Francaisdefrance's Blog

19/05/2011

En Italie, les crucifix pourront rester dans les salles de classes; encore heureux !

Ils nous imposent, partout en Occident, la vue de leurs mosquées, sans nous demander notre avis. Il faut leur rappeler qu’ils ne sont pas chez eux et que si on veut mettre des crucifix à tous les coins de rue, on le fera! Que ce soit en Italie ou en France ou ailleurs en Europe, l’islam est toléré. Ils font ce qu’ils veulent dans leurs écoles coraniques où la formation de fanatiques est avant tout dispensée… Alors profil bas, les momos! Ce sont NOS écoles. 

FDF

.

Un crucifix est accroché au-dessus d'un tableau d'une salle de classe italienne.

Un crucifix est accroché au-dessus d’un tableau d’une salle de classe italienne.

AFP photo/Tiziana Fabi
Par RFI

En Italie, la présence de crucifix dans les classes des écoles publiques ne viole pas la liberté de penser et ne constitue pas une discrimination à l’égard des adeptes des autres religions que le christianisme ou des non croyants. Ainsi en a décidé la Cour européenne des droits de l’homme, ce vendredi 18 mars 2011, dans une affaire opposant la famille Lautsi aux autorités italiennes.

Selon la Cour, le crucifix n’est qu’un « symbole passif » qui ne peut pas exercer sur les élèves d’influence comparable « à un discours didactique ou à la participation à des activités religieuses ».

En première instance, la Cour avait statué en sens inverse. Toutefois, en appel, le gouvernement italien a réussi à convaincre les juges du bien-fondé de la présence de la figure du Christ crucifié à l’école.

Certes, les juges européens concèdent que les plaignants peuvent ressentir l’exposition d’un crucifix dans une école publique comme « un manque de respect par l’Etat » de leur droit à l’enseignement dispensé de manière conforme à leurs convictions. Cependant, il ne s’agit, là, que d’une « perception subjective », tandis que les Etats jouissent d’une « marge d’appréciation » dans le domaine de l’éducation publique.

La Cour européenne se doit donc en principe de respecter leurs choix, à condition toutefois que ceux-ci ne conduisent pas « à une forme d’endoctrinement ». Dans le cas d’espèce, la Cour n’a trouvé aucune raison de constater une telle violation de la liberté de penser.

Source: http://www.rfi.fr/

2 commentaires »

  1. C’est parfait! D’autant plus étonnant que cet
    arrêt est rendu par la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

    Une petite compensation morale pour les 185 millions d’euro distribués aux Palestiniens!!!

    Mais bon, c’est une victoire. Réjouissons nous
    en.

    A.DAUCHOT

    Commentaire par DAUCHOT — 19/05/2011 @ 16:33 | Réponse

  2. Ils doivent être heurtés les pauvres….
    Ils ne sont pas chez eux et si ça ne leur plaît pas :
    العودة الى الوطن

    Commentaire par henri — 19/05/2011 @ 18:13 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :