde/europe-l039incroyable-gabegie20110601.html

Les casques bleus, vite !!!

On va bientôt déclarer l’état d’urgence, en France. A moins que…

FDF

.

Albi. Fusillade chemin de Canavières : 3 blessés, 4 interpellations.

La grisaille humide et les 17 petits degrés de ce jeudi de l’Ascension n’ont pas refroidi leurs ardeurs. Pour régler un différend d’ordre privé, deux familles résidant en bas du chemin de Canavières ont employé la méthode forte. À coups de fusil de chasse et même de 9 millimètres !

Une rixe qui s’est déroulée en deux temps sous le mode « action-réaction ». En fin de matinée, une dispute a éclaté entre représentants de deux familles qui appartiennent pourtant à la même communauté. La police a dû intervenir ainsi que deux ambulances des sapeurs-pompiers qui ont évacué deux hommes touchés aux jambes par des plombs, de petit calibre fort heureusement. Les choses auraient pu en rester là sauf que, vers 15 h 30, à 200 mètres du lieu de la première escarmouche, un incident beaucoup plus sérieux a éclaté. C’est la maison des tireurs présumés du matin qui a été attaquée par deux hommes cagoulés et lourdement armés. La façade de l’habitation et les deux véhicules qui étaient stationnés devant ont reçu des tirs nourris de cartouches de chasse et de balles de calibre 9 mm ! « C’est un miracle que personne n’ait été touché dans la maison », confiait un officier de police. Ce second incident a néanmoins fait un blessé parmi la famille assaillie : un homme qui, en voulant échapper au commando armé (ou le poursuivre ?), s’est fait mal à un genou. Tandis que les pompiers l’évacuaient sur l’hôpital, le commissariat de police était contraint de muscler son dispositif, avec le renfort dissuasif des gendarmes du peloton de surveillance et d’intervention (PSIG) d’Albi. Jusqu’à 17 h 30, les accès au chemin de Canavières étaient bouclés de part et d’autre du lieu de la fusillade… où les douilles et impacts de balle se comptaient en dizaines !

L’enquête, confiée à la brigade de sûreté urbaine, recevait l’appui technique de l’Identité judiciaire. Hier soir, on apprenait que la police avait procédé à quatre interpellations, « deux dans chacune des familles concernées ». Parmi ces quatre hommes, tous majeurs, placés en garde à vue au commissariat, reste à savoir si se trouvent les membres du commando cagoulé. Dans la soirée et la nuit, la police devait patrouiller dans le secteur pour éviter toute reprise des hostilités.

Source: http://www.ladepeche.fr/

Depuis le temps que je préconisais la Légion pour nettoyer les « zones sensibles »…

Mais on a trouvé mieux. Reste à mettre en pratique… A problèmes extrêmes, solutions extrêmes !

FDF

Zones « sensibles », année 2011…

.

Nouvelle fusillade à Sevran : bientôt des « casques bleus » ?

Des CRS à Sevran (Seine-Saint-Denis) après la fusillade survenue le 21 mars 2011.

Des CRS à Sevran (Seine-Saint-Denis) après la fusillade survenue le 21 mars 2011. | Max PPP

« Crise extrême », « employés communaux (…) terrorisés ». Au lendemain d’une nouvelle fusillade à Sevran, le maire Europe-Ecologie Stéphane Gatignon fait part au Parisien de sa détresse face à la violence qui frappe sa commune. « Tant qu’il n’y aura pas d’évolutions de la loi, on ne pourra pas gérer la situation », regrette le Maire en réclamant une présence des forces de l’ordre « 24 heures sur 24 » : « Il faut des forces d’interposition des casques bleus, comme ceux qu’on envoie à l’étranger pour empêcher les belligérants de s’entre-tuer ».  Sevran, un thêatre de guerre ?Plusieurs fois, les tirs à balles réelles ont fusé dans la ville ces dernières semaines. Des fusillades sur fond de trafics de drogue, de réglements de compte et de batailles de territoire. Mercredi après-midi, des coups de feux résonnaient à Sevran aux environs du groupe scolaire Montaigne raconte Le Parisien, obligeant la direction de l’établissement à « confiner » les enfants à l’heure de la récré. Lundi, les enfants avaient déjà été privés de sortie et gardés à l’intérieur des salles de classe, par mesure de précaution.

Un hélicoptère en soutien
Une intervention policière d’envergure avait été menée au mois de mars dernier dans les halls d’immeuble de la commune, permettant de saisir de la drogue et des armes. « La pression sera maintenue avec des hommes au sol, des motards sur la voie publique et l’hélicoptère en soutien », avait alors déclaré le préfet Christian Lambert.Depuis, les Sevranais ont pris l’habitude d’entendre l’hélicoptère de la police tourner au-dessus de leurs têtes. « Ca ne suffit pas », brocarde le maire de Sevran malgré une présence policière renforcée et des CRS sur le terrain. « Il faut davantage pour empêcher un drame, éviter les balles perdues ». L’élu a dévelloppé sa pensée jeudi sur Europe 1, parlant d’une police au « format casque bleu ».

Source: lepost.fr

L’islamisation, pas à pas… La provocation: à grandes enjambées.

Reçu par mail…

FDF

.

« En Lorraine où de nombreux immigrés résident, nous n’avions jusqu’à présent jamais eu de problèmes avec les polonais, les italiens, les portuguais ou les espagnols. Les premiers d’Afrique du Nord qui sont venus vivaient en foyer – parce que c’était beaucoup moins cher (ils étaient très bien payés dans les usines) et cela leur permettait d’envoyer plus d’argent dans leur famille – et ne se faisaient pas remarquer. Pas de prière dans les usines ni de ramadan ; il fallait travailler pour gagner des sous.

Le regroupement familial – merci Giscard – a fait apparaître de nombreuses femmes et enfants mais seules les femmes âgées étaient voilées comme nos grands-mères dans le temps. C’était attendrissant et on n’allait tout de même pas demander à ces pauvres vieilles d’ôter leur foulard qu’elles portaient à la Brigitte Bardot !

Depuis une quinzaine d’années on voit de plus en plus de femmes voilées très serré, habillées avec de longs vêtements, et maintenant, de plus en plus d’hommes avec la calotte, la grande robe blanche, les babouches et la grande barbe.

Dans les cantines scolaires, alors qu’il y a 60 ans, après la guerre on aurait pu concevoir qu’on fasse un geste en direction des juifs, rien de tout ça. Les juifs ne se sont jamais fait remarquer chez nous. Depuis une quinzaine d’années, après le refus de la viande de porc (que je remplaçais par un oeuf sans sauce), il y a eu la demande de repas spéciaux servis de façon discriminatoire puisqu’ils sont réservés aux musulmans, les cathos ou agnostiques n’y ayant pas droit. La HALDE n’y voit pas d’inconvénient…

Dans les grandes sufaces, au rayon vêtements, il y a une dizaine d’années, j’avais fait remarquer qu’on trouvait de tout pour les petits jusqu’à 10 ans. Après… peu de robes ou de jupes pour les filles ; surtout des pantalons accompagnés d’un petit triangle mignon à mettre sur la tête pour tenir les cheveux…

Ayant fait le tour des supermarchés de Nancy, d’Epinal et de Toul, j’ai demandé à voir les chefs de rayons pour leur faire remarquer ce tournant et à chaque fois ce fut le même constat de surprise et la réponse : j’avais pas remarqué mais maintenant que vous le dites, c’est vrai ! Depuis, il y a la mode très deshabillée pour les filles ; bien que je n’aime pas du tout, je préfère tout de même…

Les piscines, sauf dans la région lilloise, sont encore fréquentées par toutes les femmes et tous les hommes – rarement arabes – et les gymnases aussi, mais pour combien de temps encore ?

Combien de temps avons-nous encore pour nous habituer à la burka ? Commencez à vous mettre un foulard sur le visage pour apprendre à voir au travers car quand on a été habituées à la lumière (en plus au pays des lumières…), il faut du temps pour se faire à l’obscurité. Mais pas de panique puisque nous ne pourrons sortir qu’accompagnées d’un homme… »

C.H.

Enseignants: la rentrée 2011/2012 ne sera pas sous le signe de la sérénité…

Cet article, relai d’une pétition de SOS Education, a été annulé à cause de ce commentaire:
.

Commentaire :

« Je vous prie de bien vouloir ôter de toute urgence de votre pétition mon nom, obtenu sans mon consentement. Contrairement à la règle républicaine que vous vous targuez de défendre, vous n’avez demandé aucune confirmation de ma signature sur mon adresse e-mail. »

Il y a des personnes, comme ça, qui signent des pétitions mais veulent pas que ça se sache. Quand on s’engage, on a le courage de la faire jusqu’au bout. En outre, cette injonction m’est adressée, alors que si on avait lu correctement le billet, on aurait du comprendre que c’est SOS Education qui a recueilli les signatures et les noms, les a publiés et donc je n’ai aucun pouvoir auprès de cette organisme pour effacer quoi que ce soit. Je conseille à la personne qui a fait le commentaire ci-dessus de s’adresser directement à SOS Education et de lui faire part directement de ses griefs… Pour moi, c’est d’une logique implacable… 
FDF

Petite leçon de socialisme…

Toute ressemblance avec une société que vous connaitriez n’est que pure coïncidence…
Il y a longtemps que j’ approuve cette théorie…Ceci est absolument vrai. Mais allez faire comprendre cela à certains; c’est : Mission Impossible!!!

FDF

.

Un professeur d’économie dans un lycée annonce fièrement qu’il n’a jamais vu un seul de ses élèves échouer, à l’exception d’une année, où ce fut la classe entière qui a connu l’échec.
Cette classe était entièrement convaincue que le socialisme était une idéologie qui fonctionnait, et que personne n’était ni pauvre ni riche !
Un système égalitaire parfait.
Le professeur dit lors :
« OK donc, nous allons mener une expérience du socialisme dans cette classe. A chaque contrôle, on fera la moyenne de toutes les notes et chacun recevra cette note. Ainsi personne ne ratera son contrôle et personne ne caracolera en tête avec de très bonnes notes. »
Après le 1er contrôle, on fit la moyenne de la classe et tout le monde obtint un 13/20.
Les élèves qui avaient travaillé dur n’étaient pas très heureux au contraire de ceux qui n’avaient rien fait et qui, eux, étaient ravis.
A l’approche du 2ème contrôle, les élèves qui avaient peu travaillé en firent encore moins tandis que ceux qui s’étaient donné de la peine pour le 1er test décidèrent de lever le pied et de moins travailler. La moyenne de ce contrôle fut de 9/20 !  Personne n’était satisfait ..
Quand arriva le 3ème contrôle, la moyenne tomba à 5/20. Les notes ne remontèrent jamais, alors que fusaient remarques acerbes, accusations et noms d’oiseaux, dans une atmosphère épouvantable, où plus personne ne voulait faire quoi que ce soit si cela devait être au bénéfice de quelqu’un d’autre.
A leur grande surprise, tous ratèrent leur examen final. Le professeur leur expliqua alors que le socialisme finit toujours mal car, quand la récompense est importante, l’effort pour l’obtenir est tout aussi important, tandis que, si on confisque les récompenses, plus personne ne cherche ni n’essaie de réussir.
Les choses sont aussi simples que çà.
Voici un petit extrait de discours qui résume parfaitement les choses. « 
« Vous ne pouvez pas apporter la prospérité au pauvre en la retirant au riche. « 
« Tout ce qu’un individu reçoit sans rien faire pour l’obtenir, un autre individu a dû travailler « pour le produire sans en tirer profit. « 
« Tout Pouvoir ne peut distribuer aux uns que ce qu’il a préalablement confisqué à d’autres. « 
« Quand la moitié d’un peuple croit qu’il ne sert à rien de faire des efforts car l’autre moitié les fera pour elle, et quand cette dernière moitié se dit qu’il ne sert à rien d’en faire car ils bénéficieront à d’autres, cela mes amis, s’appelle le déclin et la fin d’une nation. On n’accroît pas les biens en les divisant. »
Dr. Adrian Rogers, 1931

Pas besoin de commentaires…..

2 000 musulmans rassemblés chez Martine Aubry !

« UNITE » ! C’est le slogan des socialistes, ça… Le rassemblement a eu lieu à Lille, fief de Martine Aubry, comme par hasard… Elle a du être contente, Martine: des musulmans partout dans sa ville. Que du bonheur !

FDF

.

Lille : la grande mosquée de Paris rassemble ses troupes…

Plus de 2000 musulmans ont participé à Lille Grand Palais, jeudi, au premier rassemblement européen de la fédération nationale de la grande mosquée de Paris. Une réunion « historique » sur fond de tensions internes.


Alors que se tiennent dimanche les élections au Conseil français du culte musulman (CFCM), auxquelles la Grande mosquée de Paris refuse de participer contestant leur représentativité, le rassemblement lillois s’est déroulé cet après-midi en présence, entre autres, du recteur Dalil Boubakeur et d’Abdelkader Aoussedj, président de la fédération régionale du Nord de la Grande mosquée de Paris, ainsi que d’un membre du gouvernement algérien.

Dalil Boubakeur a mis en garde contre toute tentation d’ignorer le rôle de cette institution dans l’organisation de l’islam de France, trois jours avant le renouvellement des instances du CFCM. « Attention: on ne pourra pas construire un islam de France sans la Grande mosquée de Paris » (GMP), a averti M. Boubakeur.

« Ignorer la GMP serait irresponsable, ce serait une injustice gratuite et une insulte à la mémoire des soldats musulmans qui, par centaines de milliers, se sont sacrifiés pour la France« , a-t-il insisté

La GMP a décidé de ne pas participer aux élections du Conseil français du culte musulman (CFCM) qui renouvelle dimanche ses conseils régionaux, lesquels éliront le 19 juin les instances nationales. La GMP conteste le mode électoral affectant une représentation en fonction de la superficie des lieux de culte.

Pour M. Boubakeur, « la foi ne s’est jamais mesurée au mètre carré ». Le recteur a réclamé une « juste place » pour les adhérents de la fédération de la GMP qui « ne sauront se contenter d’un simple strapontin électoral ».

« Il va de soi que la fédération de la GMP a toute sa place dans cette institution », a répondu dans son allocution M. Bouvier, directeur de cabinet du préfet de la région Nord-Pas-de-Calais.

Proche du gouvernement algérien, la GMP est l’une des plus importantes composantes du CFCM avec le Rassemblement des musulmans de France (RMF), proche du Maroc, et
l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), proche des Frères musulmans. Cette dernière aussi ne participe pas aux élections de dimanche et du 19 juin. Les Algériens soupçonnent leurs rivaux marocains de financer l’acquisition de lieux de culte pour avoir plus de représentants au CFCM.

Source: http://www.nordeclair.fr/

Une adolescente musulmane a été lapidée à mort en vertu de «la charia» après avoir participé à un concours de beauté en Ukraine.

Et si on lapidait à mort tous ces intégristes pour délit de connerie, il n’y aurait pas assez de cailloux sur terre…

Attention! Les vidéos sont très choquantes…

FDF

.

CRIMEE : Une jeune fille musulmane lapidée à mort pour avoir participé à un concours de beauté !

jeune fille musulmane

Katya KOREN, 19 ans, a été retrouvée morte une semaine après sa disparition. Son corps meurtri avait été enterré dans une forêt  près de son domicile dans la région de Crimée.
http://www.video225.com/watch_video.php?v=2b7a012c0af75e4

La Police a ouvert une enquête pour assassinat. Trois jeunes gens musulmans ont été interpelés : Ils ont prétendu que sa mort était justifiée en regard de la charia. L’un des trois – nommé Bihal Gaziev 16 ans – est en état d’arrestation et a dit à la police qu’elle avait violé les lois de la charia. Il a rajouté qu’il n’avait aucun regret de sa mort.
Source : http://www.dailymail.co.uk/news/article-1392454/Muslim-girl-Katya-Koren-19-stoned-death-beauty-contest-Ukraine.html#ixzz1NrHYS9Nq

http://www.avraidire.com/2010/01/lhorrible-realite-de-lislam-2-vraie-lapidation-au-pakistan/

Et après, on continuera à s’étonner qu’il y ait de plus en plus de gens en Occident  qui craignent la montée de l’Islam.
Le silence des musulmans modérés  n’est pas fait pour arranger les choses.  Si on entendait enfin quelques protestations contre les lapidations  des femmes ou contre les saccages des églises coptes en Egypte, au Nigéria, les exécutions sommaires au Pakistan, en Somalie et en Arabie Saoudite, on pourrait au moins être rassurés  : les musulmans occidentalisés sont vraiment contre ces sauvageries d’un autre temps !

Mais on n’entend rien !

Et le silence des mouvements féministes est tout aussi révoltant !

Les femmes du Tiers-Monde sont aussi nos soeurs : elles méritent autant que les Occidentales d’être respectées et protégées de la furie abusive de leurs hommes !

Quelle que soit sa religion ou la couleur de sa peau, toute femme piégée par des mâles devenus fous, a les mêmes sensations de détresse, de peur, d’horreur !
Que les anges protègent la jeune Katya, et qu’ils lui procurent la beauté et la tranquillité auxquelles elle aspirait tant…

Source: http://www.lepost.fr/

Roland Ries, maire PS de Strasbourg, Grand Prix 2011 de l’Allahicité !

Dans les traces de Martine Aubry.

Le maire de Strasbourg remporte la palme de la dhimmitude et de la connerie, en ce début juin. Qui veut faire mieux? Les candidats sont légion…

FDF

.

Voir: Allahicite

Mariani fier de SA mosquée « Marie Vierge »…

Mariani invente la mosquée « exemplaire »; dans sa ville… On applaudi?

FDF

.

La mosquée de Mariani…

Le ministre des Transports est fier d’avoir dans sa ville une mosquée exemplaire, qui a remplacé une salle de prières inadaptée en centre-ville. Le site a été trouvé sur le « tour de ville », la mairie n’a fourni qu’une grue pendant quelques jours et le goudronnage du parking public en face. Et a négocié la sobriété du décor contre des souplesses d’aménagement, puisque les maires ont un droit de regard sur tous les lieux accueillant du public.
Les fidèles ont acheté en commun les matériaux et, nombre d’entre eux étant maçons, ont assuré eux-mêmes l’essentiel des travaux. L’imam, venu d’Afrique du Nord, est rémunéré par une cotisation des fidèles les plus aisés (25 euros par mois). La mosquée ressemble à une grosse villa: « Je vous défie de la distinguer, assure-t-il. Et en plus, elle a été baptisée, vu le lieu-dit, Mosquée Marie-Vierge!

Source: Christophe Barbier dans: http://blogs.lexpress.fr/barbier/2011/06/01/la-mosquee-de-mariani/

Coïncidences…

C’est quand-même étrange. Ce billet relevé dans le Figaro Magazine relate des faits que personne n’a pu inventer. Même pas Luc Ferry… L’avalanche de scandales continue.

FDF

.

Source: http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2011/05/28/01006-20110528ARTFIG00617-a-marrakech-un-ex-ministre-s-amuse.php

Le vote pour le FN de Marine Le Pen devient un vote « pour ».

Un excellent article du Nouvel Obs.

FDF

.

Ces électeurs tentés par le Front national

En 2007, ils ont voté pour Ségolène Royal ou Nicolas Sarkozy. Aujourd’hui, ces électeurs de milieux populaires envisagent de voter FN.

Analyse du sociologue Alain Mergier, qui les a interrogés.

 

Marine Le Pen, c’est incontestable, fait preuve d’une grande habilité dans le repositionnement du discours du FN. Beaucoup a été dit sur le sujet. Mais l’analyse de l’offre politique risque d’escamoter ce qui relève de la demande.

L’événement est là, dans l’ampleur du phénomène « milieux populaires », dans ce qui est en train de surgir dans 30% de la population française. Certes, tous les électeurs des milieux populaires ne se tournent pas vers Marine Le Pen. Mais son potentiel électoral existe. Et il est probable que, d’ici à la présidentielle, cette logique se développe aussi dans les milieux intermédiaires au fur et à mesure que la dégradation sociale gagnera du terrain.

Ce que nous constatons contredit les explications habituelles du vote FN : ce n’est plus un vote ni de sanction, ni d’avertissement, ni de protestation, ni un vote par défaut. Le vote pour le FN de Marine Le Pen devient un vote « pour ». Je ne dis pas qu’il est de conviction ou d’adhésion. C’est un vote – pour l’heure, en tout cas, une intention de vote – « d’empathie de points de vue ».

La crise, c’est maintenant

L’accumulation des augmentations de prix durant les premiers mois de 2011 produit un effet désastreux. Prix alimentaires, contraventions, logement, gaz, carburants : l’impression qui domine est que l’Etat, les distributeurs, les grandes entreprises « grattent partout où ils peuvent gratter ».

Ces augmentations se traduisent de façon catégoriquement différente pour le haut des classes moyennes et pour les milieux populaires. Les premiers réduisent leur consommation. Les seconds, eux, ne peuvent plus boucler leur budget et se restreignent sur les fondamentaux de la vie quotidienne : chauffage, alimentation, santé, déplacements… Pour les premiers, le quotidien devient plus dur ; pour les seconds, il est entré en crise.

Les milieux populaires ne vivent plus sous la menace d’une crise, mais dans l’urgence de ces premiers dégâts. Cette détérioration de leur présent fait système avec le chômage. Peu leur importe qu’il augmente ou baisse de 0,5 ou de 1%.

Ces chiffres n’ont aucun impact sur eux car le chômage, à leurs yeux, n’est pas une donnée statistique ; il est à la fois une menace personnelle et le levier d’une transformation de l’emploi qui participe à la destruction du présent : temps partiel contraint, CDD, baisse des salaires, déclassement, exclusion des jeunes. Le présent se défait et il devient impossible de se projeter dans l’avenir.

La crise de la vie quotidienne s’articule avec une autre fragilisation qui, elle, a trait aux difficultés d’intégration des populations émigrées. La France, dont la dette est systématiquement évoquée par les personnes que nous avons rencontrées, n’a plus les moyens, affirment-ils, d’intégrer des flux d’émigrés qui s’intensifient, notamment suite aux révolutions des pays arabes. Les flux migratoires augmentent, tandis que diminuent les capacités économiques qui permettaient leur intégration.

Nos interlocuteurs, répétons-le, ont voté en 2007 pour le PS ou l’UMP, ce ne sont pas des électeurs historiques du FN : ils peuvent avoir un discours virulent contre les flux migratoires, sans tenir pour autant des propos xénophobes ou racistes.

Leur position est imperméable à la contre-argumentation fondée sur les valeurs de tolérance. Ils ont le sentiment que ce sont eux et eux seuls qui font les frais des échecs de l’intégration auxquels ils sont physiquement confrontés. La question du lieu de résidence est ici déterminante : « Ceux qui vivent là où je vis savent bien ce que c’est ; ceux qui vivent en centre-ville, eux, nous prennent pour des racistes. »

Cette crise du quotidien se traduit par un terme : l’insécurité. Mais pour les personnes interrogées, l’insécurité n’est pas que physique, elle englobe les différentes dimensions du délitement de la vie quotidienne : insécurité économique avec la crise des budgets familiaux ; insécurité de l’emploi ; insécurité physique et culturelle face aux échecs de l’intégration et à la montée en puissance de normes religieuses dans les pratiques relationnelles, vestimentaires, alimentaires. L’insécurité n’est pas une inquiétude parmi d’autres : elle désigne la nature même de la relation que les milieux populaires entretiennent avec la réalité.

La mondialisation sur le dos du peuple

Ce qui apparaît injuste aujourd’hui, ce sont moins les inégalités que les détournements du fonctionnement social. Les milieux populaires détestent les tricheurs. Il y a les profiteurs d’en bas, ceux qui travaillent au noir, détournent les prestations sociales et savent se débrouiller pour obtenir des aides, des logements.

Cette injustice « par le bas » s’articule à une injustice « par le haut ». L’inacceptable, pour les milieux populaires, ce n’est pas tant l’écart considérable qui les sépare de l’ »oligarchie financière » – grands patrons, actionnaires du CAC 40, traders… C’est que cet écart se creuse !

Appauvrissement des milieux populaires d’un côté, amélioration « historique » des résultats des entreprises du CAC 40, de l’autre. Entre ces deux mouvements, nos interlocuteurs établissent une relation de cause à effet : plus nous nous fragilisons, plus ils se renforcent. Certains y voient même un mécanisme délibéré.

Pour prendre la mesure de cette corrélation, ajoutons que c’est à travers cette oligarchie que la mondialisation impose sa loi aux nations et à la France en particulier. Autrement dit, cette oligarchie est le levier de la mondialisation dont la France est l’objet.

Par ailleurs, la répétition des scandales politico-affairistes a renforcé l’idée d’une intrication des politiques et des acteurs de la mondialisation financière, si bien que le pouvoir est partie prenante de cette injustice.

Conséquence, les milieux populaires perçoivent de plus en plus nettement que la mondialisation se fait sur leur dos. Pour contrecarrer ce processus, les électeurs rencontrés estiment ne pouvoir compter ni sur les politiques de gauche, trop tièdes face à la mondialisation, ni sur ceux de droite, dont on ne peut attendre qu’ils jouent contre leur camp.

Trancher le nœud gordien

Comment trouver une sortie, en urgence, à une situation devenue insupportable et si complexe qu’elle paraît impossible à démêler ? Pour répondre à cette question, l’attente politique des milieux populaires ne se formule pas dans le registre de l’action (ou du programme) mais dans celui de l’acte. Clarifions cette distinction.

Une déclaration de guerre est un acte qui ouvre la voie aux actions militaires. L’acte est fondateur d’une nouvelle réalité dont l’action, elle, est une mise en œuvre. L’acte tranche, il trace un seuil. La situation actuelle, rendue illisible pour les profanes par les discours d’expertises politiques et économiques, est comme le nœud gordien. S’il est trop complexe, trop enchevêtré pour être dénoué fil à fil, alors il faut le trancher.

Les électeurs voient en Marine Le Pen la seule responsable politique capable de trancher et ne sont nullement ébranlés lorsqu’on les questionne sur la teneur de son programme : peu importent les détails, rétorquent-ils, ce qui compte, c’est que nous sentions Marine Le Pen à même de passer à autre chose que tout ce qui a été essayé jusqu’ici. Persuadés que les électeurs ne veulent que du concret, les partis républicains et démocratiques perdent la main face au Front national sur ce qui est essentiel : le diagnostic de l’expérience vécue par les milieux populaires.

Cette étude s’appuie sur une série d’entretiens conduits avec Evelyne Brun, en février et mars 2011, auprès de personnes de milieux populaires ayant voté en 2007 pour Nicolas Sarkozy ou pour Ségolène Royal. Les résultats de ces entretiens sont mis en perspective avec 120 entretiens qualitatifs réalisés en 2008, 2009 et 2010 sur les attitudes des Français face à la crise.

Alain Mergier, directeur de l’institut Wei

Article publié dans Le Nouvel Observateur du 1er juin 2011.

vu sur http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110531.OBS4282/ces-electeurs-tentes-par-le-front-national.html