Francaisdefrance's Blog

02/05/2011

Gaspillages de fonds publics: une entreprise d’insertion lyonnaise tombe avec un trou de 650 000 euros…

Quartiers sensibles, emplois de proximité…

Pour faire fonctionner une entreprise d’insertion par le travail, encore faut’il trouver des gens qui veulent travailler. On est si bien chez soi à toucher des allocations tout en se levant quand on a envie et en glandant toute la journée aux frais de ceux qui bossent…

FDF

.

COMMENT UNE ASSOCIATION LYONNAISE D’INSERTION A ENGLOUTI DES MILLIONS D’EUROS…

L’Arradep, une association lyonnaise spécialisée dans l’insertion, va s’auto-dissoudre le 31 mai. Malgré des millions d’euros de subventions, elle laissera derrière elle un trou de 650 000 euros. Récit d’une mort lente et douloureuse…

L’Association régionale Rhône-Alpes pour le développement des services de proximité (Arradep) va fermer ses portes fin mai. La fin d’une belle idée, victime d’une gestion aléatoire et d’énormes gaspillages des fonds publics, qui a été achevée par la baisse des aides européennes. Elle laisse derrière elle un trou de 650 000 euros. L’Arradep était la plus importante structure d’insertion par le travail de Rhône-Alpes. Créée en 1994 à Lyon par Georges Bullion, un ancien directeur d’un office HLM, son ambition est de développer des services d’entretien dans les quartiers sensibles de l’agglomération, tout en créant des emplois de proximité. Pour la financer, il s’appuie sur les bailleurs sociaux, les collectivités, l’État et l’Union européenne. Les partenaires assurent chaque année un budget annuel de 5 millions d’euros.
Très vite, c’est le succès. L’idée séduit élus et bailleurs sociaux, car l’Arradep permet de réinsérer un public en difficultés. Ce qui favorise la paix sociale dans ces quartiers. L’association intervient alors dans des projets de rénovation urbaine, comme aux Minguettes (à Vénissieux) ou La Grappinière (à Vaulx-en-Velin).
En 1998, l’association se met sur le marché de la propreté. C’est le début des dérives.

(…)

Retrouvez la suite de cette enquête dans Tribune de Lyon N°281, en kiosques jusqu’au mercredi 4 mai.

vu sur http://www.tribunedelyon.fr/index.php?actus//26705-comment-une-association-lyonnaise-a-englouti-des-millions-d-euros

Immigration: le sentiment de rejet est national…

Il est vrai que nous avons beaucoup à faire dans notre pays avant de se préoccuper des peuples en lutte dans les  pays du Maghreb et du Moyen-Orient. En outre, ces révolutions nous apportent un flux migratoire dont notre pouvoir d’achat se passerait bien… Ces abrutis de syndicalistes croient encore que les clandestins deviendront des adhérents. Des adhérents au Pôle Emploi et aux allocations, oui…

FDF

.

1er Mai : la promotion de l’immigration par les syndicats a fait flop en Bretagne aussi !

Placées cette année sous le signe de la « solidarité internationale » avec les immigrés et les « peuples en lutte des pays du Maghreb et du Moyen-Orient », les traditionnelles manifestations organisées le 1er Mai par les organisations syndicales n’ont pas mobilisé les foules, en Bretagne comme ailleurs. Loin de là.

Ainsi à Nantes le traditionnel défilé du 1er Mai n’aura réuni qu’entre 1 500 et 2 000 personnes ; à Saint-Nazaire les manifestants n’étaient que 400, à Quimper 180, à Guingamp 200, à Brest 250, à Saint-Brieuc 300, à Hennebont 500, à Rennes 400, à Lannion 250 et à Pontivy, 50…Pas vraiment de quoi pavoiser.

Cette année, l’un des mots d’ordre de l’oligarchie syndicale était de « lutter pour l’égalité des droits et contre toutes les discriminations, notamment concernant les travailleurs migrants ». Un mot d’ordre qui a été fidèlement repris par les responsables locaux, très inquiets de la montée en puissance du FN dans l’électorat populaire, et plus soucieux du sort des immigrés que de celui des travailleurs français.

A Saint-Nazaire, par exemple, Philippe Cholet pour la CFDT a redit son attachement « au droit des migrants et la nécessaire prise en compte des situations de leur pays, qu’ils soient Libyens Tunisiens ou de tout autre pays ». Son homologue de la CGT a dénoncé « la stigmatisation de populations, le sur-protectionnisme économique et l’hypersécurité ne règleront en rien la condition de l’ouvrier ».

A Rennes, les quelques manifestants avaient pour slogans «travailleurs français, immigrés, mêmes patrons, mêmes combats». A Hennebont, Bruno Bothua, secrétaire départemental CGT, a pris la parole devant la mairie pour dire sa « détermination à combattre le populisme sous toutes ses formes ». Une détermination qui n’aura pas résisté à la pluie d’orage qui a rapidement dispersé les manifestants.

Le soutien des syndicats à la politique d’immigration voulue par le Medef (« Restons un pays ouvert qui accueille de nouvelles cultures et tire profit du métissage » Laurence Parisot), s’il a reçu l’appui de certains apparatchiks locaux, n’aura donc pas enthousiasmé les foules. Manifestement la cause des immigrés n’est pas la cause du peuple.

Source: Novopress.info [http://breizh.novopress.info/]

La « gentille » grande mosquée de Lyon…

Faut pas en dire du mal. C’est pas bien. C’est un lieu de prières et c’est tout; un lieu d’amour, de paix et de tolérance. Comme toutes les autres mosquées de France (et d’ailleurs). Mais c’est étrange que n’importe quel « infidèle » ne puisse y mettre les pieds… Je pense qu’avec un bon déguisement et une excellente connaissance de la langue arabe, un « envoyé spécial » aurait bien des choses à raconter sur les prières et sermons qui y sont prodigués. Surtout à partir d’aujourd’hui avec la (probable) disparition soudaine de Ben Laden… Les appels à la haine et au jihad fusent déjà.

FDF

.

Grande mosquée : le préfet dément.

Concernant les informations relayées par le journal Le Monde mardi, et ayant pour origine le site Wikileaks, reprises et développées par Lyon Capitale mercredi, laissant entendre que la Grande Mosquée de Lyon serait « une base arrière d’Al Qaida en France« ; le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, a démenti formellement mercredi soir.

Il a précisé dans un communiqué envoyé à toutes les rédactions que ces « rumeurs » n’étaient « absolument pas confirmées par les services en charge des questions de terrorisme » et que Kamel Kabtane, Recteur de la Grande Mosquée de Lyon était « un interlocuteur légitime et reconnu par les autorités du département du Rhône« .

« La Grande Mosquée de Lyon ne saurait être considérée comme liée à une entreprise terroriste, a-t-il conclu. Si cette rumeur devait participer à un amalgame entre une religion ayant toute sa place dans la République et des terroristes reconnus et poursuivis comme tel, elle serait en tous points condamnable« .

Source: http://www.lyoncapitale.fr/

Prêts à tout pour imposer leur idéologie…

Ils pourraient aussi allez squatter nos églises ou nos cimetières, non ? Rien que pour nous emm…..

FDF

.

Voile: une prière devant un commissariat


Une quarantaine de musulmans ont prié hier soir devant le commissariat de Toulouse pour protester contre la verbalisation d’une femme portant le voile intégral et le contrôle d’identité d’un homme qui avait filmé la scène, a-t-on appris de sources policières.

Les policiers ont dressé un procès verbal à une femme portant le voile intégral devant l’école musulmane Alif dans un quartier populaire de Toulouse, en vertu de la loi entrée en vigueur le 12 avril. Les policiers sont intervenus sur la dénonciation d’un particulier, a indiqué une source policière.

La verbalisation s’est déroulée sans problème, mais un attroupement d’une quinzaine de personnes s’est formé, dont certaines avaient une attitude « plus ou moins hostile » et ont filmé la scène, a rapporté cette source.

Un vidéaste qui n’a pas voulu décliner son identité a été conduit au poste pour vérification, ont indiqué des sources policières en soulignant que c’était la règle.
C’est alors qu’une quarantaine de personnes se sont rassemblées sur le parvis du commissariat central de Toulouse pour une prière improvisée.

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/04/21/97001-20110421FILWWW00516-voile-une-priere-devant-un-commissariat.php

Armes « d’invasion massive »… Italie: le flux migratoire reprend de plus belle…

Et ça recommence… Ils arriveront bientôt en France. Nous revoilà confrontés à nouveau aux « bienfaits de l’immigration »…

FDF

.


Un nouvel afflux de migrants inquiète l’Italie

En deux jours, trois mille immigrés partis de Libye sont arrivés à Lampedusa. Le ministre italien des Affaires étrangères redoute que leur nombre s’élève à 60.000.

À quatre heures du matin dimanche, la barque de pêche déglinguée partie de Libye est entrée dans le port de Lampedusa, étroitement encadrée par trois vedettes des gardes-côtes italiens. Au large de Malte, elle avait lancé un SOS par téléphone cellulaire car elle prenait l’eau dans une mer démontée. À bord se trouvaient 461 réfugiés, dont 44 femmes et six enfants, africains pour la plupart mais aussi asiatiques. La veille à minuit, une autre embarcation transportant 612 réfugiés était arrivée à Lampedusa. En l’espace de deux jours, trois mille immigrés partis de Libye ont mis pied sur cet îlot rocheux à mi-distance de la Sicile et de l’Afrique du Nord.

C’est signe que l’exode, interrompu depuis quinze jours à partir de la Tunisie, a repris à large échelle, en provenance de Libye cette fois. Ces migrants pourraient constituer l’avant-garde des réfugiés que Mouammar Kadhafi menace d’expulser dans les prochaines semaines en représailles des bombardements contre ses positions. Le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, redoute que leur nombre s’élève à 60.000

Suite et source: http://www.lefigaro.fr/international/2011/05/01/01003-20110501ARTFIG00177-un-nouvel-afflux-de-migrants-inquiete-l-italie.php

Trois membres d’Al-Quaïda arrêtés en Allemagne…

Mais il en reste combien??? La pieuvre Al Quaïda a été décapitée, selon Obama; mais restent les tentacules…

FDF

.

 Le Parquet fédéral allemand a annoncé l’arrestation vendredi matin de trois membres présumés d’Al-Qaïda, qui représentaient un danger imminent, selon le ministre de l’Intérieur.

Dans son communiqué, le Parquet, dont le siège est à Karlsruhe (sud-ouest), n’a fourni aucune précision sur les suspects ni sur les circonstances de leur arrestation dans son communiqué, renvoyant à la tenue d’une conférence de presse samedi à 09H00 GMT.

Le ministre allemand de l’Intérieur, Hans-Peter Friedrich, a affirmé que cette arrestation avait permis d’écarter un danger imminent et concret.

Mais il convient de rester vigilant, a ajouté le ministre, cité par le porte-parole gouvernemental Steffen Seibert, sur le site de micro-blogging Twitter.

Le quotidien Die Welt affirme, dans son édition à parue samedi, que ce groupe préparait un attentat dans les transports en commun publics d’une grande ville allemande, citant un enquêteur, tout en précisant que la cible exacte n’avait pas encore été choisie.

Le journal Bild, qui cite des sources au sein des services de sécurité, affirme qu’il s’agit de trois jeunes Marocains de Rhénanie du Nord-Westphalie, la grande région industrielle de l’ouest du pays, qui préparaient vraisemblablement des attentats en Allemagne.

Une grande quantité d’explosifs, dont de l’acétone, a aussi été saisie, selon le quotidien à grand tirage.

Le journal régional Rheinische Post précise que les suspects, sous surveillance discrète des services de sécurité depuis l’automne dernier, avaient déjà effectué des essais avec ces explosifs, selon des sources proches de l’enquête.

Bild écrit que la police criminelle (BKA) a trouvé la trace de ces suspects en surveillant des ordinateurs et des téléphones portables, alors que le Rheinische Post affirme que ce sont des commandes de produits chimiques dans des pharmacies qui ont attiré l’attention des policiers.

Les trois personnes arrêtées doivent être présentées à un juge samedi, ajoute le communiqué du Parquet.

Selon Bild, deux d’entre elles ont été interpellés dans la nuit de jeudi à vendredi à Düsseldorf (ouest), la troisième à Bochum, dans l’ancien bassin minier de la Ruhr. Ces trois hommes ont été identifiés comme étant Abdeladim K. et Jamil S., originaires de Düsseldorf, et Ahmed Sh. de Bochum.

En septembre 2007, trois hommes, dont deux convertis à l’islam, avaient été arrêtés alors qu’ils préparaient des attentats anti-américains dans la région du Sauerland, dans l’ouest de l’Allemagne. Ils étaient en possession de 410 kg d’explosifs et rêvaient d’un deuxième 11-Septembre, selon la justice.

Les trois hommes, ainsi qu’un complice arrêté en Turquie, ont été condamnés l’an dernier à des peines allant de 5 ans à 12 ans de prison pour complot visant à commettre des attentats en Allemagne.

Source: AFP

Info ou intox? Oussama Ben Laden aurait été tué au Pakistan.

Il est évident qu’une telle nouvelle tombe à pic pour Obama déjà en campagne présidentielle… Attendons les réactions des intégristes musulmans. Si personne ne bouge, c’est que l’info demande à être vérifiée et également confirmée par ces derniers. Si l’Occident reçoit une pluie d’attentats, il est probable que Ben Laden soit bien mort. Quoi que, avec ces fanatiques, on peut s’attendre à tout. En tout cas, dans l’affirmative de cette info, le monde serait débarrassé d’une énorme épine. Mais il est certain que la succession était d’ores et déjà prévue… Attendons.

FDF

.

Le chef d’Al-Qaïda a été tué à quelques kilomètres d’Islamabad par les services spéciaux américains, a annoncé le président Barack Obama ce dimanche.

Une revanche à l’américaine. Le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé ce dimanche soir que Oussama Ben Laden a été tué au Pakistan par les services spéciaux américains. Cette capture met fin à une longue traque de l’auteur des attentats du 11 septembre 2001. 

9h57: « Pour les victimes du 11 septembre 2001, justice est faite. Ce matin, la France pense à elles et à leurs familles. » a tweeté l’Elysée, reprenant les mots prononcés par Barack Obama. 

9h56: Le corps d’Oussama ben Laden a été immergé en mer par les Américains, ont annoncé les chaînes de télévision CNN et MSNBC. 

Oussama Ben Laden a été tué au PakistanDes chaînes de télévision pakistanaises ont montré le visage partiellement défiguré d’un homme qu’elles présentaient comme Ben Laden, sans pouvoir cependant authentifier l’image.  DR

9h55: Interpol a appelé lundi à des « mesures spéciales de vigilance » 

9h35: Sur Internet, de nombreuses réactions dénoncent une photo truquée. Un journaliste de l’AFP explique sur Twitter avoir pu constater avec l’aide d’un logiciel que cette photo existe sur Internet depuis novembre 2010. (voir photo ci-contre) 

9h28: Le chef d’Al-Qaïda a payé pour ses « actes », a déclaré le président afghan Hamid Karzaï. Pour voir l’ensemble des réactions, lire: « Mort de Ben Laden: ‘Une victoire pour toutes les démocraties‘ »  

9h27: Moscou salue la mort de Ben Laden. 

9h26: Les USA n’avaient pas prévenu les autorités pakistanaises, selon un haut responsable 

9h20: Le président pakistanais Asif Ali Zardari a convoqué une réunion d’urgence avec son Premier ministre et les chefs des forces de sécurité. 

7h00:Le département d’Etat américain a averti d’un risque accru de violences anti-américaines. Une alerte aux voyageurs américains a été diffusée: Washington conseille en effet « fortement » aux Américains de limiter leurs déplacements hors de leurs maison ou hôtel dans les pays où le décès du chef d’Al-Qaïda pourrait déclencher des incidents, « étant donné l’incertitude et l’instabilité de la situation actuelle ». 

Le risque de représailles est grand, analysent différents experts: le cerveau d’Al-Qaïda, lui, est toujours en vie…

Suite et source: http://www.lexpress.fr/actualite/monde/oussama-ben-laden-a-ete-tue-au-pakistan_988157.html?xtor=EPR-583

Un néo-islamisme occidentalo-compatible…

Ce sont vraiment des tordus; il essayent TOUT…
FDF

.

Un islam occidentalo-compatible



Al-Ahram hebdo, dans son édition du 13 avril dernier, publie un article du plus grand intérêt sur un événement qui, bien que fondamental, a totalement échappé à tous les journaleux de la presse mainstream occidentale : les Frères musulmans se sont officiellement ralliés au libéralisme !

Sous le titre « Un libéralisme ambigu », le journaliste égyptien Névine Kamel analyse le nouveau projet économique de la confrérie qu’il résume ainsi : « un marché libre et ouvert au monde », soit, en d’autres termes : libéralisme et mondialisation ! Et le rédacteur d’al-Ahram hebdo de faire ressortir que le programme rendu public par les Frères n’est guère différent de celui défendu, à partir de 2004, par les éléments les plus libéraux de l’entourage de Moubarak : démantèlement de la fonction publique et réduction du nombre des fonctionnaires, accroissement du secteur privé, exemptions douanières, etc.

Bien sur, le porte-parole de la confrérie assure que l’objectif de ce projet « est de mettre en place un système libéral juste » et affirme, par exemple, que « la privatisation est un moyen d’améliorer ou de sauver une entité publique ». En d’autres terme, le libéralisme islamiste sera un libéralisme à visage humain…

Or, jusqu’à maintenant, les Frères musulmans soutenaient la nécessité de l’intervention de l’État dans l’économie et défendaient une vision socialisante de l’économie. Ils ont donc changé leur fusil d’épaule…

On m’objectera que leur mutation est au final insignifiante, que ce n’est que de la poudre aux yeux et du marketing politique, voire une forme de taquia.

Peut-être, mais on ne peut s’empêcher de penser que, tout au contraire, cette déclaration formelle est l’aboutissement final d’une nouvelle alliance : celle de l’Occident libéral avec un islamisme qui l’est devenu et qui, maintenant qu’il est d’accord sur ces bases économiques, est l’allié rêvé de Washington et de l’OTAN au Maghreb et au Machrek.

On peut voir là un aboutissement du discours du Caire de Barack Obama de juin 2009, date où il avait appelé à un « nouveau départ fondé sur l’intérêt commun et le respect mutuel » entre les États-Unis et le monde musulman avec comme objectif de renforcer son contrôle sur celui-ci afin d’empêcher qu’il ne puisse pencher, à un moment ou à un autre, du côté de Pékin ou de Moscou. Jusqu’à aujourd’hui, la mise en place progressive de ce projet avait été principalement sensible dans la modification des rapports que Washington entretient avec Tel-Aviv.

Les événements du prétendu « printemps arabe » sont la seconde phase de ce plan : le changement de nomenklatura locales vieillies et soit peu sûres soit hostiles. L’intégration dans la sphère gouvernementale, à Tunis, au Caire ou à Benghazi – et peut être demain à Ramallah – comme participants ou comme opposition respectueuse, des islamistes locaux prouve que si l’islamisme sunnite était déjà parfaitement compatible avec la vue du monde géopolitique des stratèges du Grand Occident, il l’est aussi maintenant avec leur vue du monde économique.

Patrick Haenni sur le site Religioscope (www.religion.info) a révélé le rôle joué dans le mouvement anti-Moubarak par Amr Khaled, une sorte de Tariq Ramadan égyptien, jeune prédicateur branché devenu la conscience des classes moyennes et qui est parfaitement représentatif de ce néo-islamisme occidentalo-compatible. Son projet est défini ainsi par Patrick Haenni : « retrait de l’État sur une ligne néo-libérale : que l’État renonce à tout contrôler, que l’État se concentre sur les grands enjeux macro-économiques et géostratégiques et que pour le reste qu’il se repose sur la société. Son rêve, c’est moins l’État islamiste que l’État minimum et une société civile sans doute pieuse mais avant tout bien gérée. »

Dans Le Monde du 15 février Guillaume Perrier a expliqué comment le modèle des révolutions arabes était la Turquie qui « représente un exemple de mariage réussi entre islam et démocratie », un pays stable, capable de conjuguer les aspirations conservatrices de l’électorat avec la démocratie et l’économie de marché et dont les trois forces sont, dans l’ordre, « sa tradition musulmane », « son économie dynamique » et « son gouvernement démocratique ». Guillaume Perrier insistait même sur le fait que, pragmatique, Erdogan a dépensé plus d’énergie à libéraliser l’économie qu’à islamiser la société turque…

On comprend donc pourquoi Alain Juppé a récemment déclaré souhaiter entamer un dialogue « sans complexe » avec les mouvements islamistes dans le monde arabe dès lors qu’ils « respectent les règles du jeu démocratique » ce qui en d’autre mots signifie avant tout qu’ils acceptent le marché libre et accessoirement la parodie de la démocratie représentative…

En attendant, les islamistes libéraux qu’apprécient tant Obama et Juppé se sont livrés ces dernières semaines, comme le relate al-Ahram hebdo du 20 avril, à de nombreuses destructions de tombeaux et monuments soufis, considérés par eux comme des manifestations d’un islam hérétique, ont attaqué une manifestation féministe qui se tenait place Tahrir et ont détruit au moins une église copte. Tout cela sans que les médias occidentaux en rendent compte et sans que les défenseurs des droits de l’Homme ne s’en inquiètent.

Pensez donc, ces gens là ne peuvent pas (plus) être mauvais, ils ont vu la lumière et ils sont maintenant en faveur du « marché libre et ouvert au monde » et des privatisation… Alors qu’ils oppriment donc, s’ils le veulent, les soufis, les féministe ou les coptes, tout cela n’a aucune importance en rapport des véritables enjeux qui motivent tant Obama que Juppé…

Christian Bouchet

Source: http://www.nationspresse.info/